Varivax (virus de la varicelle, vivant atténué)

Médicaments à base de virus de la varicelle, vivant atténué :

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Virus De La Varicelle Vivant Attenue

  • Dosages

    N/A

  • Formes galéniques

    poudre et solvant pour suspension injectable

  • Classe Thérapeutique

    J07BK - VACCINS CONTRE VARICELLE - ZONA

Illustration indications

Indications - Quand utiliser varivax ?

  • Traitement preventif

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson a partir de 12 mois

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de varivax ?

  • Affection maligne

  • Alteration de l'etat general

    • Alteration de l'etat general severe
  • Autre traitement en cours

    • Trt par adalimumab
    • Trt par anti tnf
    • Trt par certolizumab
    • Trt par ciclosporine
    • Trt par corticoide
    • Trt par etanercept
    • Trt par everolimus
    • Trt par golimumab
    • Trt par immunosuppresseur
    • Trt par infliximab
    • Trt par medicament cytotoxique
    • Trt par mycophenolate
    • Trt par sirolimus
    • Trt par tacrolimus
    • Trt par temsirolimus
  • Deficit immunitaire

    • Deficit immunit congenital atcd familial
    • Deficit immunitaire acquis (vih)
    • Deficit immunitaire congenital
    • Deficit immunitaire secondaire sauf vih
    • Hypogammaglobulinemie
  • Femme en age de procreer

    • En l'absence de contraception efficace
  • Fievre

    • Infection severe aigue
  • Grossesse

  • Hemophilie

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite amikacine
    • Hypersensibilite aminosides
    • Hypersensibilite antecedent personnel
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite dibekacine
    • Hypersensibilite framycetine
    • Hypersensibilite gelatine
    • Hypersensibilite gentamicine
    • Hypersensibilite isepamicine
    • Hypersensibilite kanamycine
    • Hypersensibilite micronomicine
    • Hypersensibilite neomycine
    • Hypersensibilite netilmicine
    • Hypersensibilite paromomycine
    • Hypersensibilite sisomicine
    • Hypersensibilite streptomycine
    • Hypersensibilite tobramycine
    • Hypersensibilite virus varicelle zona
  • Infection

    • Infection severe aigue
  • Infection vih

  • Lesion neoplasique

  • Leucemie

    • Leucemie aigue
  • Lymphome malin

  • Lymphopenie

  • Mode d'administration particulier

    • Voie intravasculaire
    • Voie intraveineuse
  • Nourrisson

    • Nourrisson de moins de 9 mois
  • Nouveau-ne

  • Trouble de la coagulation

  • Tuberculose

    • Tuberculose active
  • Autre traitement en cours

    • Trt par abatacept
    • Trt par anticorps monoclonal hors anti tnf alpha
    • Trt par belatacept
    • Trt par hydroxycarbamide
    • Trt par teriflunomide
  • Allaitement

  • Autre traitement en cours

    • Trt par salicyle
  • Exposition a une temperature extreme

  • Femme en age de procreer

    • En cas de contraception
  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

  • Sujet contact/entourage

    • Sujet contact/entourage immunodeprime
  • Allaitement

  • Autre traitement en cours

    • Trt par salicyle
  • Exposition a une temperature extreme

  • Femme en age de procreer

    • En cas de contraception
  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

  • Sujet contact/entourage

    • Sujet contact/entourage immunodeprime
Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de varivax ?

MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • accident vasculaire cerebral
  • agitation
  • anorexie
  • apathie
  • asthenie
  • ataxie
  • cauchemar
  • cephalee
  • convulsion
  • encephalite
  • fievre
  • fragilite emotionnelle
  • insomnie
  • malaise lipothymie
  • marche trouble
  • meningite aseptique
  • myelite aigue transverse
  • nervosite
  • paralysie faciale
  • pleurs inhabituels
  • polyradiculonevrite guillain barre
  • sommeil attaque
  • sommeil trouble
  • somnolence diurne
  • syndrome neurocerebelleux
  • transmission agents infectieux
  • tremblement
  • trouble onirique
  • vertige etourdissement
MODERE(S)
  • anemie
  • arthralgie
  • arthrite
  • douleur des extremites
  • douleur osseuse
  • lymphadenopathie
  • myalgie
  • raideur de la nuque
  • thrombocytopenie
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • acne
  • anaphylaxie
  • atteinte pulmonaire
  • augmentation du risque infectieux
  • bronchite
  • candidose
  • cellulite
  • congestion nasale
  • conjonctivite
  • diarrhee
  • douleur abdominale
  • douleur auriculaire otalgie
  • enterite
  • epistaxis
  • eruption maculo papuleuse
  • eternuements
  • exantheme
  • flatulence meteorisme
  • gastrite
  • hematemese
  • hypersecretion broncho pulmonaire
  • hypersecretion voie respiratoire sup
  • impetigo
  • incontinence fecale
  • infection a herpes virus
  • infection bacterienne
  • infection cutanee
  • infection des voies respiratoires
  • infection virale
  • irritabilite
  • irritation oculaire
  • larmoiement
  • lesion retinienne
  • nausee vomissement
  • oedeme de quincke angioedeme
  • oedeme facial
  • oedeme palpebral
  • oedeme peripherique
  • otite
  • pharyngite
  • phlyctene vesicule
  • photosensibilisation medicamenteuse
  • pneumonie
  • purpura
  • reaction allergique
  • retinopathie
  • rhinite
  • rhinorrhee
  • saignement gastrointestinal
  • secheresse cutanee
  • sifflement pulmonaire
  • sinusite
  • stevens johnson syndrome
  • syndrome grippal
  • toux
  • ulceration buccale
  • vascularite
  • zona
MINEUR(S)
  • anomalie labiale
  • brulure locale
  • depigmentation
  • dermatite
  • douleur
  • douleur locale au point dinjection
  • ecchymoses
  • eczema
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • erytheme polymorphe
  • granulome
  • hematome
  • hyperesthesie
  • hyperpigmentation
  • hypoesthesie
  • induration
  • inflammation locale au point dinjection
  • oedeme
  • oedeme cutane
  • paresthesie
  • prurit
  • raideur articulaire
  • raideur musculaire
  • reaction locale au point dinjection
  • saignement local au point dinjection
  • tumefaction peripherique
  • urticaire
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    VARIVAX, poudre et solvant pour suspension injectable. Vaccin varicelleux vivant

    1 flacon(s) en verre - 1 seringue(s) préremplie(s) en verre de 0,5 ml sans aiguille attachée avec 2 aiguilles séparées

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 36,94
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de varivax ?

    Ce vaccin doit être utilisé sur la base des recommandations officielles.

    • Sujets de moins de 9 mois Ce vaccin ne doit pas être administré aux sujets de moins de 9 mois.

    • Sujets de 9 mois et plus Les sujets doivent recevoir 2 doses de ce vaccin pour assurer une protection optimale contre la varicelle (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

    • Sujets entre 9 mois et 12 mois Dans le cas où la vaccination est initiée entre 9 mois et 12 mois, une seconde dose est nécessaire et doit être administrée après un intervalle minimum de 3 mois (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

    Ce vaccin doit être utilisé sur la base des recommandations officielles.

    • Sujets de 12 mois à 12 ans

    Pour les sujets de 12 mois à 12 ans, un intervalle d'au moins un mois doit être respecté entre la première et la deuxième dose (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiquesé).

    Note : Les recommandations officielles applicables peuvent varier pour ce qui concerne le besoin d'une ou deux doses et l'intervalle entre les doses de vaccins contenant la valence varicelle.

    Ce vaccin doit être utilisé sur la base des recommandations officielles.

    • Sujets de 12 mois à 12 ans

    Les sujets âgés de 12 mois à 12 ans présentant une infection VIH asymptomatique CDC classe 1 et ayant un pourcentage de lymphocytes T CD4+ > ou = 25 %, doivent recevoir deux doses administrées à un intervalle de 12 semaines.

    Ce vaccin doit être utilisé sur la base des recommandations officielles.

    • Sujets de 13 ans et plus Les sujets âgés de 13 ans et plus doivent recevoir deux doses administrées à un intervalle de 4 à 8 semaines. Si l'intervalle entre les doses excède 8 semaines, la deuxième dose doit être administrée le plus tôt possible (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). Des données sur l'efficacité protectrice sont disponibles sur une période de 9 ans après la vaccination (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). Cependant, la nécessité d'une dose de rappel n'a pas été établie.

    Si ce vaccin doit être administré à des sujets séronégatifs vis-à-vis de la varicelle avant une période d'immunosuppression prévue ou possible (tels ceux en attente d'une transplantation d'organe et ceux en rémission d'une maladie maligne), le programme de vaccination devra tenir compte de l'intervalle après la deuxième dose pour que la protection maximale soit obtenue (Cf. rubriques "Contre-indications", "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacodynamiques").

    Il n'existe pas de donnée concernant l'efficacité ou la réponse immunitaire à ce vaccin chez les personnes séronégatives âgées de plus de 65 ans.