Instanyl (fentanyl)

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Fentanyl

  • Dosages

    200 microgrammes50 microgrammes100 microgrammes100 microgrammes/dose200 microgrammes/dose50 microgrammes/dose

  • Formes galéniques

    solution pour pulvérisation

  • Classe Thérapeutique

    N02AB - DERIVES DE LA PHENYLPIPERIDINE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser instanyl ?

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de instanyl ?

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de instanyl ?

Rare (< 1%)

  • alat modification
  • alopecie
  • anemie
  • arthrite
  • asat modification
  • audition alteration
  • bilirubine modification
  • cholestase
  • conjonctivite
  • diplopie
  • douleur osseuse
  • faiblesse musculaire
  • gamma gt modification
  • hematocrite modification
  • hepatite
  • hyperamylasemie
  • ictere
  • insuffisance surrenalienne
  • irritation oculaire
  • lactico-deshydrogenase modification
  • lithiase biliaire
  • necrose hepatique
  • neutropenie
  • ongles alteration
  • onychorrhexie / ongles fragiles
  • phosphatase alcaline modification
  • photopsie / phosphene
  • spasme voies biliaires
  • thrombocytopenie
  • vision floue

Fréquent (> 1%)

  • acouphene / bourdonnement d'oreille
  • acuite visuelle modification
  • agitation
  • agressivite
  • albuminurie
  • amaigrissement
  • amblyopie
  • amenorrhee
  • amnesie
  • anaphylaxie
  • angor
  • anoxie
  • anurie
  • anxiete
  • apathie
  • apnee
  • appetit augmentation
  • appetit perte
  • arret respiratoire
  • arthralgie
  • asialie
  • asthenie
  • ataxie
  • atteinte pulmonaire
  • avortement spontane
  • baillements
  • bloc auriculo ventriculaire
  • bouffee vasomotrice
  • bradypnee
  • bronchospasme / asthme
  • brulure locale
  • candidose
  • carie dentaire
  • cauchemar
  • cephalee
  • cheilite
  • choc anaphylactique
  • choc cardiogenique
  • coma
  • concentration alteration
  • concentration baisse
  • confusion mentale
  • congestion nasale
  • conjonctive hyperhemie
  • conscience trouble
  • constipation
  • convulsion
  • coordination trouble
  • crampe musculaire
  • cyanose
  • cystite
  • decoloration langue
  • delire
  • dents alteration
  • dependance
  • depigmentation
  • depression
  • depression myocardique
  • depression respiratoire
  • dermatite
  • deshydratation
  • desorientation spatio-temporelle
  • desquamation
  • diarrhee
  • distension abdominale
  • dorsalgie
  • douleur
  • douleur / oppression thoracique
  • douleur buccale
  • douleur dentaire
  • douleur pelvienne
  • douleur pharyngolaryngee
  • dysarthrie / parole difficulte
  • dysesthesie
  • dysgueusie
  • dyskinesie
  • dysmenorrhee
  • dyspepsie
  • dysphagie / deglutition difficulte
  • dyspnee
  • dystonie
  • dysurie
  • ecchymoses
  • eczema
  • electrocardiogramme modification
  • endocardite
  • epigastralgie
  • epistaxis
  • erection trouble
  • eructation
  • erytheme
  • erythrodermie / dermatite exfoliative
  • eternuements
  • euphorie
  • exantheme
  • fievre
  • flatulence / meteorisme
  • fragilite emotionnelle
  • frisson
  • gastralgie
  • gingivite
  • gingivorrhagie
  • glossodynie
  • gorge irritation
  • hallucination
  • hematemese
  • hematurie
  • hemoptysie
  • hoquet
  • humeur trouble
  • hyperacousie
  • hyperactivite
  • hypercreatininemie
  • hyperesthesie
  • hyperglycemie
  • hyperkinesie
  • hyperlipidemie
  • hyperreflexie
  • hypersudation
  • hypertension arterielle
  • hypertension intracranienne
  • hypertonie musculaire
  • hypoesthesie
  • hypoglycemie
  • hypogonadisme male
  • hypokinesie
  • hypotension arterielle orthostatique
  • hypothermie
  • hypotonie musculaire
  • hypoxie
  • impuissance
  • incontinence urinaire
  • infection a herpes virus
  • infection fongique / mycose
  • infection urinaire
  • insomnie
  • insuffisance respiratoire
  • irritabilite
  • irritation muqueuse
  • langage trouble
  • langue alteration
  • larmoiement
  • laryngospasme
  • lethargie
  • leucorrhee
  • libido trouble
  • lithiase renale
  • lymphoedeme
  • malaise / lipothymie
  • marche trouble
  • melena
  • menorragie
  • metrorragie
  • miction trouble
  • mouvement anormal
  • myalgie
  • myasthenie
  • myoclonie
  • myosis
  • nervosite
  • obstruction voie respiratoire sup
  • occlusion intestinale
  • oedeme
  • oedeme de la muqueuse buccale
  • oedeme de quincke / angioedeme
  • oedeme peripherique
  • oedeme pulmonaire
  • oesophagite
  • oligurie
  • palpitations
  • panique
  • paranoia
  • paresthesie
  • perforation digestive
  • perforation septum nasal
  • peritonite
  • personnalite trouble
  • pharyngite
  • pleurs inhabituels
  • pneumonie
  • polydipsie
  • proteine c reactive augmentation
  • proteinurie
  • psychose
  • pustulose
  • raideur musculaire
  • reaction allergique
  • reflux gastro-oesophagien
  • regurgitation
  • rhinite
  • rhinorrhee
  • saignement / hemorragie
  • saignement gastrointestinal
  • secheresse buccale
  • secheresse cutanee
  • secheresse labiale/gercure
  • secheresse nasale
  • sensation ebrieuse
  • sialorrhee
  • sifflement pulmonaire
  • sommeil trouble
  • somnolence diurne
  • stomatite
  • stupeur
  • syncope
  • syndrome de sevrage
  • syndrome grippal
  • tachycardie
  • tachypnee
  • thrombophlebite
  • timbre de la voix modification
  • tolerance / accoutumance
  • torsade de pointe
  • toux
  • tremblement
  • trouble cognitif
  • trouble onirique
  • trouble psychocomportemental
  • trouble sexuel
  • ulceration buccale
  • ulceration linguale
  • ulcere nasal
  • urines modification
  • vasodilatation peripherique
  • vertige / etourdissement
  • vigilance trouble
  • vision alteration

N/A

  • anorexie
  • arret cardiaque
  • arythmie
  • atteinte hepatique
  • bradycardie
  • collapsus cardiovasculaire
  • deces / mortalite
  • douleur abdominale
  • encephalopathie
  • encephalopathie hepatique
  • eruption cutanee
  • flush
  • hypotension arterielle
  • hypovolemie
  • ileus paralytique
  • insuffisance renale aigue
  • mydriase
  • myoglobinurie
  • nausee vomissement
  • oedeme facial
  • pancreatite aigue
  • prurit
  • retention d'urine
  • rhabdomyolyse
  • urticaire
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    INSTANYL 200 microgrammes, solution pour pulvérisation nasale en récipient unidose

    6 flacon(s) pulvérisateur(s) en verre polypropylène

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    INSTANYL 50 microgrammes, solution pour pulvérisation nasale en récipient unidose

    6 flacon(s) pulvérisateur(s) unidose(s) en verre polypropylène avec fermeture de sécurité enfant

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    INSTANYL 100 microgrammes, solution pour pulvérisation nasale en récipient unidose

    6 flacon(s) pulvérisateur(s) en verre polypropylène

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    INSTANYL 100 microgrammes/dose, solution pour pulvérisation nasale

    1 flacon(s) en verre de 1,8 ml avec pompe(s) doseuse(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 60,64
  • Illustration de la forme galénique

    INSTANYL 200 microgrammes/dose, solution pour pulvérisation nasale

    1 flacon(s) en verre de 1,8 ml avec pompe(s) doseuse(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 60,64
  • Illustration de la forme galénique

    INSTANYL 50 microgrammes/dose, solution pour pulvérisation nasale

    1 flacon(s) en verre de 1,8 ml avec pompe(s) doseuse(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 60,64
Illustration posology

Quelle est la posologie de instanyl ?

Le traitement doit être instauré et suivi par un médecin ayant l'expérience de la prise en charge des traitements opioides chez les patients atteints de cancer. Les médecins doivent prendre en compte le risque potentiel d'utilisation abusive du fentanyl.

La posologie de chaque patient doit être déterminée individuellement pour obtenir un effet analgésique approprié avec le minimum d'effets indésirables. Les patients doivent être surveillés étroitement pendant la phase de titration. L'augmentation de la dose nécessite l'intervention d'un professionnel de santé.

Au cours des essais cliniques, la dose de ce médicament pour le traitement des accès douloureux paroxystiques a été indépendante de la dose quotidienne du traitement de fond opioide (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

Dose quotidienne maximale : traitement de quatre épisodes d'accès douloureux paroxystiques au maximum, avec, pour chaque accès, administration de deux doses au maximum, à au moins 10 minutes d'intervalle.

Lors de la titration et du traitement d'entretien, les patients doivent attendre 4 heures avant de traiter un autre accès douloureux paroxystique par ce médicament. De façon exceptionnelle, lorsqu'un nouvel accès douloureux survient plus tôt, les patients peuvent le traiter avec ce médicament mais doivent attendre au moins 2 heures. Un ajustement du traitement opioïde de fond, après réévaluation de la douleur, doit être envisagé si le patient présente fréquemment des accès douloureux paroxystiques à moins de 4 heures d'intervalle ou plus de quatre accès douloureux paroxystiques par 24 heures.

  • Titration de la dose

Avant de déterminer la dose de ce médicament, la douleur de fond doit être contrôlée par un traitement opioide chronique et les patients concernés ne doivent pas présenter plus de 4 accès douloureux paroxystiques par jour.

  • Méthode de titration La posologie initiale doit être d'une dose de 50 microgrammes dans une narine, avec augmentation, si nécessaire, conformément à la gamme de dosages disponibles (50, 100 et 200 microgrammes). Si une analgésie satisfaisante n'est pas obtenue, la même dose peut être réadministrée au plus tôt au bout de 10 minutes. Chaque étape de la titration (chaque dose) doit être évaluée lors de plusieurs accès douloureux paroxystiques.

-> Commencer avec 50 microgrammes

  • Utiliser une dose de ce médicament
  • Attendre 10 minutes

-> Soulagement satisfaisant de la douleur avec une dose de ce médicament : Oui => Dose efficace obtenue

-> Soulagement satisfaisant de la douleur avec une dose de ce médicament : Non => Réadministration de la même dose. Envisager la dose immédiatement supérieure pour l'accès suivant.

  • Traitement d'entretien

Une fois la dose efficace déterminée en suivant les étapes ci-dessus, les patients doivent continuer d'utiliser cette dose. Si le soulagement de la douleur n'est pas satisfaisant, il est possible de réadministrer la même dose au plus tôt au bout de 10 minutes.

  • Ajustement de la dose

En règle générale, la dose d'entretien d'Instanyl doit être augmentée si le traitement de plusieurs accès douloureux paroxystiques consécutifs requiert plus d'une dose (une pulvérisation nasale) par accès. Un ajustement du traitement opioïde de fond, après réévaluation de la douleur, doit être envisagé si le patient présente fréquemment des accès douloureux paroxystiques à moins de 4 heures d'intervalle ou plus de quatre accès douloureux paroxystiques par 24 heures. Si les effets indésirables sont intolérables ou persistants, la dose doit être réduite ou un autre analgésique doit être utilisé en remplacement de ce médicament.

  • Arrêt du traitement

Le traitement par ce médicament doit être immédiatement arrêté si le patient ne présente plus d'accès douloureux paroxystiques. Le traitement de la douleur de fond doit être maintenu comme prescrit. Si l'arrêt de tous les traitements opioides est nécessaire, le patient doit être étroitement surveillé par le médecin ; en effet, une diminution progressive de la dose des opioides est nécessaire pour éviter le risque d'apparition de symptômes liés à un sevrage brutal.

  • Populations particulières
  • Sujets âgés Les données disponibles concernant la pharmacocinétique, l'efficacité et la sécurité de ce médicament chez les patients de plus de 65 ans sont limitées. Chez les patients âgés, la clairance peut être réduite et la demi-vie peut être prolongée ; de plus, ces patients peuvent être plus sensibles au fentanyl que les patients plus jeunes. Il convient donc d'être prudent lors du traitement des patients âgés, cachectiques ou affaiblis. Au cours des essais cliniques, la dose efficace tendait à être plus faible chez les patients âgés de plus de 65 ans que chez les patients plus jeunes. Il convient d'être particulièrement prudent lors de la titration de ce médicament chez les patients âgés.

  • Insuffisance hépatique Ce médicament doit être administré avec prudence chez les patients présentant une insuffisance hépatique modérée à sévère (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

  • Insuffisance rénale Ce médicament doit être administré avec prudence chez les patients présentant une insuffisance rénale modérée à sévère (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

  • Population pédiatrique La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants âgés de moins de 18 ans n'ont pas encore été établies. Aucune donnée n'est disponible.