Kenacort (triamcinolone)

Médicaments à base de triamcinolone :

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    40 mg/1 ml80 mg/2 ml

  • Formes galéniques

    suspension injectable

  • Classe Thérapeutique

    H02AB - GLUCOCORTICOIDES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser kenacort ?

  • Traitement par voie generale

  • En cas d'echec a une autre therapeutique

  • Dans les formes saisonnieres

  • Traitement par voie locale

  • Evaluer le rapport benefice/risque

  • Traitement par voie locale

  • Evaluer le rapport benefice/risque

  • Dans les formes inflammatoires

  • Traitement par voie locale

  • Evaluer le rapport benefice/risque

  • Au cours des poussees

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de kenacort ?

  • Enfant

    • Enfant de moins de 3 ans
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite alcool benzylique
  • Mode d'administration particulier

    • Administration intravitreenne
    • Voie inhalee en nebulisation
    • Voie intra oculaire
    • Voie intratendineuse
    • Voie intrathecale
    • Voie intraveineuse
    • Voie peridurale
    • Voie sous conjonctivale
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Premature

  • Autre traitement en cours

    • Trt par antidepresseur
    • Trt par non antiaryth avec torsade point
  • Arythmie cardiaque

  • Autre traitement en cours

    • Trt par fluoroquinolone
    • Trt par hypokaliemiant
  • Cirrhose

  • Diabete autre

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Dialyse

  • Enfant

    • Enfant de moins de 3 ans
  • Exposition agents infectieux

    • Exposition au virus de la rougeole
    • Exposition au virus de la varicelle
  • Femme menopausee

  • Hyperparathyroidie

  • Hypothyroidie

  • Infection oculaire

    • Infection oculaire herpetique
  • Intervention chirurgicale

  • Nourrisson

  • Port de materiel prothetique

  • Quel que soit le terrain

  • Rougeole

  • Sportif / dopage

  • Stress

  • Transplantation

    • Transplantation renale
  • Traumatisme

  • Trouble psychotique / psychose

    • Trouble psychotique controle
  • Type particulier de traitement

    • Traitement a dose elevee
    • Traitement prolonge
  • Ulcere gastroduodenal

  • Varicelle

  • Affection maligne

  • Anastomose intestinale

    • Anastomose intestinale recente
  • Atteinte cutanee

  • Autre traitement en cours

    • Trt par fluoroquinolone
  • Colite ulcereuse

  • Dialyse

  • Diverticulite

  • Enfant

    • Enfant de moins de 3 ans
  • Femme menopausee

  • Hyperparathyroidie

  • Hypertension arterielle

  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque congestive
  • Insuffisance hepatique

  • Insuffisance renale chronique

  • Mode d'administration particulier

    • Voie intradiscale
  • Myasthenie

    • Myasthenie severe
  • Nephropathie chronique

  • Nephropathie glomerulaire

  • Nourrisson

  • Osteoporose

  • Quel que soit le terrain

  • Sportif / dopage

  • Sujet age

  • Sujet vivant en zone endemique

  • Terrain allergique

  • Thrombophlebite

  • Transplantation

    • Transplantation renale
  • Traumatisme cranien

  • Tuberculose

    • Tuberculose atcd personnel
  • Tumeur

    • Tumeur maligne
  • Type particulier de traitement

    • Traitement repete
  • Ulcere gastroduodenal

    • Ulcere gastroduodenal en evolution
Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de kenacort ?

SEVERE(S)
  • cardiomyopathie
  • choc cardiogenique
  • colite
  • douleur hypocondre
  • electrocardiogramme modification
  • embolie pulmonaire
  • hyperamylasemie
  • hyperlipasemie
  • pancreatite aigue
  • sclerose veineuse
  • thrombophlebite
  • thrombose arterielle
  • thrombose veineuse
  • vascularite
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • aggravation dune infection oculaire
  • alcalose metabolique
  • arret cardiaque
  • arthrite
  • arythmie
  • augmentation du risque infectieux
  • bilan azote modification
  • bronchite
  • bronchospasme asthme
  • candidose
  • candidose gastro intestinale
  • candidose vaginale
  • choc anaphylactique
  • collapsus cardiovasculaire
  • constipation
  • cortisol trouble
  • distension abdominale
  • douleur abdominale
  • dyspepsie
  • effet immunosuppresseur
  • epigastralgie
  • flatulence meteorisme
  • hemorragie digestive
  • hoquet
  • hydroelectrolytique trouble
  • hyperaldosteronisme secondaire
  • hypernatremie
  • hypertension arterielle
  • hypocalcemie
  • hypokaliemie
  • hypophosphoremie hypophosphatemie
  • hypotension arterielle
  • infection a herpes virus
  • infection cutanee
  • infection des voies respiratoires
  • infection fongique mycose
  • infection urinaire
  • infection virale
  • insuffisance cardiaque congestive
  • insuffisance surrenalienne
  • irritation nasale
  • lyse tumorale syndrome
  • nausee vomissement
  • oedeme
  • oedeme peripherique
  • oesophagite
  • palpitations
  • perforation digestive
  • peritonite
  • pneumonie
  • proteine c reactive augmentation
  • retention hydrique
  • rhinite
  • saignement gastrointestinal
  • secheresse buccale
  • sinusite
  • syndrome grippal
  • thrombocytose
  • tuberculose secondaire
  • ulceration duodenale
  • ulceration gastrique
  • zona
MODERE(S)
  • amenorrhee
  • appetit augmentation
  • arthralgie
  • atrophie musculaire
  • blepharite
  • blepharoptose ptosis
  • brulure locale
  • calcification
  • cataracte
  • cecite
  • champ visuel anomalie
  • conjonctive hyperhemie
  • conjonctive oedeme
  • conjonctivite
  • cornee depot
  • cornee modification
  • cornee oedeme
  • cornee pigmentation
  • cornee ulceration
  • corps vitre atteinte
  • corticosurrenale trouble
  • crampe musculaire
  • cristallin modification
  • cushing syndrome
  • decollement retinien
  • demineralisation osseuse
  • diabete
  • diminution de tolerance au glucose
  • douleur
  • douleur des extremites
  • douleur oculaire
  • douleur oppression thoracique
  • eczema ophtalmique
  • effet tyndall
  • endophtalmie
  • exophtalmie
  • faiblesse musculaire
  • fracture osseuse
  • glaucome
  • hemorragie oculaire
  • hypercalciurie
  • hyperglycemie
  • hyperlipidemie
  • hypertension hypertonie oculaire
  • hypocortisolemie
  • hypotonie oculaire
  • impuissance
  • infection oculaire
  • inflammation chambre anterieure oeil
  • irritation cutanee
  • irritation oculaire
  • keratite
  • keratopathie
  • lesion du nerf optique
  • lesion retinienne
  • myalgie
  • myasthenie
  • mydriase
  • myopathie
  • oedeme facial
  • osteomalacie
  • osteonecrose
  • osteopenie
  • osteoporose
  • photopsie phosphene
  • picotement
  • prise ponderale
  • prurit
  • retard staturo ponderal
  • retinopathie
  • rupture tendineuse
  • secheresse oculaire
  • sensation corps etranger
  • syndrome de sevrage
  • synovite
  • tendinopathie
  • uveite
  • vision alteration
  • vision corps flottants myodesopsie
  • vision floue
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • atteinte renale
  • coagulation trouble
  • cycle menstruel irregulier
  • hemoglobine modification
  • hyperleucocytose
  • hypoprotidemie
  • libido trouble
  • lymphopenie
  • menorragie
  • sclerodermie
  • taux prothrombine modification
  • trouble urinaire
MINEUR(S)
  • acces maniaque
  • acne
  • agitation
  • agressivite
  • amnesie
  • anaphylaxie
  • anxiete
  • asthenie
  • atrophie cutaneo muqueuse
  • bouffee vasomotrice
  • cephalee
  • cicatrisation retard
  • confusion mentale
  • convulsion
  • depigmentation
  • depression
  • dermatite
  • dorsalgie
  • douleur locale au point dinjection
  • ecchymoses
  • effet systemique possible
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • euphorie
  • exantheme
  • extrasystole
  • flush
  • folliculite
  • glycosurie
  • hallucination
  • hirsutisme
  • humeur trouble
  • hyperacousie
  • hyperactivite
  • hypercholesterolemie
  • hyperpigmentation
  • hypersudation
  • hypertension intracranienne
  • hypertrichose
  • hypertriglyceridemie
  • insomnie
  • irritabilite
  • levee de linhibition psychomotrice
  • malaise lipothymie
  • manifestation cutanee
  • nervosite
  • nevrite
  • oedeme de quincke angioedeme
  • oedeme papillaire
  • paresthesie
  • petechies
  • psychose
  • purpura
  • pustulose
  • reaction allergique
  • reaction locale au point dinjection
  • secheresse cutanee
  • sommeil trouble
  • syncope
  • telangiectasie
  • tremblement
  • trouble onirique
  • trouble psychocomportemental
  • ulcere cutane
  • urticaire
  • vergeture
  • vertige etourdissement
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    KENACORT RETARD 40 mg/1 ml, suspension injectable

    1 ampoule(s) en verre de 1 ml avec seringue(s) polypropylène avec aiguille(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 3,07
  • Illustration de la forme galénique

    KENACORT RETARD 80 mg/2 ml, suspension injectable

    1 ampoule(s) en verre de 2 ml avec 1 seringue(s) polypropylène avec 2 aiguille(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 4,73
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de kenacort ?

    Equivalence anti-inflammatoire (équipotence) pour 5 mg de prednisone : 4 mg de triamcinolone.

    La dose initiale recommandée est variable : de 2.5 mg à 60 mg et doit être individualisée sur la base de la pathologie traitée et de la réponse du patient au traitement.

    Il est recommandé d'arrêter graduellement un traitement de longue durée.

    Utiliser la posologie la plus basse de corticoïde pour contrôler l'affection en cours de traitement. Il est recommandé d'arrêter ce médicament par étape à la suite d'un traitement au long cours.

    • USAGE SYSTEMIQUE :
    • VOIE INTRAMUSCULAIRE PROFONDE (dans le muscle fessier).

    Rhinite allergique saisonnière après échec des autres thérapeutiques (antihistaminique par voie générale, corticoïde intra-nasal ou corticoïde per os en cure courte).

    Une injection, à renouveler une fois en cas de rhinite invalidante après échec des autres thérapeutiques.

    . Enfants de 6 à 12 ans : La dose initiale est de 40 mg, la posologie dépend plus de la sévérité des symptômes que de l'âge ou du poids.

    . Utilisation chez l'enfant : Cette préparation n'est pas recommandée pour les enfants âgés de moins de six ans. Les corticoïdes peuvent ralentir la croissance. Le développement des nourrissons et enfants sous traitement corticoïde prolongé doit être étroitement surveillé. La prudence s'impose en cas d'exposition à la varicelle, à la rougeole ou à d'autres maladies infectieuses. Ne pas vacciner ou immuniser des enfants sous traitement corticoïde (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi"). Les corticoïdes peuvent aussi interférer avec la production de stéroïdes endogènes.

    • Posologie

    Equivalence anti-inflammatoire (équipotence) pour 5 mg de prednisone: 4 mg de triacinolone.

    La dose initiale recommandée est variable : de 2.5 mg à 60 mg et doit être individualisée sur la base de la pathologie traitée et de la réponse du patient au traitement.

    Il est recommandé d'arrêter graduellement un traitement de longue durée.

    Utiliser la posologie la plus basse de corticoïde pour contrôler l'affection en cours de traitement. Il est recommandé d'arrêter ce médicament par étape à la suite d'un traitement au long cours.

    • USAGE LOCAL :

    · Injections intra-articulaires : 1/4 à 2 ml toutes les 3 semaines.

    La dose initiale administrée dépend de la pathologie traitée et de la taille de l'articulation : elle peut varier de 2.5 mg à 5 mg pour les petites articulations et de 5 à 15 mg pour les plus grosses.

    Pour les adultes, des doses de 10 mg pour les petites articulations ou de 40 mg pour les plus grosses sont généralement suffisantes.

    Equivalence anti-inflammatoire (équipotence) pour 5 mg de prednisone : 4 mg de triamcinolone.

    La dose initiale recommandée est variable : de 2.5 mg à 60 mg et doit être individualisée sur la base de la pathologie traitée et de la réponse du patient au traitement.

    Il est recommandé d'arrêter graduellement un traitement de longue durée.

    Utiliser la posologie la plus basse de corticoïde pour contrôler l'affection en cours de traitement. Il est recommandé d'arrêter ce médicament par étape à la suite d'un traitement au long cours.

    • USAGE SYSTEMIQUE :
    • VOIE INTRAMUSCULAIRE PROFONDE (dans le muscle fessier).

    Rhinite allergique saisonnière après échec des autres thérapeutiques (antihistaminique par voie générale, corticoïde intra-nasal ou corticoïde per os en cure courte).

    Une injection, à renouveler une fois en cas de rhinite invalidante après échec des autres thérapeutiques.

    . Adulte et enfants de plus de 12 ans : La dose initiale recommandée est de 60 mg, injectée en intramusculaire profonde dans le muscle fessier. Une atrophie des graisses sous-cutanées peut se produire si l'injection est mal faite. Habituellement, la posologie est adaptée entre 40 et 80 mg, en fonction de la réponse du patient et de la durée du traitement. Toutefois, il est possible que certains patients soient bien contrôlés à des doses inférieures à 20 mg.

    • Posologie

    Equivalence anti-inflammatoire (équipotence) pour 5 mg de prednisone: 4 mg de triacinolone.

    La dose initiale recommandée est variable : de 2.5 mg à 60 mg et doit être individualisée sur la base de la pathologie traitée et de la réponse du patient au traitement.

    Il est recommandé d'arrêter graduellement un traitement de longue durée.

    Utiliser la posologie la plus basse de corticoïde pour contrôler l'affection en cours de traitement. Il est recommandé d'arrêter ce médicament par étape à la suite d'un traitement au long cours.

    • USAGE LOCAL :

    . Voies locales en dermatologie : · Injections intralésionnelles (cicatrices chéloïdes): 1 à 3 ml (selon l'étendue des lésions) toutes les 3 ou 4 semaines.

    L'administration intralésionnelle avec l'appareil "dermo-jet" est possible.

    Il faut éviter que l'injection ne soit trop superficielle en raison du risque d'atrophie sous-cutanée.

    L'injection ne sera répétée qu'en cas de réapparition ou de persistance des symptômes.