Instillagel (lidocaïne / chlorhexidine)

Médicaments à base de lidocaïne ou chlorhexidine :

Voir plus
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Lidocaine, Chlorhexidine

  • Dosages

    N/A

  • Formes galéniques

    gel

  • Classe Thérapeutique

    N01BB - AMIDES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser instillagel ?

  • Avant exploration en urologie

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson a partir de 24 mois

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de instillagel ?

  • Convulsions

  • Epilepsie

    • Epilepsie non controlee
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite aconit
    • Hypersensibilite amyleine
    • Hypersensibilite anesth locaux amide
    • Hypersensibilite anesthesiques locaux
    • Hypersensibilite aptocaine
    • Hypersensibilite articaine
    • Hypersensibilite benzocaine
    • Hypersensibilite bupivacaine
    • Hypersensibilite butacaine
    • Hypersensibilite butoforme
    • Hypersensibilite capsicine/capsicum
    • Hypersensibilite chlorhexidine
    • Hypersensibilite chlorobutanol
    • Hypersensibilite chloroforme
    • Hypersensibilite chloroprocaine
    • Hypersensibilite cinchocaine
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite disopyramide
    • Hypersensibilite etidocaine
    • Hypersensibilite levobupivacaine
    • Hypersensibilite lidocaine
    • Hypersensibilite mepivacaine
    • Hypersensibilite myrtecaine
    • Hypersensibilite oxetacaine
    • Hypersensibilite oxybuprocaine
    • Hypersensibilite parahydroxybenzoates
    • Hypersensibilite parethoxycaine
    • Hypersensibilite piment cayenne
    • Hypersensibilite pramocaine
    • Hypersensibilite prilocaine
    • Hypersensibilite procaine
    • Hypersensibilite propanocaine
    • Hypersensibilite propyleneglycol derives
    • Hypersensibilite quinisocaine
    • Hypersensibilite ropivacaine
    • Hypersensibilite tetracaine
  • Mode d'administration particulier

    • Voie intramusculaire
    • Voie intraveineuse
  • Nourrisson

    • Nourrisson de moins de 24 mois
  • Nouveau-ne

  • Porphyrie hepatique

    • Lesion infectee

    • Lesion inflammatoire

    • Quel que soit le terrain

    • Sportif / dopage

    • Lesion infectee

    • Lesion inflammatoire

    • Quel que soit le terrain

    • Sportif / dopage

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de instillagel ?

    SEVERE(S)
    • acidose metabolique
    • anaphylaxie
    • asat modification
    • audition alteration
    • civd coag intravascul disseminee
    • conscience trouble
    • crampe musculaire
    • effet systemique possible
    • enzyme musculaire modification
    • fievre
    • hypercapnie
    • hyperkaliemie
    • hypertension arterielle
    • hyperthermie maligne
    • hypertonie musculaire
    • hypocalcemie
    • insuffisance renale aigue
    • torsade de pointe
    • vision alteration
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • acouphene bourdonnement doreille
    • agitation
    • anxiete
    • apnee
    • arret cardiaque
    • arret respiratoire
    • arythmie
    • atrophie cutaneo muqueuse
    • baillements
    • bloc auriculo ventriculaire
    • bradycardie
    • bradypnee
    • cephalee
    • collapsus cardiovasculaire
    • conduction trouble
    • confusion mentale
    • convulsion
    • dents alteration
    • depression myocardique
    • depression respiratoire
    • desorientation spatio temporelle
    • desquamation
    • diarrhee
    • dysesthesie
    • dysphagie deglutition difficulte
    • extrasystole
    • fausses routes
    • fibrillation ventriculaire
    • glossite
    • hypoesthesie
    • hypoxie
    • insuffisance cardiaque
    • langue engourdissement
    • langue oedeme
    • logorrhee
    • manifestation cutanee
    • nausee vomissement
    • nervosite
    • nystagmus
    • oedeme de la muqueuse buccale
    • sensation ebrieuse
    • sifflement pulmonaire
    • somnolence diurne
    • stomatite
    • tachycardie
    • tachypnee
    • toux
    • tremblement
    • ulceration buccale
    • vasodilatation peripherique
    • vertige etourdissement
    • vision floue
    MODERE(S)
    • brulure locale
    • choc anaphylactique
    • douleur
    • eczema
    • eruption cutanee
    • erytheme
    • erythrodermie dermatite exfoliative
    • hypotension arterielle
    • irritation cutanee
    • irritation muqueuse
    • irritation oculaire
    • oedeme cutane
    • oedeme cutaneomuqueux
    • oedeme de quincke angioedeme
    • oedeme facial
    • oedeme palpebral
    • paleur
    • paresthesie
    • petechies
    • phlyctene vesicule
    • picotement
    • prurit
    • reaction allergique
    • sensibilisation
    • urticaire
    MINEUR(S) OU MODERE(S)
    • bronchospasme asthme
    • cyanose
    • dyspnee
    • parotidite
    • reaction locale au point dinjection
    • ulcere cutane
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      INSTILLAGEL, gel urétral en seringue préremplie

      10 seringue(s) préremplie(s) polypropylène de 11 ml

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de instillagel ?

      Après désinfection du méat urinaire avec un antiseptique doux cationique (Cf. rubrique "Incompatibilité"), instiller le contenu de la seringue dans l'urètre. L'anesthésie est obtenue au bout de 5 minutes environ.

      Il est recommandé d'utiliser cet anesthésique dès la première manœuvre, afin d'éviter un passage sanguin trop important de la lidocaïne à travers une muqueuse éraillée par des tentatives infructueuses.

      Après désinfection du méat urinaire avec un antiseptique doux cationique (Cf. rubrique "Incompatibilité"), instiller le contenu de la seringue dans l'urètre, appliquer ensuite une pince molle au niveau du sillon balano-prépucial, pendant quelques minutes. L'anesthésie est obtenue au bout de 5 minutes environ.

      Chez l'homme, la dose unitaire peut se révéler insuffisante et devra être, si besoin, complétée jusqu'à 20 ml de gel en plus.

      Il est recommandé d'utiliser cet anesthésique dès la première manœuvre, afin d'éviter un passage sanguin trop important de la lidocaïne à travers une muqueuse éraillée par des tentatives infructueuses.

      • Posologie
      • Population pédiatrique

      Ce médicament ne doit pas être utilisé chez les enfants âgés de moins de 2 ans.

      En général, la dose maximale chez les enfants âgés de 2 à 12 ans ne doit pas dépasser 2,9 mg de chlorhydrate de lidocaïne par kg de poids corporel. Ceci est équivalent à 1,5 mL de ce médicament par 10 kg de poids corporel.

      Il est possible que l'absorption systémique de lidocaïne augmente chez les enfants et des précautions sont en conséquence nécessaires.

      • Mode d'administration

      Après désinfection du méat urinaire avec un antiseptique doux cationique (Cf. rubrique "Incompatibilité"), instiller le contenu de la seringue dans l'urètre, appliquer ensuite une pince molle au niveau du sillon balano-prépucial, pendant quelques minutes. L'anesthésie est obtenue au bout de 5 minutes environ.

      Il est recommandé d'utiliser cet anesthésique dès la première manœuvre, afin d'éviter un passage sanguin trop important de la lidocaïne à travers une muqueuse éraillée par des tentatives infructueuses.