Isoptine (vérapamil)

Médicaments à base de vérapamil :

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    120 mg5 mg/2 ml40 mg240 mg

  • Formes galéniques

    gélulesolution injectablecomprimé enrobécomprimé pelliculé sécable à libération prolongée

  • Classe Thérapeutique

    C08DA - DERIVES DE LA PHENYLALKYLAMINE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser isoptine ?

  • Traitement preventif

  • Traitement curatif

    • Traitement preventif

    • Prevention secondaire

    • Prevention secondaire

    • En cas de contre-indication a autre trt

    • En cas d'intolerance a un autre trt

      • Traitement de fond

      • Traitement symptomatique

      • Traitement curatif

      • Dans les formes paroxystiques

      Illustration consindications

      Quelles sont les contre-indications de isoptine ?

      • Autre traitement en cours

        • Trt par aliskiren
        • Trt par dantrolene
        • Trt par ivabradine
        • Trt par millepertuis
        • Trt par sertindole
        • Trt par sultopride
      • Bloc auriculo-ventriculaire haut degre

        • Bav haut degre non appareille
      • Bloc sino-auriculaire

      • Bradycardie

      • Bradycardie sinusale

      • Choc cardiogenique

      • Collapsus cardiovasculaire

      • Dysfonctionnement sinusal

      • Enfant

        • Enfant de moins de 6 ans
      • Fibrillation auriculaire

      • Flutter auriculaire

      • Hypersensibilite

        • Hypersensibilite a l'un des excipients
        • Hypersensibilite verapamil
      • Hypotension arterielle

      • Infarctus du myocarde

        • Infarctus du myocarde phase aigue
      • Insuffisance cardiaque

        • Dysfonctionnement ventriculaire gauche
        • Insuff cardiaque non controlee
      • Interaction d'origine alimentaire

        • Apport de millepertuis
      • Nourrisson

      • Nouveau-ne

      • Tachycardie sinusale

      • Trouble de la conduction

      • Wolf parkinson white syndrome

      • Anomalie metabolisme galactose

      • Autre traitement en cours

        • Trt par amiodarone
        • Trt par betabloquant
        • Trt par colchicine
        • Trt par esmolol
        • Trt par ivabradine
        • Trt par quinidine
        • Trt par triazolam
      • Deficit en lactase

      • Deficit en sucrase-isomaltase

      • Dysfonctionnement ventriculaire

        • Dysfonctionnement ventriculaire gauche
        • Trt par esmolol
      • Hypersensibilite

        • Hypersensibilite fructose (intolerance)
        • Hypersensibilite galactose (intolerance)
        • Hypersensibilite glucose (intolerance)
        • Hypersensibilite lactose (intolerance)
        • Hypersensibilite saccharose (intolerance)
        • Hypersensibilite sulfites
      • Intolerance genetique au fructose

      • Regime sans galactose

      • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

        • Hypersensibilite fructose (intolerance)
        • Hypersensibilite galactose (intolerance)
        • Hypersensibilite glucose (intolerance)
        • Hypersensibilite lactose (intolerance)
        • Hypersensibilite saccharose (intolerance)
        • Syndrome malabsorption glucose/galactose
      • Atteinte hepatique

      • Atteinte renale

      • Autre traitement en cours

        • Trt par antiarythmique
        • Trt par digitalique
        • Trt par digoxine
        • Trt par inhibiteur hmgcoa reductase
        • Trt par statine
        • Trt par timolol
      • Bloc auriculo-ventriculaire faible degre

      • Bloc cardiaque

      • Bloc de branche

      • Bloc de branche bifasciculaire

      • Bloc de branche bilateral

      • Bloc de branche gauche complet

      • Bloc distal

      • Bloc intraventriculaire

      • Bradycardie

      • Cholestase

      • Douleur

        • Douleur abdominale
      • Exposition a une temperature extreme

      • Fibrillation auriculaire

      • Fievre

      • Flutter auriculaire

      • Ictere

      • Infarctus du myocarde

        • Infarctus du myocarde phase aigue
      • Insuffisance cardiaque

        • Insuff cardiaque controlee
        • Trt par digitalique
      • Insuffisance hepatique

      • Insuffisance renale chronique

      • Interaction d'origine alimentaire

        • Apport de (jus de) pamplemousse
        • Ingestion d'alcool
      • Lambert-eaton syndrome

      • Myasthenie

        • Myasthenie severe
      • Myopathie

      • Quel que soit le terrain

      • Regime hyposode strict

      • Sujet age

      • Syndrome douloureux abdominal

      • Trouble neuromusculaire

      • Atteinte hepatique

      • Atteinte renale

      • Autre traitement en cours

        • Trt par antiarythmique
        • Trt par digitalique
        • Trt par digoxine
        • Trt par inhibiteur hmgcoa reductase
        • Trt par statine
        • Trt par timolol
      • Bloc auriculo-ventriculaire faible degre

      • Bloc cardiaque

      • Bloc de branche

      • Bloc de branche bifasciculaire

      • Bloc de branche bilateral

      • Bloc de branche gauche complet

      • Bloc distal

      • Bloc intraventriculaire

      • Bradycardie

      • Cholestase

      • Douleur

        • Douleur abdominale
      • Exposition a une temperature extreme

      • Fibrillation auriculaire

      • Fievre

      • Flutter auriculaire

      • Ictere

      • Infarctus du myocarde

        • Infarctus du myocarde phase aigue
      • Insuffisance cardiaque

        • Insuff cardiaque controlee
        • Trt par digitalique
      • Insuffisance hepatique

      • Insuffisance renale chronique

      • Interaction d'origine alimentaire

        • Apport de (jus de) pamplemousse
        • Ingestion d'alcool
      • Lambert-eaton syndrome

      • Myasthenie

        • Myasthenie severe
      • Myopathie

      • Quel que soit le terrain

      • Regime hyposode strict

      • Sujet age

      • Syndrome douloureux abdominal

      • Trouble neuromusculaire

      Illustration side-effect

      Quels sont les effets indésirables de isoptine ?

      SEVERE(S)
      • acidose metabolique
      • arret cardiaque
      • arythmie
      • bloc auriculo ventriculaire
      • bradycardie
      • choc cardiogenique
      • convulsion
      • deces mortalite
      • electrocardiogramme modification
      • hyperglycemie
      MODERE(S) OU SEVERE(S)
      • alat modification
      • alopecie
      • anaphylaxie
      • anorexie
      • appetit perte
      • arthralgie
      • asat modification
      • athetose mvt anormal grande amplit
      • atteinte hepatique
      • bezoard
      • bilirubine modification
      • bronchospasme asthme
      • choc anaphylactique
      • cholestase
      • constipation
      • cytolyse hepatique
      • dermatite
      • desquamation
      • diarrhee
      • distension abdominale
      • douleur abdominale
      • dyspepsie
      • dyspnee
      • dystonie
      • eczema
      • epigastralgie
      • eruption cutanee
      • eruption maculo papuleuse
      • erytheme polymorphe
      • erythrodermie dermatite exfoliative
      • exantheme
      • faiblesse musculaire
      • fievre
      • flatulence meteorisme
      • gamma gt modification
      • gastralgie
      • gastrite
      • gingivite
      • hepatite
      • hyperlipasemie
      • hyperlipidemie
      • hypersudation
      • ictere
      • ileus paralytique
      • infection a herpes virus
      • lactico deshydrogenase modification
      • langue alteration
      • langue oedeme
      • lyell syndrome
      • manifestation cutanee
      • mouvement anormal
      • myalgie
      • myasthenie
      • myopathie
      • nausee vomissement
      • occlusion intestinale
      • oedeme de la muqueuse buccale
      • oedeme de quincke angioedeme
      • oedeme facial
      • oedeme larynge aigu
      • oedeme pharynge
      • oesophagite
      • phosphatase alcaline modification
      • photosensibilisation medicamenteuse
      • prurit
      • purpura
      • pustulose
      • pustulose exanthematique aigue generalisee peag
      • secheresse buccale
      • sphincter pylorique trouble
      • stevens johnson syndrome
      • syndrome extrapyramidal
      • syndrome parkinsonien
      • toxidermie bulleuse pemphigus
      • urticaire
      MODERE(S)
      • accident vasculaire cerebral
      • acouphene bourdonnement doreille
      • angor
      • asthenie
      • bouffee vasomotrice
      • bronchite
      • cephalee
      • collapsus cardiovasculaire
      • conduction trouble
      • congestion nasale
      • conscience trouble
      • diplopie
      • douleur des extremites
      • erection trouble
      • erytheme
      • flush
      • galactorrhee
      • gynecomastie
      • hemorragie cerebrale
      • hypercreatininemie
      • hyperkaliemie
      • hyperprolactinemie
      • hypotension arterielle
      • hypotension arterielle orthostatique
      • impuissance
      • infarctus du myocarde
      • insuffisance renale aigue
      • insuffisance renale chronique
      • ischemie myocardique
      • malaise lipothymie
      • oedeme
      • oedeme des membres inferieurs
      • oedeme peripherique
      • oedeme pulmonaire
      • palpitations
      • reaction allergique
      • syncope
      • tachycardie
      • vascularite
      • vasodilatation peripherique
      • vertige etourdissement
      • vision alteration
      MINEUR(S) OU MODERE(S)
      • fibrillation auriculaire
      • hyperplasie gingivale
      • insuffisance cardiaque
      • insuffisance cardiaque congestive
      MINEUR(S)
      • equilibre trouble
      • hyperesthesie
      • insomnie
      • nervosite
      • paralysie
      • paresthesie
      • somnolence diurne
      • tremblement
      Illustration general

      Liste des présentations disponibles

      • Illustration de la forme galénique

        ISOPTINE 120 mg, gélule

        plaquette(s) thermoformée(s) PVC PVDC aluminium de 30 gélule(s)

        • REMBOURSABLE : 65%
        • PRIX : 3,84
      • Illustration de la forme galénique

        ISOPTINE 5 mg/2 ml, solution injectable

        5 ampoule(s) en verre de 2 ml

        • REMBOURSABLE :
        • PRIX :
      • Illustration de la forme galénique

        ISOPTINE 40 mg, comprimé enrobé

        plaquette(s) thermoformée(s) PVC PVDC aluminium de 75 comprimé(s)

        • REMBOURSABLE : 65%
        • PRIX : 4,16
      • Illustration de la forme galénique

        ISOPTINE L.P. 240 mg, comprimé pelliculé sécable à libération prolongée

        plaquette(s) thermoformée(s) PVC-Aluminium de 30 comprimé(s)

        • REMBOURSABLE : 65%
        • PRIX : 6,19
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de isoptine ?

      Traitement de l'angor sous toutes ses formes : la posologie initiale est de 240 mg/jour soit 1 gélule à 120 mg, 2 fois par jour. En cas d'efficacité insuffisante la posologie peut être augmentée à 480 mg/jour sous la forme à libération prolongée de vérapamil à raison d'une prise à 240 mg, 2 fois par jour.

      • Dans l'indication "prévention secondaire de l'infarctus du myocarde" : 3 gélules à 120 mg par jour. Ne commencer le traitement que 7 à 15 jours après la constitution de l'infarctus du myocarde. Diminuer les posologies chez le sujet âgé et l'insuffisant hépatique (Cf. mises en garde et précautions d'emploi).

      Traitement et prévention des tachycardies paroxystiques supraventriculaires : 2 à 3 gélules à 120 mg par jour de préférence au cours des repas.

      Hypertension artérielle : 1 gélule à 120 mg, 2 fois par jour. Si nécessaire, ajouter 1 gélule à 120 mg le matin ou le soir.

      Chez les sujets âgés de plus de 70 ans : la posologie sera de 120 mg à 240 mg/jour, soit 1 comprimé (à 40 mg), 3 fois par jour augmentée si nécessaire à 1 gélule à 120 mg, 2 fois par jour.

      • Insuffisance hépatique : la métabolisation est dans ce cas considérablement ralentie ; la demi-vie apparente d'élimination est très allongée. La posologie doit être fortement diminuée, par exemple par un facteur 5 (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").
      • Sujets âgés : le volume de distribution et la clairance totale sont fortement diminués ; par ailleurs, la biodisponibilité du vérapamil est plus élevée chez ces sujets que chez l'adulte. Il faut donc réduire la posologie et ne l'augmenter que progressivement (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").
      • Pour les AVF épisodiques : 120 mg 2 fois par jour avec une augmentation de 120 mg tous les 2-7 jours jusqu'à 480 mg. Au-delà, les doses peuvent être augmentées suivant le même schéma jusqu'à l'obtention de la dose nécessaire pour contrôler les crises jusqu'à une posologie maximale de 720 mg. L'arrêt du traitement doit aussi être progressif : 1 comprimé tous les 5-7 jours. En cas de réapparition des crises, revenir à la dose du palier précédent.

      Pendant une crise, le vérapamil peut être associé aux triptans.

      • Pour les AVF épisodiques : 120 mg 2 fois par jour avec une augmentation de 120 mg tous les 2-7 jours jusqu'à 480 mg. Au-delà, les doses peuvent être augmentées suivant le même schéma jusqu'à l'obtention de la dose nécessaire pour contrôler les crises jusqu'à une posologie maximale de 720 mg. L'arrêt du traitement doit aussi être progressif : 1 comprimé tous les 5-7 jours. En cas de réapparition des crises, revenir à la dose du palier précédent.

      • Pour les AVF chroniques : La posologie nécessaire peut aller jusqu'à 960 mg/j. Exceptionnellement des doses de 1200 mg/j peuvent être proposées.

      Pendant une crise, le vérapamil peut être associé aux triptans.