Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser spasmag ?

  • Traitement d'appoint

  • Sans activite specifique demontree

  • Dans les formes averees

  • Dans les formes isolees

  • Traitement curatif

    • Lors de la reequilibration hydroelectrol

    • Au cours de la nutrition parenterale

    • Traitement preventif

    • Traitement curatif

    Illustration consindications

    Quelles sont les contre-indications de spasmag ?

    • Enfant

      • Enfant de moins de 12 ans
    • Hypersensibilite

      • Hypersensibilite a l'un des excipients
      • Hypersensibilite arachide
      • Hypersensibilite aspartam (intolerance)
      • Hypersensibilite magnesium
      • Hypersensibilite magnesium sulfate
      • Hypersensibilite soja/lecithine de soja
    • Insuffisance renale chronique

      • Insuffisance renale severe
    • Nourrisson

    • Nouveau-ne

    • Phenylcetonurie

    • Deficit en sucrase-isomaltase

    • Hypersensibilite

      • Hypersensibilite fructose (intolerance)
      • Hypersensibilite galactose (intolerance)
      • Hypersensibilite glucose (intolerance)
      • Hypersensibilite saccharose (intolerance)
    • Intolerance genetique au fructose

    • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

      • Hypersensibilite fructose (intolerance)
      • Hypersensibilite galactose (intolerance)
      • Hypersensibilite glucose (intolerance)
      • Hypersensibilite saccharose (intolerance)
      • Syndrome malabsorption glucose/galactose
    • Allaitement

    • Carence calcique

    • Enfant

    • Epilepsie

      • Epilepsie antecedent personnel
    • Insuffisance renale chronique

      • Insuffisance renale legere
      • Insuffisance renale moderee
    • Nourrisson

    • Nouveau-ne

    • Quel que soit le terrain

    • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Allaitement

    • Carence calcique

    • Enfant

    • Epilepsie

      • Epilepsie antecedent personnel
    • Insuffisance renale chronique

      • Insuffisance renale legere
      • Insuffisance renale moderee
    • Nourrisson

    • Nouveau-ne

    • Quel que soit le terrain

    • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de spasmag ?

    SEVERE(S)
    • alcalose metabolique
    • anurie
    • areflexie
    • arret cardiaque
    • arret respiratoire
    • arythmie
    • atteinte cardiovasculaire
    • bezoard
    • blocage neuromusculaire
    • bouffee vasomotrice
    • bradycardie
    • collapsus cardiovasculaire
    • coma
    • deces mortalite
    • depression respiratoire
    • distension abdominale
    • dyspnee
    • electrocardiogramme modification
    • faiblesse musculaire
    • flush
    • hypercalcemie
    • hypercalciurie
    • hypermagnesemie
    • hyporeflexie
    • hypotension arterielle
    • hypotonie musculaire
    • hypoxie
    • insuffisance renale aigue
    • insuffisance respiratoire
    • langage trouble
    • myasthenie
    • nausee vomissement
    • occlusion intestinale
    • oligurie
    • paralysie
    • polydipsie
    • polyurie
    • vasodilatation peripherique
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • agitation
    • confusion mentale
    • convulsion
    • hypocalcemie
    • somnolence diurne
    MODERE(S)
    • douleur locale au point dinjection
    • reaction allergique
    • urticaire
    • vasodilatation cutanee
    MINEUR(S) OU MODERE(S)
    • constipation
    • diarrhee
    • douleur abdominale
    • dyspepsie
    • flatulence meteorisme
    • ileus paralytique
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      SPASMAG, solution buvable en ampoule

      30 ampoule(s) en verre brun de 5 ml

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
    • Illustration de la forme galénique

      SPASMAG, gélule

      plaquette(s) PVC PVDC aluminium de 60 gélule(s)

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
    • Illustration de la forme galénique

      SPASMAG INJECTABLE, solution injectable (IV) en ampoule

      10 ampoule(s) bouteille en verre de 10 ml

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 9,67
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de spasmag ?

      Posologie

      Chez l'adulte : 3 ampoules par jour.

      La durée habituelle de traitement est de 1 mois.

      Posologie

      Chez l'enfant : 9,6 à 28,8 mg/kg/j, soit 1 à 3 ampoules par jour.

      La durée habituelle de traitement est de 1 mois.

      Absence d'information textuelle, pour plus de détails merci de consulter la sous-rubrique "Posologies/administration"

      • Posologie

      Réservé à l'adulte et à l'enfant à partir de 12 ans.

      • Chez l'adulte 6 gélules par jour.

      Les gélules doivent être avalées avec un peu d'eau, à répartir de préférence en plusieurs prises avant ou au cours d'un repas. En fonction du désir du patient, la gélule peut être ouverte, son contenu devant être mélangé à un liquide. La durée habituelle de traitement est de 1 mois.

      • Posologie

      Réservé à l'adulte et à l'enfant à partir de 12 ans.

      • Chez l'enfant à partir de 12 ans 2 à 6 gélules par jour.

      Les gélules doivent être avalées avec un peu d'eau, à répartir de préférence en plusieurs prises avant ou au cours d'un repas. En fonction du désir du patient, la gélule peut être ouverte, son contenu devant être mélangé à un liquide. La durée habituelle de traitement est de 1 mois.

      • Posologie
      • Traitement curatif des torsades de pointes

      Bolus intraveineux de 2 g de sulfate de magnésium heptahydraté (soit 8 mmol de magnésium-élément) en injection intraveineuse lente, suivie d'une perfusion continue de 3 à 20 mg/minute de sulfate de magnésium heptahydraté (soit 0,012 à 0,08 mmol de magnésium-élément par minute).

      • En règle générale pour la perfusion IV chez l'adulte :

      Afin d'éviter une hypermagnésémie potentiellement létale, le débit de la perfusion intraveineuse ne doit pas excéder 150 mg/minute de sulfate de magnésium heptahydraté (soit 0,6 mmol de magnésium élément par minute).

      • Posologie
      • Traitement des hypokaliémies aiguës associées à une hypomagnésémie

      Perfusion intraveineuse de 6 à 8 grammes de sulfate de magnésium heptahydraté (soit 24 à 32 mmol de magnésium-élément) par 24 heures.

      Le potassium en complément sera administré dans un contenant distinct de celui du magnésium.

      Le traitement sera interrompu dès normalisation de la magnésémie.

      -En règle générale pour la perfusion IV chez l'adulte :

      Afin d'éviter une hypermagnésémie potentiellement létale, le débit de la perfusion intraveineuse ne doit pas excéder 150 mg/minute de sulfate de magnésium heptahydraté (soit 0,6 mmol de magnésium élément par minute).

      • Posologie
      • Apports magnésiens lors de la rééquilibration hydro-électrolytique et de la nutrition parentérale

      Perfusion intraveineuse de 1,5 g à 2 g de sulfate de magnésium heptahydraté (soit 6 à 8 mmol de magnésium-élément) par 24 heures.

      • En règle générale pour la perfusion IV chez l'adulte :

      Afin d'éviter une hypermagnésémie potentiellement létale, le débit de la perfusion intraveineuse ne doit pas excéder 150 mg/minute de sulfate de magnésium heptahydraté (soit 0,6 mmol de magnésium élément par minute).

      • Posologie

      Chez l'enfant, la posologie usuelle est de 25 à 75 mg de sulfate de magnésium heptahydraté par kg de poids corporel et par 24 heures (soit 0,1 à 0,3 mmol de magnésium élément par kg de poids corporel et par 24 heures).

      • Posologie
      • Traitement préventif et curatif de la crise d'éclampsie

      Voie intraveineuse lente.

      En prévention d'une crise d'éclampsie ou lorsque celle-ci se déclare, administrer une perfusion intraveineuse de 4 grammes de sulfate de magnésium heptahydraté (soit 16 mmol de magnésium-élément), en 20 à 30 minutes.

      En cas de persistance de la crise, administrer à nouveau une perfusion intraveineuse de 4 grammes, sans dépasser la dose cumulée maximale de 8 grammes de sulfate de magnésium heptahydraté (soit 32 mmol de magnésium-élément) pendant la première heure de traitement.

      Par la suite, perfusion continue de 2 à 3 grammes de sulfate de magnésium heptahydraté par heure, (soit 8 à 12 mmol de magnésium-élément), pendant les 24 heures qui suivent la dernière crise.

      En règle générale chez l'adulte pour éviter une hypermagnésémie potentiellement létale, la perfusion intraveineuse ne doit pas excéder 150 mg/minute de sulfate de magnésium heptahydraté (soit 0,6 mmol de magnésium-élément par minute).