Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Oxygene, Protoxyde Dazote

  • Dosages

    50 %/50 %

  • Formes galéniques

    gaz

  • Classe Thérapeutique

    N01AX - AUTRES ANESTHESIQUES GENERAUX

Illustration indications

Indications - Quand utiliser kalinox ?

  • Traiter en milieu hospitalier

  • En attente autre traitement

  • En cas de contre-indication a autre trt

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson

  • Traitement de courte duree

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson

  • Dans les formes legeres

  • Dans les formes moderees

  • Chez l'enfant

  • Chez l'adulte

  • Chez le nourrisson

  • Chez le patient anxieux

  • Chez le patient handicape

  • Traitement de courte duree

  • Chez le nourrisson

  • Chez l'enfant

  • Chez l'adulte

  • Lors de l'aide medicale d'urgence

  • En traumatologie

  • Chez le patient brule

  • En cas de transport patient douloureux

  • En cas de ponction lombaire

  • Avant acte de petite chirurgie

  • En cas de soins dentaires

  • Chez l'enfant

  • Chez l'adulte

  • Chez le nourrisson

  • Chez le patient anxieux

  • Chez le patient handicape

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de kalinox ?

  • Accident de plongee

  • Anesthesie

    • Anesthesie peridurale
  • Anomalie metabolique

  • Atteinte cardiovasculaire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par gaz ophtalmique
    • Trt par oxygene pur
  • Carence en vitamine

    • Carence en acide folique / folates
    • Carence en vitamine b12
  • Circulation extra-corporelle

  • Confusion mentale

  • Distension abdominale

  • Embolie gazeuse

  • Emphyseme pulmonaire

  • Etat de conscience alteration

  • Examen radiologique et/ou endoscopie

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite anesthesiques halogenes
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite desflurane
    • Hypersensibilite halothane
    • Hypersensibilite isoflurane
    • Hypersensibilite protoxyde d'azote
    • Hypersensibilite sevoflurane
    • Hypersensibilite xenon
  • Hypertension intracranienne

  • Hypoxie

  • Insuffisance cardiaque

  • Intervention chirurgicale

    • Intervention chirurg cardiovasculaire
    • Intervention chirurgicale orl
    • Pontage aorto coronarien
  • Pneumothorax

  • Traumatisme cranien

  • Traumatisme de la face

  • Trouble neurologique

    • Trouble neurologique maladie
    • Alcoolisme chronique

      • Alcoolisme chronique en cours
    • Anemie

    • Autre traitement en cours

      • Trt par antagoniste acide folique
      • Trt par benzodiazepine
      • Trt par depresseur du snc
      • Trt par derive morphinique
    • Enfant

    • Gastrite

    • Hyperventilation

    • Lesion de l'appareil auditif

    • Mode d'administration particulier

      • Traitement prolonge
      • Traitement repete
    • Nourrisson

    • Nouveau-ne

    • Quel que soit le terrain

    • Regime alimentaire

      • Regime vegetarien
    • Alcoolisme chronique

      • Alcoolisme chronique en cours
    • Anemie

    • Autre traitement en cours

      • Trt par antagoniste acide folique
    • Enfant

    • Gastrite

    • Mode d'administration particulier

      • Traitement prolonge
      • Traitement repete
    • Nourrisson

    • Quel que soit le terrain

    • Regime alimentaire

      • Regime vegetarien
    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de kalinox ?

    SEVERE(S)
    • agranulocytose
    • anemie
    • leucopenie
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • convulsion
    • neuromyopathie
    • neurotoxicite
    • paralysie
    • vitamine metabolisme perturbation
    MODERE(S)
    • acuite visuelle modification
    • agitation
    • anoxie
    • anxiete
    • asthenie
    • atteinte pulmonaire
    • cauchemar
    • cephalee
    • champ visuel anomalie
    • confusion mentale
    • conscience trouble
    • cyanose
    • deces mortalite
    • dependance
    • depression respiratoire
    • desorientation spatio temporelle
    • distension abdominale
    • douleur auriculaire otalgie
    • dysesthesie
    • euphorie
    • flatulence meteorisme
    • hallucination
    • hypertension intracranienne
    • hypoxie
    • megaloblastose
    • mouvement anormal
    • nausee vomissement
    • neuromyelite
    • oreille trouble
    • paresthesie
    • pneumothorax
    • psychose
    • sommeil trouble
    • somnolence diurne
    • syncope
    • trouble onirique
    • trouble psychocomportemental
    • vertige etourdissement
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      KALINOX 50 %/50 %, gaz médicinal comprimé

      1 bouteille(s) aluminium de 2 l munie d'un robinet en laiton avec manodétendeur et prise normalisée

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de kalinox ?

      • Posologie

      Le débit du mélange est déterminé uniquement par la ventilation spontanée du patient au travers d'un masque facial, nasal ou oronasal.

      Le débit de gaz est adapté en fonction de la capacité du patient à ventiler. Deux modes d'administration sont disponibles :

      • Le débit contrôlé : le débit est sélectionné par le professionnel de santé à l'aide du débitmètre, au niveau du robinet de la bouteille. Le débit est choisi et réglé par le professionnel de santé en fonction de la ventilation du patient qui est contrôlée grâce à un ballon réservoir placé au niveau du circuit d'administration. Dans ce cas, le débit en continu permet le remplissage du réservoir durant l'expiration du patient.

      • Le débit à la demande ou débit libre : à la sortie du robinet de la bouteille, est connecté un dispositif d'auto administration appelé "valve à la demande" qui régule automatiquement le débit selon les besoins du patient pendant qu'il/elle inspire et qui interrompt le débit lorsque que le patient expire. Cela correspond à un débit discontinu.

      Lors de l'utilisation d'un masque facial, une valve à la demande est recommandée. Dans ce cas, la respiration du patient permet, à l'inspiration, l'ouverture de la valve, la sortie du flux de et son administration au travers des voies aériennes du patient. L'absorption est transpulmonaire. Il doit être expliqué au patient de maintenir le masque sur son visage et de respirer normalement. Cette méthode d'administration est une mesure de sécurité supplémentaire qui permet de réduire un risque de surdosage. Si pour quelque raison que ce soit, le patient reçoit plus de ce médicament que nécessaire et que sa vigilance est altérée, il fera tomber le masque et ainsi l'administration s'arrêtera. En respirant l'air ambiant, les effets de ce médicament disparaitront rapidement et le patient reprendra totalement conscience.

      Lors de l'utilisation d'un masque nasal, ce médicament est administré en débit continu.

      Dans tous les cas, l'administration nécessite une surveillance continue du patient. La présence d'une tierce personne est recommandée.

      L'administration du mélange doit être immédiatement interrompue en cas de perte du contact verbal.

      L'efficacité antalgique du mélange se manifeste pleinement après au moins 3 minutes d'inhalation.

      La durée de l'inhalation du mélange est liée à la durée de l'acte concerné et ne doit généralement pas dépasser 60 minutes en continu. En cas de répétition, elle ne doit pas dépasser 15 jours.

      A l'arrêt de l'inhalation, le retour à l'état initial est rapide sans effet rémanent.

      • Population pédiatrique

      Le taux de succès chez les enfants de moins de 3 ans est plus faible car la concentration alvéolaire minimum efficace est supérieure à celle des enfants plus grands.

      • Posologie

      Le débit du mélange est déterminé uniquement par la ventilation spontanée du patient au travers d'un masque facial, nasal ou oronasal.

      Le débit de gaz est adapté en fonction de la capacité du patient à ventiler. Deux modes d'administration sont disponibles :

      • Le débit contrôlé : le débit est sélectionné par le professionnel de santé à l'aide du débitmètre, au niveau du robinet de la bouteille. Le débit est choisi et réglé par le professionnel de santé en fonction de la ventilation du patient qui est contrôlée grâce à un ballon réservoir placé au niveau du circuit d'administration. Dans ce cas, le débit en continu permet le remplissage du réservoir durant l'expiration du patient.

      • Le débit à la demande ou débit libre : à la sortie du robinet de la bouteille, est connecté un dispositif d'auto administration appelé "valve à la demande" qui régule automatiquement le débit selon les besoins du patient pendant qu'il/elle inspire et qui interrompt le débit lorsque que le patient expire. Cela correspond à un débit discontinu.

      Lors de l'utilisation d'un masque facial, une valve à la demande est recommandée. Dans ce cas, la respiration du patient permet, à l'inspiration, l'ouverture de la valve, la sortie du flux de et son administration au travers des voies aériennes du patient. L'absorption est transpulmonaire. Il doit être expliqué au patient de maintenir le masque sur son visage et de respirer normalement. Cette méthode d'administration est une mesure de sécurité supplémentaire qui permet de réduire un risque de surdosage. Si pour quelque raison que ce soit, le patient reçoit plus de ce médicament que nécessaire et que sa vigilance est altérée, il fera tomber le masque et ainsi l'administration s'arrêtera. En respirant l'air ambiant, les effets de ce médicament disparaitront rapidement et le patient reprendra totalement conscience.

      Lors de l'utilisation d'un masque nasal, ce médicament est administré en débit continu.

      Dans tous les cas, l'administration nécessite une surveillance continue du patient. La présence d'une tierce personne est recommandée.

      L'administration du mélange doit être immédiatement interrompue en cas de perte du contact verbal.

      L'efficacité antalgique du mélange se manifeste pleinement après au moins 3 minutes d'inhalation.

      La durée de l'inhalation du mélange est liée à la durée de l'acte concerné et ne doit généralement pas dépasser 60 minutes en continu. En cas de répétition, elle ne doit pas dépasser 15 jours.

      A l'arrêt de l'inhalation, le retour à l'état initial est rapide sans effet rémanent.