Veratran (clotiazépam)

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Clotiazepam

  • Dosages

    10 mg5 mg

  • Formes galéniques

    comprimé sécablecomprimé

  • Classe Thérapeutique

    N05BA - DERIVES DE LA BENZODIAZEPINE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser veratran ?

  • Traitement symptomatique

  • Dans les formes severes

  • Dans les formes invalidantes

  • Traitement preventif

  • Traitement curatif

    Illustration consindications

    Quelles sont les contre-indications de veratran ?

    • Apnee du sommeil syndrome

    • Glaucome a angle ferme

    • Hypersensibilite

      • Hypersensibilite a l'un des excipients
      • Hypersensibilite alprazolam
      • Hypersensibilite benzodiazepines
      • Hypersensibilite bromazepam
      • Hypersensibilite chlordiazepoxide
      • Hypersensibilite clobazam
      • Hypersensibilite clonazepam
      • Hypersensibilite clorazepate
      • Hypersensibilite clotiazepam
      • Hypersensibilite croisee
      • Hypersensibilite diazepam
      • Hypersensibilite estazolam
      • Hypersensibilite ethyle loflazepate
      • Hypersensibilite flumazenil
      • Hypersensibilite flunitrazepam
      • Hypersensibilite flurazepam
      • Hypersensibilite loprazolam
      • Hypersensibilite lorazepam
      • Hypersensibilite lormetazepam
      • Hypersensibilite medazepam
      • Hypersensibilite midazolam
      • Hypersensibilite nitrazepam
      • Hypersensibilite nordazepam
      • Hypersensibilite oxazepam
      • Hypersensibilite prazepam
      • Hypersensibilite temazepam
      • Hypersensibilite tetrazepam
      • Hypersensibilite tofisopam
      • Hypersensibilite triazolam
    • Insuffisance hepatique

      • Insuffisance hepatique severe maladie
    • Insuffisance respiratoire

      • Insuff respiratoire severe
    • Myasthenie

    • Nourrisson

    • Nouveau-ne

    • Porphyrie cutanee

    • Porphyrie hepatique

      • Porphyrie hepatique maladie
    • Anomalie metabolisme galactose

    • Deficit en lactase

    • Hypersensibilite

      • Hypersensibilite galactose (intolerance)
      • Hypersensibilite glucose (intolerance)
      • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Regime sans galactose

    • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

      • Hypersensibilite galactose (intolerance)
      • Hypersensibilite glucose (intolerance)
      • Hypersensibilite lactose (intolerance)
      • Syndrome malabsorption glucose/galactose
    • Agitation

    • Agressivite

    • Alcoolisme chronique

      • Alcoolisme chronique atcd personnel
    • Atteinte hepatique

    • Autre traitement en cours

      • Trt par opiace / opioide
    • Dependance a une substance psychoactive

      • Dependance subst psychoactive atcd perso
    • Enfant

    • Epilepsie

    • Exposition a une temperature extreme

    • Insuffisance cardiaque

    • Insuffisance hepatique

      • Insuffisance hepatique legere maladie
      • Insuffisance hepatique moderee maladie
    • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance respiratoire

      • Insuff respiratoire chronique
      • Insuff respiratoire legere
      • Insuff respiratoire moderee
    • Mode d'administration particulier

      • Traitement repete
    • Pathologie cerebrale

    • Quel que soit le terrain

    • Sujet age

    • Trouble comportemental

    • Trouble psychotique / psychose

    • Agitation

    • Agressivite

    • Alcoolisme chronique

      • Alcoolisme chronique atcd personnel
    • Atteinte hepatique

    • Autre traitement en cours

      • Trt par benzodiazepine
      • Trt par opiace / opioide
    • Dependance a une substance psychoactive

      • Dependance subst psychoactive atcd perso
    • Enfant

    • Epilepsie

    • Exposition a une temperature extreme

    • Insuffisance cardiaque

    • Insuffisance hepatique

      • Insuffisance hepatique legere maladie
      • Insuffisance hepatique moderee maladie
    • Insuffisance renale chronique

    • Mode d'administration particulier

      • Traitement repete
    • Pathologie cerebrale

    • Quel que soit le terrain

    • Sujet age

    • Trouble comportemental

    • Trouble psychotique / psychose

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de veratran ?

    SEVERE(S)
    • agitation
    • anorexie
    • anxiete
    • appetit perte
    • areflexie
    • cephalee
    • coma
    • confusion mentale
    • convulsion
    • deces mortalite
    • dependance
    • depression
    • depression myocardique
    • douleur abdominale
    • dyspepsie
    • faiblesse musculaire
    • fragilite emotionnelle
    • hallucination
    • hypersudation
    • hypnose
    • hypotension arterielle
    • insomnie
    • irritabilite
    • myalgie
    • nausee vomissement
    • palpitations
    • paresthesie
    • personnalite trouble
    • sensibilisation
    • syndrome de sevrage
    • tendance tentative suicidaire
    • tolerance accoutumance
    • tremblement
    • trouble psychocomportemental
    • vertige etourdissement
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • alopecie
    • anaphylaxie
    • apnee
    • arret respiratoire
    • bradycardie
    • bradypnee
    • bronchospasme asthme
    • choc anaphylactique
    • cycle menstruel irregulier
    • depression respiratoire
    • dysovulation
    • dyspnee
    • eruption cutanee
    • erytheme
    • erytheme polymorphe
    • gynecomastie
    • hypersecretion voie respiratoire sup
    • hypoxie
    • impuissance
    • laryngospasme
    • libido trouble
    • lyell syndrome
    • oedeme de quincke angioedeme
    • prurit
    • reaction allergique
    • stevens johnson syndrome
    • tachycardie
    • trouble sexuel
    • urticaire
    MODERE(S)
    • agressivite
    • alat modification
    • amnesie
    • asat modification
    • asthenie
    • ataxie
    • atteinte hepatique
    • bradypsychie
    • cauchemar
    • conscience trouble
    • delire
    • diplopie
    • dyskinesie
    • dystonie
    • euphorie
    • hyperactivite
    • ictere
    • lethargie
    • memoire trouble
    • mouvement anormal
    • nervosite
    • paranoia
    • psychose
    • sensation ebrieuse
    • somnolence diurne
    • soumission chimique
    • trouble onirique
    • vigilance trouble
    • vision alteration
    • vision floue
    MINEUR(S) OU MODERE(S)
    • appetit augmentation
    • hypotonie musculaire
    • leucopenie
    • secheresse buccale
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      VERATRAN 10 mg, comprimé sécable

      plaquette(s) thermoformée(s) PVC-aluminium de 30 comprimé(s)

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 3,06
    • Illustration de la forme galénique

      VERATRAN 5 mg, comprimé

      plaquette(s) thermoformée(s) PVC-aluminium de 30 comprimé(s)

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 2,33
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de veratran ?

      Réservé à l'adulte.

      • Dose

      Dans tous les cas, initier le traitement à la dose efficace la plus faible et ne pas dépasser la dose maximale.

      La posologie habituelle chez l'adulte est de 10 à 30 mg par 24 heures.

      • Durée

      Le traitement doit être aussi bref que possible. L'indication sera réévaluée régulièrement, surtout en l'absence de symptômes. La durée globale du traitement ne devrait pas excéder 8 à 12 semaines pour la majorité des patients, y compris la période de réduction de la posologie (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi"). Dans certains cas, il pourra être nécessaire de prolonger le traitement au delà des périodes préconisées. Ceci suppose des évaluations précises et répétées de l'état du patient.

      Réservé à l'adulte.

      • Dose

      Dans tous les cas, initier le traitement à la dose efficace la plus faible et ne pas dépasser la dose maximale.

      La posologie habituelle chez l'adulte est de 10 à 30 mg par 24 heures.

      • Durée

      Le traitement doit être aussi bref que possible. L'indication sera réévaluée régulièrement, surtout en l'absence de symptômes.

      Prévention et traitement du delirium tremens et des autres manifestations du sevrage alcoolique : traitement bref de l'ordre de 8 à 10 jours.

      Réservé à l'adulte.

      • Dose

      Dans tous les cas, initier le traitement à la dose efficace la plus faible et ne pas dépasser la dose maximale.

      La posologie habituelle chez l'adulte est de 10 à 30 mg par 24 heures.

      Chez le sujet âgé, l'insuffisant rénal ou hépatique : il est recommandé de diminuer la posologie, de moitié par exemple.

      • Durée

      Le traitement doit être aussi bref que possible. L'indication sera réévaluée régulièrement, surtout en l'absence de symptômes. La durée globale du traitement ne devrait pas excéder 8 à 12 semaines pour la majorité des patients, y compris la période de réduction de la posologie (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

      Dans certains cas, il pourra être nécessaire de prolonger le traitement au delà des périodes préconisées. Ceci suppose des évaluations précises et répétées de l'état du patient.

      Réservé à l'adulte.

      • Dose

      Dans tous les cas, initier le traitement à la dose efficace la plus faible et ne dépasser la dose maximale.

      La posologie habituelle chez l'adulte est de 10 à 30 mg par 24 heures.

      Chez le sujet âgé, l'insuffisant rénal ou hépatique : il est recommandé de diminuer la posologie, de moitié par exemple.

      • Durée

      Le traitement doit être aussi bref que possible. L'indication sera réévaluée régulièrement, surtout en l'absence de symptômes.

      Prévention et traitement du delirium tremens et des autres manifestations du sevrage alcoolique : traitement bref de l'ordre de 8 à 10 jours.