Inlyta (axitinib)

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Axitinib

  • Dosages

    5 mg7 mg3 mg1 mg

  • Formes galéniques

    comprimé pelliculé

  • Classe Thérapeutique

    L01XE - INHIBITEURS DE LA PROTEINE KINASE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser inlyta ?

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de inlyta ?

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de inlyta ?

Fréquent (> 1%)

  • abces intestinal
  • accident vasculaire cerebral
  • acouphene / bourdonnement d'oreille
  • alat modification
  • alopecie
  • amaigrissement
  • anemie
  • aphonie
  • appetit perte
  • arthralgie
  • asat modification
  • asthenie
  • bilan thyroidien perturbation
  • bilirubine modification
  • cephalee
  • cicatrisation retard
  • cicatrisation trouble
  • constipation
  • creatine kinase modification
  • deshydratation
  • diarrhee
  • douleur
  • douleur abdominale
  • douleur pharyngolaryngee
  • dysgueusie
  • dyspepsie
  • dyspnee
  • ecchymoses
  • embolie pulmonaire
  • encephalopathie
  • epistaxis
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • erythrodysesthesie palmo-plantaire
  • fistule digestive
  • fistule oesophagienne
  • flatulence / meteorisme
  • gingivorrhagie
  • hematemese
  • hematocrite modification
  • hematurie
  • hemoglobine modification
  • hemoptysie
  • hemorragie cerebrale
  • hemorragie digestive
  • hemorragie uro-genitale
  • hemorroides
  • hemostase trouble
  • hyperamylasemie
  • hypercalcemie
  • hyperkaliemie
  • hyperlipasemie
  • hypertension arterielle
  • hyperthyroidie
  • hypothyroidie
  • infarctus du myocarde
  • inflammation de la muqueuse
  • insuffisance cardiaque
  • insuffisance cardiaque congestive
  • insuffisance renale aigue
  • insuffisance renale chronique
  • insuffisance ventriculaire droite
  • insuffisance ventriculaire gauche
  • ischemie
  • ischemie myocardique
  • leucoencephalopathie
  • leucopenie
  • melena
  • myalgie
  • nausee vomissement
  • neutropenie
  • perforation digestive
  • peritonite
  • petechies
  • phosphatase alcaline modification
  • proteinurie
  • prurit
  • purpura
  • rectorragie
  • secheresse cutanee
  • stomatite
  • thrombocytopenie
  • thromboembolie
  • thrombose arterielle
  • thrombose veineuse
  • timbre de la voix modification
  • toux
  • vertige / etourdissement

N/A

  • convulsion
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    INLYTA 5 mg, comprimé pelliculé

    4 plaquette(s) thermoformée(s) aluminium de 14 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 3,225,78
  • Illustration de la forme galénique

    INLYTA 7 mg, comprimé pelliculé

    4 plaquette(s) thermoformée(s) aluminium de 14 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 4,463,53
  • Illustration de la forme galénique

    INLYTA 3 mg, comprimé pelliculé

    4 plaquette(s) thermoformée(s) aluminium de 14 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 1,982,33
  • Illustration de la forme galénique

    INLYTA 1 mg, comprimé pelliculé

    4 plaquette(s) thermoformée(s) aluminium de 14 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 682,70
Illustration posology

Quelle est la posologie de inlyta ?

Le traitement par axitinib doit être instauré par un médecin expérimenté dans l'utilisation des traitements anticancéreux.

  • Posologie

La dose initiale d'axitinib recommandée est de 5 mg deux fois par jour.

Le traitement doit être poursuivi tant qu'un bénéfice clinique est observé ou jusqu'à la survenue d'une toxicité inacceptable ne pouvant être prise en charge par des traitements symptomatiques ou des ajustements de doses.

En cas de vomissement ou d'oubli d'une dose, le patient ne doit pas prendre de dose supplémentaire. La dose prescrite suivante doit être prise au moment habituel.

  • Ajustements de doses

Une augmentation ou une diminution de la dose est recommandée selon la tolérance individuelle au traitement.

Chez les patients qui tolèrent la dose initiale de 5 mg d'axitinib deux fois par jour sans effet indésirable de grade supérieur à 2 (c'est-à-dire sans effet indésirable grave selon la Common Terminology Criteria for Adverse Events CTCAE version 3.0) pendant deux semaines consécutives, la dose peut être augmentée à 7 mg deux fois par jour, sauf si la pression artérielle du patient est > 150/90 mmHg ou si le patient reçoit un traitement antihypertenseur. Par la suite, selon les mêmes critères, chez les patients qui tolèrent 7 mg deux fois par jour, la dose d'axitinib peut être augmentée jusqu'à un maximum de 10 mg deux fois par jour.

La prise en charge de certains effets indésirables peut nécessiter l'interruption temporaire ou définitive de l'administration d'axitinib et/ou une réduction de dose (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi"). Si une réduction de dose est nécessaire, la dose d'axitinib peut être diminuée à 3 mg deux fois par jour, puis si nécessaire à 2 mg deux fois par jour.

Aucun ajustement de dose n'est nécessaire en fonction de l'âge, de la race, du sexe ou du poids corporel du patient.

  • Administration concomitante d'inhibiteurs puissants du CYP3A4/5

L'administration concomitante d'axitinib et d'inhibiteurs puissants du CYP3A4/5 peut augmenter les concentrations plasmatiques d'axitinib (Cf. rubrique "Interactions"). Il est recommandé d'opter pour un autre médicament concomitant ayant peu ou pas d'effet sur l'inhibition du CYP3A4/5.

Bien que l'ajustement de dose d'axitinib n'ait pas été étudié chez des patients recevant des inhibiteurs puissants du CYP3A4/5, une diminution d'environ 50% de la posologie d'axitinib (par exemple, diminution de la dose initiale de 5 mg deux fois par jour à 2 mg deux fois par jour) est recommandée si un inhibiteur puissant du CYP3A4/5 doit être administré de façon concomitante. La prise en charge de certains effets indésirables peut nécessiter l'interruption temporaire ou définitive de l'administration d'axitinib (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi"). Si l'administration concomitante de l'inhibiteur puissant est interrompue, il faudra envisager un retour à la dose d'axitinib utilisée avant l'instauration de l'inhibiteur puissant du CYP3A4/5 (Cf. rubrique "Interactions").

  • Administration concomitante d'inducteurs puissants du CYP3A4/5

L'administration concomitante d'axitinib et d'inducteurs puissants du CYP3A4/5 peut diminuer les concentrations plasmatiques d'axitinib (Cf. rubrique "Interactions"). Il est recommandé d'opter pour un autre médicament concomitant ayant peu ou pas d'effet sur l'induction du CYP3A4/5.

Bien que l'ajustement de dose d'axitinib n'ait pas été étudié chez les patients recevant des inducteurs puissants du CYP3A4/5, une augmentation progressive de la dose d'axitinib est recommandée si un inducteur puissant du CYP3A4/5 doit être administré de façon concomitante. Une induction maximale du CYP3A4/5 a été observée au cours de la première semaine de traitement avec les inducteurs du CYP3A4/5 à doses élevées. Si la dose d'axitinib est augmentée, le patient doit être sous étroite surveillance afin de déceler d'éventuelles toxicités. La prise en charge de certains effets indésirables peut nécessiter l'interruption temporaire ou définitive de l'administration d'axitinib et/ou une réduction de dose (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi"). Si l'administration concomitante de l'inducteur puissant est interrompue, un retour à la dose d'axitinib utilisée avant l'instauration de l'inducteur puissant du CYP3A4/5 devra être envisagé (Cf. rubrique "Interactions").

  • Populations particulières
  • Patients âgés (> ou = 65 ans): Aucun ajustement de dose n'est recommandé (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Insuffisants rénaux : Aucun ajustement de dose n'est recommandé (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"). Il existe peu de données chez des patients présentant une clairance de la créatinine < 15 ml/min et traités par axitinib.

  • Insuffisants hépatiques: Aucun ajustement de dose n'est recommandé chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère (classe A de Child-Pugh). Axitinib n'a pas été étudié chez des patients présentant une insuffisance hépatique sévère (classe C de Child-Pugh) et ne devrait pas être administré à ces patients (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

-Population pédiatrique La tolérance et l'efficacité d'axitinib n'ont pas été établies chez l'enfant et l'adolescent de moins de 18 ans. Aucune donnée n'est disponible.

Le traitement par axitinib doit être instauré par un médecin expérimenté dans l'utilisation des traitements anticancéreux.

  • Posologie

La dose initiale d'axitinib recommandée est de 5 mg deux fois par jour.

Le traitement doit être poursuivi tant qu'un bénéfice clinique est observé ou jusqu'à la survenue d'une toxicité inacceptable ne pouvant être prise en charge par des traitements symptomatiques ou des ajustements de doses.

En cas de vomissement ou d'oubli d'une dose, le patient ne doit pas prendre de dose supplémentaire. La dose prescrite suivante doit être prise au moment habituel.

  • Ajustements de doses

Une augmentation ou une diminution de la dose est recommandée selon la tolérance individuelle au traitement.

Chez les patients qui tolèrent la dose initiale de 5 mg d'axitinib deux fois par jour sans effet indésirable de grade supérieur à 2 (c'est-à-dire sans effet indésirable grave selon la Common Terminology Criteria for Adverse Events CTCAE version 3.0) pendant deux semaines consécutives, la dose peut être augmentée à 7 mg deux fois par jour, sauf si la pression artérielle du patient est > 150/90 mmHg ou si le patient reçoit un traitement antihypertenseur. Par la suite, selon les mêmes critères, chez les patients qui tolèrent 7 mg deux fois par jour, la dose d'axitinib peut être augmentée jusqu'à un maximum de 10 mg deux fois par jour.

La prise en charge de certains effets indésirables peut nécessiter l'interruption temporaire ou définitive de l'administration d'axitinib et/ou une réduction de dose (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi"). Si une réduction de dose est nécessaire, la dose d'axitinib peut être diminuée à 3 mg deux fois par jour, puis si nécessaire à 2 mg deux fois par jour.

Aucun ajustement de dose n'est nécessaire en fonction de l'âge, de la race, du sexe ou du poids corporel du patient.

  • Administration concomitante d'inhibiteurs puissants du CYP3A4/5

L'administration concomitante d'axitinib et d'inhibiteurs puissants du CYP3A4/5 peut augmenter les concentrations plasmatiques d'axitinib (Cf. rubrique "Interactions"). Il est recommandé d'opter pour un autre médicament concomitant ayant peu ou pas d'effet sur l'inhibition du CYP3A4/5.

Bien que l'ajustement de dose d'axitinib n'ait pas été étudié chez des patients recevant des inhibiteurs puissants du CYP3A4/5, une diminution d'environ 50% de la posologie d'axitinib (par exemple, diminution de la dose initiale de 5 mg deux fois par jour à 2 mg deux fois par jour) est recommandée si un inhibiteur puissant du CYP3A4/5 doit être administré de façon concomitante. La prise en charge de certains effets indésirables peut nécessiter l'interruption temporaire ou définitive de l'administration d'axitinib (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi"). Si l'administration concomitante de l'inhibiteur puissant est interrompue, il faudra envisager un retour à la dose d'axitinib utilisée avant l'instauration de l'inhibiteur puissant du CYP3A4/5 (Cf. rubrique "Interactions").

  • Administration concomitante d'inducteurs puissants du CYP3A4/5

L'administration concomitante d'axitinib et d'inducteurs puissants du CYP3A4/5 peut diminuer les concentrations plasmatiques d'axitinib (Cf. rubrique "Interactions"). Il est recommandé d'opter pour un autre médicament concomitant ayant peu ou pas d'effet sur l'induction du CYP3A4/5.

Bien que l'ajustement de dose d'axitinib n'ait pas été étudié chez les patients recevant des inducteurs puissants du CYP3A4/5, une augmentation progressive de la dose d'axitinib est recommandée si un inducteur puissant du CYP3A4/5 doit être administré de façon concomitante. Une induction maximale du CYP3A4/5 a été observée au cours de la première semaine de traitement avec les inducteurs du CYP3A4/5 à doses élevées. Si la dose d'axitinib est augmentée, le patient doit être sous étroite surveillance afin de déceler d'éventuelles toxicités. La prise en charge de certains effets indésirables peut nécessiter l'interruption temporaire ou définitive de l'administration d'axitinib et/ou une réduction de dose (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi"). Si l'administration concomitante de l'inducteur puissant est interrompue, un retour à la dose d'axitinib utilisée avant l'instauration de l'inducteur puissant du CYP3A4/5 devra être envisagé (Cf. rubrique "Interactions").

  • Populations particulières
  • Patients âgés (> ou = 65 ans): Aucun ajustement de dose n'est recommandé (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Insuffisants hépatiques: Une diminution de la dose d'axitinib est recommandée chez les patients présentant une insuffisance hépatique modérée (classe B de Child- Pugh) (par exemple, réduction de la dose initiale de 5 mg deux fois par jour à 2 mg deux fois par jour). Axitinib n'a pas été étudié chez des patients présentant une insuffisance hépatique sévère (classe C de Child-Pugh) et ne devrait pas être administré à ces patients (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

-Population pédiatrique La tolérance et l'efficacité d'axitinib n'ont pas été établies chez l'enfant et l'adolescent de moins de 18 ans. Aucune donnée n'est disponible.