Informations générales

Indications

Contre-indications

Interactions

Effets indésirables

Grossesse et allaitement

Liste des médicaments

Posologie

Opticron (acide cromoglicique)

Opticron (acide cromoglicique)

Informations générales

Indications

  • Traitement symptomatique

  • Traitement par voie locale

  • Chez l'adulte

Contre-indications

Contre-indication absolue

Utilisation déconseillée

Précautions d'emploi

Mise en garde

  • Mode d'administration particulier

    • Voie intra oculaire
    • Voie orale
    • Voie parenterale
    • Voie peri oculaire
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Port de lentilles de contact

  • Autre traitement en cours

    • Trt par collyre
  • Enfant

  • Port de lentilles de contact

  • Quel que soit le terrain

    Interactions

    Précautions d'emploi

    Mise en garde

    Pas de résultat

    Il n'existe aucune interaction pour ce médicament.

    Effets indésirables

    Fréquents

    Rares

    Fréquence indéterminée

    fréquent (> 1%)
    • brulure locale
    • cornee depot
    • irritation oculaire
    • larmoiement
    • picotement
    • vision alteration
    rare (< 1%)
    • conjonctivite
    • eruption cutanee
    • eruption maculo papuleuse
    • keratopathie
    • prurit
    • reaction allergique
    • urticaire
    Fréquence non précisée
    • sans info sur effets surdosage

    Grossesse et allaitement

      • Les données publiées chez les femmes exposées au cromoglicate de sodium en cours de grossesse sont très nombreuses et rassurantes.

    Liste des présentations disponibles

    • OPTICRON 2 POUR CENT, collyre

      1 flacon(s) polyéthylène de 5 ml

      • REMBOURSABLE : 30%
      • PRIX : 3,48
    • OPTICRON UNIDOSE, collyre en récipient unidose

      10 récipient(s) unidose(s) polyéthylène de 0,35 ml

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :

      Posologie

      Voie ophtalmique.

      Adulte et enfant : selon la sévérité des symptômes, instiller 1 goutte de collyre 2 à 6 fois par jour, à intervalles réguliers, dans le cul-de-sac conjonctival de l'œil malade, en regardant vers le haut, et en tirant légèrement la paupière vers le bas.

      Le passage systémique peut être réduit par une occlusion nasolacrymale ou par la fermeture des paupières pendant 2 minutes. Cette méthode peut contribuer à diminuer les effets indésirables systémiques et à augmenter l'efficacité locale.

      Population pédiatrique : les données de sécurité et d'efficacité n'ont pas été établies. Un avis médical est nécessaire.