Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Glucose

  • Dosages

    0,33 mmol/ml0,66 mmol/ml

  • Formes galéniques

    solution à diluer pour perfusion

  • Classe Thérapeutique

    B05XA - SOLUTIONS D'ELECTROLYTE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser phocytan ?

  • En cas de traitement oral impossible

  • Dans les formes moderees

  • Dans les formes severes

  • Au cours de la nutrition parenterale

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de phocytan ?

  • Atteinte renale

    • Atteinte renale severe
  • Hyperphosphatemie/hyperphosphoremie

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite glucose 1 phosphate
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale severe
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Atteinte renale

    • Atteinte renale legere
    • Atteinte renale moderee
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale legere
    • Insuffisance renale moderee
  • Quel que soit le terrain

  • Regime hyposode strict

  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale legere
    • Insuffisance renale moderee
  • Quel que soit le terrain

  • Regime hyposode strict

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de phocytan ?

MODERE(S)
  • calcification
  • hydroelectrolytique trouble
  • hyperglycemie
  • hypernatremie
  • hyperphosphoremie hyperphosphatemie
  • hypervolemie
  • hypocalcemie
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    PHOCYTAN 0,33 mmol/ml, solution à diluer pour perfusion

    20 flacon(s) de 100 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    PHOCYTAN 0,66 mmol/ml, solution à diluer pour perfusion

    10 ampoule(s) polypropylène de 10 ml

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 33,65
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de phocytan ?

    Compte tenu des différentes indications liées à un déficit en phosphore et de l'impossibilité de connaître avec précision les réserves corporelles à partir de la concentration sérique, la mise en place du traitement demeure empirique.

    • Posologie
    • Prématurés et nouveau-nés Lors de la nutrition parentérale, les apports recommandés en phosphore sont : . Prématuré : 0,75 à 3 mmol (23,3 mg à 93,0 mg) de phosphore/kg/jour, en fonction de la prise de poids journalière (1,53 mmol de phosphore pour 10 grammes de prise de poids corporel).

    Compte tenu des différentes indications liées à un déficit en phosphore et de l'impossibilité de connaître avec précision les réserves corporelles à partir de la concentration sérique, la mise en place du traitement demeure empirique.

    • Posologie
    • Prématurés et nouveau-nés Lors de la nutrition parentérale, les apports recommandés en phosphore sont : . Nouveau-né : 1 à 2,3 mmol (31,0 mg à 71,3 mg) de phosphore/kg/jour.

    Compte tenu des différentes indications liées à un déficit en phosphore et de l'impossibilité de connaître avec précision les réserves corporelles à partir de la concentration sérique, la mise en place du traitement demeure empirique.

    • Posologie
    • Enfants et nourrissons Lors de la nutrition parentérale, les apports recommandés en phosphore sont : . Nourrissons jusqu'à 12 mois : 0,5 mmol (15 mg) de phosphore/kg/jour,

    Compte tenu des différentes indications liées à un déficit en phosphore et de l'impossibilité de connaître avec précision les réserves corporelles à partir de la concentration sérique, la mise en place du traitement demeure empirique.

    • Posologie
    • Enfants et nourrissons Lors de la nutrition parentérale, les apports recommandés en phosphore sont : . Nourrissons de plus de 12 mois et enfants : 0,2 mmol (6 mg) de phosphore/kg/jour.

    Compte tenu des différentes indications liées à un déficit en phosphore et de l'impossibilité de connaître avec précision les réserves corporelles à partir de la concentration sérique, la mise en place du traitement demeure empirique.

    • Posologie
    • Adultes : . Nutrition parentérale : De manière générale, les apports recommandés en nutrition parentérale sont de 10 à 30 millimoles de phosphore (soit de 310 mg à 930 mg de phosphore) par jour pendant la durée de la nutrition parentérale.

    Compte tenu des différentes indications liées à un déficit en phosphore et de l'impossibilité de connaître avec précision les réserves corporelles à partir de la concentration sérique, la mise en place du traitement demeure empirique.

    • Posologie
    • Adultes : . Correction de l'hypophosphorémie : La dose cumulée doit être ajustée au poids corporel et à la déplétion sérique en phosphore. A titre indicatif, les doses suivantes peuvent être administrées sur 6 heures :

    -Hypophosphorémie sévère (< 1.0 mg/dl = 0.32 mmol/l) . 40-60 kg : 0,125 mmol P/Kg/h . 61-80 kg : 0,095 mmol P/Kg/h . 81-120 kg : 0,07 mmol P/Kg/h

    • Hypophosphorémie modérée (1.0-1.7 mg/dl = 0.32-0.55 mmol/l) . 40-60 kg : 0,083 mmol P/Kg/h . 61-80 kg : 0.07 mmol P/Kg/h . 81-120 kg : 0,055 mmol P/Kg/h (P : phosphore)

    En l'absence d'anomalie de la fonction rénale et du taux des électrolytes sanguins, le traitement peut être poursuivi de façon fractionnée, jusqu'au retour à une phosphorémie de 2 mg/dl ou 0,7 mmol/l. La durée totale du traitement est en moyenne de quelques heures mais peut aller jusqu'à 3 jours.

    Chez l'adulte, le débit de perfusion habituel varie jusqu'à 10 mmol/heure et peut aller exceptionnellement jusqu'à 20 mmol/heure en unité de soins intensifs en cas d'hypophosphorémie symptomatique sévère menaçant le pronostic vital.

    La posologie doit être diminuée en cas d'altération de la fonction rénale (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").