Kineret (anakinra)

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Anakinra

  • Dosages

    100 mg/0,67 ml

  • Formes galéniques

    solution injectable

  • Classe Thérapeutique

    L04AC - INHIBITEURS DE L'INTERLEUKINE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser kineret ?

  • Traitement symptomatique

  • Associer au methotrexate

  • En cas de resistance a un autre trt

  • Chez l'adulte

  • Chez l'adulte

  • Chez l'adolescent

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson a partir de 8 mois

  • Chez le nourrisson a partir de 10 kg

  • Chez l'adulte

  • Chez l'adolescent

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson a partir de 8 mois

  • Chez le nourrisson a partir de 10 kg

  • Chez l'adulte

  • Chez l'adolescent

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson a partir de 8 mois

  • Chez le nourrisson a partir de 10 kg

  • Chez l'adulte

  • Chez l'adolescent

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson a partir de 8 mois

  • Chez le nourrisson a partir de 10 kg

  • En cas d'echec a une autre therapeutique

  • En monotherapie

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Chez l'adulte

  • Dans les formes systemiques

  • Dans les formes actives

  • Dans les formes moderees

  • Dans les formes severes

  • Dans les formes persistantes

  • En cas d'echec a une autre therapeutique

  • En monotherapie

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Dans les formes systemiques

  • Dans les formes actives

  • Dans les formes moderees

  • Dans les formes severes

  • Dans les formes persistantes

  • Chez le nourrisson

  • Chez le nourrisson a partir de 8 mois

  • Chez le nourrisson a partir de 10 kg

  • Chez l'enfant

  • Chez l'adolescent

  • En monotherapie

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Chez l'adulte

  • Chez l'adolescent

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson a partir de 8 mois

  • Chez le nourrisson a partir de 10 kg

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de kineret ?

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite anakinra
    • Hypersensibilite proteine e coli
  • Neutropenie

  • Vaccination

    • Vaccination par vaccins vivants
  • Affection maligne

  • Allaitement

  • Autre traitement en cours

    • Trt par anti tnf
    • Trt par etanercept
  • Tumeur

    • Tumeur maligne
  • Activation macrophagique syndrome

  • Adulte jeune (15-17 ans)

  • Alteration de l'etat general

    • Alteration de l'etat general severe
  • Asthme

  • Atteinte hepatique

    • Atteinte hepatique antecedent personnel
  • Deficit immunitaire

    • Deficit immunitaire severe
  • Enfant

  • Exposition a une temperature extreme

  • Femme en age de procreer

  • Grossesse

  • Hepatite

    • Hepatite b chronique latente
  • Infection

    • Infection chronique
    • Infection chronique antecedent personnel
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale au stade terminal
    • Insuffisance renale moderee
    • Insuffisance renale severe
  • Nourrisson

    • Nourrisson de moins de 8 mois
    • Nourrisson de plus de 8 mois
  • Nouveau-ne

  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

  • Tuberculose

    • Tuberculose latente
  • Activation macrophagique syndrome

  • Adulte jeune (15-17 ans)

  • Alteration de l'etat general

    • Alteration de l'etat general severe
  • Asthme

  • Atteinte hepatique

    • Atteinte hepatique antecedent personnel
  • Deficit immunitaire

    • Deficit immunitaire severe
  • Enfant

  • Exposition a une temperature extreme

  • Femme en age de procreer

  • Grossesse

  • Hepatite

    • Hepatite b chronique latente
  • Infection

    • Infection chronique
    • Infection chronique antecedent personnel
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale au stade terminal
    • Insuffisance renale moderee
    • Insuffisance renale severe
  • Nourrisson

    • Nourrisson de moins de 8 mois
    • Nourrisson de plus de 8 mois
  • Nouveau-ne

  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

  • Tuberculose

    • Tuberculose latente
Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de kineret ?

SEVERE(S)
  • anticorps apparition
  • aucun effet indesirable rapporte
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • augmentation du risque infectieux
  • cellulite
  • enterite
  • gastrite
  • infection bacterienne
  • infection fongique mycose
  • infection virale
  • neutropenie
  • pneumonie
  • thrombocytopenie
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • cephalee
  • douleur locale au point dinjection
  • ecchymoses
  • erytheme
  • inflammation locale au point dinjection
  • reaction locale au point dinjection
MINEUR(S)
  • alat modification
  • anaphylaxie
  • asat modification
  • atteinte hepatique
  • choc anaphylactique
  • eruption cutanee
  • hepatite
  • hypercholesterolemie
  • prurit
  • reaction allergique
  • urticaire
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    KINERET 100 mg/0,67 ml, solution injectable en seringue préremplie

    7 seringue(s) préremplie(s) en verre de 0,67 ml

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 221,29
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de kineret ?

    Le traitement par ce médicament doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

    • Polyarthrite rhumatoïde : adultes La dose recommandée de ce médicament est de 100 mg, administrée une fois par jour en injection sous-cutanée. La dose doit être administrée chaque jour, approximativement à la même heure.
    • Population gériatrique (> ou = 65 ans)

    Chez les patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde, aucun ajustement de dose n'est nécessaire. La posologie et le mode d'administration sont identiques à ceux des adultes de 18 à 64 ans.

    • Population pédiatrique (< 18 ans)
    • Polyarthrite rhumatoïde : L'efficacité d'anakinra chez les enfants souffrant de polyarthrite rhumatoïde (arthrite chronique juvénile) âgés de 0 à 18 ans n'a pas été établie.
    • Insuffisance hépatique

    Aucun ajustement de dose n'est nécessaire pour les patients souffrant d'une insuffisance hépatique modérée (score de Child-Pugh classe B).

    • Insuffisance rénale

    Aucun ajustement de dose n'est nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance rénale légère (CLcr de 60 à 89 mL/minute).

    Le traitement par ce médicament doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

    • Population gériatrique (> ou = 65 ans)

    Aucun ajustement de dose n'est nécessaire. La posologie et le mode d'administration sont identiques à ceux des adultes de 18 à 64 ans.

    • Population pédiatrique (< 18 ans)

    Chez les patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde, aucun ajustement de dose n'est nécessaire. La posologie et le mode d'administration sont identiques à ceux des adultes de 18 à 64 ans.

    • Insuffisance hépatique

    Ce médicament doit être utilisé avec prudence chez les patients souffrant d'une insuffisance hépatique sévère.

    • Insuffisance rénale

    Ce médicament doit être utilisé avec précaution chez les patients atteints d'insuffisance rénale modérée (CLcr de 30 à 59 mL/minute). Chez les patients atteints d'insuffisance rénale sévère (CLcr < 30 mL/minute) ou d'insuffisance rénale terminale, y compris ceux sous dialyse, il faudra envisager d'administrer la dose prescrite de ce médicament un jour sur deux.

    Le traitement par ce médicament doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement des syndromes périodiques associés à la cryopyrine.

    -> Syndromes périodiques associés à la cryopyrine : adultes, adolescents, enfants et bébés à partir de 8 mois et pesant au moins 10 kg.

    • Dose d'attaque : La dose initiale recommandée pour tous les sous-types de syndromes périodiques associés à la cryopyrine est de 1-2 mg/kg/jour par injection sous-cutanée. La réponse thérapeutique se traduit principalement par une réduction des symptômes cliniques, tels que la fièvre, le rash, les douleurs articulaires et les céphalées, mais aussi des marqueurs sériques inflammatoires (taux de CRP/SAA), ou de la survenue d'érythèmes.

    • Dose d'entretien pour les formes légères de syndromes périodiques associés à la cryopyrine (FCAS, MWS léger) : Les patients sont généralement bien contrôlés en maintenant la dose initiale recommandée (1-2 mg/kg/jour).

    • Dose d'entretien pour les formes sévères de syndromes périodiques associés à la cryopyrine (MWS et NOMID/CINCA) : Selon la réponse thérapeutique, il peut s'avérer nécessaire d'augmenter la dose après 1 à 2 mois. En cas de syndromes périodiques associés à la cryopyrine sévères, la dose d'entretien est généralement de 3 à -4 mg/kg/jour, dose qui peut être augmentée à 8 mg/kg/jour au maximum. Outre l'examen des symptômes cliniques et l'analyse des marqueurs inflammatoires dans les formes sévères de CAPS, il est recommandé d'évaluer l'inflammation du SNC, y compris de l'oreille interne (IRM ou scanner, ponction lombaire et audiologie) et des yeux (examen ophtalmologique) après les 3 premiers mois de traitement, puis tous les 6 mois, jusqu'à ce que la dose efficace ait été identifiée. Lorsque les patients sont bien contrôlés sur le plan clinique, le contrôle du SNC et l'évaluation ophtalmologique peuvent être réalisé une fois par an.

    • Population gériatrique (> ou = 65 ans)

    Les données sont limitées pour les patients âgés souffrant de CAPS. Aucun ajustement de dose ne devrait être nécessaire.

    • Population pédiatrique (< 18 ans)
    • Syndromes périodiques associés à la cryopyrine : Chez les enfants et les bébés à partir de 8 mois et pesant au moins 10 kg, la posologie et le mode d'administration sont les mêmes que pour les patients adultes souffrant de CAPS; en fonction du poids. Aucune donnée n'est disponible chez l'enfant de moins de 8 mois.
    • Insuffisance hépatique

    Aucun ajustement de dose n'est nécessaire pour les patients souffrant d'une insuffisance hépatique modérée (score de Child-Pugh classe B).

    • Insuffisance rénale

    Aucun ajustement de dose n'est nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance rénale légère (CLcr de 60 à 89 mL/minute).

    Le traitement par ce médicament doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement des syndromes périodiques associés à la cryopyrine.

    • Population gériatrique (> ou = 65 ans)

    Les données sont limitées pour les patients âgés souffrant de CAPS. Aucun ajustement de dose ne devrait être nécessaire.

    • Population pédiatrique (< 18 ans)
    • Syndromes périodiques associés à la cryopyrine : Chez les enfants et les bébés à partir de 8 mois et pesant au moins 10 kg, la posologie et le mode d'administration sont les mêmes que pour les patients adultes souffrant de CAPS; en fonction du poids. Aucune donnée n'est disponible chez l'enfant de moins de 8 mois.
    • Insuffisance hépatique

    Ce médicament doit être utilisé avec prudence chez les patients souffrant d'une insuffisance hépatique sévère.

    • Insuffisance rénale

    Ce médicament doit être utilisé avec précaution chez les patients atteints d'insuffisance rénale modérée (CLcr de 30 à 59 mL/minute). Chez les patients atteints d'insuffisance rénale sévère (CLcr < 30 mL/minute) ou d'insuffisance rénale terminale, y compris ceux sous dialyse, il faudra envisager d'administrer la dose prescrite de Kineret un jour sur deux.

    Le traitement par ce médicament doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

    • Maladie de Still La dose recommandée chez les patients pesant 50 kg ou plus est de 100 mg/jour en injection sous-cutanée.

    La réponse au traitement doit être évaluée au bout de 1 mois : si les manifestations systémiques persistent, la dose pourra être ajustée chez les enfants ou la poursuite du traitement par ce médicament devra être réévaluée par le médecin traitant.

    • Population gériatrique (> ou = 65 ans)

    Les données sont limitées pour les patients âgés. Aucun ajustement de dose ne devrait être nécessaire.

    • Insuffisance hépatique

    Aucun ajustement de dose n'est nécessaire pour les patients souffrant d'une insuffisance hépatique modérée (score de Child-Pugh classe B).

    • Insuffisance rénale

    Aucun ajustement de dose n'est nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance rénale légère (CLcr de 60 à 89 mL/minute).

    Le traitement par ce médicament doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

    • Maladie de Still Chez les patients pesant moins de 50 kg, la dose doit être définie en fonction du poids, avec une dose d'attaque de 1 à 2 mg/kg/jour.

    La réponse au traitement doit être évaluée au bout de 1 mois : si les manifestations systémiques persistent, la dose pourra être ajustée chez les enfants ou la poursuite du traitement par ce médicament devra être réévaluée par le médecin traitant.

    • Population gériatrique (> ou = 65 ans)

    Les données sont limitées pour les patients âgés. Aucun ajustement de dose ne devrait être nécessaire.

    • Insuffisance hépatique

    Aucun ajustement de dose n'est nécessaire pour les patients souffrant d'une insuffisance hépatique modérée (score de Child-Pugh classe B).

    • Insuffisance rénale

    Aucun ajustement de dose n'est nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance rénale légère (CLcr de 60 à 89 mL/minute).

    Le traitement par ce médicament doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

    • Maladie de Still La dose recommandée chez les patients pesant 50 kg ou plus est de 100 mg/jour en injection sous-cutanée. Chez les patients pesant moins de 50 kg, la dose doit être définie en fonction du poids, avec une dose d'attaque de 1 à 2 mg/kg/jour.

    La réponse au traitement doit être évaluée au bout de 1 mois : si les manifestations systémiques persistent, la dose pourra être ajustée chez les enfants ou la poursuite du traitement par ce médicament devra être réévaluée par le médecin traitant.

    • Population gériatrique (> ou = 65 ans)

    Les données sont limitées pour les patients âgés. Aucun ajustement de dose ne devrait être nécessaire.

    • Insuffisance hépatique

    Ce médicament doit être utilisé avec prudence chez les patients souffrant d'une insuffisance hépatique sévère.

    • Insuffisance rénale

    Ce médicament doit être utilisé avec précaution chez les patients atteints d'insuffisance rénale modérée (CLcr de 30 à 59 mL/minute). Chez les patients atteints d'insuffisance rénale sévère (CLcr < 30 mL/minute) ou d'insuffisance rénale terminale, y compris ceux sous dialyse, il faudra envisager d'administrer la dose prescrite de ce médicament un jour sur deux.

    Le traitement par ce médicament doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

    • Maladie de Still La réponse au traitement doit être évaluée au bout de 1 mois : si les manifestations systémiques persistent, la dose pourra être ajustée chez les enfants ou la poursuite du traitement par ce médicament devra être réévaluée par le médecin traitant.
    • Population pédiatrique (< 18 ans)

    Aucune donnée n'est disponible chez les enfants de moins de 8 mois.

    Chez les enfants pesant moins de 50 kg, la dose sera définie en fonction du poids, avec une dose d'attaque de 1 à 2 mg/kg/jour ; les patients pesant 50 kg ou plus recevront une dose de 100 mg/jour. Chez les enfants dont la réponse est insuffisante, la dose pourra être augmentée jusqu'à 4 mg/kg/jour.

    • Insuffisance hépatique

    Ce médicament doit être utilisé avec prudence chez les patients souffrant d'une insuffisance hépatique sévère.

    • Insuffisance rénale

    Ce médicament doit être utilisé avec précaution chez les patients atteints d'insuffisance rénale modérée (CLcr de 30 à 59 mL/minute). Chez les patients atteints d'insuffisance rénale sévère (CLcr < 30 mL/minute) ou d'insuffisance rénale terminale, y compris ceux sous dialyse, il faudra envisager d'administrer la dose prescrite de ce médicament un jour sur deux.

    Le traitement par ce médicament doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

    • Maladie de Still La réponse au traitement doit être évaluée au bout de 1 mois : si les manifestations systémiques persistent, la dose pourra être ajustée chez les enfants ou la poursuite du traitement par ce médicament devra être réévaluée par le médecin traitant.
    • Population pédiatrique (< 18 ans)

    Aucune donnée n'est disponible chez les enfants de moins de 8 mois.

    Les patients pesant 50 kg ou plus recevront une dose de 100 mg/jour. Chez les enfants dont la réponse est insuffisante, la dose pourra être augmentée jusqu'à 4 mg/kg/jour.

    • Insuffisance hépatique

    Aucun ajustement de dose n'est nécessaire pour les patients souffrant d'une insuffisance hépatique modérée (score de Child-Pugh classe B).

    • Insuffisance rénale

    Aucun ajustement de dose n'est nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance rénale légère (CLcr de 60 à 89 mL/minute).

    Le traitement par ce médicament doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

    • FMF La dose recommandée chez les patients pesant 50 kg ou plus est de 100 mg/jour en injection sous-cutanée.
    • Insuffisance hépatique

    Aucun ajustement de dose n'est nécessaire pour les patients souffrant d'une insuffisance hépatique modérée (score de Child-Pugh classe B).

    • Insuffisance rénale

    Aucun ajustement de dose n'est nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance rénale légère (CLcr de 60 à 89 mL/minute).

    Le traitement par ce médicament doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

    • FMF Chez les patients pesant moins de 50 kg, la dose doit être définie en fonction du poids, la dose recommandée étant de 1 à 2 mg/kg/jour.
    • Insuffisance hépatique

    Aucun ajustement de dose n'est nécessaire pour les patients souffrant d'une insuffisance hépatique modérée (score de Child-Pugh classe B).

    • Insuffisance rénale

    Aucun ajustement de dose n'est nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance rénale légère (CLcr de 60 à 89 mL/minute).

    Le traitement par ce médicament doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

    • Population pédiatrique (< 18 ans)

    Aucune donnée n'est disponible chez les enfants de moins de 8 mois.

    • Fièvre méditérranéenne familiale : chez les enfants pesant moins de 50 kg, la dose sera définie en fonction du poids, la dose recommandée étant de 1 à 2 mg/kg/jour. Chez les enfants dont la réponse est insuffisante, la dose pourra être augmentée jusqu'à 4 mg/kg/jour.

    Les données disponibles concernant l'efficacité de ce médicament chez les enfants âgés de moins de 2 ans atteints de FMF sont limitées.

    • Insuffisance hépatique

    Aucun ajustement de dose n'est nécessaire pour les patients souffrant d'une insuffisance hépatique modérée (score de Child-Pugh classe B).

    • Insuffisance rénale

    Aucun ajustement de dose n'est nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance rénale légère (CLcr de 60 à 89 mL/minute).

    Le traitement par ce médicament doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

    • Population pédiatrique (< 18 ans)

    Aucune donnée n'est disponible chez les enfants de moins de 8 mois.

    • Fièvre méditérranéenne familiale : les patients pesant 50 kg ou plus recevront une dose de 100 mg/jour. Chez les enfants dont la réponse est insuffisante, la dose pourra être augmentée jusqu'à 4 mg/kg/jour.

    Les données disponibles concernant l'efficacité de ce médicament chez les enfants âgés de moins de 2 ans atteints de FMF sont limitées.

    • Insuffisance hépatique

    Aucun ajustement de dose n'est nécessaire pour les patients souffrant d'une insuffisance hépatique modérée (score de Child-Pugh classe B).

    • Insuffisance rénale

    Aucun ajustement de dose n'est nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance rénale légère (CLcr de 60 à 89 mL/minute).

    Le traitement par ce médicament doit être instauré et surveillé par un médecin spécialiste ayant l'expérience du diagnostic et du traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

    • FMF La dose recommandée chez les patients pesant 50 kg ou plus est de 100 mg/jour en injection souscutanée. Chez les patients pesant moins de 50 kg, la dose doit être définie en fonction du poids, la dose recommandée étant de 1 à 2 mg/kg/jour.
    • Population pédiatrique (< 18 ans)

    Fièvre méditérranéenne familiale : chez les enfants pesant moins de 50 kg, la dose sera définie en fonction du poids, la dose recommandée étant de 1 à 2 mg/kg/jour ; les patients pesant 50 kg ou plus recevront une dose de 100 mg/jour. Chez les enfants dont la réponse est insuffisante, la dose pourra être augmentée jusqu'à 4 mg/kg/jour.

    Les données disponibles concernant l'efficacité de Kineret chez les enfants âgés de moins de 2 ans atteints de FMF sont limitées.

    • Insuffisance hépatique

    Ce médicament doit être utilisé avec prudence chez les patients souffrant d'une insuffisance hépatique sévère.

    • Insuffisance rénale

    Ce médicament doit être utilisé avec précaution chez les patients atteints d'insuffisance rénale modérée (CLcr de 30 à 59 mL/minute). Chez les patients atteints d'insuffisance rénale sévère (CLcr < 30 mL/minute) ou d'insuffisance rénale terminale, y compris ceux sous dialyse, il faudra envisager d'administrer la dose prescrite de ce médicament un jour sur deux.