Kadcyla (trastuzumab)

Médicaments à base de trastuzumab :

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Trastuzumab

  • Dosages

    160 mg100 mg

  • Formes galéniques

    poudre pour solution à diluer pour perfusion

  • Classe Thérapeutique

    L01XC - ANTICORPS MONOCLONAUX

Illustration indications

Indications - Quand utiliser kadcyla ?

  • Monochimiotherapie

  • Traitement de deuxieme intention

  • En cas d'echec a une autre therapeutique

  • Chez l'adulte

  • Avec her2 positif

  • Dans les formes metastatiques

  • Dans les formes localement avancees

  • Dans les formes non resecables

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de kadcyla ?

  • Adulte jeune (15-17 ans)

  • Allaitement

  • Enfant

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite trastuzumab emtasine
  • Mode d'administration particulier

    • Administration en bolus iv
    • Administration en bolus iv rapide
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Grossesse

  • Adulte

    • Adulte de plus de 50 ans
  • Angor

    • Angor instable
  • Arythmie cardiaque

    • Arythmie cardiaque severe
  • Autre traitement en cours

    • Trt par antiagregant plaquettaire
    • Trt par anticoagulant
    • Trt par antihypertenseur
    • Trt par hbpm
    • Trt par heparine
    • Trt par medicament hepatotoxique
    • Trt par paclitaxel
    • Trt par warfarine
  • Confusion mentale

  • Dysfonctionnement ventriculaire

    • Dysfonctionnement ventriculaire gauche
  • Dyspnee

    • Dyspnee de repos severe
  • Examen laboratoire interference

    • Dosage alanine aminotransferase
    • Dosage aspartate aminotransferase
    • Dosage bilirubine
  • Femme en age de procreer

  • Groupe ethnique

    • Population asiatique
  • Hyperplasie nodulaire regenerative du foie

  • Hypertension portale

  • Infarctus du myocarde

    • Infarctus du myocarde antecedent perso
  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque congestive
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
    • Insuffisance hepatique moderee maladie
    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale severe
  • Metastase

    • Metastase hepatique
  • Neuropathie peripherique

    • Neuropathie peripherique severe
  • Obesite

    • Indice de masse corporelle modere (> 25)
  • Partenaire : femme en age de procreer

  • Pneumopathie

    • Pneumopathie interstitielle
  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

  • Thrombopenie

    • Thrombopenie moderee
    • Thrombopenie severe
  • Traitement anterieur

    • Trt par anthracycline
    • Trt par antihypertenseur
  • Adulte

    • Adulte de plus de 50 ans
  • Angor

    • Angor instable
  • Arythmie cardiaque

    • Arythmie cardiaque severe
  • Autre traitement en cours

    • Trt par antiagregant plaquettaire
    • Trt par anticoagulant
    • Trt par antihypertenseur
    • Trt par hbpm
    • Trt par heparine
    • Trt par medicament hepatotoxique
    • Trt par paclitaxel
    • Trt par warfarine
  • Confusion mentale

  • Dysfonctionnement ventriculaire

    • Dysfonctionnement ventriculaire gauche
  • Dyspnee

    • Dyspnee de repos severe
  • Examen laboratoire interference

    • Dosage alanine aminotransferase
    • Dosage aspartate aminotransferase
    • Dosage bilirubine
  • Femme en age de procreer

  • Groupe ethnique

    • Population asiatique
  • Hyperplasie nodulaire regenerative du foie

  • Hypertension portale

  • Infarctus du myocarde

    • Infarctus du myocarde antecedent perso
  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque congestive
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
    • Insuffisance hepatique moderee maladie
    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale severe
  • Metastase

    • Metastase hepatique
  • Neuropathie peripherique

    • Neuropathie peripherique severe
  • Obesite

    • Indice de masse corporelle modere (> 25)
  • Partenaire : femme en age de procreer

  • Pneumopathie

    • Pneumopathie interstitielle
  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

  • Thrombopenie

    • Thrombopenie moderee
    • Thrombopenie severe
  • Traitement anterieur

    • Trt par anthracycline
    • Trt par antihypertenseur
Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de kadcyla ?

SEVERE(S)
  • acne
  • alopecie
  • amaigrissement
  • anorexie
  • cancer col uterus
  • cancer cutane
  • cancer de la prostate
  • cancer du poumon
  • cancer du sein
  • cancer larynx
  • carcinome basocellulaire
  • carcinome epidermoide cutane
  • deces mortalite
  • dermatite
  • douleur tumorale
  • ecchymoses
  • eruption cutanee
  • eruption maculo papuleuse
  • erytheme
  • erythrodysesthesie palmo plantaire
  • hodgkin maladie
  • hyperkaliemie
  • hypersudation
  • hypokaliemie
  • leucemie aigue
  • lymphadenopathie
  • lymphome
  • lymphome hepatosplenique
  • lyse tumorale syndrome
  • melanome primitif
  • meningiome
  • myelome multiple
  • naevus
  • neoplasme
  • oedeme de quincke angioedeme
  • oedeme facial
  • ongles alteration
  • onychoclasie ongles cassants
  • onycholyse
  • papillome cutane
  • prise ponderale
  • prurit
  • secheresse cutanee
  • syndrome lymphoproliferatif
  • syndrome myeloproliferatif
  • tumeur cutanee
  • tumeur maligne
  • urticaire
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • augmentation du risque infectieux
  • bronchite
  • candidose
  • candidose gastro intestinale
  • candidose vaginale
  • catheter infection
  • cellulite
  • cystite
  • douleur dentaire
  • enterite
  • fasciite
  • furonculose
  • infection a herpes virus
  • infection bacterienne
  • infection cutanee
  • infection dentaire
  • infection des voies respiratoires
  • infection fongique mycose
  • infection oculaire
  • infection parasitaire parasitose
  • infection pulmonaire
  • infection urinaire
  • infection virale
  • laryngite
  • leucoencephalopathie
  • meningite
  • meningite aseptique
  • meningite infectieuse
  • orgelet
  • otite
  • pharyngite
  • pustulose
  • sepsis choc septique
  • septicemie
  • syndrome grippal
  • tuberculose secondaire
  • zona
MODERE(S)
  • alat modification
  • anaphylaxie
  • anemie
  • anoxie
  • anxiete
  • apnee
  • arythmie
  • asat modification
  • asthenie
  • ataxie
  • atteinte hepatique
  • atteinte pulmonaire
  • atteinte renale
  • bilirubine modification
  • bradycardie
  • bronchospasme asthme
  • cardiomyopathie
  • cephalee
  • choc anaphylactique
  • choc cardiogenique
  • confusion mentale
  • conjonctivite
  • depression
  • depression respiratoire
  • douleur
  • douleur hypocondre
  • douleur mammaire
  • douleur oppression thoracique
  • douleur pharyngolaryngee
  • dysgueusie
  • dyspnee
  • epanchement pericardique
  • epanchement pleural
  • epistaxis
  • fibrose pulmonaire
  • fievre
  • flutter auriculaire
  • gamma gt modification
  • glomerulonephrite
  • hemoglobine modification
  • hemorragie oculaire
  • hepatite
  • hyperplasie nodulaire regenerative hepatique hnr
  • hypertension arterielle
  • hypertension portale
  • hypertonie musculaire
  • hypoacousie surdite
  • hypoesthesie
  • hypotension arterielle
  • hypoxie
  • ictere
  • infiltrat pulmonaire
  • inflammation de la muqueuse
  • insomnie
  • insuffisance cardiaque
  • insuffisance cardiaque congestive
  • insuffisance hepatique
  • insuffisance renale chronique
  • insuffisance respiratoire
  • insuffisance ventriculaire gauche
  • larmoiement
  • lethargie
  • leucopenie
  • lymphoedeme
  • malaise lipothymie
  • mastodynie
  • mastopathie
  • memoire trouble
  • myocardite
  • nephrite interstitielle
  • nephrotoxicite
  • neuropathie peripherique
  • neutropenie
  • oedeme
  • oedeme aigu du poumon
  • oedeme cerebral
  • oedeme larynge aigu
  • oedeme papillaire
  • oedeme peripherique
  • oedeme pulmonaire
  • oligohydramnios
  • palpitations
  • paresthesie
  • pericardite
  • phosphatase alcaline modification
  • pneumonie
  • pneumopathie
  • pneumopathie interstitielle diffuse
  • resurgence reactions radiques
  • rhinite
  • rhinorrhee
  • saignement hemorragie
  • secheresse oculaire
  • sinusite
  • somnolence diurne
  • souffle cardiaque
  • tachycardie
  • taux prothrombine modification
  • thrombocytopenie
  • toux
  • tremblement
  • vasodilatation peripherique
  • vertige etourdissement
  • vision floue
MINEUR(S)
  • anticorps apparition
  • arthralgie
  • arthrite
  • bouffee vasomotrice
  • constipation
  • crampe musculaire
  • diarrhee
  • dorsalgie
  • douleur abdominale
  • douleur cervicale
  • douleur des extremites
  • douleur osseuse
  • dyspepsie
  • flush
  • frisson
  • gastrite
  • gingivorrhagie
  • hemorroides
  • hoquet
  • hyperamylasemie
  • hyperlipasemie
  • myalgie
  • nausee vomissement
  • oedeme de la muqueuse buccale
  • pancreatite aigue
  • reaction allergique
  • secheresse buccale
  • stomatite
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    KADCYLA 160 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion

    1 flacon(s) en verre

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    KADCYLA 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion

    1 flacon(s) en verre

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de kadcyla ?

    Ce médicament doit être prescrit uniquement par un médecin et administré en perfusion intraveineuse sous la surveillance d'un professionnel de santé expérimenté dans le traitement de patients atteints de cancer (c'est-à-dire prêt à prendre en charge des réactions allergiques/anaphylactiques liées à la perfusion et dans un environnement où un équipement complet de réanimation est immédiatement disponible (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi")).

    Les patients traités avec le trastuzumab emtansine doivent présenter un statut tumoral HER2 positif, défini par un score 3+ par immunohistochimie (IHC) ou un ratio > ou = 2,0 par hybridation in situ (HIS) ou par hybridation in situ en fluorescence (FISH), déterminé par un dispositif médical de Diagnostic In Vitro (DIV) marqué CE. Si un DIV marqué CE n'est pas disponible, le statut HER2 doit être déterminé par une méthode alternative validée.

    Afin d'éviter des erreurs médicamenteuses, il est important de vérifier les étiquettes du flacon afin de s'assurer que le médicament préparé et administré est trastuzumab emtansine et non trastuzumab.

    • Posologie

    La dose recommandée de trastuzumab emtansine est de 3,6 mg/kg de poids corporel administrée en perfusion intraveineuse toutes les trois semaines (cycle de 21 jours).

    La dose initiale doit être administrée en perfusion intraveineuse de 90 minutes. Les patients doivent être surveillés pendant la perfusion et pendant au moins 90 minutes après la fin de la perfusion initiale pour des symptômes de fièvre, frissons ou d'autres réactions liées à la perfusion. Le site de perfusion doit être étroitement surveillé pour détecter une possible infiltration sous-cutanée pendant l'administration (Cf. rubrique "Effets indésirables").

    Si la perfusion précédente a été bien tolérée, les doses suivantes de trastuzumab emtansine peuvent être administrées en perfusions de 30 minutes. Les patients doivent être surveillés pendant la perfusion et pendant au moins 30 minutes après la fin de la perfusion.

    La vitesse de perfusion du trastuzumab emtansine doit être diminuée ou la perfusion doit être interrompue si le patient développe des symptômes liés à la perfusion (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables"). Le traitement par trastuzumab emtansine doit être arrêté en cas de réactions liées à la perfusion menaçant le pronostic vital.

    • Durée du traitement Les patients doivent recevoir le traitement jusqu'à la progression de la maladie ou survenue d'une toxicité non contrôlable.
    • Modification de dose

    Le traitement des réactions indésirables symptomatiques peut nécessiter une interruption temporaire du traitement, une réduction de la dose ou l'arrêt du traitement par trastuzumab emtansine conformément aux recommandations présentées ci-dessous

    La dose de trastuzumab emtansine ne doit pas être ré-augmentée après qu'une réduction de dose ait été effectuée.

    -> Schéma de réduction de dose

    Schéma de réduction de dose (la dose initiale est de 3,6 mg/kg)

    • Première réduction de dose : 3 mg/kg
    • Deuxième réduction de dose : 2,4 mg/kg
    • Nécessité d'une réduction de dose supplémentaire : Arrêt du traitement

    Recommandations de modification de dose

    • Effet indésirable : Thrombocytopénie . Sévérité : Grade 3 (25 000 à < 50 000/mm3) . Modification du traitement : Ne pas administrer le trastuzumab emtansine avant que le taux de plaquettes ne revienne à un grade < ou = 1 (> ou = 75 000/mm3), puis reprendre le traitement au même niveau de dose.

    • Effet indésirable : Thrombocytopénie . Sévérité : Grade 4 (< 25 000/mm3) . Modification du traitement : Ne pas administrer le trastuzumab emtansine avant que le taux de plaquettes ne revienne à un grade < ou = 1 (> ou = 75 000/mm3), puis reprendre le traitement en réduisant la dose d'un niveau.

    • Effet indésirable : Augmentation des transaminases (ASAT/ALAT) . Sévérité : Grade 2 (> 2,5 à < ou = 5 x la LSN) . Modification du traitement : Continuer le traitement au même niveau de dose.

    • Effet indésirable : Augmentation des transaminases (ASAT/ALAT) . Sévérité : Grade 3 (> 5 à < ou = 20 x la LSN) . Modification du traitement : Ne pas administrer le trastuzumab emtansine avant que le taux d'ASAT/ALAT ne revienne à un grade < ou = 2, puis reprendre le traitement en réduisant la dose d'un niveau.

    • Effet indésirable : Augmentation des transaminases (ASAT/ALAT) . Sévérité : Grade 4 (> 20 x la LSN) . Modification du traitement : Arrêter le traitement avec le trastuzumab emtansine.

    • Effet indésirable : Hyperbilirubinémie . Sévérité : Grade 2 (> 1,5 à < ou = 3 x la LSN) . Modification du traitement : Ne pas administrer le trastuzumab emtansine avant que le taux de bilirubine totale ne revienne à un grade < ou = 1, puis reprendre le traitement au même niveau de dose.

    • Effet indésirable : Hyperbilirubinémie . Sévérité : Grade 3 (> 3 à < ou = 10 x la LSN) . Modification du traitement : Ne pas administrer le trastuzumab emtansine avant que le taux de bilirubine totale ne revienne à un grade < ou = 1, puis reprendre le traitement en réduisant la dose d'un niveau.

    • Effet indésirable : Hyperbilirubinémie . Sévérité : Grade 4 (> 10 x la LSN) . Modification du traitement : Arrêter le traitement avec le trastuzumab emtansine.

    • Effet indésirable : Atteinte hépatique médicamenteuse (DILI) . Sévérité : Transaminases sériques > 3 x la LSN et bilirubine totale concomitante > 2 x la LSN . Modification du traitement : Arrêter définitivement le traitement avec le trastuzumab emtansine en l'absence d'autre cause probable de l'élévation des enzymes hépatiques et de la bilirubine, p. ex. métastases hépatiques ou médicament concomitant.

    • Effet indésirable : Dysfonctionnement ventriculaire gauche . Sévérité : ICC symptomatique . Modification du traitement : Arrêter le traitement avec le trastuzumab emtansine.

    • Effet indésirable : Dysfonctionnement ventriculaire gauche . Sévérité : FEVG < 40 % . Modification du traitement : Ne pas administrer le trastuzumab emtansine. Répéter l'évaluation de la FEVG dans les 3 semaines. Si une FEVG < 40% est confirmée, arrêter le traitement avec le trastuzumab emtansine.

    • Effet indésirable : Dysfonctionnement ventriculaire gauche . Sévérité : FEVG 40% à < ou = 45% et diminution > ou = 10% de la valeur initiale . Modification du traitement : Ne pas administrer le trastuzumab emtansine. Répéter l'évaluation de la FEVG dans les 3 semaines. Si la FEVG n'est pas revenue à < 10 % de la valeur initiale, arrêter le traitement avec le trastuzumab emtansine.

    • Effet indésirable : Dysfonctionnement ventriculaire gauche . Sévérité : FEVG 40% à < ou = 45% et diminution < 10% de la valeur initiale . Modification du traitement : Continuer le traitement avec le trastuzumab emtansine. Répéter l'évaluation de la FEVG dans les 3 semaines.

    • Effet indésirable : Dysfonctionnement ventriculaire gauche . Sévérité : FEVG > 45 % . Modification du traitement : Continuer le traitement avec le trastuzumab emtansine.

    ALAT = alanine aminotransférase ; ASAT = aspartate aminotransférase ; ICC = insuffisance cardiaque congestive ; FEVG = fraction d'éjection ventriculaire gauche ; DSVG = dysfonctionnement systolique ventriculaire gauche ; BILIT = bilirubine totale ; LSN = limite supérieure de la normale (*) Avant le début du traitement par le trastuzumab emtansine.

    • Oubli ou retard de dose

    Si une dose programmée n'est pas administrée, elle doit être administrée dès que possible, sans attendre le prochain cycle prévu. Le calendrier d'administration doit être modifié afin de maintenir un intervalle de 3 semaines entre les doses. La dose suivante doit être administrée conformément aux recommandations de posologie ci-dessus.

    • Neuropathie périphérique

    Le traitement avec le trastuzumab emtansine doit être interrompu de façon temporaire chez les patients présentant une neuropathie périphérique de grade 3 ou 4 jusqu'à amélioration à un grade < ou = 2. Lors de la reprise du traitement, une réduction de dose peut être envisagée selon le schéma de réduction de dose.

    • Populations particulières
    • Patients âgés Aucune adaptation de dose n'est requise chez les patients âgés de 65 ans et plus. Les données sont insuffisantes pour établir la sécurité et l'efficacité chez les patients âgés de 75 ans et plus du fait des données limitées dans ce sous-groupe. Une analyse pharmacocinétique de population montre que l'âge n'a pas d'effet cliniquement significatif sur la pharmacocinétique du trastuzumab emtansine (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques" et Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance rénale Aucune adaptation de la dose initiale n'est requise chez les patients présentant une insuffisance rénale légère ou modérée (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques). Le besoin potentiel d'une adaptation de dose chez les patients présentant une insuffisance rénale sévère ne peut être déterminé en raison de l'insuffisance des données. Par conséquent, les patients avec une insuffisance rénale sévère doivent être étroitement surveillés.

    • Insuffisance hépatique Aucune adaptation de la dose initiale n'est requise chez le patient présentant une insuffisance hépatique légère ou modérée. Le trastuzumab emtansine n'a pas été étudié chez les patients avec une insuffisance hépatique sévère. Le traitement des patients insuffisants hépatiques doit être initié avec précaution en raison de l'hépatotoxicité observée avec le trastuzumab emtansine (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Population pédiatrique La sécurité et l'efficacité chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Il n'y a pas d'utilisation justifiée dans la population pédiatrique dans l'indication de cancer du sein.

    Ce médicament doit être prescrit uniquement par un médecin et administré en perfusion intraveineuse sous la surveillance d'un professionnel de santé expérimenté dans le traitement de patients atteints de cancer (c'est-à-dire prêt à prendre en charge des réactions allergiques/anaphylactiques liées à la perfusion et dans un environnement où un équipement complet de réanimation est immédiatement disponible (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi")).

    Les patients traités avec le trastuzumab emtansine doivent présenter un statut tumoral HER2 positif, défini par un score 3+ par immunohistochimie (IHC) ou un ratio > ou = 2,0 par hybridation in situ (HIS) ou par hybridation in situ en fluorescence (FISH), déterminé par un dispositif médical de Diagnostic In Vitro (DIV) marqué CE. Si un DIV marqué CE n'est pas disponible, le statut HER2 doit être déterminé par une méthode alternative validée.

    Afin d'éviter des erreurs médicamenteuses, il est important de vérifier les étiquettes du flacon afin de s'assurer que le médicament préparé et administré est trastuzumab emtansine et non trastuzumab.

    • Posologie

    La dose recommandée de trastuzumab emtansine est de 3,6 mg/kg de poids corporel administrée en perfusion intraveineuse toutes les trois semaines (cycle de 21 jours).

    La dose initiale doit être administrée en perfusion intraveineuse de 90 minutes. Les patients doivent être surveillés pendant la perfusion et pendant au moins 90 minutes après la fin de la perfusion initiale pour des symptômes de fièvre, frissons ou d'autres réactions liées à la perfusion. Le site de perfusion doit être étroitement surveillé pour détecter une possible infiltration sous-cutanée pendant l'administration (Cf. rubrique "Effets indésirables").

    Si la perfusion précédente a été bien tolérée, les doses suivantes de trastuzumab emtansine peuvent être administrées en perfusions de 30 minutes. Les patients doivent être surveillés pendant la perfusion et pendant au moins 30 minutes après la fin de la perfusion.

    La vitesse de perfusion du trastuzumab emtansine doit être diminuée ou la perfusion doit être interrompue si le patient développe des symptômes liés à la perfusion (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables"). Le traitement par trastuzumab emtansine doit être arrêté en cas de réactions liées à la perfusion menaçant le pronostic vital.

    • Durée du traitement Les patients doivent recevoir le traitement pendant une période totale de 14 cycles, sauf en cas de rechute de la maladie ou de survenue d'une toxicité non contrôlable.
    • Modification de dose

    Le traitement des réactions indésirables symptomatiques peut nécessiter une interruption temporaire du traitement, une réduction de la dose ou l'arrêt du traitement par trastuzumab emtansine conformément aux recommandations présentées ci-dessous

    La dose de trastuzumab emtansine ne doit pas être ré-augmentée après qu'une réduction de dose ait été effectuée.

    -> Schéma de réduction de dose

    Schéma de réduction de dose (la dose initiale est de 3,6 mg/kg)

    • Première réduction de dose : 3 mg/kg
    • Deuxième réduction de dose : 2,4 mg/kg
    • Nécessité d'une réduction de dose supplémentaire : Arrêt du traitement

    Recommandations de modification de dose

    • Effet indésirable : Thrombocytopénie . Sévérité : Grade 2-3 le jour de traitement prévu (25 000 à < 75 000/mm3) . Modification du traitement : Ne pas administrer le trastuzumab emtansine avant que le taux de plaquettes ne revienne à un grade < ou = 1 (> ou = 75 000/mm3), puis reprendre le traitement au même niveau de dose. Si un patient nécessite 2 reports de traitement en raison d'une thrombocytopénie, envisager de réduire la dose d'un niveau.

    • Effet indésirable : Thrombocytopénie . Sévérité : Grade 4 à tout moment (< 25 000/mm3) . Modification du traitement : Ne pas administrer le trastuzumab emtansine avant que le taux de plaquettes ne revienne à un grade < ou = 1 (> ou = 75 000/mm3), puis reprendre le traitement en réduisant la dose d'un niveau.

    • Effet indésirable : Augmentation du taux d'alanine aminotransférase (ALAT) . Sévérité : Grade 2-3 (> 3,0 à < ou = 20 x la LSN le jour de traitement prévu) . Modification du traitement : Ne pas administrer le trastuzumab emtansine avant que le taux d'ALAT ne revienne à un grade < ou = 1, puis reprendre le traitement en réduisant la dose d'un niveau.

    • Effet indésirable : Augmentation du taux d'alanine aminotransférase (ALAT) . Sévérité : Grade 4 (> 20 x la LSN à tout moment) . Modification du traitement : Arrêter le traitement avec le trastuzumab emtansine.

    • Effet indésirable : Augmentation du taux d'aspartate aminotransférase (ASAT) . Sévérité : Grade 2 (> 3,0 à < ou = 5 x la LSN le jour de traitement prévu) . Modification du traitement : Ne pas administrer le trastuzumab emtansine avant que le taux d'ASAT ne revienne à un grade = 1, puis reprendre le traitement au même niveau de dose.

    • Effet indésirable : Augmentation du taux d'aspartate aminotransférase (ASAT) . Sévérité : Grade 3 (> 5 à < ou = 20 x la LSN le jour de traitement prévu) . Modification du traitement : Ne pas administrer le trastuzumab emtansine avant que le taux d'ASAT ne revienne à un grade < ou = 1, puis reprendre le traitement en réduisant la dose d'un niveau.

    • Effet indésirable : Augmentation du taux d'aspartate aminotransférase (ASAT) . Sévérité : Grade 4 (> 20 x la LSN à tout moment) . Modification du traitement : Arrêter le traitement avec le trastuzumab emtansine.

    • Effet indésirable : Hyperbilirubinémie . Sévérité : BILIT > 1,0 à < ou = 2,0 x la LSN le jour de traitement prévu . Modification du traitement : Ne pas administrer le trastuzumab emtansine avant que le taux de bilirubine totale ne revienne à < ou = 1,0 × la LSN, puis reprendre le traitement en réduisant la dose d'un niveau.

    • Effet indésirable : Hyperbilirubinémie . Sévérité : BILIT > 2 x la LSN à tout moment . Modification du traitement : Arrêter le traitement avec le trastuzumab emtansine.

    • Effet indésirable : Atteinte hépatique médicamenteuse (DILI) . Sévérité : Transaminases sériques > 3 x la LSN et bilirubine totale concomitante > 2 x la LSN . Modification du traitement : Arrêter définitivement le traitement avec le trastuzumab emtansine en l'absence d'autre cause probable de l'élévation des enzymes hépatiques et de la bilirubine, p. ex. métastases hépatiques ou médicament concomitant.

    • Effet indésirable : Hyperplasie nodulaire régénérative (HNR) . Sévérité : Tous grades . Modification du traitement : Arrêter définitivement le traitement avec le trastuzumab emtansine.

    • Effet indésirable : Neuropathie périphérique . Sévérité : Grade 3-4 . Modification du traitement : Ne pas administrer le trastuzumab emtansine avant amélioration jusqu'à un grade £ 2.

    • Effet indésirable : Dysfonctionnement ventriculaire gauche . Sévérité : FEVG < 45 % . Modification du traitement : Ne pas administrer le trastuzumab emtansine. Répéter l'évaluation de la FEVG dans les 3 semaines. Si une FEVG < 45% est confirmée, arrêter le traitement avec le trastuzumab emtansine.

    • Effet indésirable : Dysfonctionnement ventriculaire gauche . Sévérité : FEVG 45% à < 50% et diminution > ou = 10% de la valeur initiale (*) . Modification du traitement : Ne pas administrer le trastuzumab emtansine. Répéter l'évaluation de la FEVG dans les 3 semaines. Si la FEVG reste < 50% et n'est pas revenue à < 10 % de la valeur initiale, arrêter le traitement avec le trastuzumab emtansine.

    • Effet indésirable : Dysfonctionnement ventriculaire gauche . Sévérité : FEVG 45% à < 50% et diminution < 10% de la valeur initiale (*) . Modification du traitement : Continuer le traitement avec le trastuzumab emtansine. Répéter l'évaluation de la FEVG dans les 3 semaines.

    • Effet indésirable : Dysfonctionnement ventriculaire gauche . Sévérité : FEVG > ou = 50 % . Modification du traitement : Continuer le traitement avec le trastuzumab emtansine.

    • Effet indésirable : Insuffisance cardiaque . Sévérité : ICC symptomatique, . Modification du traitement : DSVG de grade 3-4 ou insuffisance cardiaque de grade 3-4 ou insuffisance cardiaque de grade 2 accompagnée d'une FEVG < 45% - Arrêter le traitement avec le trastuzumab emtansine.

    • Effet indésirable : Toxicité pulmonaire . Sévérité : Pneumopathie interstitielle diffuse ou pneumopathie . Modification du traitement : Arrêter définitivement le traitement avec le trastuzumab emtansine.

    • Effet indésirable : Pneumopathie radique . Sévérité : Grade 2 . Modification du traitement : Arrêter le traitement avec le trastuzumab emtansine en l'absence de résolution avec le traitement standard.

    • Effet indésirable : Pneumopathie radique . Sévérité : Grade 3-4 . Modification du traitement : Arrêter le traitement avec le trastuzumab emtansine.

    ALAT = alanine aminotransférase ; ASAT = aspartate aminotransférase ; ICC = insuffisance cardiaque congestive ; FEVG = fraction d'éjection ventriculaire gauche ; DSVG = dysfonctionnement systolique ventriculaire gauche ; BILIT = bilirubine totale ; LSN = limite supérieure de la normale (*) Avant le début du traitement par le trastuzumab emtansine.

    • Oubli ou retard de dose

    Si une dose programmée n'est pas administrée, elle doit être administrée dès que possible, sans attendre le prochain cycle prévu. Le calendrier d'administration doit être modifié afin de maintenir un intervalle de 3 semaines entre les doses. La dose suivante doit être administrée conformément aux recommandations de posologie ci-dessus.

    • Neuropathie périphérique

    Le traitement avec le trastuzumab emtansine doit être interrompu de façon temporaire chez les patients présentant une neuropathie périphérique de grade 3 ou 4 jusqu'à amélioration à un grade < ou = 2. Lors de la reprise du traitement, une réduction de dose peut être envisagée selon le schéma de réduction de dose.

    • Populations particulières
    • Patients âgés Aucune adaptation de dose n'est requise chez les patients âgés de 65 ans et plus. Les données sont insuffisantes pour établir la sécurité et l'efficacité chez les patients âgés de 75 ans et plus du fait des données limitées dans ce sous-groupe. Une analyse pharmacocinétique de population montre que l'âge n'a pas d'effet cliniquement significatif sur la pharmacocinétique du trastuzumab emtansine (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques" et Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance rénale Aucune adaptation de la dose initiale n'est requise chez les patients présentant une insuffisance rénale légère ou modérée (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques). Le besoin potentiel d'une adaptation de dose chez les patients présentant une insuffisance rénale sévère ne peut être déterminé en raison de l'insuffisance des données. Par conséquent, les patients avec une insuffisance rénale sévère doivent être étroitement surveillés.

    • Insuffisance hépatique Aucune adaptation de la dose initiale n'est requise chez le patient présentant une insuffisance hépatique légère ou modérée. Le trastuzumab emtansine n'a pas été étudié chez les patients avec une insuffisance hépatique sévère. Le traitement des patients insuffisants hépatiques doit être initié avec précaution en raison de l'hépatotoxicité observée avec le trastuzumab emtansine (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Population pédiatrique La sécurité et l'efficacité chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Il n'y a pas d'utilisation justifiée dans la population pédiatrique dans l'indication de cancer du sein.