Keppra (lévétiracétam)

Médicaments à base de lévétiracétam :

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Levetiracetam

  • Dosages

    1000 mg250 mg100 mg/ml500 mg

  • Formes galéniques

    comprimé pelliculésolution buvablesolution à diluer pour perfusion

  • Classe Thérapeutique

    N03AX - AUTRES ANTIEPILEPTIQUES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser keppra ?

  • Traitement de premiere intention

  • En monotherapie

  • Avec generalisation secondaire

  • Sans generalisation secondaire

  • Chez l'adulte a partir de 16 ans

  • Dans formes nouvellement diagnostiquees

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Dans les formes juveniles

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant a partir de 12 ans

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Dans les formes idiopathiques

  • Dans les formes tonico-cloniques

  • Dans les formes primaires

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant a partir de 12 ans

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de keppra ?

  • Adulte

  • Enfant

    • Enfant de moins de 4 ans
    • Enfant de moins de 6 ans
    • Enfant de plus de 4 ans
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite crospovidone
    • Hypersensibilite doxapram
    • Hypersensibilite ethosuximide
    • Hypersensibilite levetiracetam
    • Hypersensibilite parahydroxybenzoates
    • Hypersensibilite piracetam
    • Hypersensibilite povidone
    • Hypersensibilite povidone iodee
    • Hypersensibilite pyrrolidone derives
  • Nourrisson

    • Nourrisson de moins de 6 mois
  • Nouveau-ne

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite maltitol (intolerance)
  • Intolerance genetique au fructose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite maltitol (intolerance)
  • Adulte jeune (15-17 ans)

    • Adulte de moins de 16 ans
  • Agressivite

  • Arythmie cardiaque

  • Arythmie supra ventriculaire

  • Arythmie ventriculaire

  • Atteinte cardiovasculaire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par med augmentant intervalle qt
  • Bradycardie

  • Depression

  • Dysfonctionnement ventriculaire

  • Enfant

    • Enfant de moins de 4 ans
    • Enfant de plus de 4 ans
    • Enfant de plus de 6 ans
  • Exposition a une temperature extreme

  • Fievre

  • Hypokaliemie

  • Hypomagnesemie

  • Infection

    • Infection chronique
  • Insuffisance cardiaque

  • Insuffisance cardiaque gauche

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Insuffisance renale aigue

  • Insuffisance renale chronique

  • Nourrisson

    • Nourrisson de plus de 6 mois
  • Patient a risque/fragilise

  • Quel que soit le terrain

  • Regime hypocalorique

  • Regime hyposode strict

  • Tendance suicidaire / suicide

  • Torsades de pointes

    • Torsades de pointes atcd personnel
  • Trouble comportemental

  • Trouble de la coagulation

  • Trouble de la conduction

    • Espace qt allonge
    • Espace qt allonge congenital
  • Trouble hydroelectrolytique

  • Adulte jeune (15-17 ans)

    • Adulte de moins de 16 ans
  • Agressivite

  • Arythmie cardiaque

  • Arythmie supra ventriculaire

  • Arythmie ventriculaire

  • Atteinte cardiovasculaire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par med augmentant intervalle qt
  • Bradycardie

  • Depression

  • Dysfonctionnement ventriculaire

  • Enfant

    • Enfant de moins de 4 ans
    • Enfant de plus de 4 ans
    • Enfant de plus de 6 ans
  • Exposition a une temperature extreme

  • Fievre

  • Hypokaliemie

  • Hypomagnesemie

  • Infection

    • Infection chronique
  • Insuffisance cardiaque

  • Insuffisance cardiaque gauche

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Insuffisance renale aigue

  • Insuffisance renale chronique

  • Nourrisson

    • Nourrisson de plus de 6 mois
  • Patient a risque/fragilise

  • Quel que soit le terrain

  • Regime hypocalorique

  • Regime hyposode strict

  • Tendance suicidaire / suicide

  • Torsades de pointes

    • Torsades de pointes atcd personnel
  • Trouble comportemental

  • Trouble de la coagulation

  • Trouble de la conduction

    • Espace qt allonge
    • Espace qt allonge congenital
  • Trouble hydroelectrolytique

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de keppra ?

SEVERE(S)
  • agranulocytose
  • aplasie medullaire
  • hypoplasie medullaire
  • leucopenie
  • neutropenie
  • pancytopenie
  • thrombocytopenie
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • agitation
  • agressivite
  • alat modification
  • amaigrissement
  • amnesie
  • anaphylaxie
  • anorexie
  • anxiete
  • asat modification
  • asthenie
  • ataxie
  • bilirubine modification
  • cephalee
  • coma
  • concentration alteration
  • confusion mentale
  • conscience trouble
  • convulsion
  • coordination trouble
  • creatine kinase modification
  • depression
  • depression respiratoire
  • dress syndrome
  • dyskinesie
  • dyspnee
  • encephalopathie
  • equilibre trouble
  • faiblesse musculaire
  • fragilite emotionnelle
  • gamma gt modification
  • hallucination
  • hepatite
  • hyperamylasemie
  • hyperkinesie
  • hyperlipasemie
  • hyponatremie
  • insomnie
  • insuffisance hepatique
  • insuffisance respiratoire
  • irritabilite
  • lactico deshydrogenase modification
  • lethargie
  • marche trouble
  • memoire trouble
  • myalgie
  • nervosite
  • oedeme de quincke angioedeme
  • pancreatite aigue
  • panique
  • paresthesie
  • personnalite trouble
  • phosphatase alcaline modification
  • prise ponderale
  • psychose
  • reaction allergique
  • rhabdomyolyse
  • somnolence diurne
  • tendance tentative suicidaire
  • tremblement
  • trouble psychocomportemental
  • vertige etourdissement
MODERE(S)
  • alopecie
  • augmentation du risque infectieux
  • diarrhee
  • diplopie
  • douleur abdominale
  • dyspepsie
  • eczema
  • eruption cutanee
  • erytheme polymorphe
  • insuffisance renale aigue
  • nausee vomissement
  • necrose cutanee
  • pharyngite
  • prurit
  • rhinite
  • stevens johnson syndrome
  • toux
  • vision alteration
  • vision floue
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • bronchospasme asthme
  • choc anaphylactique
  • irritation cutanee
  • irritation muqueuse
  • urticaire
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    KEPPRA 1000 mg, comprimé pelliculé

    plaquette(s) thermoformée(s) PVC-aluminium de 60 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 26,15
  • Illustration de la forme galénique

    KEPPRA 250 mg, comprimé pelliculé

    plaquette(s) thermoformée(s) PVC-Aluminium de 60 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 21,31
  • Illustration de la forme galénique

    KEPPRA 100 mg/ml, solution buvable

    1 flacon(s) en verre brun avec fermeture de sécurité enfant de 300 ml avec seringue(s) doseuse(s) de 10 ml

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 63,78
  • Illustration de la forme galénique

    KEPPRA 100 mg/ml, solution à diluer pour perfusion

    10 flacon(s) en verre de 5 ml fermé par un bouchon de caoutchouc en bromobutyl gris nu

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    KEPPRA 500 mg, comprimé pelliculé

    plaquette(s) thermoformée(s) PVC-aluminium de 60 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 26,15
Illustration posology

Quelle est la posologie de keppra ?

  • En monothérapie
  • Adulte et adolescent à partir de 16 ans

La dose initiale recommandée est de 250 mg 2 fois par jour. Elle doit être augmentée après 2 semaines à la dose thérapeutique de 500 mg 2 fois par jour. La dose peut être augmentée à nouveau de 250 mg 2 fois par jour toutes les 2 semaines en fonction de la réponse clinique. La dose maximale est de 1500 mg 2 fois par jour.

La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez l'enfant et l'adolescent de moins de 16 ans n'ont pas été établies en monothérapie. Il n'y a pas de donnée disponible.

  • Sujet âgé (65 ans et plus)

Un ajustement de la dose est recommandé chez les sujets âgés présentant une altération de la fonction rénale (Cf. Posologie chez l'insuffisant rénal).

  • Insuffisance hépatique

Aucun ajustement de la dose n'est nécessaire chez le patient atteint d'insuffisance hépatique légère à modérée.

  • Arrêt du traitement

Si le traitement par lévétiracétam doit être interrompu, il est recommandé de l'arrêter progressivement (par exemple, chez les adultes et les adolescents pesant plus de 50 kg : diminution de 500 mg deux fois par jour toutes les deux à quatre semaines.

  • Traitement en association
  • Adulte (> ou = 18 ans) et adolescent (de 12 à 17 ans) pesant 50 kg ou plus

La dose thérapeutique initiale est de 500 mg 2 fois par jour. Cette dose peut être débutée dès le premier jour du traitement.

En fonction de la réponse clinique et de la tolérance, la dose quotidienne peut être augmentée jusqu'à 1500 mg 2 fois par jour. Les augmentations et diminutions posologiques peuvent se faire par paliers de 500 mg 2 fois par jour toutes les 2 à 4 semaines.

  • Sujet âgé (65 ans et plus)

Un ajustement de la dose est recommandé chez les sujets âgés présentant une altération de la fonction rénale (Cf. Posologie chez l'insuffisant rénal).

  • Insuffisance hépatique

Aucun ajustement de la dose n'est nécessaire chez le patient atteint d'insuffisance hépatique légère à modérée.

  • Population pédiatrique

Le médecin doit prescrire la forme pharmaceutique, la présentation et le dosage les plus adaptés en fonction de l'âge, du poids et de la dose.

La forme comprimé n'est pas adaptée à l'utilisation chez le nourrisson ou l'enfant de moins de 6 ans. La solution buvable est la forme pharmaceutique adaptée à l'utilisation dans cette population. De plus, les dosages disponibles en comprimé ne sont pas appropriés au traitement initial des enfants pesant moins de 25 kg, aux patients ne pouvant pas avaler de comprimé ou à l'administration de doses inférieures à 250 mg. Dans tous ces cas, la solution buvable doit être utilisée.

  • Arrêt du traitement Si le traitement par lévétiracétam doit être interrompu, il est recommandé de l'arrêter progressivement (par exemple, chez les adultes et les adolescents pesant plus de 50 kg : diminution de 500 mg deux fois par jour toutes les deux à quatre semaines.
  • Population pédiatrique

Le médecin doit prescrire la forme pharmaceutique, la présentation et le dosage les plus adaptés en fonction de l'âge, du poids et de la dose.

La forme granulés enrobés n'est pas adaptée à l'utilisation chez le nourisson et l'enfant de moins de 6 ans. Une solution buvable de Lévétiracétam est la forme pharmaceutique adaptée à l'utillisation dans cette population. De plus, les dosages disponibles des granulés enrobés en sachet ne sont pas appropriés au traitemement initial des enfants pesant moins de 25 kg ou pour l'administration de doses inférieures à 250 mg. Dans tous les cas mentionnés ci-dessus, du lévétiracétam en solution buvable doit être utilisé.

La forme comprimé et la forme granulés enrobés ne sont pas adaptées à l'utilisation chez le nourrisson ou l'enfant de moins de six ans. La solution buvable est la forme pharmaceutique adaptée à l'utilisation dans cette population. De plus, les dosages disponibles en comprimé ne sont pas appropriés au traitement initial des enfants pesant moins de 25 kg, aux patients ne pouvant pas avaler de comprimé ou à l'administration de doses inférieures à 250 mg. Dans tous ces cas la solution buvable doit être utilisée.

  • En monothérapie La sécurité et l'efficacité de lévétiracétam chez l'enfant et l'adolescent de moins de 16 ans n'ont pas été établies en monothérapie. Pas de donnée disponible.

  • Traitement en association chez le nourrisson de 6 à 23 mois, l'enfant (2 à 11 ans) et l'adolescent (12 à 17 ans) pesant moins de 50 kg

La dose thérapeutique initiale est de 10 mg/kg 2 fois par jour.

En fonction de la réponse clinique et de la tolérance, la dose peut être augmentée jusqu'à 30 mg/kg 2fois par jour. Les augmentations et diminutions de doses ne doivent pas dépasser 10 mg/kg 2 fois par jour toutes les 2 semaines. La dose minimale efficace doit être utilisée.

La posologie chez l'enfant de 50 kg ou plus est la même que chez l'adulte.

-> Recommandations posologiques chez l'enfant et l'adolescent :

  • Poids 6 kg (1) . Dose initiale : 10 mg/kg 2 fois par jour 60 mg (0,6 mL) 2 fois par jour . Dose maximale : 30 mg/kg 2 fois par jour 180 mg (1,8 mL) 2 fois par jour

  • Poids 10 kg (1) . Dose initiale : 10 mg/kg 2 fois par jour 100 mg (1 mL) 2 fois par jour . Dose maximale : 30 mg/kg 2 fois par jour 300 mg (3 mL) 2 fois par jour

  • Poids 15 kg (1) . Dose initiale : 10 mg/kg 2 fois par jour 150 mg (1,5 mL) 2 fois par jour . Dose maximale : 30 mg/kg 2 fois par jour 450 mg (4,5 mL) 2 fois par jour

  • Poids 20 kg (1) . Dose initiale :10 mg/kg 2 fois par jour 200 mg (2 mL) 2 fois par jour . Dose maximale : 30 mg/kg 2 fois par jour 600 mg (6 mL) 2 fois par jour

  • Poids 25 kg . Dose initiale : 10 mg/kg 2 fois par jour 250 mg 2 fois par jour . Dose maximale : 30 mg/kg 2 fois par jour 750 mg 2 fois par jour

  • Poids à partir de 50 kg (2) . Dose initiale : 10 mg/kg 2 fois par jour 500 mg 2 fois par jour . Dose maximale : 30 mg/kg 2 fois par jour 1500 mg 2 fois par jour

(1) Les enfants de 25 kg ou moins doivent de préférence commencer le traitement avec lévétiracétam 100 mg/ml, solution buvable (2) La posologie chez l'enfant et l'adolescent de 50 kg ou plus, est la même que chez l'adulte.

  • Insuffisance hépatique

Aucun ajustement de la dose n'est nécessaire chez le patient atteint d'insuffisance hépatique légère à modérée.

  • Arrêt du traitement Si le traitement par lévétiracétam doit être interrompu, il est recommandé de l'arrêter progressivement (chez les nourrissons de plus de six mois, les enfants et les adolescents pesant moins de 50 kg : la diminution de dose ne doit pas dépasser 10 mg/kg deux fois par jour toutes les deux semaines).
  • ATTENTION

Trois présentations sont disponibles pour la forme solution buvable :

  • flacon de 300 ml avec une seringue pour administration orale de 10 ml (délivrant jusqu'à 1000 mg de lévétiracétam) graduée tous les 0,25 ml (correspondant à 25 mg). Cette présentation doit être prescrite pour les enfants de 4 ans et plus, les adolescents et les adultes.

  • flacon de 150 ml avec une seringue pour administration orale de 3 ml (délivrant jusqu'à 300 mg de lévétiracétam) graduée tous les 0,1 ml (correspondant à 10 mg).

Afin d'assurer la précision du dosage, cette présentation doit être prescrite chez le nourrisson et chez le jeune enfant de 6 mois à moins de 4 ans.

  • flacon de 150 ml avec une seringue pour administration orale de 1 ml (délivrant jusqu'à 100 mg de lévétiracétam) graduée tous les 0,05 ml (correspondant à 5 mg).

Afin d'assurer la précision du dosage, cette présentation doit être prescrite chez le nourrisson de 1 mois à moins de 6 mois.

  • Insuffisance rénale

La dose quotidienne doit être adaptée d'après la fonction rénale.

Pour l'adulte, utiliser ces données et ajuster la posologie comme indiqué. Il est nécessaire de calculer la clairance à la créatinine (Clcr) du patient en ml/min. La Clcr en ml/min peut être estimée à partir de la valeur de la créatinine sérique (en mg/dl), chez l'adulte et l'adolescent de plus de 50 kg selon la formule suivante :

Clcr (ml/min) = (140 - âge (années)) x poids (kg) / (72 x créatinine sérique (mg/dl)) x (0,85 pour les femmes)

Ensuite, la clairance de la créatinine est ajustée à la surface corporelle comme suit :

CLcr (ml/min/1,73 m² ) = CLcr (ml/min)/ Surface corporelle (m²) x 1,73

  • Adaptation posologique chez l'adulte pesant plus de 50 kg ayant une insuffisance rénale

Groupe : fonction rénale normale Clairance de la créatinine (ml/min/1,73 m2) : > 80 Posologie et fréquence d'administration : 500 à 1500 mg 2 fois par jour

Groupe : insuffisance rénale légère Clairance de la créatinine (ml/min/1,73 m2) : 50-79 Posologie et fréquence d'administration : 500 à 1000 mg 2 fois par jour

Groupe : insuffisance rénale modérée Clairance de la créatinine (ml/min/1,73 m²) : 30-49 Posologie et fréquence d'administration : 250 à 750 mg 2 fois par jour

Groupe : insuffisance rénale sévère Clairance de la créatinine (ml/min) : < 30 Posologie et fréquence d'administration : 250 à 500 mg 2 fois par jour

Groupe : insuffisance rénale terminale sous dialyse (1) Clairance de la créatinine (ml/min/1,73 m²) : - Posologie et fréquence d'administration : 500 à 1000 mg 1 fois par jour (2)

(1) Une dose de charge de 750 mg est recommandée le premier jour du traitement par lévétiracétam. (2) Après une séance de dialyse, une dose supplémentaire de 250 à 500 mg est recommandée.

Chez l'enfant insuffisant rénal, la dose de lévétiracétam doit être ajustée selon la fonction rénale car la clairance du lévétiracétam est dépendante de celle-ci. Cette recommandation se base sur une étude chez l'adulte insuffisant rénal.

La CLcr en ml/min/1,73 m² peut être estimée à partir de la détermination de la créatinine sérique (mg/dl), chez le jeune adolescent, l'enfant et le nourrisson, en utilisant la formule suivante (formule de Schwartz) :

CLcr (ml/min/1,73 m²) = Taille (cm) x ks / Créatinine sérique (mg/dl)

ks = 0,45 chez le nourrisson né à terme et jusqu'à 1 an ; ks = 0,55 chez l'enfant jusqu'à moins de 13 ans et chez l'adolescente ; ks = 0,7 chez l'adolescent.

  • Arrêt du traitement

Si le traitement par lévétiracétam doit être interrompu, il est recommandé de l'arrêter progressivement.

La dose quotidienne doit être adaptée d'après la fonction rénale.

Chez l'enfant insuffisant rénal, la dose de lévétiracetam doit être ajustée selon la fonction rénale car la clairance du lévétiracetam est dépendante de celle-ci. Cette recommandation se base sur une étude chez l'adulte insuffisant rénal.

La CLcr en ml/min/1,73 m² peut être estimée à partir de la détermination de la créatinine sérique (mg/dl), chez le jeune adolescent, l'enfant et le nourrisson, en utilisant la formule suivante (formule de Schwartz) :

CLcr (ml/min/1,73 m²) = (Taille (cm) x ks)/Créatinine sérique (mg/dl)

ks = 0,45 chez le nourrisson né à terme et jusqu'à 1 an ; ks = 0,55 chez l'enfant jusqu'à moins de 13 ans ; ks = 0,7 chez l'adolescent (garçon)

Adaptation posologique chez le nourrisson, l'enfant et l'adolescent pesant moins de 50 kg atteints d'insuffisance rénale :

  • Fonction rénale normale : Clairance de la créatinine (ml/min/1,73 m² ) > 80 . Dose et fréquence (1) : 10 à 30 mg/kg (0,10 à 0,30 ml/kg) 2 fois par jour

  • Insuffisance rénale légère : 50 < Clairance de la créatinine (ml/min/1,73 m²) < 79 . Dose et fréquence (1) : 10 à 20 mg/kg (0,10 à 0,20 ml/kg) 2 fois par jour

  • Insuffisance rénale modérée : 30 < Clairance de la créatinine (ml/min/1,73 m²) < 49 . Dose et fréquence (1) : 5 à 15 mg/kg (0,05 à 0,15 ml/kg) 2 fois par jour

  • Insuffisance rénale sévère : Clairance de la créatinine (ml/min/1,73 m²) < 30 . Dose et fréquence (1) : 5 à 10 mg/kg (0,05 à 0,10 ml/kg) 2 fois par jour

  • Patients atteints d'insuffisance rénale au stade terminal sous dialyse . Dose et fréquence (1) : 10 à 20 mg/kg (0,10 à 0,20 ml/kg) 1 fois par jour (3) (5)

(1) Levetiracetam, solution buvable doit être utilisée pour les doses inférieures à 250 mg, pour des doses non multiples de 250 mg, quand la dose recommandée ne peut être atteinte en prenant plusieurs comprimés ainsi que pour les patients ne pouvant pas avaler de comprimé. (3) Une dose de charge de 15 mg/kg (0,15 ml/kg) est recommandée le premier jour de traitement par lévétiracétam. (5) Après dialyse, une dose supplémentaire de 5 à 10 mg/kg (0,05 à 0,10 ml/kg) est recommandée.

  • Population pédiatrique

Le médecin doit prescrire la forme pharmaceutique, la présentation et le dosage les plus adaptés en fonction de l'âge, du poids et de la dose.

La forme comprimé et la forme granulés enrobés ne sont pas adaptées à l'utilisation chez le nourrisson ou l'enfant de moins de six ans. Lévétiracétam, solution buvable est la forme pharmaceutique adaptée à l'utilisation dans cette population. De plus, les dosages disponibles en comprimé ne sont pas appropriés au traitement initial des enfants pesant moins de 25 kg, aux patients ne pouvant pas avaler de comprimé ou à l'administration de doses inférieures à 250 mg. Dans tous ces cas, la solution buvable doit être utilisée.

  • Arrêt du traitement

Si le traitement par lévétiracétam doit être interrompu, il est recommandé de l'arrêter progressivement.

  • ATTENTION

Trois présentations sont disponibles pour la forme solution buvable :

  • flacon de 300 ml avec une seringue pour administration orale de 10 ml (délivrant jusqu'à 1000 mg de lévétiracétam) graduée tous les 0,25 ml (correspondant à 25 mg). Cette présentation doit être prescrite pour les enfants de 4 ans et plus, les adolescents et les adultes.

  • flacon de 150 ml avec une seringue pour administration orale de 3 ml (délivrant jusqu'à 300 mg de lévétiracétam) graduée tous les 0,1 ml (correspondant à 10 mg). Afin d'assurer la précision du dosage, cette présentation doit être prescrite chez le nourrisson et chez le jeune enfant de 6 mois à moins de 4 ans.

  • flacon de 150 ml avec une seringue pour administration orale de 1 ml (délivrant jusqu'à 100 mg de lévétiracétam) graduée tous les 0,05 ml (correspondant à 5 mg). Afin d'assurer la précision du dosage, cette présentation doit être prescrite chez le nourrisson de 1 mois à moins de 6 mois.

  • Insuffisance hépatique

Aucun ajustement de la dose n'est nécessaire chez le patient atteint d'insuffisance hépatique légère à modérée. Chez le patient atteint d'insuffisance hépatique sévère, la clairance de la créatinine peut sous-estimer l'insuffisance rénale. Par conséquent, une réduction de 50 % de la dose quotidienne d'entretien est recommandée en cas de clairance de la créatinine < 60 ml/min/1,73 m².

  • Arrêt du traitement

Si le traitement par lévétiracétam doit être interrompu, il est recommandé de l'arrêter progressivement

  • Insuffisance hépatique

Aucun ajustement de la dose n'est nécessaire chez le patient atteint d'insuffisance hépatique légère à modérée. Chez le patient atteint d'insuffisance hépatique sévère, la clairance de la créatinine peut sous-estimer l'insuffisance rénale. Par conséquent, une réduction de 50 % de la dose quotidienne d'entretien est recommandée en cas de clairance de la créatinine < 60 ml/min/1,73 m².

  • Population pédiatrique

Le médecin doit prescrire la forme pharmaceutique, la présentation et le dosage les plus adaptés en fonction de l'âge, du poids et de la dose.

La forme comprimé et la forme granulés enrobés ne sont pas adaptées à l'utilisation chez le nourrisson ou l'enfant de moins de six ans. Lévétiracétam, solution buvable est la forme pharmaceutique adaptée à l'utilisation dans cette population. De plus, les dosages disponibles en comprimé ne sont pas appropriés au traitement initial des enfants pesant moins de 25 kg, aux patients ne pouvant pas avaler de comprimé ou à l'administration de doses inférieures à 250 mg. Dans tous ces cas, la solution buvable doit être utilisée.

  • Arrêt du traitement

Si le traitement par lévétiracétam doit être interrompu, il est recommandé de l'arrêter progressivement

  • ATTENTION

Trois présentations sont disponibles pour la forme solution buvable :

  • flacon de 300 ml avec une seringue pour administration orale de 10 ml (délivrant jusqu'à 1000 mg de lévétiracétam) graduée tous les 0,25 ml (correspondant à 25 mg). Cette présentation doit être prescrite pour les enfants de 4 ans et plus, les adolescents et les adultes.

  • flacon de 150 ml avec une seringue pour administration orale de 3 ml (délivrant jusqu'à 300 mg de lévétiracétam) graduée tous les 0,1 ml (correspondant à 10 mg). Afin d'assurer la précision du dosage, cette présentation doit être prescrite chez le nourrisson et chez le jeune enfant de 6 mois à moins de 4 ans.

  • flacon de 150 ml avec une seringue pour administration orale de 1 ml (délivrant jusqu'à 100 mg de lévétiracétam) graduée tous les 0,05 ml (correspondant à 5 mg). Afin d'assurer la précision du dosage, cette présentation doit être prescrite chez le nourrisson de 1 mois à moins de 6 mois.

  • Insuffisance hépatique

Aucun ajustement de la dose n'est nécessaire chez le patient atteint d'insuffisance hépatique légère à modérée. Chez le patient atteint d'insuffisance hépatique sévère, la clairance de la créatinine peut sous-estimer l'insuffisance rénale. Par conséquent, une réduction de 50 % de la dose quotidienne d'entretien est recommandée en cas de clairance de la créatinine < 60 ml/min/1,73 m².

  • Arrêt du traitement

Si le traitement par lévétiracétam doit être interrompu, il est recommandé de l'arrêter progressivement.

La dose quotidienne doit être adaptée d'après la fonction rénale.

Chez l'enfant insuffisant rénal, la dose de lévétiracetam doit être ajustée selon la fonction rénale car la clairance du lévétiracetam est dépendante de celle-ci. Cette recommandation se base sur une étude chez l'adulte insuffisant rénal.

La CLcr en ml/min/1,73 m² peut être estimée à partir de la détermination de la créatinine sérique (mg/dl), chez le jeune adolescent, l'enfant et le nourrisson, en utilisant la formule suivante (formule de Schwartz) :

CLcr (ml/min/1,73 m²) = (Taille (cm) x ks)/Créatinine sérique (mg/dl)

ks = 0,45 chez le nourrisson né à terme et jusqu'à 1 an ; ks = 0,55 chez l'enfant jusqu'à moins de 13 ans ; ks = 0,7 chez l'adolescent (garçon)

Adaptation posologique chez le nourrisson l'enfant et l'adolescent pesant moins de 50 kg atteints d'insuffisance rénale

  • Fonction rénale normale : Clairance de la créatinine (ml/min/1,73 m²) > 80 . Dose et fréquence (1) : 10 à 30 mg/kg (0,10 à 0,30 ml/kg) 2 fois par jour

  • Insuffisance rénale légère : 50< Clairance de la créatinine (ml/min/1,73 m²) < 79 . Dose et fréquence (1) : 10 à 20 mg/kg (0,10 à 0,20 ml/kg) 2 fois par jour

  • Insuffisance rénale modérée : 30 < Clairance de la créatinine (ml/min/1,73 m² < 49 . Dose et fréquence (1) : 5 à 15 mg/kg (0,05 à 0,15 ml/kg) 2 fois par jour

  • Insuffisance rénale sévère : Clairance de la créatinine (ml/min/1,73 m²) < 30 . Dose et fréquence (1) : 5 à 10 mg/kg (0,05 à 0,10 ml/kg) 2 fois par jour

  • Patients atteints d'insuffisance rénale au stade terminal sous dialyse . Dose et fréquence (1) : 10 à 20 mg/kg (0,10 à 0,20 ml/kg) 1 fois par jour (3) (5)

(1) Levetiracetam, solution buvable doit être utilisée pour les doses inférieures à 250 mg, pour des doses non multiple de 250 mg, quand la dose recommandée ne peut être atteinte en prenant plusieurs comprimés ainsi que pour les patients ne pouvant pas avaler de comprimé. (3) Une dose de charge de 15 mg/kg (0,15 ml/kg) est recommandée le premier jour de traitement par lévétiracétam. (5) Après dialyse, une dose supplémentaire de 5 à 10 mg/kg (0,05 à 0,10 ml/kg) est recommandée.

  • Population pédiatrique

Le médecin doit prescrire la forme pharmaceutique, la présentation et le dosage les plus adaptés en fonction de l'âge, du poids et de la dose.

La forme comprimé et la forme granulés enrobés ne sont pas adaptées à l'utilisation chez le nourrisson ou l'enfant de moins de six ans. Le lévétiracétam en solution buvable est la forme pharmaceutique adaptée à l'utilisation dans cette population. De plus, les dosages disponibles en comprimé ne sont pas appropriés au traitement initial des enfants pesant moins de 25 kg, aux patients ne pouvant pas avaler de comprimé ou à l'administration de doses inférieures à 250 mg. Dans tous ces cas, le lévétiracétam en solution buvable doit être utilisée.

  • En monothérapie

La sécurité et l'efficacité du lévétiracétam chez l'enfant et l'adolescent de moins de 16 ans n'ont pas été établies en monothérapie. Pas de donnée disponible.

  • Traitement en association chez le nourrisson de 6 à 23 mois, l'enfant (2 à 11 ans) et l'adolescent (12 à 17 ans) pesant moins de 50 kg

Pour les enfants de 6 ans et plus, Lévétiracétam en solution orale doit être utilisée pour des doses de moins de 250 mg, quand la dose recommandée en prenant plusieurs comprimés n'est pas multiple de 250 mg et pour les patients incapables d'avaler des comprimés.

La posologie chez l'enfant de 50 kg ou plus est la même que chez l'adulte.

  • ATTENTION

Trois présentations sont disponibles pour la forme solution buvable :

  • flacon de 300 ml avec une seringue pour administration orale de 10 ml (délivrant jusqu'à 1000 mg de lévétiracétam) graduée tous les 0,25 ml (correspondant à 25 mg). Cette présentation doit être prescrite pour les enfants de 4 ans et plus, les adolescents et les adultes.

  • flacon de 150 ml avec une seringue pour administration orale de 3 ml (délivrant jusqu'à 300 mg de lévétiracétam) graduée tous les 0,1 ml (correspondant à 10 mg).

Afin d'assurer la précision du dosage, cette présentation doit être prescrite chez le nourrisson et chez le jeune enfant de 6 mois à moins de 4 ans.

  • flacon de 150 ml avec une seringue pour administration orale de 1 ml (délivrant jusqu'à 100 mg de lévétiracétam) graduée tous les 0,05 ml (correspondant à 5 mg).

Afin d'assurer la précision du dosage, cette présentation doit être prescrite chez le nourrisson de 1 mois à moins de 6 mois.

  • Insuffisant hépatique

Aucun ajustement de la dose n'est nécessaire chez le patient atteint d'insuffisance hépatique légère à modérée.

  • Population pédiatrique

Le médecin doit prescrire la forme pharmaceutique, la présentation et le dosage les plus adaptés en fonction de l'âge, du poids et de la dose.

La forme comprimé n'est pas adaptée à l'utilisation chez le nourrisson ou l'enfant de moins de six ans. Le lévétiracétam en solution buvable est la forme pharmaceutique adaptée à l'utilisation dans cette population. De plus, les dosages disponibles en comprimé ne sont pas appropriés au traitement initial des enfants pesant moins de 25 kg, aux patients ne pouvant pas avaler de comprimé ou à l'administration de doses inférieures à 250 mg. Dans tous ces cas, le lévétiracétam en solution buvable doit être utilisée.

  • En monothérapie

La sécurité et l'efficacité du lévétiracétam chez l'enfant et l'adolescent de moins de 16 ans n'ont pas été établies en monothérapie. Pas de donnée disponible.

  • Traitement en association chez le nourrisson de 6 à 23 mois, l'enfant (2 à 11 ans) et l'adolescent (12 à 17 ans) pesant moins de 50 kg

La dose minimale efficace doit être utilisée. La dose initiale pour un enfant ou un adolescent de 25 kg doit être de 250 mg deux fois par jour avec une dose maximale de 750 mg deux fois par jour.

La posologie chez l'enfant de 50 kg ou plus est la même que chez l'adulte.

  • Recommandations posologiques chez le nourrisson à partir de 6 mois, l'enfant et l'adolescent :

. Poids : 6 kg (1) . Dose initiale : 10 mg/kg 2 fois par jour : 60 mg (0,6 ml) 2 fois par jour . Dose maximale : 30 mg/kg 2 fois par jour : 180 mg (1,8 ml) 2 fois par jour

. Poids : 10 kg (1) . Dose initiale : 10 mg/kg 2 fois par jour : 100 mg (1 ml) 2 fois par jour . Dose maximale : 30 mg/kg 2 fois par jour : 300 mg (3 ml) 2 fois par jour

. Poids : 15 kg (1) . Dose initiale : 10 mg/kg 2 fois par jour : 150 mg (1,5 ml) 2 fois par jour . Dose maximale : 30 mg/kg 2 fois par jour : 450 mg (4,5 ml) 2 fois par jour

. Poids : 20 kg (1) . Dose initiale : 10 mg/kg 2 fois par jour : 200 mg (2 ml) 2 fois par jour . Dose maximale : 30 mg/kg 2 fois par jour : 600 mg (6 ml) 2 fois par jour

. Poids : 25 kg . Dose initiale : 10 mg/kg 2 fois par jour : 250 mg 2 fois par jour . Dose maximale : 30 mg/kg 2 fois par jour : 750 mg 2 fois par jour

. Poids : À partir de 50 kg (2) . Dose initiale : 10 mg/kg 2 fois par jour : 500 mg 2 fois par jour . Dose maximale : 30 mg/kg 2 fois par jour : 1 500 mg 2 fois par jour

(1) Les enfants de 25 kg ou moins doivent de préférence initier le traitement avec Lévétiracétam 100 mg/ml, solution buvable. (2) La posologie chez l'enfant et l'adolescent de 50 kg ou plus est la même que chez l'adulte.

  • Arrêt du traitement

Si le traitement par lévétiracétam doit être interrompu, il est recommandé de l'arrêter progressivement (par exemple, chez les nourrissons de plus de six mois, les enfants et les adolescents pesant moins de 50 kg : la diminution de dose ne doit pas dépasser 10 mg/kg deux fois par jour toutes les deux semaines ; chez le nourrisson (moins de 6 mois) : la diminution de dose ne doit pas dépasser 7 mg/kg deux fois par jour toutes les deux semaines).

  • ATTENTION

Trois présentations sont disponibles pour la forme solution buvable :

  • flacon de 300 ml avec une seringue pour administration orale de 10 ml (délivrant jusqu'à 1000 mg de lévétiracétam) graduée tous les 0,25 ml (correspondant à 25 mg). Cette présentation doit être prescrite pour les enfants de 4 ans et plus, les adolescents et les adultes.

  • flacon de 150 ml avec une seringue pour administration orale de 3 ml (délivrant jusqu'à 300 mg de lévétiracétam) graduée tous les 0,1 ml (correspondant à 10 mg). Afin d'assurer la précision du dosage, cette présentation doit être prescrite chez le nourrisson et chez le jeune enfant de 6 mois à moins de 4 ans.

  • flacon de 150 ml avec une seringue pour administration orale de 1 ml (délivrant jusqu'à 100 mg de lévétiracétam) graduée tous les 0,05 ml (correspondant à 5 mg). Afin d'assurer la précision du dosage, cette présentation doit être prescrite chez le nourrisson de 1 mois à moins de 6 mois.

  • Insuffisance rénale

La dose quotidienne doit être adaptée d'après la fonction rénale.

Pour l'adulte, utiliser ces données et ajuster la posologie comme indiqué. Il est nécessaire de calculer la clairance à la créatinine (Clcr) du patient en ml/min. La Clcr en ml/min peut être estimée à partir de la valeur de la créatinine sérique (en mg/dl) selon la formule suivante :

Clcr (ml/min) = (140 - âge (années)) x poids (kg) / (72 x créatinine sérique (mg/dl)) x (0,85 pour les femmes)

Ensuite, la clairance de la créatinine est ajustée à la surface corporelle comme suit :

CLcr (ml/min/1,73 m² ) = CLcr (ml/min) / Surface corporelle (m2) x 1,73

  • Adaptation posologique chez l'adulte pesant plus de 50 kg ayant une insuffisance rénale

Groupe : fonction rénale normale Clairance de la créatinine (ml/min) : > 80 Posologie et fréquence d'administration : 500 à 1500 mg 2 fois par jour

Groupe : insuffisance rénale légère Clairance de la créatinine (ml/min) : 50-79 Posologie et fréquence d'administration : 500 à 1000 mg 2 fois par jour

Groupe : insuffisance rénale modérée Clairance de la créatinine (ml/min) : 30-49 Posologie et fréquence d'administration : 250 à 750 mg 2 fois par jour

Groupe : insuffisance rénale sévère Clairance de la créatinine (ml/min) : < 30 Posologie et fréquence d'administration : 250 à 500 mg 2 fois par jour

Groupe : insuffisance rénale terminale sous dialyse (1) Clairance de la créatinine (ml/min) : - Posologie et fréquence d'administration : 500 à 1000 mg 1 fois par jour (2)

(1) Une dose de charge de 750 mg est recommandée le premier jour du traitement par lévétiracétam. (2) Après une séance de dialyse, une dose supplémentaire de 250 à 500 mg est recommandée.

  • Arrêt du traitement

Si le traitement par lévétiracétam doit être interrompu, il est recommandé de l'arrêter progressivement.

  • En monothérapie
  • Adulte et adolescent à partir de 16 ans

La dose initiale recommandée est de 250 mg 2 fois par jour. Elle doit être augmentée après 2 semaines à la dose thérapeutique de 500 mg 2 fois par jour. La dose peut être augmentée à nouveau de 250 mg 2 fois par jour toutes les 2 semaines en fonction de la réponse clinique. La dose maximale est de 1500 mg 2 fois par jour.

La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez l'enfant et l'adolescent de moins de 16 ans n'ont pas été établies en monothérapie. Il n'y a pas de donnée disponible.

  • Sujet âgé (65 ans et plus)

Un ajustement de la dose est recommandé chez les sujets âgés présentant une altération de la fonction rénale (Cf. Posologie chez l'insuffisant rénal).

  • Insuffisance hépatique

Aucun ajustement de la dose n'est nécessaire chez le patient atteint d'insuffisance hépatique légère à modérée.

  • Arrêt du traitement

Si le traitement par lévétiracétam doit être interrompu, il est recommandé de l'arrêter progressivement.