Vaccin rabique (virus rabique, inactivé)

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Virus Rabique Inactive

  • Dosages

    N/A

  • Formes galéniques

    poudre et solvant pour suspension injectable

  • Classe Thérapeutique

    J07BG - VACCINS ANTIRABIQUES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser vaccin rabique ?

  • Traitement preventif

  • Primovaccination

  • Rappel de vaccination

  • Avant exposition

  • Chez le patient a risque

  • Chez l'enfant

  • Chez l'adulte

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de vaccin rabique ?

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite amikacine
    • Hypersensibilite aminosides
    • Hypersensibilite colistimethate sodique
    • Hypersensibilite colistine
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite dibekacine
    • Hypersensibilite framycetine
    • Hypersensibilite gentamicine
    • Hypersensibilite isepamicine
    • Hypersensibilite kanamycine
    • Hypersensibilite micronomicine
    • Hypersensibilite neomycine
    • Hypersensibilite netilmicine
    • Hypersensibilite paromomycine
    • Hypersensibilite polymyxines
    • Hypersensibilite sisomicine
    • Hypersensibilite streptomycine
    • Hypersensibilite tobramycine
  • Mode d'administration particulier

    • Voie intra arterielle
    • Voie intravasculaire
    • Voie intraveineuse
    • Voie sous cutanee
    • Autre traitement en cours

      • Trt par corticoide
      • Trt par immunosuppresseur
    • Deficit immunitaire

      • Deficit immunitaire acquis (vih)
      • Deficit immunitaire congenital
      • Deficit immunitaire secondaire sauf vih
    • Hemophilie

    • Infection vih

    • Maladie hemorragique

    • Premature

    • Quel que soit le terrain

    • Syndrome hemorragique

    • Terrain hemorragique

    • Thrombopenie

    • Trouble de l'hemostase

    • Trouble de la coagulation

    • Autre traitement en cours

      • Trt par corticoide
      • Trt par immunosuppresseur
    • Deficit immunitaire

      • Deficit immunitaire acquis (vih)
      • Deficit immunitaire congenital
      • Deficit immunitaire secondaire sauf vih
    • Infection vih

    • Quel que soit le terrain

    • Terrain allergique

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de vaccin rabique ?

    SEVERE(S)
    • apnee
    • aucun effet indesirable rapporte
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • anaphylaxie
    • bronchospasme asthme
    • choc anaphylactique
    • deces mortalite
    • dyspnee
    • hypersudation
    • hypoacousie surdite
    • oedeme de quincke angioedeme
    • reaction allergique
    MODERE(S)
    • adenopathie
    • appetit perte
    • arthralgie
    • asthenie
    • cephalee
    • convulsion
    • demyelinisation
    • diarrhee
    • douleur abdominale
    • dyspepsie
    • encephalite
    • encephalopathie
    • faiblesse musculaire
    • fievre
    • frisson
    • lymphadenopathie
    • malaise lipothymie
    • myalgie
    • nausee vomissement
    • polyradiculonevrite guillain barre
    • somnolence diurne
    • syncope
    • syndrome grippal
    • vertige etourdissement
    MINEUR(S)
    • anomalie labiale
    • brulure locale
    • depigmentation
    • dermatite
    • douleur
    • douleur locale au point dinjection
    • ecchymoses
    • eczema
    • eruption cutanee
    • erytheme
    • erytheme polymorphe
    • granulome
    • hematome
    • hyperesthesie
    • hyperpigmentation
    • hypoesthesie
    • induration
    • inflammation locale au point dinjection
    • oedeme
    • oedeme cutane
    • paresthesie
    • prurit
    • raideur articulaire
    • raideur musculaire
    • reaction locale au point dinjection
    • saignement local au point dinjection
    • tumefaction peripherique
    • urticaire
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      VACCIN RABIQUE PASTEUR, poudre et solvant pour suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin rabique, inactivé

      1 flacon(s) de poudre en verre - 1 seringue(s) préremplie(s) de solvant en verre de 0,5 ml

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de vaccin rabique ?

      Une dose consiste en l'administration de 0,5 ml de vaccin par voie intramusculaire.

      Ce vaccin peut être administré à l'enfant et à l'adulte en utilisant la même posologie.

      Le schéma vaccinal doit être adapté selon les circonstances de la vaccination et selon l'état de l'immunité antirabique du sujet (voir ci-dessous).

      • Vaccination de pré-exposition

      En primovaccination, 3 doses de ce vaccin de 0,5 ml sont administrées à J0, J7, J28. La dose prévue à J28 pourra éventuellement être administrée à J21.

      Ce schéma d'administration suit les recommandations de l'OMS.

      Des rappels et des contrôles sérologiques réguliers (afin d'évaluer la séroconversion des sujets) sont recommandés. La fréquence de réalisation de ces rappels et contrôles est indiquée ci-dessous.

      Chaque rappel consiste en l'administration d'une dose de 0,5 ml.

      Ce vaccin peut être administré comme injection de rappel après primo-vaccination avec un vaccin rabique de culture cellulaire (vaccin rabique préparé sur cellules VERO ou préparé sur cellules diploïdes humaines (HDCV)).

      Recommandations de traitement de pré-exposition suivant la nature du risque

      RISQUE : CONTINU NATURE DU RISQUE : Présence continue de virus en forte concentration. Contamination par : aérosols, contact avec les muqueuses, morsures ou griffures. Les sources d'exposition peuvent être méconnues. POPULATION CONCERNEE : Personnel de laboratoire de recherche et de production travaillant sur le virus rabique. TRAITEMENT DE PRE-EXPOSITION : Primovaccination. Sérologie tous les 6 mois. Rappels lorsque le taux d'anticorps est inférieur au seuil protecteur (*).

      RISQUE : FREQUENT NATURE DU RISQUE : Exposition habituellement épisodique. Contamination par : aérosols, contact avec les muqueuses, morsures ou griffures. Les sources d'exposition peuvent être méconnues. POPULATION CONCERNEE : Personnel de laboratoire de diagnostic. Vétérinaires, spéléologues, animaliers et travailleurs forestiers dans les zones d'épizootie. TRAITEMENT DE PRE-EXPOSITION : Primovaccination. Rappel à 1 an. Sérologie tous les 2 ans. Rappels ultérieurs lorsque le taux d'anticorps est inférieur au seuil protecteur (*).

      RISQUE : PEU FREQUENT NATURE DU RISQUE :Exposition souvent épisodique. Contamination par : contact avec les muqueuses, morsures ou griffures. POPULATION CONCERNEE : Vétérinaires, animaliers et travailleurs forestiers dans les zones de faible endémie. Voyageurs séjournant dans des zones épizootiques. Etudiants vétérinaires. TRAITEMENT DE PRE-EXPOSITION : Primovaccination. Rappel à 1 an. Rappels ultérieurs tous les 5 ans.

      (*) Quand le taux d'anticorps neutralisants est strictement inférieur au seuil protecteur (0,5 UI/ml par la méthode de RFFIT - Rapid Fluorescent Focus Inhibition Test), un rappel est nécessaire.

      Pour les sujets immunodéficients, un contrôle sérologique doit être réalisé 2 à 4 semaines après la vaccination. Si le résultat du contrôle démontre un titre en anticorps strictement inférieur à 0,5 UI/ml, une injection supplémentaire est justifiée.

      Une dose consiste en l'administration de 0,5 ml de vaccin par voie intramusculaire.

      Ce vaccin peut être administré à l'enfant et à l'adulte en utilisant la même posologie.

      Le schéma vaccinal doit être adapté selon les circonstances de la vaccination et selon l'état de l'immunité antirabique du sujet (voir ci-dessous).

      • Vaccination de post-exposition:

      Le traitement de post-exposition comprend le traitement local non spécifique de la blessure, la vaccination ainsi que l'immunisation passive par les immunoglobulines rabiques si nécessaire. Ce traitement sera adapté à la nature du contact ou de la blessure (voir ci-dessous), à l'état de l'animal (voir ci-après) et au statut vaccinal antirabique du patient.

      . Premiers soins : traitement local de la blessure

      Un traitement local de toutes les morsures et griffures est très important et doit être dispensé immédiatement.

      Les recommandations de premiers soins incluent un lavage immédiat à grande eau de la blessure pendant un temps minimum de 15 minutes avec du savon, du détergent, de la povidone iodée ou avec toute autre substance ayant une action prouvée de destruction du virus de la rage. Si le savon ou un agent antiviral n'est pas disponible, la blessure doit être lavée à grande eau de manière extensive.

      Le traitement doit être complété si nécessaire par une prophylaxie antitétanique et antibiotique afin de prévenir l'apparition d'infections autres que la rage.

      . Vaccination

      Guide OMS du traitement de post-exposition en fonction de la nature du contact ou de la gravité de la blessure

      GRAVITE : I NATURE DU CONTACT : Contact ou alimentation de l'animal. Léchage sur peau intacte. NATURE DE L'EXPOSITION : nulle TRAITEMENT RECOMMANDE : aucun si une anamnèse peut être obtenue

      GRAVITE : II NATURE DU CONTACT : Peau découverte mordillée. Griffures bénignes ou excoriations, sans saignement. NATURE DE L'EXPOSITION : moyenne TRAITEMENT RECOMMANDE : administrer le vaccin immédiatement

      GRAVITE : III NATURE DU CONTACT : Morsure(s) ou griffure(s) ayant traversé la peau. Léchage sur peau érodée. Contamination des muqueuses par la salive (léchage). Exposition aux chauves-souris. NATURE DE L'EXPOSITION : grave TRAITEMENT RECOMMANDE : administrer immédiatement des immunoglobulines et le vaccin rabiques

      Guide de la conduite à tenir après exposition en fonction du statut de l'animal

      Circonstances : Animal indisponible. Circonstances suspectes ou non. Mesures à prendre concernant l'animal : - Mesures à prendre concernant le patient : le conduire au centre antirabique pour traitement. Remarques : le traitement (b) sera toujours mené jusqu'à son terme.

      Circonstances : Animal mort. Circonstances suspectes ou non. Mesures à prendre concernant l'animal : faire acheminer l'encéphale à un laboratoire agréé pour analyse. Mesures à prendre concernant le patient : le conduire au centre antirabique pour traitement. Remarques : le traitement (b) sera interrompu si les analyses sont négatives ou poursuivi dans le cas contraire.

      Circonstances : Animal vivant. Circonstances non suspectes. Mesures à prendre concernant l'animal : le mettre sous surveillance vétérinaire (a). Mesures à prendre concernant le patient : différer le traitement antirabique. Remarques : le traitement (b) sera poursuivi selon la surveillance vétérinaire de l'animal.

      Circonstances : Animal vivant. Circonstances suspectes. Mesures à prendre concernant l'animal : le mettre sous surveillance vétérinaire (a). Mesures à prendre concernant le patient : le conduire au centre antirabique pour traitement. Remarques : le traitement (b) sera interrompu si la surveillance vétérinaire infirme les doutes initiaux, ou poursuivi dans le cas contraire.

      (a) En France, la surveillance vétérinaire comporte 3 certificats établis à J0, J7 et J14 déclarant l'absence de signe de rage. Selon les recommandations de l'OMS, la durée d'observation minimale de la surveillance vétérinaire pour les chiens et les chats est de 10 jours. (b) Le traitement est recommandé en fonction de la gravité de la blessure : voir ci-dessus.

      La vaccination de post-exposition doit être effectuée sous contrôle médical, uniquement dans un centre antirabique et le plus tôt possible après l'exposition.

      -- Vaccination des sujets non-immunisés (sujets n'ayant pas reçu de vaccination de pré-exposition)

      · Protocole Essen

      Cinq doses de ce vaccin de 0,5 ml sont administrées à J0, J3, J7, J14 et J28.

      Ou

      · Protocole Zagreb (schéma 2-1-1)

      Administration de quatre doses de ce vaccin de 0,5 ml : une dose est administrée dans le deltoïde droit et une dose dans le deltoïde gauche à J0 , puis une dose dans le deltoïde aux jours 7 et 21 (pour le site d'administration chez le petit enfant, voir rubrique "Mode d'administration").

      Quel que soit le protocole utilisé, la vaccination ne doit pas être interrompue sauf si le statut de l'animal le permet (voir ci-dessus).

      Quel que soit le protocole utilisé, des immunoglobulines rabiques doivent être administrées à J0 en association avec le vaccin, en cas d'exposition de catégorie III (Classification OMS, voir ci-dessus). La posologie des immunoglobulines rabiques est la suivante :

      .. immunoglobulines humaines rabiques : 20 UI/kg de poids corporel .. immunoglobulines équines rabiques : 40 UI/kg de poids corporel

      Pour plus d'informations, il convient de se reporter à la notice des immunoglobulines rabiques utilisées.

      Si possible, le vaccin doit être administré contro-latéralement aux sites d'administration des immunoglobulines.

      Pour les sujets immunodéficients, devant toute exposition de catégorie II (Classification OMS, voir ci-dessus), des immunoglobulines rabiques doivent également être administrées en association avec le vaccin.

      -- Vaccination des sujets déjà immunisés (vaccination de pré-exposition complète prouvée)

      Si la vaccination de pré-exposition a été effectuée il y a moins de cinq ans (vaccin rabique de culture cellulaire) : deux doses de rappel sont administrées à J0 et J3. L'administration d'immunoglobulines rabiques n'est pas nécessaire.

      Si la vaccination de pré-exposition a été effectuée il y a plus de 5 ans, si elle est incomplète ou en cas de doute, le sujet est considéré comme n'ayant pas un statut vaccinal sûr et le traitement complet de post-exposition doit être instauré (voir vaccination des sujets non-immunisés).

      Si le sujet est immunodéficient, le traitement complet de post-exposition doit également être instauré (voir vaccination des sujets non-immunisés).