Levothyrox (lévothyroxine)

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Levothyroxine

  • Dosages

    88 microgrammes137 microgrammes75 microgrammes125 microgrammes175 microgrammes150 microgrammes200 microgrammes50 microgrammes100 microgrammes25 microgrammes112 microgrammes

  • Formes galéniques

    comprimé sécable

  • Classe Thérapeutique

    H03AA - HORMONES THYROIDIENNES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser levothyrox ?

  • Traitement substitutif

  • Traitement curatif

  • Effectuer une surveillance biologique

  • Effectuer une surveillance clinique

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de levothyrox ?

  • Autre traitement en cours

    • Trt par sympathomimetique direct
    • Trt par sympathomimetique indirect
  • Enfant

    • Enfant de moins de 6 ans
  • Grossesse

    • Trt par antithyroidien
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite 6 iodomethylnorcholesterol
    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite amidotrizoate
    • Hypersensibilite amiodarone
    • Hypersensibilite ammonium iodure
    • Hypersensibilite carraghenate
    • Hypersensibilite clioquinol
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite esters acides gras iodes huile oeillette
    • Hypersensibilite fucus
    • Hypersensibilite ibacitabine
    • Hypersensibilite iobenguane
    • Hypersensibilite iobitridol
    • Hypersensibilite iode derives
    • Hypersensibilite iode mineral
    • Hypersensibilite iodoquinol
    • Hypersensibilite ioflupane 123 i
    • Hypersensibilite iohexol
    • Hypersensibilite iomeprol
    • Hypersensibilite iopamidol
    • Hypersensibilite iopentol
    • Hypersensibilite iopromide
    • Hypersensibilite ioversol
    • Hypersensibilite ioxaglate
    • Hypersensibilite ioxitalamate / ioxitalamique acide
    • Hypersensibilite levothyroxine
    • Hypersensibilite liothyronine
    • Hypersensibilite potassium iodure
    • Hypersensibilite povidone iodee
    • Hypersensibilite sodium iodure
    • Hypersensibilite tiratricol
  • Hyperthyroidie

    • Hyperthyroidie non controlee
  • Infarctus du myocarde

  • Insuffisance surrenalienne

    • Insuffisance surrenalienne non controlee
  • Myocardite

    • Myocardite aigue
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Obesite

  • Panhypopituitarisme

  • Angor

    • Angor instable
  • Arythmie cardiaque

    • Arythmie cardiaque non controlee
  • Autre traitement en cours

    • Trt par millepertuis
  • Cardiopathie

    • Cardiopathie decompensee
  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque decompensee
  • Insuffisance coronarienne

    • Insuffisance coronarienne non controlee
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Apport de millepertuis
  • Pathologie coronarienne

  • Arythmie cardiaque

    • Arythmie cardiaque controlee
  • Autre traitement en cours

    • Trt par anticoagulant oral
    • Trt par antidiabetique
    • Trt par derive coumarinique
    • Trt par insuline
    • Trt par orlistat
  • Cardiopathie

    • Cardiopathie compensee
  • Convulsions

    • Convulsions antecedent personnel
  • Diabete autre

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Epilepsie

    • Epilepsie antecedent personnel
  • Exposition a une temperature extreme

  • Femme menopausee

  • Grossesse

  • Insuffisance coronarienne

    • Insuffisance coronarienne controlee
  • Insuffisance hypophysaire

  • Insuffisance surrenalienne

    • Insuffisance surrenalienne controlee
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Apport de germes de soja
    • Apport de sauce soja
  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

  • Trouble psychotique / psychose

  • Arythmie cardiaque

    • Arythmie cardiaque controlee
  • Autre traitement en cours

    • Trt par anticoagulant oral
    • Trt par antidiabetique
    • Trt par derive coumarinique
    • Trt par insuline
    • Trt par orlistat
  • Cardiopathie

    • Cardiopathie compensee
  • Convulsions

    • Convulsions antecedent personnel
  • Diabete autre

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Epilepsie

    • Epilepsie antecedent personnel
  • Exposition a une temperature extreme

  • Femme menopausee

  • Grossesse

  • Insuffisance coronarienne

    • Insuffisance coronarienne controlee
  • Insuffisance hypophysaire

  • Insuffisance surrenalienne

    • Insuffisance surrenalienne controlee
  • Premature

  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

  • Trouble psychotique / psychose

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de levothyrox ?

SEVERE(S)
  • cephalee
  • cheveux alteration
  • fievre
  • hypersudation
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • amaigrissement
  • angor
  • appetit augmentation
  • arret cardiaque
  • arythmie
  • bilan thyroidien perturbation
  • bouffee vasomotrice
  • collapsus cardiovasculaire
  • coma
  • confusion mentale
  • conscience trouble
  • convulsion
  • deces mortalite
  • diarrhee
  • douleur abdominale
  • douleur oppression thoracique
  • electrocardiogramme modification
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • fibrillation auriculaire
  • hyperkinesie
  • hypertension arterielle
  • hyperthyroidie
  • infarctus du myocarde
  • insuffisance cardiaque
  • insuffisance cardiaque congestive
  • irritabilite
  • mydriase
  • nausee vomissement
  • oedeme
  • palpitations
  • prurit
  • psychose
  • tachycardie
MODERE(S)
  • agitation
  • crampe musculaire
  • cycle menstruel irregulier
  • demineralisation osseuse
  • faiblesse musculaire
  • hypertension intracranienne
  • insomnie
  • nervosite
  • osteoporose
  • pseudo tumeur cerebrale
  • soudure prematuree des epiphyses
  • tremblement
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • hypercalciurie
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    LEVOTHYROX 88 microgrammes, comprimé sécable

    plaquette(s) PVC-Aluminium de 30 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 2,78
  • Illustration de la forme galénique

    LEVOTHYROX 137 microgrammes, comprimé sécable

    plaquette(s) PVC-Aluminium de 30 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 3,58
  • Illustration de la forme galénique

    LEVOTHYROX 75 microgrammes, comprimé sécable

    plaquette(s) PVC aluminium de 30 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 2,57
  • Illustration de la forme galénique

    LEVOTHYROX 125 microgrammes, comprimé sécable

    plaquette(s) PVC aluminium de 30 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 3,38
  • Illustration de la forme galénique

    LEVOTHYROX 175 microgrammes, comprimé sécable

    plaquette(s) PVC aluminium de 30 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 4,18
  • Illustration de la forme galénique

    LEVOTHYROX 150 microgrammes, comprimé sécable

    plaquette(s) PVC aluminium de 30 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 3,79
  • Illustration de la forme galénique

    LEVOTHYROX 200 microgrammes, comprimé sécable

    plaquette(s) PVC aluminium de 30 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 4,59
  • Illustration de la forme galénique

    LEVOTHYROX 50 microgrammes, comprimé sécable

    plaquette(s) PVC aluminium de 30 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 2,15
  • Illustration de la forme galénique

    LEVOTHYROX 100 microgrammes, comprimé sécable

    plaquette(s) PVC aluminium de 30 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 2,98
  • Illustration de la forme galénique

    LEVOTHYROX 25 microgrammes, comprimé sécable

    plaquette(s) PVC aluminium de 30 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 1,75
  • Illustration de la forme galénique

    LEVOTHYROX 112 microgrammes, comprimé sécable

    plaquette(s) PVC-Aluminium de 30 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 3,18
Illustration posology

Quelle est la posologie de levothyrox ?

Les doses administrées varient suivant le degré d'hypothyroïdie, l'âge du patient et la tolérance individuelle. L'hypothyroïdie étant dans la majorité des cas, une maladie définitive, le traitement devra être poursuivi indéfiniment.

  • Chez l'adulte

En général la posologie devra être établie en débutant par exemple, à 25 ou 50 microgrammes par jour ; la dose quotidienne sera ensuite augmentée progressivement par paliers de 12 à 50 microgrammes toutes les 2 à 4 semaines;

En général, l'hormonothérapie substitutive requiert en moyenne 100 à 150 microgrammes en une seule prise le matin à jeûn.

Des schémas posologiques plus progressifs peuvent être aussi proposés en particulier, en cas d'insuffisance cardiaque ou coronarienne, de troubles du rythme, chez les patients atteints d'hypothyroïdie sévère ou persistante et chez le sujet âgé, pour qui il convient alors de commencer le traitement à des doses plus faibles et de respecter des paliers plus progressifs. Une dose de maintien inférieure à la dose nécessaire pour normalliser le taux de TSH peut être envisagée.

La posologie est à adapter selon les résultats de la TSH, après environ 6 à 8 semaines de prise à posologie constante. Un dosage de T4 libre supplémentaire est nécessaire pour les traitements à visée freinatrice chez les patients atteints d'un cancer de la thyroïde. Dans d'autres cas (suspicion de non-observance du traitement, prescription d'amiodarone ou hypothyroïdie instable inexpliquée), d'autres dosages de T4 libre peuvent être appropriés. La surveillance des patients sera orientée sur la clinique avec recherche des signes de surdosage (nervosité, tachycardie, insomnie) et des tests biologiques. A l'équilibre, si l'état clinique est stable, un dosage, une à deux fois par an est suffisant.

Cas particulier de patients atteints d'hypothyroïdie centrale (insuffisance hypohysaire) : le dosage de la TSH est non contributif et devra être remplacé par le dosage de la T4 libre.

Les doses administrées varient suivant le degré d'hypothyroïdie, l'âge du patient et la tolérance individuelle. L'hypothyroïdie étant dans la majorité des cas, une maladie définitive, le traitement devra être poursuivi indéfiniment.

  • Chez l'adulte

Dans les hypothyroïdies aiguës post-chirurgicales en l'absence de pathologie cardiaque sous-jacente, le traitement peut être initié d'emblée à 1 microgramme/kg/jour en substitution simple.

Les posologies moyennes sont de 1,7 microgrammes/kg/jour pour les traitements substitutifs.

La posologie est à adapter selon les résultats de la TSH, après environ 6 à 8 semaines de prise à posologie constante. Un dosage de T4 libre supplémentaire est nécessaire pour les traitements à visée freinatrice chez les patients atteints d'un cancer de la thyroïde. Dans d'autres cas (suspicion de non-observance du traitement, prescription d'amiodarone ou hypothyroïdie instable inexpliquée), d'autres dosages de T4 libre peuvent être appropriés. La surveillance des patients sera orientée sur la clinique avec recherche des signes de surdosage (nervosité, tachycardie, insomnie) et des tests biologiques. A l'équilibre, si l'état clinique est stable, un dosage, une à deux fois par an est suffisant.

Cas particulier de patients atteints d'hypothyroïdie centrale (insuffisance hypohysaire): le dosage de la TSH est non contributif et devra être remplacé par le dosage de la T4 libre.

Les doses administrées varient suivant le degré d'hypothyroïdie, l'âge du patient et la tolérance individuelle. L'hypothyroïdie étant dans la majorité des cas, une maladie définitive, le traitement devra être poursuivi indéfiniment.

  • Chez l'adulte

Dans les hypothyroïdies aiguës post-chirurgicales en l'absence de pathologie cardiaque sous-jacente, le traitement peut être initié d'emblée à 2 microgrammes/kg/jour en traitement à visée freinatrice (en adaptant la dose par la suite).

Les posologies moyennes sont de 2,1 à 2,5 microgrammes/kg/jour pour les traitements freinateurs.

La posologie est à adapter selon les résultats de la TSH, après environ 6 à 8 semaines de prise à posologie constante. Un dosage de T4 libre supplémentaire est nécessaire pour les traitements à visée freinatrice chez les patients atteints d'un cancer de la thyroïde. Dans d'autres cas (suspicion de non-observance du traitement, prescription d'amiodarone ou hypothyroïdie instable inexpliquée), d'autres dosages de T4 libre peuvent être appropriés. La surveillance des patients sera orientée sur la clinique avec recherche des signes de surdosage (nervosité, tachycardie, insomnie) et des tests biologiques. A l'équilibre, si l'état clinique est stable, un dosage, une à deux fois par an est suffisant.

Cas particulier de patients atteints d'hypothyroïdie centrale (insuffisance hypohysaire): le dosage de la TSH est non contributif et devra être remplacé par le dosage de la T4 libre.

Les doses administrées varient suivant le degré d'hypothyroïdie, l'âge du patient et la tolérance individuelle. L'hypothyroïdie étant dans la majorité des cas, une maladie définitive, le traitement devra être poursuivi indéfiniment.

  • Chez l'adulte

En association aux antithyroïdiens de synthèse dans le traitement de la maladie de Basedow, la posologie est de 25 microgrammes à 125 microgrammes à adapter aux résultats biologiques.

La posologie est à adapter selon les résultats de la TSH, après environ 6 à 8 semaines de prise à posologie constante. Un dosage de T4 libre supplémentaire est nécessaire pour les traitements à visée freinatrice chez les patients atteints d'un cancer de la thyroïde. Dans d'autres cas (suspicion de non-observance du traitement, prescription d'amiodarone ou hypothyroïdie instable inexpliquée), d'autres dosages de T4 libre peuvent être appropriés. La surveillance des patients sera orientée sur la clinique avec recherche des signes de surdosage (nervosité, tachycardie, insomnie) et des tests biologiques. A l'équilibre, si l'état clinique est stable, un dosage, une à deux fois par an est suffisant.

Cas particulier de patients atteints d'hypothyroïdie centrale (insuffisance hypohysaire): le dosage de la TSH est non contributif et devra être remplacé par le dosage de la T4 libre.

  • Chez l'enfant

La dose d'entretien est généralement de 100 à 150 microgrammes/m² de surface corporelle par jour.

Pour les enfants présentant une hypothyroïdie acquise, la dose initiale recommandée est de 12,5 à 50 microgrammes/jour. La dose devra être augmentée progressivement toutes les 2 à 4 semaines en fonction des résultats cliniques et des taux d'hormones thyroïdiennes et de TSH jusqu'à ce que la dose permettant une substitution complète soit atteinte.

  • Mode d'administration
  • Chez l'enfant : Ce traitement doit être donné uniquement aux enfants pouvant avaler des comprimés.
  • Chez l'enfant

La dose d'entretien est généralement de 100 à 150 microgrammes/m2 de surface corporelle par jour.

Pour les nouveau-nés et les nourrissons présentant une hypothyroïdie congénitale pour qui il est important d'initier le traitement substitutif rapidement, la dose initiale recommandée est de 10 à 15 microgrammes/kg de poids corporel par jour pour les 3 premiers mois. Par la suite, la dose devra être ajustée en fonction des résultats cliniques et des taux d'hormones thyroïdiennes et de TSH.

  • Mode d'administration
  • Chez l'enfant : Ce traitement doit être donné uniquement aux enfants pouvant avaler des comprimés.