Vasten (pravastatine)

Médicaments à base de pravastatine :

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Pravastatine

  • Dosages

    20 mg40 mg10 mg

  • Formes galéniques

    comprimé sécablecomprimé

  • Classe Thérapeutique

    C10AA - INHIBITEURS DE L'HMG-COA REDUCTASE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser vasten ?

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de vasten ?

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de vasten ?

Rare (< 1%)

  • dermatomyosite
  • dysurie
  • miction trouble
  • nycturie
  • polyurie

Fréquent (> 1%)

  • acne
  • alat modification
  • alopecie
  • amnesie
  • anaphylaxie
  • anticorps apparition
  • anurie
  • arthralgie
  • arthrite
  • arthropathie
  • asat modification
  • asthenie
  • atteinte hepatique
  • atteinte renale
  • augmentation du risque infectieux
  • bilirubine modification
  • cauchemar
  • cephalee
  • choc anaphylactique
  • cholecystite
  • cholestase
  • confusion mentale
  • constipation
  • crampe musculaire
  • creatine kinase modification
  • deces / mortalite
  • dechirure musculaire
  • depression
  • dermatite
  • diabete
  • diarrhee
  • diplopie
  • distension abdominale
  • dorsalgie
  • douleur
  • douleur abdominale
  • douleur cervicale
  • douleur des extremites
  • douleur pharyngolaryngee
  • dysesthesie
  • dysgueusie
  • dyspepsie
  • dyspnee
  • eczema
  • enzyme musculaire modification
  • epanchement articulaire
  • epistaxis
  • erection trouble
  • eructation
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • erytheme polymorphe
  • erythrodermie / dermatite exfoliative
  • exantheme
  • faiblesse musculaire
  • flatulence / meteorisme
  • gamma gt modification
  • gastralgie
  • gastrite
  • glossodynie
  • glycosurie
  • hemoglobine modification
  • hepatite
  • hyperamylasemie
  • hypercholesterolemie
  • hypercreatininemie
  • hyperglycemie
  • hyperlipasemie
  • hypertonie musculaire
  • hypoesthesie
  • ictere
  • insomnie
  • insuffisance hepatique
  • insuffisance renale aigue
  • lichen
  • lithiase biliaire
  • lyell syndrome
  • maladie autoimmune
  • manifestation cutanee
  • memoire trouble
  • myalgie
  • myasthenie
  • myoglobinurie
  • myopathie
  • nausee vomissement
  • necrose hepatique
  • neuropathie peripherique
  • oedeme
  • oedeme de quincke / angioedeme
  • oedeme facial
  • oedeme peripherique
  • pancreatite aigue
  • paresthesie
  • pharyngite
  • phosphatase alcaline modification
  • photosensibilisation medicamenteuse
  • pneumopathie
  • pneumopathie interstitielle diffuse
  • polymyosite
  • prurit
  • pyrosis
  • reaction allergique
  • rhabdomyolyse
  • rhinite
  • rupture tendineuse
  • secheresse buccale
  • sommeil trouble
  • stevens johnson syndrome
  • syndrome grippal
  • syndrome lupique
  • tendinopathie
  • thrombocytopenie
  • toux
  • toxidermie bulleuse / pemphigus
  • trouble cognitif
  • trouble sexuel
  • urticaire
  • vascularite
  • vertige / etourdissement
  • vision alteration
  • vision floue

N/A

  • sans info sur effets surdosage
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    VASTEN 20 mg, comprimé sécable

    plaquette(s) PVC polyéthylène PVDC aluminium de 28 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 5,97
  • Illustration de la forme galénique

    VASTEN 40 mg, comprimé

    plaquette(s) PVC polyéthylène PVDC aluminium de 28 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 5,97
  • Illustration de la forme galénique

    VASTEN 10 mg, comprimé sécable

    plaquette(s) PVC polyéthylène PVDC aluminium de 28 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 5,97
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de vasten ?

    Avant de débuter un traitement par pravastatine, toute cause secondaire d'hypercholestérolémie doit être éliminée et les patients doivent être soumis à un régime hypocholestérolémiant standard qui doit être poursuivi pendant toute la durée du traitement.

    Ce médicament est administré par voie orale, en une prise par jour, de préférence le soir.

    • Hypercholestérolémie La dose recommandée est de 10 à 40 mg une fois par jour. La réponse thérapeutique est observée une semaine après le début du traitement et l'effet maximum d'une dose donnée après quatre semaines. De ce fait, des bilans lipidiques périodiques doivent être pratiqués et la posologie ajustée en conséquence. La dose journalière maximale est de 40 mg.

    • Patients âgés Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez ces patients, sauf s'ils présentent des facteurs de risque prédisposants (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Traitements concomitants Les effets hypolipidémiants de la pravastatine sur le cholestérol total et le LDL-cholestérol sont majorés en cas d'association à une résine chélatrice des acides biliaires (par ex., cholestyramine, colestipol). Ce médicament doit être administré soit une heure avant, soit au moins quatre heures après la résine (Cf. rubrique "Interactions").

    Pour les patients prenant de la ciclosporine, associée ou non à d'autres immunosuppresseurs, le traitement doit être initié par 20 mg de pravastatine une fois par jour et une augmentation à 40 mg doit être réalisée avec précaution (Cf. rubrique "Interactions").

    Avant de débuter un traitement par pravastatine, toute cause secondaire d'hypercholestérolémie doit être éliminée et les patients doivent être soumis à un régime hypocholestérolémiant standard qui doit être poursuivi pendant toute la durée du traitement.

    Ce médicament est administré par voie orale, en une prise par jour, de préférence le soir.

    • Prévention cardiovasculaire Dans toutes les études de prévention de la morbidité et de la mortalité, la seule dose initiale et d'entretien étudiée était de 40 mg par jour.

    • Patients âgés Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez ces patients, sauf s'ils présentent des facteurs de risque prédisposants (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Traitements concomitants Les effets hypolipidémiants de la pravastatine sur le cholestérol total et le LDL-cholestérol sont majorés en cas d'association à une résine chélatrice des acides biliaires (par ex., cholestyramine, colestipol). Ce médicament doit être administré soit une heure avant, soit au moins quatre heures après la résine (Cf. rubrique "Interactions").

    Pour les patients prenant de la ciclosporine, associée ou non à d'autres immunosuppresseurs, le traitement doit être initié par 20 mg de pravastatine une fois par jour et une augmentation à 40 mg doit être réalisée avec précaution (Cf. rubrique "Interactions").

    Avant de débuter un traitement par pravastatine, toute cause secondaire d'hypercholestérolémie doit être éliminée et les patients doivent être soumis à un régime hypocholestérolémiant standard qui doit être poursuivi pendant toute la durée du traitement.

    Ce médicament est administré par voie orale, en une prise par jour, de préférence le soir.

    • Posologie après transplantation A la suite d'une transplantation d'organe, la dose initiale recommandée chez les patients recevant un traitement immunosuppresseur (Cf. rubrique "Interactions") est de 20 mg par jour. En fonction de la réponse sur les paramètres lipidiques, la posologie peut être augmentée à 40 mg sous stricte surveillance médicale (Cf. rubrique "Interactions").

    • Patients âgés Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez ces patients, sauf s'ils présentent des facteurs de risque prédisposants (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Traitements concomitants Les effets hypolipidémiants de la pravastatine sur le cholestérol total et le LDL-cholestérol sont majorés en cas d'association à une résine chélatrice des acides biliaires (par ex., cholestyramine, colestipol). Ce médicament doit être administré soit une heure avant, soit au moins quatre heures après la résine (Cf. rubrique "Interactions").

    Pour les patients prenant de la ciclosporine, associée ou non à d'autres immunosuppresseurs, le traitement doit être initié par 20 mg de pravastatine une fois par jour et une augmentation à 40 mg doit être réalisée avec précaution (Cf. rubrique "Interactions").

    Avant de débuter un traitement par pravastatine, toute cause secondaire d'hypercholestérolémie doit être éliminée et les patients doivent être soumis à un régime hypocholestérolémiant standard qui doit être poursuivi pendant toute la durée du traitement.

    Ce médicament est administré par voie orale, en une prise par jour, de préférence le soir.

    • Patients âgés Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez ces patients, sauf s'ils présentent des facteurs de risque prédisposants (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Insuffisance rénale ou hépatique Une dose initiale de 10 mg par jour est recommandée chez les patients atteints d'insuffisance rénale modérée ou sévère ou d'insuffisance hépatique significative. La posologie doit être ajustée sous surveillance médicale en fonction de la réponse sur les paramètres lipidiques.

    • Traitements concomitants Les effets hypolipidémiants de la pravastatine sur le cholestérol total et le LDL-cholestérol sont majorés en cas d'association à une résine chélatrice des acides biliaires (par ex., cholestyramine, colestipol). Ce médicament doit être administré soit une heure avant, soit au moins 4 heures après la résine (Cf. rubrique "Interactions").

    Pour les patients prenant de la ciclosporine, associée ou non à d'autres immunosuppresseurs, le traitement doit être initié par 20 mg de pravastatine une fois par jour et une augmentation à 40 mg doit être réalisée avec précaution (Cf. rubrique "Interactions").

    Avant de débuter un traitement par pravastatine, toute cause secondaire d'hypercholestérolémie doit être éliminée et les patients doivent être soumis à un régime hypocholestérolémiant standard qui doit être poursuivi pendant toute la durée du traitement.

    Ce médicament est administré par voie orale, en une prise par jour, de préférence le soir.

    • Enfants et adolescents (8-18 ans) avec une hypercholestérolémie familiale hétérozygote La dose recommandée est de 10 à 40 mg par jour entre 14 et 18 ans (pour les filles et adolescentes en âge de procréer, Cf. rubrique "Grossesse et allaitement" ; pour les résultats de l'étude Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). Il n'y a pas de données cliniques chez l'enfant de moins de 8 ans.

    Avant de débuter un traitement par pravastatine, toute cause secondaire d'hypercholestérolémie doit être éliminée et les patients doivent être soumis à un régime hypocholestérolémiant standard qui doit être poursuivi pendant toute la durée du traitement.

    Ce médicament est administré par voie orale, en une prise par jour, de préférence le soir.

    • Enfants et adolescents (8-18 ans) avec une hypercholestérolémie familiale hétérozygote La dose recommandée est de 10 à 20 mg une fois par jour entre 8 et 13 ans, des doses supérieures à 20 mg n'ayant pas été étudiées dans cette population (pour les résultats de l'étude Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). Il n'y a pas de données cliniques chez l'enfant de moins de 8 ans.