Maxidrol (polymyxine b / néomycine / dexaméthasone)

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    N/A

  • Formes galéniques

    pommade ophtalmiquecollyre

  • Classe Thérapeutique

    S01CA - CORTICOIDES ET ANTIINFECTIEUX EN ASSOCIATION

Illustration indications

Indications - Quand utiliser maxidrol ?

  • Traitement curatif

  • Traitement par voie locale

  • Traitement curatif

  • Traitement par voie locale

  • Traitement curatif

  • Traitement par voie locale

  • Traitement curatif

  • Traitement par voie locale

  • Traitement curatif

  • Traitement par voie locale

  • Traitement curatif

  • Traitement par voie locale

  • Traitement curatif

  • Traitement par voie locale

  • Traitement curatif

  • Traitement par voie locale

  • Traitement curatif

  • Traitement par voie locale

  • Traitement curatif

  • Traitement par voie locale

  • Traitement curatif

  • Traitement par voie locale

  • Apres intervention chirurgicale

  • Traitement curatif

  • Traitement par voie locale

  • En cas de chirurgie oculaire

  • Traitement par voie locale

  • Traitement antibacterien

  • Traitement anti-inflammatoire

  • Traitement par voie locale

  • Dans les formes inflammatoires

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de maxidrol ?

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite amikacine
    • Hypersensibilite aminosides
    • Hypersensibilite colistimethate sodique
    • Hypersensibilite colistine
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite dexamethasone
    • Hypersensibilite dibekacine
    • Hypersensibilite framycetine
    • Hypersensibilite gentamicine
    • Hypersensibilite isepamicine
    • Hypersensibilite kanamycine
    • Hypersensibilite micronomicine
    • Hypersensibilite neomycine
    • Hypersensibilite netilmicine
    • Hypersensibilite parahydroxybenzoates
    • Hypersensibilite paromomycine
    • Hypersensibilite polymyxine b
    • Hypersensibilite polymyxines
    • Hypersensibilite sisomicine
    • Hypersensibilite streptomycine
    • Hypersensibilite tobramycine
  • Keratite

    • Keratite herpetique
  • Keratite mycosique

  • Keratite virale

    • Keratite herpetique
  • Keratoconjonctivite

    • Keratoconjonctivite virale
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Autre traitement en cours

    • Trt par non antiaryth avec torsade point
  • Grossesse

  • Port de lentilles de contact

  • Autre traitement en cours

    • Trt par collyre
  • Mode d'administration particulier

    • Voie intra oculaire
    • Voie peri oculaire
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Port de lentilles de contact

  • Quel que soit le terrain

  • Sportif / dopage

  • Autre traitement en cours

  • Quel que soit le terrain

  • Sportif / dopage

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de maxidrol ?

SEVERE(S)
  • brulure locale
  • conjonctive hyperhemie
  • cornee erosion amincissement cornee
  • gene oculaire
  • irritation oculaire
  • larmoiement
  • manifestation cutanee
  • oedeme palpebral
  • picotement
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • alopecie
  • anaphylaxie
  • bronchospasme asthme
  • choc anaphylactique
  • dermatite
  • dyspnee
  • eczema
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • erytheme polymorphe
  • erythrodermie dermatite exfoliative
  • exantheme
  • fievre
  • hypotension arterielle
  • lyell syndrome
  • prurit
  • reaction allergique
  • selection dun germe resistant
  • stevens johnson syndrome
  • tachycardie
  • toxidermie bulleuse pemphigus
  • urticaire
MODERE(S)
  • blepharite
  • blepharoptose ptosis
  • cataracte
  • cecite
  • champ visuel anomalie
  • cicatrisation retard
  • conjonctive oedeme
  • conjonctivite
  • cornee depot
  • cornee modification
  • cornee oedeme
  • cornee pigmentation
  • cornee ulceration
  • corps vitre atteinte
  • cristallin modification
  • decollement retinien
  • douleur oculaire
  • eczema ophtalmique
  • effet tyndall
  • endophtalmie
  • exophtalmie
  • glaucome
  • hemorragie oculaire
  • hypertension hypertonie oculaire
  • hypotonie oculaire
  • infection oculaire
  • inflammation chambre anterieure oeil
  • keratite
  • keratopathie
  • lesion du nerf optique
  • lesion retinienne
  • mydriase
  • oedeme facial
  • photopsie phosphene
  • reaction locale au point dinjection
  • retinopathie
  • secheresse oculaire
  • sensation corps etranger
  • uveite
  • vision alteration
  • vision corps flottants myodesopsie
  • vision floue
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • eruption maculo papuleuse
  • irritation cutanee
  • irritation muqueuse
  • oedeme de quincke angioedeme
MINEUR(S)
  • amnesie
  • asthenie
  • bouffee vasomotrice
  • cephalee
  • convulsion
  • dorsalgie
  • douleur oppression thoracique
  • euphorie
  • flush
  • hyperacousie
  • hypertension intracranienne
  • malaise lipothymie
  • nevrite
  • oedeme papillaire
  • paresthesie
  • sommeil trouble
  • syncope
  • vertige etourdissement
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    MAXIDROL, pommade ophtalmique

    1 tube(s) aluminium verni de 3,5 g

    • REMBOURSABLE : 30%
    • PRIX : 2,46
  • Illustration de la forme galénique

    MAXIDROL, collyre

    1 flacon(s) polyéthylène de 3 ml

    • REMBOURSABLE : 30%
    • PRIX : 2,85
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de maxidrol ?

    Voie locale.

    En application oculaire.

    1 à 2 applications par jour.

    Appliquer une quantité équivalente à un grain de blé de pommade dans le cul de sac conjonctival inférieur de l'œil malade ou des yeux malades et éventuellement sur le bord de la paupière.

    Pour ce faire, tirer la paupière vers le bas tout en regardant vers le haut et déposer la pommade entre la paupière et le globe oculaire.

    Ne pas toucher l'oeil ou les paupières avec l'extrémité du tube.

    Reboucher le tube de pommade après utilisation.

    Durée du traitement : en moyenne 7 jours.

    Un traitement plus long peut être prescrit sous surveillance ophtalmologique stricte.

    La posologie est de 1 goutte dans le cul de sac conjonctival inférieur : toutes les heures en début de traitement dans les affections aiguës sévères. Un traitement plus long peut être prescrit sous surveillance ophtalmique stricte.

    La posologie est de 1 goutte dans le cul de sac conjonctival inférieur : 3 à 6 fois par jour dans tous les autres cas pendant 7 jours en moyenne.

    Un traitement plus long peut être prescrit sous surveillance ophtalmique stricte.