Kaletra (ritonavir / lopinavir)

Médicaments à base de lopinavir ou ritonavir :

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    200 mg/50 mg100 mg/25 mg80 mg 20 mg)/ml

  • Formes galéniques

    comprimé pelliculésolution buvable

  • Classe Thérapeutique

    J05AR - ANTIVIRAUX POUR LE TRAITEMENT DES INFECTIONS VIH EN ASSOCIATION

Illustration indications

Indications - Quand utiliser kaletra ?

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson a partir de 24 mois

  • Traitement preventif

  • Debuter precocement le traitement

  • Associer a d'autres therapeutiques

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de kaletra ?

  • Atteinte hepatique

    • Atteinte hepatique severe
  • Autre traitement en cours

    • Trt par acitretine
    • Trt par alcaloide ergot de seigle vasoconstricteur
    • Trt par alfuzosine
    • Trt par amiodarone
    • Trt par astemizole
    • Trt par avanafil
    • Trt par bepridil
    • Trt par cisapride
    • Trt par colchicine
    • Trt par dapoxetine
    • Trt par darifenacine
    • Trt par dihydroergotamine
    • Trt par disulfirame
    • Trt par domperidone
    • Trt par dronedarone
    • Trt par elbasvir
    • Trt par eliglustat
    • Trt par eplerenone
    • Trt par ergonovine
    • Trt par ergotamine
    • Trt par fesoterodine
    • Trt par fusidique acide
    • Trt par grazoprevir
    • Trt par ivabradine
    • Trt par lomitapide
    • Trt par lovastatine
    • Trt par lurasidone
    • Trt par methylergometrine
    • Trt par methylergonovine
    • Trt par methysergide
    • Trt par metronidazole
    • Trt par midazolam
    • Trt par millepertuis
    • Trt par naloxegol
    • Trt par neratinib
    • Trt par ombitasvir
    • Trt par paritaprevir
    • Trt par pimozide
    • Trt par quetiapine
    • Trt par quinidine
    • Trt par ranolazine
    • Trt par rifampicine
    • Trt par sertindole
    • Trt par sildenafil
    • Trt par simvastatine
    • Trt par solifenacine
    • Trt par telithromycine
    • Trt par terfenadine
    • Trt par ticagrelor
    • Trt par triazolam
    • Trt par vardenafil
    • Trt par venetoclax
  • Grossesse

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite albendazole
    • Hypersensibilite bambuterol
    • Hypersensibilite carbachol
    • Hypersensibilite carbamates
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite eseridine
    • Hypersensibilite lopinavir
    • Hypersensibilite mebendazole
    • Hypersensibilite meprobamate
    • Hypersensibilite molsidomine
    • Hypersensibilite neostigmine
    • Hypersensibilite propyleneglycol derives
    • Hypersensibilite pyridostigmine
    • Hypersensibilite ritonavir
    • Hypersensibilite rivastigmine
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Insuffisance renale chronique

  • Interaction d'origine alimentaire

    • Apport de millepertuis
  • Nourrisson

    • Nourrisson de moins de 24 mois
  • Nouveau-ne

    • Nouveau-ne de moins de 14 jours
  • Porphyrie cutanee

  • Porphyrie hepatique

    • Porphyrie hepatique maladie
  • Autre traitement en cours

    • Trt par apixaban
    • Trt par atorvastatine
    • Trt par atovaquone
    • Trt par axitinib
    • Trt par bedaquiline
    • Trt par boceprevir
    • Trt par bosutinib
    • Trt par budesonide
    • Trt par cabozantinib
    • Trt par carbutamide
    • Trt par ceritinib
    • Trt par chlorpropamide
    • Trt par ciclesonide
    • Trt par ciclosporine
    • Trt par cobimetinib
    • Trt par colchicine
    • Trt par contraceptif oral
    • Trt par corticoides metabolises notamment inhales
    • Trt par cyproterone
    • Trt par dabrafenib
    • Trt par dasatinib
    • Trt par delamanid
    • Trt par dexamethasone
    • Trt par estroprogestatif contraceptif
    • Trt par everolimus
    • Trt par fluticasone
    • Trt par glibenclamide
    • Trt par gliclazide
    • Trt par glimepiride
    • Trt par glipizide
    • Trt par halofantrine
    • Trt par ibrutinib
    • Trt par imao irreversible (non selectif)
    • Trt par immunosuppresseur
    • Trt par insuline
    • Trt par iproniazide
    • Trt par irinotecan
    • Trt par lamotrigine
    • Trt par lercanidipine
    • Trt par lumefantrine
    • Trt par metformine
    • Trt par methylprednisolone
    • Trt par midostaurine
    • Trt par mometasone
    • Trt par nialamide
    • Trt par nilotinib
    • Trt par olaparib
    • Trt par oxycodone
    • Trt par phenelzine
    • Trt par prednisolone
    • Trt par prednisone
    • Trt par progestatif contraceptif
    • Trt par quinine
    • Trt par regorafenib
    • Trt par riociguat
    • Trt par rivaroxaban
    • Trt par salmeterol
    • Trt par sedatif
    • Trt par silodosine
    • Trt par simeprevir
    • Trt par sirolimus
    • Trt par sulfamide hypoglycemiant
    • Trt par sunitinib
    • Trt par tacrolimus
    • Trt par tadalafil
    • Trt par tamsulosine
    • Trt par telaprevir
    • Trt par temsirolimus
    • Trt par tolbutamide
    • Trt par tolterodine
    • Trt par trastuzumab emtansine
    • Trt par triamcinolone
    • Trt par ulipristal
    • Trt par vinblastine
    • Trt par vinca-alcaloide cytotoxique
    • Trt par vincristine
    • Trt par vindesine
    • Trt par vinflunine
    • Trt par vinorelbine
    • Trt par vorapaxar
    • Trt par voriconazole
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
  • Intolerance genetique au fructose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Alcoolisme chronique

  • Allaitement

  • Anomalie metabolisme propylene glycol

  • Atteinte hepatique

    • Atteinte hepatique legere
    • Atteinte hepatique moderee
  • Autre traitement en cours

    • Trt par atazanavir
    • Trt par chlorpheniramine
    • Trt par clarithromycine
    • Trt par diuretique hyperkaliemiant
    • Trt par erythromycine
    • Trt par hyperkaliemiant
    • Trt par med augmentant intervalle qt
    • Trt par med reduisant conduct cardiaque
    • Trt par medicament pancreatotoxique
    • Trt par rosuvastatine
    • Trt par verapamil
  • Bloc auriculo-ventriculaire faible degre

  • Bloc auriculo-ventriculaire haut degre

  • Bloc de branche

    • Bloc de branche complet
  • Deficit immunitaire

    • Deficit immunitaire severe
  • Diabete autre

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Dyslipidemie / anomalie metab lipide

  • Enfant

  • Epilepsie

    • Epilepsie antecedent personnel
  • Femme en age de procreer

    • Trt par contraceptif oral
  • Grossesse

  • Groupe ethnique

    • Population asiatique
  • Hemophilie

    • Hemophilie a
    • Hemophilie b
  • Hepatite

    • Hepatite b chronique active
    • Hepatite c chronique
    • Hepatite chronique active
  • Hyperglycemie

  • Hyperlipidemie

  • Infection virale

    • Hepatite b chronique active
    • Hepatite c chronique
    • Hepatite chronique active
    • Hepatite virale
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
    • Insuffisance hepatique moderee maladie
  • Insuffisance renale chronique

  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

    • Nouveau-ne de plus de 14 jours
  • Obesite

    • Indice de masse corporelle eleve (> 30)
  • Pancreatite

    • Pancreatite antecedent personnel
  • Quel que soit le terrain

  • Regime cetogene

  • Regime hypocalorique

  • Regime hypoglucidique

  • Regime pauvre en potassium

  • Trouble de la conduction

  • Alcoolisme chronique

  • Allaitement

  • Anomalie metabolisme propylene glycol

  • Atteinte hepatique

    • Atteinte hepatique legere
    • Atteinte hepatique moderee
  • Autre traitement en cours

    • Trt par atazanavir
    • Trt par chlorpheniramine
    • Trt par clarithromycine
    • Trt par diuretique hyperkaliemiant
    • Trt par erythromycine
    • Trt par hyperkaliemiant
    • Trt par med augmentant intervalle qt
    • Trt par med reduisant conduct cardiaque
    • Trt par medicament pancreatotoxique
    • Trt par rosuvastatine
    • Trt par verapamil
  • Bloc auriculo-ventriculaire faible degre

  • Bloc auriculo-ventriculaire haut degre

  • Bloc de branche

    • Bloc de branche complet
  • Deficit immunitaire

    • Deficit immunitaire severe
  • Diabete autre

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Dyslipidemie / anomalie metab lipide

  • Enfant

  • Epilepsie

    • Epilepsie antecedent personnel
  • Femme en age de procreer

    • Trt par contraceptif oral
  • Grossesse

  • Groupe ethnique

    • Population asiatique
  • Hemophilie

    • Hemophilie a
    • Hemophilie b
  • Hepatite

    • Hepatite b chronique active
    • Hepatite c chronique
    • Hepatite chronique active
  • Hyperglycemie

  • Hyperlipidemie

  • Infection virale

    • Hepatite b chronique active
    • Hepatite c chronique
    • Hepatite chronique active
    • Hepatite virale
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
    • Insuffisance hepatique moderee maladie
  • Insuffisance renale chronique

  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

    • Nouveau-ne de plus de 14 jours
  • Obesite

    • Indice de masse corporelle eleve (> 30)
  • Pancreatite

    • Pancreatite antecedent personnel
  • Quel que soit le terrain

  • Regime cetogene

  • Regime hypocalorique

  • Regime hypoglucidique

  • Regime pauvre en potassium

  • Trouble de la conduction

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de kaletra ?

SEVERE(S)
  • alat modification
  • anurie
  • asat modification
  • atteinte hepatique
  • bilirubine modification
  • cardiomyopathie
  • cholecystite
  • gamma gt modification
  • hepatite
  • hepatomegalie
  • ictere
  • insuffisance renale aigue
  • lactico deshydrogenase modification
  • oligurie
  • phosphatase alcaline modification
  • sans info sur effets surdosage
  • steatose
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • acidose lactique
  • acidose metabolique
  • amaigrissement
  • anemie
  • anemie hemolytique
  • appetit augmentation
  • appetit perte
  • arthralgie
  • arthrite
  • arthropathie
  • atrophie cutaneo muqueuse
  • augmentation du volume mammaire
  • avitaminose
  • bilan thyroidien perturbation
  • cetose
  • crampe musculaire
  • creatine kinase modification
  • demineralisation osseuse
  • deshydratation
  • diabete
  • diminution de tolerance au glucose
  • dorsalgie
  • douleur
  • douleur des extremites
  • douleur osseuse
  • enzyme musculaire modification
  • eosinophilie
  • faiblesse musculaire
  • fracture osseuse
  • hemarthrose
  • hematome
  • hemoglobine modification
  • hemolyse
  • hemorragie cerebrale
  • hypercholesterolemie
  • hyperglycemie
  • hyperkaliemie
  • hyperlactatemie
  • hyperlipidemie
  • hypernatremie
  • hyperphosphoremie hyperphosphatemie
  • hyperthyroidie
  • hypertriglyceridemie
  • hypocalcemie
  • hypocholesterolemie
  • hypoglobulinemie
  • hypoglycemie
  • hypokaliemie
  • hyponatremie
  • hypophosphoremie hypophosphatemie
  • infection a herpes virus
  • insulino resistance
  • ischemie
  • leucemie aigue
  • leucopenie
  • lipoatrophie lipodystrophie
  • lipoproteines modification
  • lymphadenopathie
  • lymphopenie
  • macrocytose
  • maladie autoimmune
  • myalgie
  • myoclonie
  • myopathie
  • neutropenie
  • oedeme
  • oedeme peripherique
  • osteonecrose
  • pneumonie
  • polyarthrite
  • polymyosite
  • polynucleose neutrophile
  • prise ponderale
  • raideur articulaire
  • raideur musculaire
  • reaction inflammatoire
  • rhabdomyolyse
  • saignement hemorragie
  • splenomegalie
  • temps cephaline activee modification
  • temps prothrombine modification
  • thrombocytopenie
  • zona
MODERE(S)
  • accident vasculaire cerebral
  • acouphene bourdonnement doreille
  • albuminurie
  • amenorrhee
  • anomalie appareil genital
  • bloc auriculo ventriculaire
  • bronchite
  • cardiopathie valvulaire
  • cellulite
  • conduction trouble
  • cushing syndrome
  • deces mortalite
  • dents alteration
  • ejaculation trouble
  • electrocardiogramme modification
  • erection trouble
  • folliculite
  • furonculose
  • gene oculaire
  • gynecomastie
  • hematurie
  • hyperacousie
  • hyperamylasemie
  • hypercalciurie
  • hypercreatininemie
  • hyperlipasemie
  • hypertension arterielle
  • hyperuricemie
  • hypogonadisme male
  • impuissance
  • infarctus du myocarde
  • infection bacterienne
  • infection cutanee
  • infection des voies respiratoires
  • infection virale
  • insuffisance cardiaque
  • irritation oculaire
  • lithiase renale
  • menorragie
  • miction trouble
  • nephrite interstitielle
  • otite
  • palpitations
  • pancreatite aigue
  • pharyngite
  • rhinite
  • sclerose veineuse
  • sinusite
  • thrombophlebite
  • thrombose veineuse
  • trouble sexuel
  • trouble urinaire
  • trouble vasculaire peripherique
  • tumeur cutanee
  • varices
  • vision alteration
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • acne
  • agitation
  • agueusie
  • alopecie
  • amnesie
  • anaphylaxie
  • anomalie labiale
  • anorexie
  • anxiete
  • asthenie
  • ataxie
  • cauchemar
  • cephalee
  • cheilite
  • colite
  • coloration tegument
  • concentration alteration
  • concentration baisse
  • confusion mentale
  • constipation
  • convulsion
  • coordination trouble
  • depigmentation
  • depression
  • dermatite
  • desorientation spatio temporelle
  • diarrhee
  • distension abdominale
  • douleur abdominale
  • dress syndrome
  • duodenite
  • dysesthesie
  • dysgueusie
  • dyskinesie
  • dyspepsie
  • dysphagie deglutition difficulte
  • eczema
  • encephalopathie
  • enterite
  • eructation
  • eruption cutanee
  • eruption maculo papuleuse
  • erytheme
  • erytheme maculaire
  • erytheme polymorphe
  • erythrodermie dermatite exfoliative
  • exantheme
  • fievre
  • flatulence meteorisme
  • fragilite emotionnelle
  • gastrite
  • gorge irritation
  • hematemese
  • hemorragie digestive
  • humeur trouble
  • hyperpigmentation
  • hypersudation
  • hypertonie musculaire
  • hypoesthesie
  • incontinence fecale
  • insomnie
  • irritabilite
  • langue alteration
  • lethargie
  • libido trouble
  • lyell syndrome
  • malaise lipothymie
  • melanonychie
  • memoire trouble
  • nausee vomissement
  • nervosite
  • neuropathie peripherique
  • nevrite
  • occlusion intestinale
  • oedeme de quincke angioedeme
  • oedeme facial
  • oesophagite
  • ongles alteration
  • paralysie faciale
  • paresthesie
  • prurit
  • pustulose
  • pustulose exanthematique aigue generalisee peag
  • reaction allergique
  • rectorragie
  • reflux gastro oesophagien
  • regurgitation
  • saignement gastrointestinal
  • seborrhee
  • secheresse buccale
  • secheresse cutanee
  • secheresse labiale gercure
  • selles coloration trouble
  • selles molles
  • sialadenite
  • sommeil trouble
  • somnolence diurne
  • stevens johnson syndrome
  • stomatite
  • sueurs nocturnes
  • syncope
  • tendance tentative suicidaire
  • toxidermie bulleuse pemphigus
  • tremblement
  • trouble onirique
  • ulceration buccale
  • ulceration duodenale
  • ulceration gastrique
  • ulceration pharyngee
  • ulcere cutane
  • ulcere oesophagien
  • urticaire
  • vascularite
  • verrue
  • vertige etourdissement
MINEUR(S)
  • bouffee vasomotrice
  • sensation ebrieuse
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    KALETRA 200 mg/50 mg, comprimé pelliculé

    3 plaquette(s) PVC fluoropolymère de 40 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 438,03
  • Illustration de la forme galénique

    KALETRA 100 mg/25 mg, comprimé pelliculé

    1 flacon(s) polyéthylène haute densité (PEHD) de 60 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 110,88
  • Illustration de la forme galénique

    KALETRA (80 mg + 20 mg)/ml, solution buvable

    2 flacon(s) multidose(s) jaune(brun) polytéréphtalate (PET) de 60 ml avec 2 seringue(s) pour administration orale 2ml

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 176,53
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de kaletra ?

    Ce médicament doit être prescrit par des médecins expérimentés dans la prise en charge de l'infection par le VIH.

    • Adulte et adolescents

    La posologie standard recommandée de lopinavir/ritonavir comprimé est de 400/100 mg (deux comprimés de 200/50 mg), deux fois par jour, administrés au cours ou en dehors d'un repas. Chez les patients adultes, dans les cas où une administration en une prise par jour est considérée comme nécessaire pour la prise en charge du patient, le lopinavir/ritonavir comprimé peut être administré à raison de 800/200 mg (quatre comprimés de 200/50 mg) une fois par jour au cours ou en dehors d'un repas. L'administration en une prise par jour devrait être limitée aux patients adultes ayant seulement très peu de mutations associées aux inhibiteurs de protéase (c'est-à-dire moins de 3 mutations aux inhibiteurs de protéase en accord avec les résultats de l'étude clinique, Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques", pour la description complète de la population) et devrait prendre en compte le risque de moindre maintien de la suppression virologique (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques") et le risque de diarrhée plus élevé par rapport à la posologie standard recommandée en deux prises par jour (Cf. rubrique "Effets inédsirables"). La solution buvable est disponible pour les patients présentant des difficultés à avaler. Veuillez vous reporter au Résumé des Caractéristiques du Produit du lopinavir/ritonavir solution buvable pour les recommandations posologiques.

    • Traitement co-administré

    Efavirenz ou névirapine.

    • Insuffisance hépatique

    Chez les patients infectés par le VIH présentant une insuffisance hépatique légère à modérée, une augmentation de 30 % de l'exposition au lopinavir a été observée, cependant un retentissement clinique n'est pas attendu (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"). Aucune donnée n'est disponible chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère. Ce médicament ne doit pas être administré à ces patients (Cf. rubrique "Contre-indications").

    • Insuffisance rénale

    La clairance rénale du lopinavir et du ritonavir étant négligeable, des augmentations des concentrations plasmatiques ne sont pas attendues chez les patients insuffisants rénaux. Le lopinavir et le ritonavir étant fortement liés aux protéines plasmatiques, il est peu probable que ces médicaments soient éliminés par hémodialyse ou dialyse péritonéale.

    • Grossesse et postpartum

    . Aucun ajustement posologique de lopinavir/ritonavir n'est nécessaire pendant la grossesse et le postpartum.

    . L'administration en une prise par jour de lopinavir/ritonavir n'est pas recommandée chez la femme enceinte en raison du manque de données cliniques et pharmacocinétiques.

    Ce médicament doit être prescrit par des médecins expérimentés dans la prise en charge de l'infection par le VIH.

    • Enfants (âgés de 2 ans et plus)

    La posologie adulte de lopinavir/ritonavir comprimé (400/100 mg, deux fois par jour) peut être utilisée chez les enfants pesant 40 kg ou plus ou ayant une surface corporelle (SC) (*) de plus de 1,4 m2. Pour les enfants pesant moins de 40 kg ou de surface corporelle entre 0,5 et 1,4 m2 et capables d'avaler des comprimés, veuillez vous reporter au Résumé des Caractéristiques du Produit de lopinavir/ritonavir 100 mg/25 mg, comprimé pelliculé. Pour les enfants ne pouvant pas avaler des comprimés, veuillez vous reporter au Résumé des Caractéristiques du Produit du lopinavir/ritonavir solution buvable. Compte-tenu des données actuelles disponibles, le lopinavir/ritonavir ne doit pas être administré en une prise par jour chez les enfants (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

    (*) La surface corporelle peut être calculée grâce à l'équation suivante :

    SC (m2) : racine carrée de taille (cm) x poids (kg) / 3600

    • Enfants de moins de 2 ans

    La sécurité d'emploi et l'efficacité de ce médicament chez les enfants de moins de deux ans n'a pas encore été établie. Les données actuellement disponibles sont décrites à la rubrique "Propriétés pharmacocinétiques" mais aucune recommandation posologique ne peut être proposée.

    • Traitement co-administré

    Efavirenz ou névirapine.

    • Insuffisance hépatique

    Chez les patients infectés par le VIH présentant une insuffisance hépatique légère à modérée, une augmentation de 30 % de l'exposition au lopinavir a été observée, cependant un retentissement clinique n'est pas attendu (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"). Aucune donnée n'est disponible chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère. Ce médicament ne doit pas être administré à ces patients (Cf. rubrique "Contre-indications").

    • Insuffisance rénale

    La clairance rénale du lopinavir et du ritonavir étant négligeable, des augmentations des concentrations plasmatiques ne sont pas attendues chez les patients insuffisants rénaux. Le lopinavir et le ritonavir étant fortement liés aux protéines plasmatiques, il est peu probable que ces médicaments soient éliminés par hémodialyse ou dialyse péritonéale.

    Ce médicament doit être prescrit par des médecins expérimentés dans la prise en charge de l'infection par le VIH.

    • Enfants (âgés de 2 ans et plus)

    La posologie adulte de lopinavir/ritonavir comprimé (400/100 mg, deux fois par jour) peut être utilisée chez les enfants pesant 40 kg ou plus ou ayant une surface corporelle (SC) (*) de plus de 1,4 m2. Pour les enfants pesant moins de 40 kg ou de surface corporelle entre 0,5 et 1,4 m2 et capables d'avaler des comprimés, veuillez vous reporter au Résumé des Caractéristiques du Produit de lopinavir/ritonavir 100 mg/25 mg, comprimé pelliculé. Pour les enfants ne pouvant pas avaler des comprimés, veuillez vous reporter au Résumé des Caractéristiques du Produit du lopinavir/ritonavir solution buvable. Compte-tenu des données actuelles disponibles, le lopinavir/ritonavir ne doit pas être administré en une prise par jour chez les enfants (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

    (*) La surface corporelle peut être calculée grâce à l'équation suivante :

    SC (m2) : racine carrée de taille (cm) x poids (kg) / 3600

    • Enfants de moins de 2 ans

    La sécurité d'emploi et l'efficacité de ce médicament chez les enfants de moins de deux ans n'a pas encore été établie. Les données actuellement disponibles sont décrites à la rubrique "Propriétés pharmacocinétiques" mais aucune recommandation posologique ne peut être proposée.

    • Traitement co-administré

    Efavirenz ou névirapine.

    Les données ci-dessous contiennent les recommandations posologiques pour ce médicament comprimé, en fonction de la surface corporelle (SC), en cas d'association avec l'éfavirenz ou la névirapine chez l'enfant.

    Recommandations posologiques chez l'enfant en cas de traitement associé avec éfavirenz ou névirapine

    La dose adéquate peut être atteinte en utilisant les deux dosages disponibles de ce médicament comprimés : 100/25 mg et 200/50 mg (*)

    Surface corporelle (m2) : > ou = 0,5 à < 0,8 Dose recommandée de lopinavir/ritonavir (mg) deux fois par jour : 200/50 mg

    Surface corporelle (m2) : > ou = 0,8 à < 1,2 Dose recommandée de lopinavir/ritonavir (mg) deux fois par jour : 300/75 mg

    Surface corporelle (m2) : > ou = 1,2 à < 1,4 Dose recommandée de lopinavir/ritonavir (mg) deux fois par jour : 400/100 mg

    Surface corporelle (m2) : > ou = 1,4 Dose recommandée de lopinavir/ritonavir (mg) deux fois par jour : 500/125 mg

    (*) Les comprimés de ce médicament ne doivent pas être mâchés, ni coupés, ni broyés.

    • Insuffisance hépatique

    Chez les patients infectés par le VIH présentant une insuffisance hépatique légère à modérée, une augmentation de 30 % de l'exposition au lopinavir a été observée, cependant un retentissement clinique n'est pas attendu (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"). Aucune donnée n'est disponible chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère. Ce médicament ne doit pas être administré à ces patients (Cf. rubrique "Contre-indications").

    • Insuffisance rénale

    La clairance rénale du lopinavir et du ritonavir étant négligeable, des augmentations des concentrations plasmatiques ne sont pas attendues chez les patients insuffisants rénaux. Le lopinavir et le ritonavir étant fortement liés aux protéines plasmatiques, il est peu probable que ces médicaments soient éliminés par hémodialyse ou dialyse péritonéale.