Depuis que j’utilise Posos, je me rends compte à quel point le Vidal est laborieux !

Mardi 12 janvier 2021

Juliette Tréhou est en dernière année d'internat de médecine et nous parle de son utilisation de Posos dans sa pratique quotidienne.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Juliette Trehou et je suis interne en dernière année de médecine générale, je suis actuellement en stage Prat niveau 2 et j’ai commencé à remplacer depuis le mois de Janvier.

À quelle fréquence utilisez-vous Posos ?

J’utilise désormais Posos quotidiennement et je dois avouer que cela m’a été très utile pendant mon stage praticien, c’est vraiment là que j’ai commencé à utiliser l’outil régulièrement.

Quelles fonctionnalités de Posos vous servent le plus ?

Ce que j’utilise le plus, c’est la fonctionnalité des alternatives thérapeutiques pour des traitements mal tolérés. Je trouve que c’est très bien fait et très pratique à utiliser.

Par exemple, nous nous en sommes servis pour un patient chez qui le Sterdex ne suffisait pas pour le traitement d’un chalazion. Nous avons prescrit un équivalent, le Maxidol, que je ne connaissais pas et que je n’aurais clairement pas proposé sans l’aide de Posos.

Je me sers également beaucoup du guide Effets Indésirables. En effet, en tant que médecin, nous avons beaucoup de patients qui viennent nous voir en se plaignant d’effets secondaires liés à des médicaments. Sur Posos.co, il me suffit de taper le symptôme, le médicament et j’ai tout de suite la réponse. C’est très rapide et c’est un vrai plus dans notre pratique.

Pour vous faire une petite comparaison, avant, j’utilisais beaucoup le Vidal pour faire mes recherches. Mais depuis que j’utilise Posos, je me rends compte à quel point le Vidal en question est laborieux ! Tout d’abord, il y a énormément de mots et ce n’est vraiment pas facile de cliquer sur les différentes sources pour avoir la posologie, les effets indésirables, … Cela se présente sous forme de tableaux et on ne peut pas rechercher par effets secondaires, ce qui rend l’utilisation beaucoup plus complexe. Avec Posos, ça n’a rien à voir, en quelques clics, j’ai mes réponses.

Un autre cas pratique sur lequel Posos vous a aidée ?

Oui, c’était il y a quelques temps, un patient consultait pour gynécomastie alors qu’il était sous Adenuric-Simvastatine-Seresta-Esomeprazole. Très rapidement, mon confrère et moi avons pensé à un effet secondaire du traitement. Nous sommes allés sur Posos pour taper le nom des quatre médicaments + l’effet indésirable « gynécomastie ».

En 1 clic, nous avons su que l’Ésomeprazole et le Seresta pouvaient être là l’origine des symptômes. Nous avons donc arrêté les deux traitements. Un mois après, nous avons revu le patient qui avait repris de lui-même l’Ésomeprazole car il avait eu des brûlures d’estomac. La gynécomastie avait régressé malgré tout et c’est en effet le Seresta qui en était la cause puisqu’il avait été introduit le plus récemment.

Nous sommes allés sur Posos pour taper le nom des quatre médicaments + l’effet indésirable « gynécomastie ». En 1 clic, on a su que l’Ésomeprazole et le Seresta pouvaient être la cause.

En quoi Posos vous aide dans votre quotidien de médecin ?

J’utilise désormais Posos régulièrement pendant mes consultations. C’est très facile d’aller faire une recherche dans l’outil et ce n’est pas comme aller chercher sur Google, je sais que sur Posos je vais avoir une réponse fiable et vérifiée. C’est aussi la sécurité de mon patient que j’assure ! Et c’est très rapide, quand on a une idée, quand il s’agit d’effets secondaires des médicaments, je sais directement dans quel guide je dois aller et je ne me pose pas trop de question.

C’est très facile d’aller faire une recherche dans Posos.co et ce n’est pas comme aller chercher sur Google, je sais que sur Posos je vais avoir une réponse fiable et vérifiée.

Madame Juliette Tréhou n’a aucun lien d’intérêt avec Posos.

S'inscrire gratuitement