Vitaros (alprostadil)

Médicaments à base de alprostadil :

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Alprostadil

  • Dosages

    300 microgrammes

  • Formes galéniques

    crème

  • Classe Thérapeutique

    G04BE - MEDICAMENTS UTILISES DANS LES TROUBLES DE L'ERECTION

Illustration indications

Indications - Quand utiliser vitaros ?

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de vitaros ?

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de vitaros ?

Rare (< 1%)

  • asthenie
  • bouffee vasomotrice
  • collapsus cardiovasculaire
  • congestion nasale
  • convulsion
  • crampe musculaire
  • douleur
  • douleur abdominale
  • douleur des extremites
  • ecchymoses
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • faiblesse musculaire
  • fievre
  • flush
  • frisson
  • hematome
  • hyperostose
  • hypersudation
  • infection des voies respiratoires
  • inflammation locale au point d'injection
  • irritation cutanee
  • malaise / lipothymie
  • mydriase
  • nausee vomissement
  • oedeme
  • oedeme cutaneomuqueux
  • paleur
  • polydipsie
  • prurit
  • reaction locale au point d'injection
  • saignement local au point d'injection
  • urticaire
  • vasodilatation arteriolaire
  • vasodilatation cutanee
  • vasodilatation peripherique

Fréquent (> 1%)

  • accident vasculaire cerebral
  • amnesie
  • anomalie appareil genital
  • apnee
  • arret cardiaque
  • arythmie
  • balanite
  • bradycardie
  • brulure locale
  • brulure vaginale
  • candidose
  • cephalee
  • civd (coag intravascul disseminee)
  • depression respiratoire
  • douleur penienne
  • douleur perineale
  • douleur testiculaire
  • dysurie
  • electroencephalogramme modification
  • erection trouble
  • extrasystole
  • hematurie
  • hemorragie uro-genitale
  • hemosiderose
  • hypercreatininemie
  • hyperesthesie
  • hypoesthesie
  • hypokaliemie
  • hypotension arterielle
  • hypotension arterielle orthostatique
  • infarctus du myocarde
  • infection urinaire
  • irritabilite
  • la peyronie maladie
  • miction trouble
  • muqueuse gastrique hypertrophie
  • occlusion gastrique
  • oedeme cutane
  • oedeme peripherique
  • paresthesie
  • picotement
  • pollakiurie
  • priapisme
  • prurit vulvaire
  • saignement / hemorragie
  • secheresse buccale
  • somnolence diurne
  • stenose uretrale
  • syncope
  • tachycardie
  • thrombocytopenie
  • trouble sexuel
  • trouble urinaire
  • trouble vasculaire peripherique
  • uretrite
  • vaginite
  • vertige / etourdissement

N/A

  • depression
  • diarrhee
  • selles molles
  • tachypnee
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    VITAROS 300 microgrammes, crème

    4 récipient(s) unidose(s) polypropylène polyéthylène de 100 mg

    • REMBOURSABLE : 15%
    • PRIX : 36,90
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de vitaros ?

    Cette crème est appliquée à l'extrémité du pénis.

    Cette crème existe en deux dosages de 200 et 300 microgrammes d'alprostadil dans 100 mg de crème. Cette crème doit être utilisée en fonction de ce qui est nécessaire pour obtenir une érection. Chaque récipient unidose Vitaros AccuDose est à usage unique et doit être éliminé comme il convient après utilisation. L'effet apparaît dans un délai de 5 à 30 minutes suivant l'administration. La durée de l'effet est d'environ 1 à 2 heures. Cependant, la durée effective est variable d'un patient à l'autre. Préalablement à toute auto-administration, chaque patient doit être formé à la technique d'administration de Vitaros par un professionnel de santé. La fréquence d'utilisation ne doit pas dépasser 2 à 3 utilisations par semaine, à raison d'une seule fois par tranche de 24 heures.

    La dose initiale doit être recommandée par un médecin. Une dose de départ de 300 microgrammes peut être envisagée, en particulier en cas de dysfonction érectile sévère, d'affection concomitante ou d'échec des inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (PDE5). Chez les patients présentant une mauvaise tolérance à la dose de 300 microgrammes se manifestant sous forme d'effets indésirables locaux, la posologie peut être diminuée à 200 microgrammes.

    Les patients doivent recevoir les instructions leur permettant de maîtriser la technique d'administration ; ils doivent être informés des effets indésirables possibles (sensations de vertige ou évanouissement, par exemple) et de la nécessité d'éviter toute utilisation de machines tant que leur bonne tolérance au produit n'est pas établie. Lors de l'étude clinique réalisée, le taux de sorties d'étude a été plus élevé dans le groupe traité à la dose de 300 microgrammes que dans celui traité à la dose de 200 microgrammes, étant respectivement de 30 % versus 20 %.