Vintene (valine / tyrosine / thréonine / sérine / proline / phénylalanine / ornithine / méthionine / lysine / leucine / l-tryptophane / isoleucine / histidine / glycine / cystéine / arginine / alanine / acide malique / acide glutamique / acide citrique / acide aspartique / acide acétique)

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Arginine, Acide Citrique, Tyrosine, Alanine, Histidine, Valine, Cysteine, Acide Malique, Serine, Ornithine, Lysine, L Tryptophane, Leucine, Acide Glutamique, Isoleucine, Phenylalanine, Methionine, Acide Aspartique, Proline, Acide Acetique, Glycine, Threonine

  • Dosages

    N/A

  • Formes galéniques

    solution injectable pour perfusion

  • Classe Thérapeutique

    B05BA - SOLUTIONS POUR NUTRITION PARENTERALE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser vintene ?

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de vintene ?

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de vintene ?

Rare (< 1%)

  • arthralgie
  • bilan azote modification
  • bronchospasme / asthme
  • choc anaphylactique
  • choc cardiogenique
  • depression respiratoire
  • deshydratation
  • hypertension arterielle
  • hypotension arterielle
  • myalgie
  • paleur
  • paresthesie
  • tachycardie

Fréquent (> 1%)

  • alat modification
  • anaphylaxie
  • asat modification
  • atteinte hepatique
  • bilirubine modification
  • cholecystite
  • cholestase
  • cirrhose
  • cyanose
  • douleur
  • embolie pulmonaire
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • fibrose hepatique
  • fievre
  • frisson
  • gamma gt modification
  • hyperammoniemie
  • hypercreatininemie
  • hyperphenylalaninemie
  • hypersudation
  • hypoxie
  • induration
  • insuffisance hepatique
  • irritation cutanee
  • lithiase biliaire
  • manifestation cutanee
  • nausee vomissement
  • necrose cutanee
  • oedeme
  • phlyctene / vesicule
  • phosphatase alcaline modification
  • prurit
  • reaction allergique
  • respiration trouble
  • retention hydrique
  • thrombophlebite
  • tremblement
  • tumefaction peripherique
  • urticaire

N/A

  • acidose metabolique
  • albuminurie
  • anemie
  • bouffee vasomotrice
  • cephalee
  • coagulation trouble
  • coma
  • dyspnee
  • glycosurie
  • hepatomegalie
  • hydroelectrolytique trouble
  • hyperglycemie
  • hyperlipidemie
  • hyperosmolarite
  • hyperuremie / hyperazotemie
  • hypervolemie
  • leucopenie
  • polydipsie
  • polyurie
  • proteinurie
  • steatose
  • surcharge circulatoire
  • thrombocytopenie
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    VINTENE, solution injectable pour perfusion

    1 flacon(s) en verre de 500 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de vintene ?

    La posologie dépend des besoins métaboliques du patient, en particulier des besoins en azote et sa capacité à métaboliser les constituants de ce médicament, de l'état clinique du patient, ainsi que de toute supplémentation administrée par voie parentérale.

    Chez l'adulte : les besoins azotés moyens sont de 0,16 g/kg/jour à 0,35 g/kg/jour (1 à 2 g d'acides aminés/kg/jour).

    Une supplémentation en électrolytes peut être indiquée en fonction des besoins spécifiques du patient.

    Des vitamines, des oligo-éléments et d'autres composants (y compris du glucose et des lipides) peuvent être ajoutés à la nutrition parentérale sur une base individuelle pour répondre aux besoins en nutriments et prévenir le développement de carences et de complications (Cf. rubrique "Incompatibilités").

    Cette solution ne contenant ni glucides, ni lipides, elle doit être supplémentée sur la base d'un apport calorique d'au moins 100 kcal pour un gramme d'azote, soit au moins 1000 kcal pour un flacon de 500 ml.

    L'administration concomitante d'une émulsion lipidique doit être envisagée en cas de nutrition parentérale prolongée afin de prévenir une carence (carence en acides gras essentiels).

    La posologie dépend des besoins métaboliques du patient, en particulier des besoins en azote et sa capacité à métaboliser les constituants de ce médicament, de l'état clinique du patient, ainsi que de toute supplémentation administrée par voie parentérale.

    Chez l'enfant: un apport de 0,30 à 0,40 g d'azote/kg/jour correspond à 15 ml à 20 ml/kg/jour de cette solution.

    Une supplémentation en électrolytes peut être indiquée en fonction des besoins spécifiques du patient.

    Des vitamines, des oligo-éléments et d'autres composants (y compris du glucose et des lipides) peuvent être ajoutés à la nutrition parentérale sur une base individuelle pour répondre aux besoins en nutriments et prévenir le développement de carences et de complications (Cf. rubrique "Incompatibilités").

    Cette solution ne contenant ni glucides, ni lipides, elle doit être supplémentée sur la base d'un apport calorique d'au moins 100 kcal pour un gramme d'azote, soit au moins 1000 kcal pour un flacon de 500 ml.

    L'administration concomitante d'une émulsion lipidique doit être envisagée en cas de nutrition parentérale prolongée afin de prévenir une carence (carence en acides gras essentiels).