Informations générales

Indications et autres usages documentés

Contre-indications

Interactions

Effets indésirables

Conditions de prescription

Composition, prix et conditionnement

Posologie

Zarzio (filgrastim)

Médicaments à base de filgrastim :

Zarzio (filgrastim)

Informations générales

  • Nom DCI

  • Dosages

    48 MU/0,5 mL30 MU/0,5 mL

  • Formes galéniques

    solution injectable ou pour perfusion en seringue prérempliesolution injectable ou pour perfusion en seringue pré-remplie

  • Classe Thérapeutique

Indications et autres usages documentés

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Traitement au long cours

  • Dans les formes severes

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Traitement au long cours

  • Dans les formes severes

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Traitement au long cours

  • Dans les formes severes

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Apres chimiotherapie myelosuppressive

  • Chez le patient a risque

  • En cas de greffe de moelle osseuse

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Chez l'adulte

  • En alternative a une autre therapeutique

  • Dans les formes persistantes

  • Chez le patient infecte par le vih/sida

  • Chez l'adulte

Contre-indications

Contre-indication absolue

Utilisation déconseillée

Précautions d'emploi

Mise en garde

  • Allaitement

  • Grossesse

  • Leucemie

    • Leucemie myeloide chronique
  • Syndrome myelodysplasique

  • Intolerance genetique au fructose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite sorbitol (intolerance)
  • Adulte

    • Adulte de plus de 60 ans
  • Adulte jeune (15-17 ans)

    • Adulte de moins de 16 ans
  • Affection maligne

    • Cancer maladie
  • Atteinte respiratoire

  • Douleur

    • Douleur abdominale
    • Douleur thoracique
  • Drepanocytose / anemie falciforme

  • Dyspnee

  • Enfant

  • Examen radiologique et/ou endoscopie

  • Exposition a une temperature extreme

  • Fievre

  • Hemophilie

  • Hemoptysie

  • Hemorragie pulmonaire

  • Hypotension arterielle

  • Hypoxie

  • Immunisation

    • Titre d'anticorps
  • Infection

    • Infection opportuniste
  • Insuffisance respiratoire

  • Leucemie

    • Leucemie myeloide aigue
  • Leucocytose

  • Lymphome malin

  • Maladie hemorragique

  • Nephropathie glomerulaire

  • Neutropenie

    • Neutropenie auto-immune
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Oedeme

  • Osteoporose

  • Pneumopathie

    • Pneumopathie antecedent personnel
  • Pneumopathie infiltrative diffuse aigue

  • Proteinurie / albuminurie

    • Hypoalbuminemie
  • Quel que soit le terrain

  • Radiotherapie

  • Splenomegalie

  • Sujet age

  • Syndrome de fuite capillaire

  • Terrain hemorragique

  • Thrombopenie

  • Toux

  • Transplantation

    • Transpl cell souches hematopoietiques
    • Transplantation de moelle osseuse
  • Trouble de l'hemostase

  • Trouble de la coagulation

  • Trouble hematologique

  • Tumeur

    • Tumeur maligne
  • Von willebrand maladie

    Interactions

    Précautions d'emploi

    Mise en garde

    Pas de résultat

    Il n'existe aucune interaction pour ce médicament.

    Effets indésirables

    Fréquents

    Rares

    Fréquence indéterminée

    fréquent (> 1%)
    • alat modification
    • alopecie
    • anemie
    • anevrisme aortique
    • anorexie
    • appetit perte
    • arteriopathie
    • arthralgie
    • arthrite
    • asat modification
    • asthenie
    • atteinte cardiovasculaire
    • bronchite
    • cephalee
    • constipation
    • dermatite
    • dermatose aigue febrile neutrophilique syndrome de sweet
    • diarrhee
    • dorsalgie
    • douleur
    • douleur buccale
    • douleur cervicale
    • douleur des extremites
    • douleur locale au point dinjection
    • douleur oppression thoracique
    • douleur osseuse
    • eosinophilie
    • epistaxis
    • eruption cutanee
    • eruption maculo papuleuse
    • erytheme
    • fievre
    • gamma gt modification
    • goutte
    • hepatomegalie
    • hydrique perturbation
    • hyperleucocytose
    • hyperuremie hyperazotemie
    • hyperuricemie
    • hypoalbuminemie
    • hypoesthesie
    • hypoglycemie
    • hypokaliemie
    • infection des voies respiratoires
    • infection urinaire
    • inflammation de la muqueuse
    • insomnie
    • lactico deshydrogenase modification
    • leucemie aigue
    • mucite
    • myalgie
    • myasthenie
    • nausee vomissement
    • oedeme
    • oedeme peripherique
    • osteoporose
    • paresthesie
    • phosphatase alcaline modification
    • polyarthrite
    • reaction locale au point dinjection
    • septicemie
    • syndrome de fuite capillaire
    • syndrome myeloproliferatif
    • thrombocytopenie
    • thrombose veineuse
    • urticaire
    • vascularite
    • vertige etourdissement
    rare (< 1%)
    • anaphylaxie
    • anemie hemolytique
    • bouffee vasomotrice
    • bronchospasme asthme
    • choc anaphylactique
    • crise drepanocytaire
    • deces mortalite
    • depression respiratoire
    • douleur abdominale
    • douleur pharyngolaryngee
    • dyspnee
    • dysurie
    • epanchement pleural
    • erytheme noueux
    • fibrose pulmonaire
    • glomerulonephrite
    • gorge irritation
    • hematurie
    • hemolyse
    • hemoptysie
    • hemorragie intrapulmonaire
    • hypotension arterielle
    • hypoxie
    • infiltrat pulmonaire
    • insuffisance respiratoire
    • laryngite
    • lyell syndrome necrolyse epidermique toxique net
    • oedeme de quincke angioedeme
    • oedeme pulmonaire
    • pharyngite
    • pneumonie
    • pneumopathie interstitielle diffuse
    • prurit
    • pyodermite phagedenique
    • reaction allergique
    • reaction du greffon contre lhote gvhd
    • rupture splenique
    • splenomegalie
    • stevens johnson syndrome
    • toux
    • trouble urinaire
    Fréquence non précisée
    • sans info sur effets surdosage

    Conditions de prescription et de délivrance

    En bref

    Médicament à prescription initiale hospitalière trimestrielle
    • Support de prescription

      Ordonnance hospitalière établie par tout prescripteur

    • Durée de validité de la prescription initiale hospitalière

      3 mois

    • Durée maximale de prescription

      3 mois

    Liste des présentations disponibles

    • ZARZIO 48 MU/0,5 mL, solution injectable ou pour perfusion en seringue préremplie

      1 seringue(s) préremplie(s) en verre de 0,5 ml avec aiguille(s)

      • REMBOURSABLE : 100%
      • PRIX : 111,63
    • ZARZIO 30 MU/0,5 mL, solution injectable ou pour perfusion en seringue pré-remplie

      1 seringue(s) préremplie(s) en verre de 0,5 ml avec aiguille(s)

      • REMBOURSABLE : 100%
      • PRIX : 69,16

      Posologie

      Le traitement par le filgrastim ne doit être administré qu'après avis d'un centre d'oncologie ayant l'expérience de l'utilisation des G-CSF et de l'hématologie, et disposant des équipements diagnostiques nécessaires.

      Ce médicament est disponible aux doses de 30 MU/0,5 ml et 48 MU/0,5 ml.

      • Après chimiothérapie cytotoxique

      La dose recommandée est de 0,5 MU/kg/jour (5 microgrammes/kg/jour). La première injection de ce médicament doit être effectuée au plus tôt 24 heures après la fin de la chimiothérapie cytotoxique. Lors des essais cliniques randomisés, la dose utilisée était de 23 MU/m2/jour (230 mcirogrammes/m2/jour ,soit 4,0 à 8,4 microgrammes/kg/jour) par voie sous-cutanée.

      L'administration quotidienne de ce médicament doit être poursuivie jusqu'à ce que le nadir du nombre de neutrophiles soit dépassé et que ce nombre soit revenu à une valeur normale. Après traitement par une chimiothérapie validée dans les tumeurs solides, les lymphomes et les leucémies lymphoïdes, la durée nécessaire de traitement par ce médicament peut aller jusqu'à 14 jours. Après traitement d'induction et de consolidation pour une leucémie aiguë myéloïde, la durée de traitement peut être significativement plus longue (jusqu'à 38 jours) selon le type, la dose et le schéma de chimiothérapie cytotoxique utilisés.

      Chez les patients traités par chimiothérapie cytotoxique, une augmentation transitoire du nombre des neutrophiles est typiquement observée, 1 ou 2 jours après le début du traitement par ce médicament. Cependant, pour obtenir une réponse durable, il faut continuer le traitement par ce médicament jusqu'à ce que la date attendue du nadir soit dépassée et que le nombre des neutrophiles se soit normalisé. Il n'est pas recommandé d'interrompre prématurément le traitement avant la date attendue du nadir.

      • Patients âgés Les essais cliniques du filgrastim ont inclus un nombre réduit de patients âgés. Cependant, aucune étude spécifique n'ayant été réalisée dans cette population de patients, aucune recommandation concernant la posologie ne peut, en conséquence, être faite.

      • Patients présentant une insuffisance rénale/hépatique Les études du filgrastim chez les patients présentant une insuffisance rénale ou hépatique sévère démontrent que les profils pharmacocinétique et pharmacodynamique sont similaires à ceux observés chez les sujets normaux. Aucun ajustement posologique n'est nécessaire dans ces conditions.

      • Utilisation pédiatrique en cancérologie Soixante-cinq pour cent des patients étudiés dans l'essai sur la NCS étaient âgés de moins de 18 ans. L'efficacité du traitement est apparue clairement pour ce groupe qui comportait essentiellement des patients atteints de neutropénie congénitale. Il n'est pas apparu de différence dans le profil de tolérance chez les patients pédiatriques traités pour une NCS.

      Les données issues des études cliniques effectuées en pédiatrie indiquent que l'innocuité et l'efficacité du filgrastim sont comparables chez les adultes et les enfants recevant des chimiothérapies cytotoxiques.

      Les doses recommandées chez l'enfant sont identiques à celles préconisées chez l'adulte après une chimiothérapie cytotoxique myélosuppressive.