Irinotecan (irinotécan)

Médicaments à base de irinotécan :

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Irinotecan

  • Dosages

    20 mg/20 mg/ml

  • Formes galéniques

    solution à diluer pour perfusion

  • Classe Thérapeutique

    L01XX - AUTRES ANTINEOPLASIQUES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser irinotecan ?

  • Monochimiotherapie

  • Traitement de deuxieme intention

  • En cas d'echec a une autre therapeutique

  • Dans les formes avancees

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de irinotecan ?

  • Allaitement

  • Alteration de l'etat general

    • Indice de performance grade oms > 2
  • Aplasie medullaire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par carbamazepine
    • Trt par fosphenytoine
    • Trt par inducteur enzymatique cyp3a4
    • Trt par inhibiteur puissant du cyp3a4
    • Trt par ketoconazole
    • Trt par millepertuis
    • Trt par phenobarbital
    • Trt par phenytoine
    • Trt par rifampicine
    • Trt par vaccin antiamarile
    • Trt par vaccin viral vivant attenue
  • Enfant

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite alfentanil
    • Hypersensibilite aminoglutethimide
    • Hypersensibilite biperidene
    • Hypersensibilite bupivacaine
    • Hypersensibilite carpipramine
    • Hypersensibilite clopamide
    • Hypersensibilite crizotinib
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite cyproheptadine
    • Hypersensibilite desloratadine
    • Hypersensibilite dihexyverine
    • Hypersensibilite diphemanil
    • Hypersensibilite diphenoxylate
    • Hypersensibilite dipyridamole
    • Hypersensibilite domperidone
    • Hypersensibilite donepezil
    • Hypersensibilite ebastine
    • Hypersensibilite encainide
    • Hypersensibilite fentanyl
    • Hypersensibilite fexofenadine
    • Hypersensibilite flavoxate
    • Hypersensibilite flecainide
    • Hypersensibilite haloperidol
    • Hypersensibilite ifenprodil
    • Hypersensibilite irinotecan
    • Hypersensibilite ketotifene
    • Hypersensibilite lenalidomide
    • Hypersensibilite levobupivacaine
    • Hypersensibilite levocabastine
    • Hypersensibilite loperamide
    • Hypersensibilite loratadine
    • Hypersensibilite mepivacaine
    • Hypersensibilite methylphenidate
    • Hypersensibilite metopimazine
    • Hypersensibilite miglitol
    • Hypersensibilite minoxidil
    • Hypersensibilite naratriptan
    • Hypersensibilite paliperidone
    • Hypersensibilite pancuronium
    • Hypersensibilite paroxetine
    • Hypersensibilite penfluridol
    • Hypersensibilite periciazine
    • Hypersensibilite pethidine
    • Hypersensibilite pimozide
    • Hypersensibilite pipamperone
    • Hypersensibilite piperidine derives
    • Hypersensibilite pipotiazine
    • Hypersensibilite pizotifene
    • Hypersensibilite pomalidomide
    • Hypersensibilite prucalopride
    • Hypersensibilite raloxifene
    • Hypersensibilite remifentanil
    • Hypersensibilite risperidone
    • Hypersensibilite roxatidine
    • Hypersensibilite sufentanil
    • Hypersensibilite thalidomide
    • Hypersensibilite tirofiban
    • Hypersensibilite trihexyphenidyle
    • Hypersensibilite vandetanib
    • Hypersensibilite vecuronium
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Insuffisance medullaire

    • Insuffisance medullaire severe
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Apport de millepertuis
  • Maladie inflammatoire intestinale

    • Maladie inflammatoire intest chronique
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Obstruction digestive

  • Porphyrie cutanee

  • Porphyrie hepatique

    • Porphyrie hepatique maladie
  • Syndrome occlusif ou subocclusif

  • Vaccination

    • Vaccination amarile
    • Vaccination par vaccins vivants attenues
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite sorbitol (intolerance)
  • Intolerance genetique au fructose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite sorbitol (intolerance)
  • Alteration de l'etat general

    • Indice de performance grade oms = 2
  • Asthme

  • Atteinte cardiovasculaire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par facteur de croissance
    • Trt par medicament pneumotoxique
    • Trt par vaccin viral inactive
  • Cardiopathie

  • Deshydratation

  • Diarrhee

    • Diarrhee severe
  • Femme

  • Femme en age de procreer

  • Fievre

  • Grossesse

  • Homme

  • Hyperlipidemie

  • Hypersudation

  • Hypertension arterielle

  • Hypovolemie

  • Infarctus du myocarde

  • Infection

  • Insuffisance cardiaque

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
    • Insuffisance hepatique moderee maladie
  • Insuffisance renale chronique

  • Leucocytose

  • Nausees vomissements

  • Neutropenie

    • Neutropenie severe
  • Pathologie coronarienne

  • Personnel soignant

  • Personnel soignant feminin

  • Quel que soit le terrain

  • Radiotherapie

    • Irradiation abdominale
    • Irradiation pelvienne
    • Irradiation thoracique
  • Sujet age

  • Syndrome de crigler-najjar

  • Syndrome de gilbert

  • Tabagisme

  • Traitement anterieur

    • Trt par chimiotherapie
  • Trouble hematologique

  • Vaccination

    • Vaccination par vaccins vivants
    • Vaccination par vaccins vivants attenues
  • Alteration de l'etat general

    • Indice de performance grade oms = 2
  • Asthme

  • Atteinte cardiovasculaire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par facteur de croissance
    • Trt par medicament pneumotoxique
    • Trt par vaccin viral inactive
  • Cardiopathie

  • Deshydratation

  • Diarrhee

    • Diarrhee severe
  • Femme

  • Femme en age de procreer

  • Fievre

  • Grossesse

  • Homme

  • Hyperlipidemie

  • Hypersudation

  • Hypertension arterielle

  • Hypovolemie

  • Infarctus du myocarde

  • Infection

  • Insuffisance cardiaque

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
    • Insuffisance hepatique moderee maladie
  • Insuffisance renale chronique

  • Leucocytose

  • Nausees vomissements

  • Neutropenie

    • Neutropenie severe
  • Pathologie coronarienne

  • Personnel soignant

  • Personnel soignant feminin

  • Quel que soit le terrain

  • Radiotherapie

    • Irradiation abdominale
    • Irradiation pelvienne
    • Irradiation thoracique
  • Sujet age

  • Syndrome de crigler-najjar

  • Syndrome de gilbert

  • Tabagisme

  • Traitement anterieur

    • Trt par chimiotherapie
  • Trouble hematologique

  • Vaccination

    • Vaccination par vaccins vivants
    • Vaccination par vaccins vivants attenues
Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de irinotecan ?

SEVERE(S)
  • accident vasculaire cerebral
  • agranulocytose
  • angor
  • arret cardiaque
  • atteinte cardiovasculaire
  • augmentation du risque infectieux
  • bacteriemie
  • bouffee vasomotrice
  • bradycardie
  • bronchite
  • bursite
  • candidose
  • candidose gastro intestinale
  • candidose vaginale
  • cellulite
  • cephalee
  • coagulation trouble
  • collapsus cardiovasculaire
  • confusion mentale
  • conjonctivite
  • cystite
  • douleur oppression thoracique
  • dysgueusie
  • effet immunosuppresseur
  • embolie pulmonaire
  • encephalite
  • endocardite
  • fasciite
  • folliculite
  • frisson
  • furonculose
  • gangrene
  • hepatite
  • hypersudation
  • hypertension arterielle
  • hypotension arterielle
  • infarctus du myocarde
  • infection a herpes virus
  • infection bacterienne
  • infection cutanee
  • infection des voies respiratoires
  • infection fongique mycose
  • infection pulmonaire
  • infection urinaire
  • infection virale
  • ischemie myocardique
  • langage trouble
  • larmoiement
  • leucopenie
  • malaise lipothymie
  • meningite
  • meningite infectieuse
  • mouvement anormal
  • myalgie
  • myosis
  • nevralgie
  • orgelet
  • peritonite
  • pharyngite
  • pneumonie
  • pneumopathie
  • pneumopathie interstitielle diffuse
  • prostatite
  • pustulose
  • refroidissement des extremites
  • rhinite
  • sepsis choc septique
  • septicemie
  • sialorrhee
  • sinusite
  • syncope
  • syndrome grippal
  • thromboembolie
  • thrombophlebite
  • thrombose arterielle
  • thrombose veineuse
  • trouble vasculaire peripherique
  • vasodilatation peripherique
  • verrue
  • vertige etourdissement
  • vision alteration
  • zona
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • anemie
  • anorexie
  • anticorps apparition
  • colite
  • colite pseudomembraneuse
  • constipation
  • deshydratation
  • diarrhee
  • douleur abdominale
  • enterite
  • gastrite
  • hemoglobine modification
  • hemorragie digestive
  • hemorroides
  • ileus paralytique
  • lymphopenie
  • nausee vomissement
  • neutropenie
  • occlusion intestinale
  • oesophagite
  • perforation digestive
  • rectorragie
  • stomatite
  • thrombocytopenie
MODERE(S)
  • amaigrissement
  • anaphylaxie
  • appetit perte
  • asthenie
  • atteinte renale
  • choc anaphylactique
  • crampe musculaire
  • douleur
  • dyspnee
  • fievre
  • hoquet
  • hyperamylasemie
  • hypercreatininemie
  • hyperlipasemie
  • hypoglycemie
  • hypokaliemie
  • hypomagnesemie
  • hyponatremie
  • hypophosphoremie hypophosphatemie
  • hypovolemie
  • hypoxie
  • infiltrat pulmonaire
  • inflammation de la muqueuse
  • insomnie
  • insuffisance renale aigue
  • lyse tumorale syndrome
  • oedeme
  • oedeme peripherique
  • pancreatite aigue
  • paresthesie
  • reaction allergique
  • timbre de la voix modification
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • acne
  • alopecie
  • eruption cutanee
  • eruption maculo papuleuse
  • ongles alteration
  • reaction locale au point dinjection
  • veinite
MINEUR(S)
  • alat modification
  • asat modification
  • atteinte hepatique
  • bilirubine modification
  • gamma gt modification
  • hypoalbuminemie
  • phosphatase alcaline modification
  • steatose
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    IRINOTECAN ACCORD 20 mg/mL, solution à diluer pour perfusion

    1 flacon(s) en verre brun de 2 mL

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    IRINOTECAN ARROW 20 mg/ml, solution à diluer pour perfusion

    1 flacon(s) en verre brun de 2 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de irinotecan ?

    Réservé à l'adulte.

    • Posologie recommandée
    • En monothérapie (chez les patients prétraités)

    La posologie recommandée est de 350 mg/m2 d'irinotecan administrés en perfusion intraveineuse de 30 à 90 minutes toutes les 3 semaines (Cf. rubriques "Modalités d'administration" et "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Ajustements posologiques

    L'irinotecan doit être administré après récupération convenable de tous les effets indésirables, c'est-à-dire grade 0 ou 1 selon les critères NCI-CTC (National Cancer Institute Common Toxicity Criteria) et après disparition complète d'une diarrhée liée au traitement.

    Avant chaque administration du traitement, les doses d'irinotecan devront être réduites, en tenant compte des effets indésirables de plus haut grade observés et liés à l'administration précédente. Le traitement doit être retardé d'une ou deux semaines afin de permettre une récupération de tous les effets indésirables liés au traitement.

    La posologie d'irinotecan, devra être réduite de 15 à 20 % en cas de survenue des effets indésirables suivants :

    • toxicité hématologique : une neutropénie grade 4, une neutropénie fébrile (neutropénie grade 3-4 et fièvre grade 2-4), thrombopénie et leucopénie (grade 4),
    • toxicité non hématologique (grade 3-4).

    • Durée du traitement

    Le traitement par ce médicament doit être poursuivi jusqu'à progression objective de la maladie ou apparition d'une toxicité inacceptable.

    • Populations à risque
    • Patients présentant une insuffisance hépatique

    En monothérapie : la bilirubinémie (jusqu'à 3 fois la limite supérieure de la normale (LSN)), chez les patients ayant un indice de performance inférieur ou égal à 2, conditionne la posologie initiale de ce médicament.

    Chez ces patients ayant une hyperbilirubinémie et un taux de prothrombine supérieur à 50 %, la clairance d'irinotecan est diminuée (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques") et le risque de toxicité hématopoïétique est donc augmenté.

    Une surveillance hebdomadaire de la numération et de la formule sanguine doit alors être réalisée.

    . Pour les patients ayant une bilirubinémie inférieure ou égale à 1,5 fois la LSN, la dose recommandée de ce médicament est de 350 mg/m2. . Pour les patients ayant une bilirubinémie comprise entre 1,5 et 3 fois la LSN, la dose recommandée de ce médicament est de 200 mg/m2. . Pour les patients ayant une bilirubinémie supérieure à 3 fois la LSN, ce médicament est contre-indiqué. (Cf. rubriques "Contre-indications" et "Mises en garde spéciales et précautions particulières d'emploi").

    • Patients présentant une insuffisance rénale

    Aucune étude pharmacocinétique spécifique n'ayant été réalisée chez les insuffisants rénaux, ce médicament n'est pas recommandé chez les patients présentant une insuffisance rénale (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions particulières").

    • Sujets âgés

    Aucune étude pharmacocinétique n'a été réalisée chez le sujet âgé.

    Toutefois, la dose doit être choisie avec prudence dans cette population en raison de la fréquence plus importante de l'altération des fonctions biologiques. Cette population demande une surveillance plus étroite (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions particulières d'emploi").

    • Population pédiatrique

    La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants n'ont pas encore été établies. Aucune donnée n'est disponible.

    Réservé à l'adulte.

    • Posologie recommandée
    • En association (chez les patients non prétraités)

    L'efficacité et la tolérance de l'irinotecan en association avec le 5-fluorouracile et l'acide folinique ont été évaluées selon le schéma suivant (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques") :

    • irinotecan et 5-fluorouracile/acide folinique : schéma toutes les deux semaines.

    La dose recommandée est de 180 mg/m2 d'irinotecan administrés en perfusion intraveineuse de 30 à 90 minutes toutes les 2 semaines, suivie d'une perfusion d'acide folinique et de 5-fluorouracile.

    • Ajustements posologiques

    L'irinotecan doit être administré après récupération convenable de tous les effets indésirables, c'est-à-dire grade 0 ou 1 selon les critères NCI-CTC (National Cancer Institute Common Toxicity Criteria) et après disparition complète d'une diarrhée liée au traitement.

    Avant chaque administration du traitement, les doses d'irinotecan et de 5-fluorouracile si nécessaire doivent être réduites, en tenant compte des effets indésirables de plus haut grade observés et liés à l'administration précédente. Le traitement doit être retardé d'une ou deux semaines afin de permettre une récupération de tous les effets indésirables liés au traitement.

    La posologie d'irinotecan et/ou de 5-fluorouracile si nécessaire doit être réduite de 15 à 25 % en cas de survenue des effets indésirables suivants :

    • toxicité hématologique : neutropénie grade 4, neutropénie fébrile (neutropénie grade 3-4 et fièvre grade 2-4), thrombopénie et leucopénie (grade 4),
    • toxicité non hématologique (grade 3-4).

    • Durée du traitement

    Le traitement par ce médicament doit être poursuivi jusqu'à progression objective de la maladie ou apparition d'une toxicité inacceptable.

    • Populations à risque
    • Patients présentant une insuffisance hépatique

    Il n'y a pas de donnée disponible chez les patients présentant une insuffisance hépatique traités par l'irinotecan en association.

    • Patients présentant une insuffisance rénale

    Aucune étude pharmacocinétique spécifique n'ayant été réalisée chez les insuffisants rénaux, ce médicament n'est pas recommandé chez les patients présentant une insuffisance rénale (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions particulières").

    • Sujets âgés

    Aucune étude pharmacocinétique n'a été réalisée chez le sujet âgé. Toutefois, la dose doit être choisie avec prudence dans cette population en raison de la fréquence plus importante de l'altération des fonctions biologiques. Cette population demande une surveillance plus étroite (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions particulières d'emploi").

    • Population pédiatrique

    La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants n'ont pas encore été établies. Aucune donnée n'est disponible.

    Réservé à l'adulte.

    • Posologie recommandée

    -> Populations à risque

    • Patients présentant une insuffisance hépatique

    En monothérapie : la bilirubinémie (jusqu'à 3 fois la limite supérieure de la normale (LSN)), chez les patients ayant un indice de performance inférieur ou égal à 2, conditionne la posologie initiale de l'irinotecan.

    Chez ces patients ayant une hyperbilirubinémie et un taux de prothrombine supérieur à 50 %, la clairance d'irinotecan est diminuée (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques") et le risque de toxicité hématopoïétique est donc augmenté. Une surveillance hebdomadaire de la numération et de la formule sanguine doit alors être réalisée. . Pour les patients ayant une bilirubinémie inférieure ou égale à 1,5 fois la LSN, la dose recommandée d'irinotecan est de 350 mg/m2. . Pour les patients ayant une bilirubinémie comprise entre 1,5 et 3 fois la LSN, la dose recommandée d'irinotecan est de 200 mg/m2. . Pour les patients ayant une bilirubinémie supérieure à 3 fois la LSN, ce médicament est contre-indiqué. (Cf. rubriques "Contre-indications" et "Mises en garde spéciales et précautions particulières d'emploi").

    Il n'y a pas de donnée disponible chez les patients présentant une insuffisance hépatique traités par l'irinotecan en association.

    Réservé à l'adulte.

    • Posologie recommandée
    • En association (chez les patients non prétraités)

    Concernant la posologie et le mode d'administration de l'irinotecan administré en association avec le cetuximab, e référer au Résumé des Caractéristiques du Produit de ce médicament. La dose d'irinotécan utilisée est généralement la même que celle administrée au cours des derniers cycles du précédent traitement à base d'irinotecan. L'irinotecan doit être administré au moins une heure après la fin de la perfusion du cetuximab.

    Concernant la posologie et le mode d'administration du bevacizumab, se référer au Résumé des Caractéristiques du Produit de ce médicament.

    Concernant la posologie et le mode d'administration de la capécitabine en association, se reporter à la rubrique "Propriétés pharmacodynamiques" et se référer aux rubriques appropriées du Résumé des Caractéristiques du Produit de ce médicament.

    • Ajustements posologiques

    L'irinotecan doit être administré après récupération convenable de tous les effets indésirables, c'est-à-dire grade 0 ou 1 selon les critères NCI-CTC (National Cancer Institute Common Toxicity Criteria) et après disparition complète d'une diarrhée liée au traitement.

    Avant chaque administration du traitement, les doses d'irinotecan doivent être réduites, en tenant compte des effets indésirables de plus haut grade observés et liés à l'administration précédente. Le traitement doit être retardé d'une ou deux semaines afin de permettre une récupération de tous les effets indésirables liés au traitement.

    La posologie d'irinotecan doit être réduite de 15 à 25 % en cas de survenue des effets indésirables suivants :

    • toxicité hématologique : neutropénie grade 4, neutropénie fébrile (neutropénie grade 3-4 et fièvre grade 2-4), thrombopénie et leucopénie (grade 4),
    • toxicité non hématologique (grade 3-4).

    Les recommandations de modification de doses du cetuximab, administré en association avec l'irinotécan, doivent être en accord avec le Résumé des Caractéristiques du Produit du cetuximab.

    En association avec la capécitabine : chez les patients âgés de 65 ans ou plus, une réduction de la posologie initiale de la capécitabine à 800 mg/m2 deux fois par jour est recommandée, en accord avec le Résumé des Caractéristiques du Produit de ce médicament. Se référer aussi aux recommandations de modifications de doses lorsque la capécitabine est utilisée en association, dans le Résumé des Caractéristiques du Produit de ce médicament.

    • Durée du traitement

    Le traitement par ce médicament doit être poursuivi jusqu'à progression objective de la maladie ou apparition d'une toxicité inacceptable.

    • Populations à risque
    • Patients présentant une insuffisance hépatique

    Il n'y a pas de donnée disponible chez les patients présentant une insuffisance hépatique traités par l'irinotecan en association.

    • Patients présentant une insuffisance rénale

    Aucune étude pharmacocinétique spécifique n'ayant été réalisée chez les insuffisants rénaux, ce médicament n'est pas recommandé chez les patients présentant une insuffisance rénale (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions particulières").

    • Sujets âgés

    Aucune étude pharmacocinétique n'a été réalisée chez le sujet âgé. Toutefois, la dose doit être choisie avec prudence dans cette population en raison de la fréquence plus importante de l'altération des fonctions biologiques. Cette population demande une surveillance plus étroite (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions particulières d'emploi").

    • Population pédiatrique

    La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants n'ont pas encore été établies. Aucune donnée n'est disponible.