Vfend (voriconazole)

Médicaments à base de voriconazole :

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Voriconazole

  • Dosages

    40 mg/ml200 mg50 mg

  • Formes galéniques

    poudre pour suspension buvablepoudre pour solution pour perfusioncomprimé pelliculé

  • Classe Thérapeutique

    J02AC - DERIVES TRIAZOLES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser vfend ?

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de vfend ?

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de vfend ?

Rare (< 1%)

  • acouphene / bourdonnement d'oreille
  • acuite visuelle modification
  • arthrite
  • atrophie du nerf optique
  • blepharite
  • champ visuel anomalie
  • chloropsie
  • cornee opacite
  • corticosurrenale trouble
  • crise oculogyre
  • cyanopsie
  • diplopie
  • dorsalgie
  • dyschromatopsie
  • hemeralopie
  • hemorragie oculaire
  • hemorragie retinienne
  • hyperamylasemie
  • hyperlipasemie
  • hyperthyroidie
  • hypoacousie / surdite
  • hypothyroidie
  • insuffisance surrenalienne
  • nevrite optique
  • oedeme papillaire
  • oscillopsie
  • pancreatite aigue
  • periostite
  • photophobie
  • photopsie / phosphene
  • sclerite / episclerite
  • scotome
  • vision alteration
  • vision corps flottants / myodesopsie
  • vision floue
  • xanthopsie

Fréquent (> 1%)

  • agitation
  • agranulocytose
  • akathisie
  • alat modification
  • alopecie
  • anaphylaxie
  • anemie
  • anurie
  • anxiete
  • aplasie medullaire
  • arythmie
  • asat modification
  • asthenie
  • ataxie
  • atteinte hepatique
  • atteinte renale
  • bilirubine modification
  • bloc auriculo ventriculaire
  • bradycardie
  • cancer cutane
  • carcinome epidermoide cutane
  • cephalee
  • cheilite
  • cholecystite
  • cholestase
  • civd (coag intravascul disseminee)
  • colite pseudomembraneuse
  • conduction trouble
  • confusion mentale
  • constipation
  • convulsion
  • deces / mortalite
  • depression
  • depression respiratoire
  • dermatite
  • diarrhee
  • douleur / oppression thoracique
  • douleur abdominale
  • dress syndrome
  • duodenite
  • dysgueusie
  • dyspepsie
  • dyspnee
  • eczema
  • electrocardiogramme modification
  • encephalopathie
  • encephalopathie hepatique
  • enterite
  • eosinophilie
  • eruption cutanee
  • eruption maculo-papuleuse
  • erytheme
  • erytheme maculaire
  • erytheme pigmente fixe
  • erytheme polymorphe
  • erythrodermie / dermatite exfoliative
  • extrasystole
  • fibrillation ventriculaire
  • fievre
  • frisson
  • gamma gt modification
  • gastrite
  • gingivite
  • glossite
  • hallucination
  • hematurie
  • hepatite
  • hepatite fulminante
  • hepatomegalie
  • hypercholesterolemie
  • hypercreatininemie
  • hyperpigmentation
  • hypertonie musculaire
  • hyperuremie / hyperazotemie
  • hypoesthesie
  • hypoglycemie
  • hypokaliemie
  • hyponatremie
  • hypoplasie medullaire
  • hypotension arterielle
  • hypoxie
  • ictere
  • insomnie
  • insuffisance hepatique
  • insuffisance renale aigue
  • insuffisance respiratoire
  • keratose
  • lactico-deshydrogenase modification
  • langue oedeme
  • leucopenie
  • lithiase biliaire
  • lyell syndrome
  • lymphadenopathie
  • lymphangite
  • macrocytose
  • mouvement anormal
  • nausee vomissement
  • necrose tubulaire renale
  • nephrite interstitielle
  • neuropathie peripherique
  • neutropenie
  • nystagmus
  • oedeme aigu du poumon
  • oedeme cerebral
  • oedeme de la muqueuse buccale
  • oedeme de quincke / angioedeme
  • oedeme facial
  • oedeme periorbitaire
  • oedeme peripherique
  • oedeme pulmonaire
  • oligurie
  • pancytopenie
  • paresthesie
  • peritonite
  • phosphatase alcaline modification
  • photosensibilisation medicamenteuse
  • polyradiculonevrite / guillain barre
  • porphyrie
  • proteinurie
  • prurit
  • psoriasis
  • purpura
  • raideur de la nuque
  • reaction allergique
  • sinusite
  • somnolence diurne
  • stevens johnson syndrome
  • syncope
  • syndrome extrapyramidal
  • syndrome grippal
  • syndrome lupique
  • syndrome parkinsonien
  • tachycardie
  • tetanie
  • thrombocytopenie
  • thrombophlebite
  • torsade de pointe
  • toxidermie bulleuse / pemphigus
  • tremblement
  • tumeur cutanee
  • urticaire
  • vertige / etourdissement
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    VFEND 40 mg/ml, poudre pour suspension buvable

    1 flacon(s) polyéthylène haute densité (PEHD) de 45 g avec fermeture de sécurité enfant avec gobelet(s) doseur(s) avec seringue(s) pour administration orale avec adaptateur(s) pour flacon

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 436,30
  • Illustration de la forme galénique

    VFEND 200 mg, poudre pour solution pour perfusion

    1 flacon(s) en verre

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    VFEND 200 mg, comprimé pelliculé

    plaquette(s) thermoformée(s) PVC-aluminium de 14 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 219,42
  • Illustration de la forme galénique

    VFEND 50 mg, comprimé pelliculé

    plaquette(s) thermoformée(s) PVC-aluminium de 28 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 120,34
Illustration posology

Quelle est la posologie de vfend ?

Les perturbations électrolytiques telles qu'une hypokaliémie, une hypomagnésémie et une hypocalcémie doivent être surveillées et corrigées, si nécessaire, avant le début et pendant le traitement par voriconazole (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

Ce médicament est disponible en comprimés pelliculés dosés à 50 mg et 200 mg, en poudre pour solution pour perfusion dosée à 200 mg et en poudre pour suspension buvable dosée à 40 mg/ml.

  • Adultes

Le traitement doit être débuté avec la dose de charge spécifique de la forme intraveineuse ou celle de la forme orale de voriconazole, afin d'obtenir le premier jour des concentrations plasmatiques proches de l'état d'équilibre. Compte tenu de la biodisponibilité orale élevée (96 % ; voir rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"), le relais par la forme orale peut se faire quand le tableau clinique le permettra.

Des informations détaillées sur les recommandations posologiques figurent dans les données suivantes :

Dose de charge (pendant les 24 premières heures) - voie intraveineuse : 6 mg/kg toutes les 12 heures

Dose de charge (pendant les 24 premières heures) - voie orale - patients de moins de 40 kg (*) : 200 mg toutes les 12 heures

Dose d'entretien (après les 24 premières heures) - voie intraveineuse : 4 mg/kg deux fois par jour

Dose d'entretien (après les 24 premières heures) - voie orale - patients de moins de 40 kg (*) : 100 mg deux fois par jour

(*) fait référence aux patients âgés de 15 ans et plus.

  • Durée du traitement

La durée du traitement doit être la plus courte possible en fonction de la réponse clinique et mycologique observée chez le patient. Une exposition au long cours au voriconazole sur une durée supérieure à 180 jours (6 mois) nécessite une évaluation attentive du rapport bénéfice-risque (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacodynamiques").

  • Adaptation de la dose (Adultes)

Si la réponse du patient n'est pas suffisante, la dose d'entretien peut être augmentée. Chez les patients de moins de 40 kg, la dose orale peut être augmentée à 150 mg deux fois par jour.

Si les patients ne tolèrent pas le traitement à ces doses plus fortes, réduire la dose orale par paliers de 50 mg pour revenir à la dose d'entretien de 100 mg deux fois par jour chez les patients de moins de 40 kg.

  • Prophylaxie chez les Adultes et les Enfants

La prophylaxie doit être instaurée le jour de la greffe et peut être administrée jusqu'à 100 jours après celle-ci. Elle doit être aussi courte que possible, sa durée dépendant du risque de développement d'une infection fongique invasive (IFI), défini par une neutropénie ou une immunosuppression. Elle ne peut être poursuivie jusqu'à 180 jours après la greffe qu'en cas d'immunosuppression persistante ou de réaction du greffon contre l'hôte (GVHD) (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

  • Posologie La posologie recommandée pour la prophylaxie est la même que pour le traitement dans les groupes d'âges respectifs. Voir les données de traitement ci-dessus.

  • Durée de la prophylaxie La sécurité d'emploi et l'efficacité du voriconazole utilisé au-delà de 180 jours n'ont pas été étudiées de manière adéquate dans les essais cliniques.

L'utilisation du voriconazole en prophylaxie pendant plus de 180 jours (6 mois) nécessite une évaluation attentive du rapport bénéfice-risque (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacodynamiques").

  • Les instructions suivantes s'appliquent à la fois au traitement curatif et à la prophylaxie
  • Adaptation posologique Pour une utilisation prophylactique, les adaptations posologiques ne sont pas recommandées en cas d'efficacité insuffisante ou d'événements indésirables liés au traitement. En cas d'événements indésirables liés au traitement, l'arrêt du voriconazole et le recours à d'autres agents antifongiques doivent être envisagés (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables").

  • Adaptations posologiques en cas de co-administration La phénytoïne peut être administrée simultanément au voriconazole si la dose d'entretien du voriconazole est augmentée de 100 à 200 mg par voie orale, deux fois par jour chez les patients de moins de 40 kg, voir rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Interactions".

L'association du voriconazole avec la rifabutine doit si possible être évitée. Cependant, si l'association est absolument nécessaire, la dose d'entretien du voriconazole peut être augmentée de 100 à 200 mg par voie orale, deux fois par jour chez les patients de moins de 40 kg, voir rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Interactions".

L'efavirenz peut être administré simultanément au voriconazole si la dose d'entretien du voriconazole est augmentée à 400 mg toutes les 12 heures et si la dose d'efavirenz est diminuée de 50 %, soit à 300 mg une fois par jour. Lorsque le traitement par voriconazole est arrêté, la dose initiale d'efavirenz doit être rétablie (voir rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Interactions").

  • Sujets âgés

Aucune adaptation de la posologie n'est nécessaire chez les patients âgés (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Insuffisance rénale

La pharmacocinétique du voriconazole administré par la voie orale n'est pas modifiée en cas d'insuffisance rénale. Par conséquent, aucune adaptation posologique n'est nécessaire pour l'administration orale chez les patients présentant une insuffisance rénale légère à sévère (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

Le voriconazole est hémodialysé à une clairance de 121 ml/min. Une hémodialyse de quatre heures n'élimine pas une quantité suffisante de voriconazole pour justifier une adaptation posologique.

Les perturbations électrolytiques telles qu'une hypokaliémie, une hypomagnésémie et une hypocalcémie doivent être surveillées et corrigées, si nécessaire, avant le début et pendant le traitement par voriconazole (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

Ce médicament est disponible en comprimés pelliculés dosés à 50 mg et 200 mg, en poudre pour solution pour perfusion dosée à 200 mg et en poudre pour suspension buvable dosée à 40 mg/ml.

  • Adultes

Le traitement doit être débuté avec la dose de charge spécifique de la forme intraveineuse ou celle de la forme orale de voriconazole, afin d'obtenir le premier jour des concentrations plasmatiques proches de l'état d'équilibre. Compte tenu de la biodisponibilité orale élevée (96 % ; voir rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"), le relais par la forme orale peut se faire quand le tableau clinique le permettra.

Des informations détaillées sur les recommandations posologiques figurent dans les données suivantes :

Dose de charge (pendant les 24 premières heures) - voie intraveineuse : 6 mg/kg toutes les 12 heures

Dose de charge (pendant les 24 premières heures) - voie orale - patients de 40 kg et plus : 400 mg toutes les 12 heures

Dose d'entretien (après les 24 premières heures) - voie intraveineuse : 4 mg/kg deux fois par jour

Dose d'entretien (après les 24 premières heures) - voie orale - patients de 40 kg et plus : 200 mg deux fois par jour

  • Pour les adolescents (de 12 à 14 ans et > ou = 50 kg ; de 15 à 17 ans sans condition de poids)

La dose de voriconazole est la même que chez les adultes.

  • Durée du traitement

La durée du traitement doit être la plus courte possible en fonction de la réponse clinique et mycologique observée chez le patient. Une exposition au long cours au voriconazole sur une durée supérieure à 180 jours (6 mois) nécessite une évaluation attentive du rapport bénéfice-risque (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacodynamiques").

  • Adaptation de la dose (Adultes)

Si la réponse du patient n'est pas suffisante, la dose d'entretien peut être augmentée à 300 mg deux fois par jour pour l'administration orale.

Si les patients ne tolèrent pas le traitement à ces doses plus fortes, réduire la dose orale par paliers de 50 mg pour revenir à la dose d'entretien de 200 mg deux fois par jour.

  • Prophylaxie chez les Adultes et les Enfants

La prophylaxie doit être instaurée le jour de la greffe et peut être administrée jusqu'à 100 jours après celle-ci. Elle doit être aussi courte que possible, sa durée dépendant du risque de développement d'une infection fongique invasive (IFI), défini par une neutropénie ou une immunosuppression. Elle ne peut être poursuivie jusqu'à 180 jours après la greffe qu'en cas d'immunosuppression persistante ou de réaction du greffon contre l'hôte (GVHD) (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

  • Posologie La posologie recommandée pour la prophylaxie est la même que pour le traitement dans les groupes d'âges respectifs. Voir les données de traitement ci-dessus.

  • Durée de la prophylaxie La sécurité d'emploi et l'efficacité du voriconazole utilisé au-delà de 180 jours n'ont pas été étudiées de manière adéquate dans les essais cliniques.

L'utilisation du voriconazole en prophylaxie pendant plus de 180 jours (6 mois) nécessite une évaluation attentive du rapport bénéfice-risque (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacodynamiques").

  • Les instructions suivantes s'appliquent à la fois au traitement curatif et à la prophylaxie
  • Adaptation posologique Pour une utilisation prophylactique, les adaptations posologiques ne sont pas recommandées en cas d'efficacité insuffisante ou d'événements indésirables liés au traitement. En cas d'événements indésirables liés au traitement, l'arrêt du voriconazole et le recours à d'autres agents antifongiques doivent être envisagés (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables").

  • Adaptations posologiques en cas de co-administration La phénytoïne peut être administrée simultanément au voriconazole si la dose d'entretien du voriconazole est augmentée de 100 à 200 mg par voie orale, deux fois par jour chez les patients de moins de 40 kg, voir rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Interactions".

L'association du voriconazole avec la rifabutine doit si possible être évitée. Cependant, si l'association est absolument nécessaire, la dose d'entretien du voriconazole peut être augmentée de 100 à 200 mg par voie orale, deux fois par jour chez les patients de moins de 40 kg, voir rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Interactions".

L'efavirenz peut être administré simultanément au voriconazole si la dose d'entretien du voriconazole est augmentée à 400 mg toutes les 12 heures et si la dose d'efavirenz est diminuée de 50 %, soit à 300 mg une fois par jour. Lorsque le traitement par voriconazole est arrêté, la dose initiale d'efavirenz doit être rétablie (voir rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Interactions").

  • Sujets âgés

Aucune adaptation de la posologie n'est nécessaire chez les patients âgés (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Insuffisance rénale

La pharmacocinétique du voriconazole administré par la voie orale n'est pas modifiée en cas d'insuffisance rénale. Par conséquent, aucune adaptation posologique n'est nécessaire pour l'administration orale chez les patients présentant une insuffisance rénale légère à sévère (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

Le voriconazole est hémodialysé à une clairance de 121 ml/min. Une hémodialyse de quatre heures n'élimine pas une quantité suffisante de voriconazole pour justifier une adaptation posologique.

Les perturbations électrolytiques telles qu'une hypokaliémie, une hypomagnésémie et une hypocalcémie doivent être surveillées et corrigées, si nécessaire, avant le début et pendant le traitement par voriconazole (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

Ce médicament est disponible en comprimés pelliculés dosés à 50 mg et 200 mg, en poudre pour solution pour perfusion dosée à 200 mg et en poudre pour suspension buvable dosée à 40 mg/ml.

  • Durée du traitement

La durée du traitement doit être la plus courte possible en fonction de la réponse clinique et mycologique observée chez le patient. Une exposition au long cours au voriconazole sur une durée supérieure à 180 jours (6 mois) nécessite une évaluation attentive du rapport bénéfice-risque (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacodynamiques").

  • Pour les adolescents (de 12 à 14 ans et > ou = 50 kg ; de 15 à 17 ans sans condition de poids)

La dose de voriconazole est la même que chez les adultes.

  • Prophylaxie chez les Adultes et les Enfants

La prophylaxie doit être instaurée le jour de la greffe et peut être administrée jusqu'à 100 jours après celle-ci. Elle doit être aussi courte que possible, sa durée dépendant du risque de développement d'une infection fongique invasive (IFI), défini par une neutropénie ou une immunosuppression. Elle ne peut être poursuivie jusqu'à 180 jours après la greffe qu'en cas d'immunosuppression persistante ou de réaction du greffon contre l'hôte (GVHD) (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

  • Posologie La posologie recommandée pour la prophylaxie est la même que pour le traitement dans les groupes d'âges respectifs. Voir les données de traitement ci-dessus.

  • Durée de la prophylaxie La sécurité d'emploi et l'efficacité du voriconazole utilisé au-delà de 180 jours n'ont pas été étudiées de manière adéquate dans les essais cliniques.

L'utilisation du voriconazole en prophylaxie pendant plus de 180 jours (6 mois) nécessite une évaluation attentive du rapport bénéfice-risque (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacodynamiques").

  • Sujets âgés

Aucune adaptation de la posologie n'est nécessaire chez les patients âgés (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Insuffisance hépatique

Il est recommandé d'utiliser les doses de charge standards mais de diviser par deux la dose d'entretien chez les patients atteints d'une cirrhose hépatique légère à modérée (Child-Pugh A et B) recevant du voriconazole (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

Le voriconazole n'a pas été étudié chez les patients atteints d'une cirrhose hépatique chronique sévère (Child-Pugh C).

On ne dispose que de données limitées sur la sécurité du voriconazole chez les patients présentant des valeurs anormales aux tests de la fonction hépatique (aspartate aminotransférase (ASAT), alanine aminotransférase (ALAT), phosphatase alcaline (PA) ou bilirubine totale > 5 fois la limite supérieure de la normale).

Le voriconazole a été associé à des élévations des résultats des tests de la fonction hépatique et à des signes cliniques de lésions hépatiques, comme l'ictère et doit être utilisé chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique sévère seulement si les bénéfices attendus sont supérieurs aux risques encourus. Les patients atteints d'une insuffisance hépatique doivent être étroitement surveillés en raison de la toxicité du médicament (Cf. rubrique "Effets indésirables").

Les perturbations électrolytiques telles qu'une hypokaliémie, une hypomagnésémie et une hypocalcémie doivent être surveillées et corrigées, si nécessaire, avant le début et pendant le traitement par voriconazole (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

Ce médicament est disponible en comprimés pelliculés dosés à 50 mg et 200 mg, en poudre pour solution pour perfusion dosée à 200 mg et en poudre pour suspension buvable dosée à 40 mg/ml.

  • Durée du traitement

La durée du traitement doit être la plus courte possible en fonction de la réponse clinique et mycologique observée chez le patient. Une exposition au long cours au voriconazole sur une durée supérieure à 180 jours (6 mois) nécessite une évaluation attentive du rapport bénéfice-risque (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacodynamiques").

  • Enfants (de 2 à < 12 ans) et jeunes adolescents de poids faible (de 12 à 14 ans et < 50 kg)

Pour les jeunes adolescents de poids faible (de 12 à 14 ans et < 50 kg), la dose de voriconazole doit être la même que pour les enfants car le métabolisme du voriconazole dans cette population est plus proche de celui des enfants que de celui des adultes.

La posologie recommandée est la suivante :

Dose de charge (pendant les 24 premières heures) - voie intraveineuse : 9 mg/kg toutes les 12 heures

Dose de charge (pendant les 24 premières heures) - voie orale : non recommandée

Dose d'entretien (après les 24 premières heures) - voie intraveineuse : 8 mg/kg deux fois par jour

Dose d'entretien (après les 24 premières heures) - voie orale : 9 mg/kg deux fois par jour (dose maximale de 350 mg deux fois par jour)

Note Selon une analyse pharmacocinétique de population réalisée chez 112 enfants immunodéprimés âgés de 2 à < 12 ans et 26 adolescents immunodéprimés âgés de 12 ans à < 17 ans.

Il est recommandé d'initier le traitement par voie intraveineuse. La voie orale doit être envisagée uniquement après une amélioration clinique significative. Il doit être noté qu'une dose intraveineuse de 8 mg/kg conduira à une exposition au voriconazole environ 2 fois plus élevée qu'une dose orale de 9 mg/kg.

Ces recommandations posologiques orales chez les enfants sont basées sur des études dans lesquelles le voriconazole a été administré sous forme de poudre pour suspension buvable. La bioéquivalence entre la poudre pour suspension buvable et les comprimés n'a pas été étudiée dans une population pédiatrique. Compte tenu d'un temps de transit gastro-intestinal supposé limité chez les enfants, l'absorption des comprimés peut être différente chez les enfants par rapport aux patients adultes. Il est par conséquent recommandé d'utiliser la forme suspension buvable chez les enfants âgés de 2 à < 12 ans.

L'utilisation chez les enfants âgés de 2 à < 12 ans ayant une insuffisance hépatique ou rénale n'a pas été étudiée (Cf. rubriques "Effets indésirables" et "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Tous les autres adolescents (de 12 à 14 ans et > ou = 50 kg ; de 15 à 17 ans sans condition de poids)

La dose de voriconazole est la même que chez les adultes.

Si la réponse du patient au traitement est insuffisante, la posologie peut être augmentée par paliers de 1 mg/kg (ou par paliers de 50 mg si la dose orale maximale de 350 mg était utilisée initialement). Si le patient ne tolère pas le traitement, réduire la posologie par paliers de 1 mg/kg (ou par paliers de 50 mg si la dose orale maximale de 350 mg était utilisée initialement).

L'utilisation chez les enfants âgés de 2 à < 12 ans ayant une insuffisance hépatique ou rénale n'a pas été étudiée (Cf. rubriques "Effets indésirables" et "Propriétés pharmacocinétiques").

  • Prophylaxie chez les Adultes et les Enfants

La prophylaxie doit être instaurée le jour de la greffe et peut être administrée jusqu'à 100 jours après celle-ci. Elle doit être aussi courte que possible, sa durée dépendant du risque de développement d'une infection fongique invasive (IFI), défini par une neutropénie ou une immunosuppression. Elle ne peut être poursuivie jusqu'à 180 jours après la greffe qu'en cas d'immunosuppression persistante ou de réaction du greffon contre l'hôte (GVHD) (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

  • Posologie La posologie recommandée pour la prophylaxie est la même que pour le traitement dans les groupes d'âges respectifs. Voir les données de traitement ci-dessus.

  • Durée de la prophylaxie La sécurité d'emploi et l'efficacité du voriconazole utilisé au-delà de 180 jours n'ont pas été étudiées de manière adéquate dans les essais cliniques.

L'utilisation du voriconazole en prophylaxie pendant plus de 180 jours (6 mois) nécessite une évaluation attentive du rapport bénéfice-risque (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacodynamiques").

La sécurité et l'efficacité du voriconazole chez les enfants de moins de 2 ans n'ont pas été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites aux rubriques "Effets indésirables" et "Propriétés pharmacodynamiques" mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.