Lipiodol ultra-fluide (oeillette / iode)

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Oeillette, Iode

  • Dosages

    480 mg/ml

  • Formes galéniques

    solution injectable

  • Classe Thérapeutique

    V08AD - PRODUITS DE CONTRASTE NON HYDROSOLUBLES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser lipiodol ultra-fluide ?

  • Usage diagnostic et/ou exploration

  • Traitement preventif

  • En alternative a une autre therapeutique

  • Associer a des colles chirurgicales

  • Usage diagnostic et/ou exploration

  • Par examen radiologique

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de lipiodol ultra-fluide ?

  • Allaitement

  • Bronchographie

  • Dysfonctionnement thyroidien

    • Adulte de plus de 45 ans
    • Thyreotoxicose
  • Grossesse

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite 6 iodomethylnorcholesterol
    • Hypersensibilite albumine humaine radioiodee
    • Hypersensibilite amidotrizoate
    • Hypersensibilite amiodarone
    • Hypersensibilite ammonium iodure
    • Hypersensibilite carraghenate
    • Hypersensibilite clioquinol
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite esters acides gras iodes huile oeillette
    • Hypersensibilite fucus
    • Hypersensibilite huile d'oeillette
    • Hypersensibilite ibacitabine
    • Hypersensibilite iobenguane
    • Hypersensibilite iobitridol
    • Hypersensibilite iode derives
    • Hypersensibilite iode mineral
    • Hypersensibilite iodixanol
    • Hypersensibilite iodoquinol
    • Hypersensibilite ioflupane 123 i
    • Hypersensibilite iohexol
    • Hypersensibilite iomeprol
    • Hypersensibilite iopamidol
    • Hypersensibilite iopentol
    • Hypersensibilite iopromide
    • Hypersensibilite ioversol
    • Hypersensibilite ioxaglate
    • Hypersensibilite ioxitalamate / ioxitalamique acide
    • Hypersensibilite levothyroxine
    • Hypersensibilite liothyronine
    • Hypersensibilite pdts contraste iodes
    • Hypersensibilite potassium iodure
    • Hypersensibilite povidone iodee
    • Hypersensibilite sodium iodure
    • Hypersensibilite tiratricol
  • Hyperthyroidie

    • Hyperthyroidie en cours
  • Mode d'administration particulier

    • Voie intrathecale
    • Voie intraveineuse
  • Syndrome hemorragique

  • Thrombose

    • Thrombose portale
  • Traumatisme

    • Traumatisme recent
  • Trouble de l'hemostase

  • Trouble de la coagulation

    • Atherosclerose

    • Atteinte hepatique

      • Atteinte hepatique severe
    • Atteinte renale

    • Autre traitement en cours

      • Trt par aciclovir
      • Trt par adefovir dipivoxil
      • Trt par aminoside
      • Trt par amphotericine b
      • Trt par chimiotherapie
      • Trt par ciclosporine
      • Trt par cidofovir
      • Trt par foscarnet
      • Trt par ganciclovir
      • Trt par ifosfamide
      • Trt par med a base de platine
      • Trt par medicament nephrotoxique
      • Trt par metformine
      • Trt par methotrexate a forte dose
      • Trt par pentamidine
      • Trt par tacrolimus
      • Trt par tenofovir disoproxil
      • Trt par valaciclovir
      • Trt par vancomycine
    • Cirrhose

      • Cirrhose decompensee
    • Deshydratation

    • Diabete type i

    • Exposition a une temperature extreme

    • Gammapathie monoclonale

    • Hypovolemie

    • Insuffisance cardiaque

      • Insuff cardiaque severe classe iv
    • Insuffisance renale chronique

    • Macroglobulinemie de waldenstrom

    • Myelome multiple

    • Nourrisson

      • Nourrisson de moins de 12 mois
    • Nouveau-ne

    • Quel que soit le terrain

    • Radiotherapie

      • Radiotherapie anterieure
      • Radiotherapie en cours
    • Terrain allergique

    • Varice oesophagienne

    • Asthme

      • Asthme non controle
    • Atteinte hepatique

      • Atteinte hepatique severe
    • Atteinte respiratoire

    • Autre traitement en cours

      • Trt par chimiotherapie
    • Cirrhose

      • Cirrhose decompensee
    • Diabete autre

    • Diabete type ii

    • Exposition a une temperature extreme

    • Insuffisance cardiaque droite

    • Insuffisance respiratoire

    • Pathologie cardiorespiratoire

    • Quel que soit le terrain

    • Radiotherapie

      • Radiotherapie anterieure
      • Radiotherapie en cours
    • Sujet age

    • Terrain allergique

    • Varice oesophagienne

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de lipiodol ultra-fluide ?

    SEVERE(S)
    • anurie
    • aphasie
    • ataxie
    • atteinte cardiovasculaire
    • atteinte renale
    • coma
    • convulsion
    • depression respiratoire
    • deshydratation
    • douleur pelvienne
    • electroencephalogramme modification
    • hydroelectrolytique trouble
    • hypercreatininemie
    • hyperreflexie
    • insuffisance renale aigue
    • myoclonie
    • oedeme aigu du poumon
    • oligurie
    • proteinurie
    • stupeur
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • accident vasculaire cerebral
    • acouphene bourdonnement doreille
    • agitation
    • amnesie
    • anaphylaxie
    • angor
    • anxiete
    • apnee
    • arret cardiaque
    • arret respiratoire
    • arthrite
    • arythmie
    • asthenie
    • audition alteration
    • bloc auriculo ventriculaire
    • bloc sino auriculaire
    • bouffee vasomotrice
    • bradycardie
    • bronchospasme asthme
    • cecite
    • cephalee
    • choc anaphylactique
    • choc cardiogenique
    • collapsus cardiovasculaire
    • conduction trouble
    • confusion mentale
    • conjonctivite
    • conscience trouble
    • crampe musculaire
    • cyanose
    • deces mortalite
    • dermatite
    • desorientation spatio temporelle
    • desquamation
    • diarrhee
    • dorsalgie
    • douleur abdominale
    • douleur cervicale
    • douleur des extremites
    • douleur locale au point dinjection
    • dress syndrome
    • dysarthrie parole difficulte
    • dysesthesie
    • dysgueusie
    • dyskinesie
    • dysphagie deglutition difficulte
    • dyspnee
    • eczema
    • electrocardiogramme modification
    • encephalopathie
    • eosinophilie
    • eruption cutanee
    • eruption maculo papuleuse
    • erytheme
    • erytheme polymorphe
    • eternuements
    • exantheme
    • extrasystole
    • faiblesse musculaire
    • fausses routes
    • fibrillation auriculaire
    • fibrillation ventriculaire
    • fievre
    • flush
    • frisson
    • glande salivaire modification
    • gorge constriction
    • gorge irritation
    • hallucination
    • hyperamylasemie
    • hyperlipasemie
    • hypersudation
    • hypertension arterielle
    • hypertonie musculaire
    • hypoesthesie
    • hypotension arterielle
    • hypotonie musculaire
    • hypoxie
    • ileus paralytique
    • infarctus du myocarde
    • inflammation locale au point dinjection
    • insuffisance cardiaque
    • insuffisance respiratoire
    • irritation meningee
    • ischemie
    • langage trouble
    • langue oedeme
    • laryngospasme
    • lyell syndrome
    • lymphoedeme
    • malaise lipothymie
    • memoire trouble
    • meningite
    • meningite aseptique
    • myalgie
    • nausee vomissement
    • necrose cutanee
    • neurotoxicite
    • nevralgie
    • oedeme
    • oedeme cerebral
    • oedeme cutane
    • oedeme de quincke angioedeme
    • oedeme facial
    • oedeme larynge aigu
    • oedeme palpebral
    • oedeme peripherique
    • oedeme pharynge
    • oedeme pulmonaire
    • paleur
    • palpitations
    • pancreatite aigue
    • paralysie
    • paresthesie
    • parosmie
    • parotidite
    • pharyngite
    • photophobie
    • pleurs inhabituels
    • pneumopathie
    • polyradiculonevrite
    • prurit
    • psoriasis
    • pustulose
    • pustulose exanthematique aigue generalisee peag
    • raideur de la nuque
    • reaction allergique
    • reaction locale au point dinjection
    • respiration trouble
    • rhinite
    • secheresse buccale
    • sialadenite
    • sialorrhee
    • sifflement pulmonaire
    • somnolence diurne
    • spasme coronaire
    • stevens johnson syndrome
    • syncope
    • tachycardie
    • temperature perception trouble
    • thrombocytopenie
    • thromboembolie
    • thrombophlebite
    • thrombose arterielle
    • thrombose cerebrale
    • thrombose veineuse
    • timbre de la voix modification
    • torsade de pointe
    • toux
    • toxidermie bulleuse pemphigus
    • tremblement
    • trouble vasculaire peripherique
    • urticaire
    • vascularite
    • vasoconstriction arteriolaire
    • vasodilatation arteriolaire
    • vasodilatation peripherique
    • vasospasme
    • vertige etourdissement
    • vision alteration
    • vision floue
    MINEUR(S)
    • alat modification
    • anomalie thyroidienne
    • arthralgie
    • asat modification
    • bilan thyroidien perturbation
    • bilirubine modification
    • douleur
    • douleur oppression thoracique
    • gamma gt modification
    • hyperthyroidie
    • hypothyroidie
    • paraplegie
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      LIPIODOL ULTRA-FLUIDE 480 mg/ml, solution injectable

      1 ampoule(s) en verre de 10 ml

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de lipiodol ultra-fluide ?

      Ce médicament doit être administré par injection lente ou cathétérisme, au moyen d'une seringue en verre adaptée ou d'autres dispositifs d'administration pour lesquels la compatibilité avec ce médicament a été démontrée.

      En radiologie diagnostique :

      • Lymphographie L'administration s'effectue par cathétérisme lymphatique. Elle peut être précédée de l'injection d'un colorant pour localiser les vaisseaux lymphatiques.

      La dose usuelle est de 5 à 7 mL par voie intralymphatique stricte pour l'opacification d'un membre (modulée en fonction de la taille du sujet), soit 10 à 14 mL pour une lymphographie pédieuse bilatérale. La dose doit être diminuée proportionnellement chez l'enfant. Chez le nourrisson âgé de 1 à 2 ans, une dose de 1 mL par extrémité est suffisante.

      Ce médicament doit être administré par injection lente ou cathétérisme, au moyen d'une seringue en verre adaptée ou d'autres dispositifs d'administration pour lesquels la compatibilité avec ce médicament a été démontrée.

      • En endocrinologie

      Voie intramusculaire stricte.

      Chez l'adulte et chez l'enfant de plus de 4 ans, la posologie est de 1 ml tous les 3 ans.

      En cas de nodule thyroïdien, la posologie est de 0,2 ml.

      Ce médicament doit être administré par injection lente ou cathétérisme, au moyen d'une seringue en verre adaptée ou d'autres dispositifs d'administration pour lesquels la compatibilité avec ce médicament a été démontrée.

      • En endocrinologie

      Voie intramusculaire stricte.

      Chez l'enfant de moins de 4 ans, la posologie usuelle est de 0,5 ml tous les deux ans, sans dépasser 3 ml.

      En cas de nodule thyroïdien, la posologie est de 0,2 ml.

      Ce médicament doit être administré par injection lente ou cathétérisme, au moyen d'une seringue en verre adaptée ou d'autres dispositifs d'administration pour lesquels la compatibilité avec ce médicament a été démontrée.

      • Diagnostic des lésions hépatiques :

      Voie intra-artérielle stricte.

      La dose usuelle varie en fonction de la dimension des lésions et peut aller de 2 à 10 ml par patient. Cette spécialité est parfois mélangée avec des petites quantités de produits de contraste iodés hydrosolubles. Le scanner doit être réalisé 7 à 15 jours après l'injection sélective pour permettre l'élimination du produit du foie non tumoral.

      Ce médicament doit être administré par injection lente ou cathétérisme, au moyen d'une seringue en verre adaptée ou d'autres dispositifs d'administration pour lesquels la compatibilité avec ce médicament a été démontrée.

      • En radiologie interventionnelle : embolisation avec colles chirurgicales

      Cathétérisme artériel sélectif exclusif.

      La dose de cette spécialité par séance est déterminée en fonction de la taille des lésions. Le mélange de ce médicament et d'agent embolisant liquide peut varier de 20 à 80 % mais consiste le plus souvent en un mélange 50/50.

      Le volume injecté ne doit pas dépasser 15 ml.

      Ce médicament doit être administré par injection lente ou cathétérisme, au moyen d'une seringue en verre adaptée ou d'autres dispositifs d'administration pour lesquels la compatibilité avec ce médicament a été démontrée.

      • En endocrinologie

      Voie intramusculaire stricte.

      En cas de nodule thyroïdien, la posologie est de 0,2 ml.

      Ce médicament doit être administré par injection lente ou cathétérisme, au moyen d'une seringue en verre adaptée ou d'autres dispositifs d'administration pour lesquels la compatibilité avec ce médicament a été démontrée.

      • Diagnostic des lésions hépatiques :

      Voie intra-artérielle stricte.

      La dose usuelle varie en fonction de la dimension des lésions et peut aller de 2 à 10 ml par patient. Cette spécialité est parfois mélangée avec des petites quantités de produits de contraste iodés hydrosolubles. Le scanner doit être réalisé 7 à 15 jours après l'injection sélective pour permettre l'élimination du produit du foie non tumoral.

      • Population pédiatrique La dose doit être diminuée proportionnellement chez l'enfant.

      • Patients présentant une insuffisance pondérale La dose doit être diminuée proportionnellement dans cette population.

      • Sujets âgés Le produit doit être administré avec prudence chez les patients de plus de 65 ans présentant des pathologies sous-jacentes du système cardiovasculaire, de l'appareil respiratoire ou du système neurologique. Sachant qu'une partie du produit embolise temporairement les capillaires pulmonaires, la présence d'une insuffisance cardio-respiratoire chez le patient âgé impose une adaptation de la dose, voire l'annulation de l'examen.