Allopurinol (allopurinol)

Médicaments à base de allopurinol :

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser allopurinol ?

    • Traitement curatif

    • Traitement preventif

    • Traitement preventif

    • Associer a un regime adapte

    • Chez le patient hyperuricemique

    • Chez le patient hyperuricurique

        • Dans les formes symptomatiques

        • Dans les formes primitives

        • Dans les formes secondaires

        Illustration consindications

        Quelles sont les contre-indications de allopurinol ?

        • Allergie alimentaire

          • Allergie au ble
        • Autre traitement en cours

          • Trt par azathioprine
          • Trt par mercaptopurine
        • Enfant

          • Enfant de moins de 6 ans
        • Goutte

          • Crise de goutte
        • Hypersensibilite

          • Hypersensibilite a l'un des excipients
          • Hypersensibilite allopurinol
          • Hypersensibilite amidon de ble/gluten
        • Maladie coeliaque/intolerance au gluten

        • Nourrisson

        • Nouveau-ne

        • Anomalie metabolisme galactose

        • Autre traitement en cours

          • Trt par ciclosporine
          • Trt par cytostatique
          • Trt par didanosine
          • Trt par vidarabine
        • Deficit en lactase

        • Hypersensibilite

          • Hypersensibilite galactose (intolerance)
          • Hypersensibilite glucose (intolerance)
          • Hypersensibilite lactose (intolerance)
        • Regime sans galactose

        • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

          • Hypersensibilite galactose (intolerance)
          • Hypersensibilite glucose (intolerance)
          • Hypersensibilite lactose (intolerance)
          • Syndrome malabsorption glucose/galactose
        • Dysfonctionnement thyroidien

        • Hemopathie maligne

        • Hypertension arterielle

        • Insuffisance cardiaque

        • Insuffisance hepatique

        • Insuffisance renale chronique

        • Lesch-nyhan syndrome

        • Lithiase xanthique

        • Lymphome malin

        • Quel que soit le terrain

        • Atteinte cutanee

        • Dress syndrome

        • Erythrodermie generalisee

        • Groupe ethnique

          • Population chinoise han
          • Population thailandaise
        • Hypertension arterielle

        • Insuffisance cardiaque

        • Insuffisance hepatique

        • Insuffisance renale chronique

        • Lithiase xanthique

        • Quel que soit le terrain

        • Sujet age

        • Terrain allergique

        Illustration side-effect

        Quels sont les effets indésirables de allopurinol ?

        SEVERE(S)
        • arthralgie
        • atteinte cardiovasculaire
        • atteinte pulmonaire
        • lymphocytose
        • lymphome
        • myalgie
        • oedeme des membres inferieurs
        • oedeme facial
        • oedeme peripherique
        • pancreatite aigue
        • splenomegalie
        • ulceration colon
        • vascularite
        MODERE(S) OU SEVERE(S)
        • adenopathie
        • alopecie
        • atteinte hepatique
        • atteinte renale
        • deces mortalite
        • depigmentation
        • desquamation
        • douleur
        • dress syndrome
        • eruption cutanee
        • eruption maculo papuleuse
        • erytheme
        • erytheme pigmente fixe
        • exantheme
        • fievre
        • goutte
        • hematurie
        • hyperuremie hyperazotemie
        • hyperuricemie
        • insuffisance renale aigue
        • lithiase renale
        • lyell syndrome necrolyse epidermique toxique net
        • nephrite interstitielle
        • oedeme
        • oedeme de quincke angioedeme
        • phlyctene vesicule
        • prurit
        • stevens johnson syndrome
        • toxidermie bulleuse pemphigus
        MODERE(S)
        • acuite visuelle modification
        • alat modification
        • angor
        • asat modification
        • bilan thyroidien perturbation
        • bradycardie
        • cataracte
        • champ visuel anomalie
        • cholangite
        • cholestase
        • diabete
        • dorsalgie
        • erection trouble
        • gynecomastie
        • hepatite
        • hepatomegalie
        • hyperlipidemie
        • hypertension arterielle
        • ictere
        • necrose hepatique
        • oligurie
        • retinopathie
        • sterilite secondaire
        • vision floue
        MINEUR(S)
        • agranulocytose
        • anaphylaxie
        • anemie
        • aplasie medullaire
        • asthenie
        • ataxie
        • cephalee
        • choc anaphylactique
        • coma
        • constipation
        • convulsion
        • depression
        • diarrhee
        • douleur abdominale
        • eosinophilie
        • epigastralgie
        • erythroblastopenie
        • furonculose
        • hematemese
        • hyperleucocytose
        • leucopenie
        • lymphadenopathie
        • malaise lipothymie
        • nausee vomissement
        • neuropathie peripherique
        • neutropenie
        • pancytopenie
        • paralysie
        • paresthesie
        • polynucleose neutrophile
        • somnolence diurne
        • steatorrhee
        • stomatite
        • thrombocytopenie
        • vertige etourdissement
        Illustration general

        Liste des présentations disponibles

        • Illustration de la forme galénique

          ALLOPURINOL SUN 200 mg, comprimé

          plaquette(s) PVC PVDC aluminium de 28 comprimé(s)

          • REMBOURSABLE : 65%
          • PRIX : 2,69
        • Illustration de la forme galénique

          ALLOPURINOL ZENTIVA 100 mg, comprimé

          plaquette(s) PVC PVDC aluminium de 28 comprimé(s)

          • REMBOURSABLE : 65%
          • PRIX : 2,19
        • Illustration de la forme galénique

          ALLOPURINOL EG 300 mg, comprimé

          plaquette(s) thermoformée(s) PVC-aluminium de 28 comprimé(s)

          • REMBOURSABLE : 65%
          • PRIX : 3,06
          Illustration posology

          Quelle est la posologie de allopurinol ?

          La posologie usuelle doit être déterminée en fonction de l'uricémie qui doit être régulièrement contrôlée.

          Afin de limiter le risque de toxidermie grave, le traitement doit être débuté à une posologie initiale de 100 mg/jour, qui sera progressivement augmentée tous les 1 à 2 mois jusqu'à atteindre la dose permettant le maintien de l'uricémie en dessous de 420 micromoles/litre (70 mg/litre).

          Chez l'adulte, la posologie usuelle varie de 2 à 10 mg/kg/jour soit 100 à 200 mg par jour dans les cas légers, 300 à 600 mg par jour dans les cas modérés ou 700 à 900 mg par jour dans les cas sévères.

          Il est recommandé avant la prescription de rechercher une insuffisance rénale, notamment chez les sujets plus âgés. L'allopurinol et ses métabolites sont excrétés par les reins ; une insuffisance rénale peut provoquer une rétention du médicament et/ou de ses métabolites avec comme conséquence un allongement des demi-vies plasmatiques.

          Ce médicament existe sous forme de dosages à 100, 200 et 300 mg.

          La posologie usuelle doit être déterminée en fonction de l'uricémie qui doit être régulièrement contrôlée.

          Afin de limiter le risque de toxidermie grave, le traitement doit être débuté à une posologie initiale de 100 mg/jour, qui sera progressivement augmentée tous les 1 à 2 mois jusqu'à atteindre la dose permettant le maintien de l'uricémie en dessous de 420 micromoles/l (70 mg/l).

          • Population pédiatrique

          Chez l'enfant, la posologie usuelle varie de 10 à 20 mg/kg/jour sans dépasser la dose de 400 mg par jour fractionnée en 3 prises.

          • Sujets âgés et Insuffisants rénaux

          Il est recommandé avant la prescription de rechercher une insuffisance rénale, notamment chez les sujets plus âgés. L'allopurinol et ses métabolites sont excrétés par les reins ; une insuffisance rénale peut provoquer une rétention du médicament et/ou de ses métabolites avec comme conséquence un allongement des demi-vies plasmatiques.

          La posologie doit être adaptée en fonction de la clairance de la créatinine.

          Les valeurs suivantes indiquent la dose maximale préconisée en fonction de la clairance de la créatinine : . 80 < Cl Cr < 100 ml/min : dose maximale préconisée 300 mg/jour, . 40 < Cl Cr < 80 ml/min : dose maximale préconisée 200 mg/jour. . 20 < Cl Cr < 40 ml/min : dose maximale préconisée 100 mg/jour. . Cl Cr < 20 ml/min : dose maximale préconisée 100 mg/1 jour sur 2.

          La posologie doit être ajustée de façon à maintenir l'uricémie dans la zone souhaitée.

          Si des infrastructures sont disponibles pour suivre les concentrations plasmatiques d'oxypurinol, la dose doit être ajustée pour maintenir les taux plasmatiques d'oxypurinol en-dessous de 100 micromoles/litre (15,2 mg/litre).

          • Dialyse

          Chez l'insuffisant rénal dialysé, la prescription d'allopurinol est généralement inutile du fait de l'épuration d'acide urique par la dialyse. Dans des cas exceptionnels où ce traitement apparaît cependant nécessaire, l'allopurinol pourra être donné à la fin des séances d'hémodialyse sans dépasser la dose de 200 mg par séance.

          Ce médicament existe sous forme de dosages à 100 mg, 200 mg et 300 mg qui peuvent être mieux adaptés.

          • Posologie en cas d'insuffisance hépatique

          Des doses réduites doivent être utilisées chez les patients atteints d'insuffisance hépatique.

          Il est recommandé de contrôler périodiquement la fonction hépatique, en particulier au début du traitement.

          Voie orale. L'allopurinol doit être pris par voie orale une fois par jour.

          • Population pédiatrique (jusqu'à 15 ans) 10 à 20 mg/kg de poids corporel/jour sans dépasser la dose maximale de 400 mg par jour, fractionnés en 3 prises. L'allopurinol est rarement indiqué chez l'enfant excepté en cas de pathologie maligne, en particulier en cas de leucémie et dans certains troubles enzymatiques, par exemple syndrome de Lesch-Nyhan.

          • Recommandations posologiques en cas de troubles rénaux : Du fait de l'excrétion de l'allopurinol et de ses métabolites par le rein, une altération de la fonction rénale peut donc entraîner la rétention de la molécule et/ou de ses métabolites. Les demi-vies plasmatiques peuvent alors être prolongées. La posologie doit être adaptée en fonction de la clairance de la créatinine selon le schéma suivant : Clairance de la créatinine : > 20 ml/min . Posologie : Posologie usuelle

          En cas d'insuffisance rénale, il faut veiller à utiliser la dose maximale de 100 mg/jour lors de l'instauration du traitement. Une augmentation de la dose ne doit être envisagée que si l'uricémie ou l'uraturie n'est pas diminuée de manière satisfaisante. En cas d'insuffisance rénale grave, il peut être préférable d'utiliser une dose inférieure à 100 mg/jour ou d'espacer les doses de 100 mg de plus d'un jour. S'il est possible d'assurer un suivi de la concentration plasmatique d'oxipurinol, la posologie doit être adaptée de façon à maintenir les concentrations plasmatiques d'oxipurinol en dessous de 100 micromoles/litre (15,2 microgrammes/ml).

          • Posologie en cas d'insuffisance hépatique : La posologie devra être réduite chez l'insuffisant hépatique. Il est recommandé de contrôler périodiquement la fonction hépatique, en particulier au début du traitement.

          • Traitement des pathologies associées à une production élevée d'urate (par ex., néoplasmes, syndrome de Lesch-Nyhan) :

          Il est recommandé de corriger l'hyperuricémie et/ou l'hyperuraturie existantes par l'allopurinol avant d'initier le traitement par les cytotoxiques. Il est important d'assurer une hydratation adéquate afin de maintenir une diurèse optimale et accroître ainsi la solubilité de l'urate urinaire/acide urique par alcalinisation de l'urine. La posologie de l'allopurinol doit être aussi faible que possible.

          En cas de néphropathie urique ou d'une autre pathologie affectant la fonction rénale, suivre les recommandations posologiques du paragraphe "Recommandations posologiques en cas de troubles rénaux".

          Ces recommandations permettront de réduire le risque de dépôt de xanthine et/ou d'oxipurinol susceptible de compliquer le tableau clinique (cf. rubriques "Interactions" et "Effets indésirables").

          Conseil pour la surveillance : la posologie doit être adaptée en fonction de l'uricémie et l'uraturie qui doivent être contrôlées régulièrement.

          Voie orale. L'allopurinol doit être pris par voie orale une fois par jour.

          • Adulte : L2 à 10 mg/kg de poids corporel/jour soit 100 à 200 mg par jour dans les cas légers, 300 à 600 mg par jour dans les cas modérés ou 700 à 900 mg par jour dans les cas sévères. Le traitement par allopurinol doit être instauré à faible dose, par exemple 100 mg/jour, afin de réduire le risque d'effets indésirables ; une augmentation de la dose ne doit être envisagée que si l'uricémie n'est pas diminuée de manière satisfaisante. Une prudence particulière s'impose en cas d'altération de la fonction rénale (voir Recommandations posologiques en cas de troubles rénaux).

          • Sujets âgés : IIl n'y a pas de recommandations posologiques particulières à l'exception de l'utilisation de la plus faible dose assurant une diminution satisfaisante de l'uricémie. Voir les recommandations du paragraphe « Recommandations posologiques en cas de troubles rénaux".(Cf. également rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

          • Insuffisance rénale : Du fait de l'excrétion de l'allopurinol et de ses métabolites par le rein, une altération de la fonction rénale peut donc entraîner la rétention de la molécule et/ou de ses métabolites. Les demi-vies plasmatiques peuvent alors être prolongées. La posologie doit être adaptée en fonction de la clairance de la créatinine selon le schéma suivant : Clairance de la créatinine : > 20 ml/min . Posologie : Posologie usuelle

          En cas d'insuffisance rénale, il faut veiller à utiliser la dose maximale de 100 mg/jour lors de l'instauration du traitement. Une augmentation de la dose ne doit être envisagée que si l'uricémie ou l'uraturie n'est pas diminuée de manière satisfaisante. En cas d'insuffisance rénale grave, il peut être préférable d'utiliser une dose inférieure à 100 mg/jour ou d'espacer les doses de 100 mg de plus d'un jour. S'il est possible d'assurer un suivi de la concentration plasmatique d'oxipurinol, la posologie doit être adaptée de façon à maintenir les concentrations plasmatiques d'oxipurinol en dessous de 100 micromoles/litre (15,2 microgrammes/ml).

          • Insuffisance hépatique : La posologie devra être réduite chez l'insuffisant hépatique. Il est recommandé de contrôler périodiquement la fonction hépatique, en particulier au début du traitement.

          Conseil pour la surveillance : La posologie doit être adaptée en fonction de l'uricémie et l'uraturie qui doivent être contrôlées régulièrement.

          Voie orale. L'allopurinol doit être pris par voie orale une fois par jour.

          • Insuffisance rénale : Du fait de l'excrétion de l'allopurinol et de ses métabolites par le rein, une altération de la fonction rénale peut donc entraîner la rétention de la molécule et/ou de ses métabolites. Les demi-vies plasmatiques peuvent alors être prolongées. La posologie doit être adaptée en fonction de la clairance de la créatinine selon le schéma suivant :

          Clairance de la créatinine : > 20 ml/min . Posologie : Posologie usuelle Clairance de la créatinine : 10-20 ml/min . Posologie : 100-200 mg par jour Clairance de la créatinine : < 10 ml/min . Posologie : 100 mg/jour ou augmentation de l'intervalle entre 2 prises

          En cas d'insuffisance rénale, il faut veiller à utiliser la dose maximale de 100 mg/jour lors de l'instauration du traitement. Une augmentation de la dose ne doit être envisagée que si l'uricémie ou l'uraturie n'est pas diminuée de manière satisfaisante. En cas d'insuffisance rénale grave, il peut être préférable d'utiliser une dose inférieure à 100 mg/jour ou d'espacer les doses de 100 mg de plus d'un jour. S'il est possible d'assurer un suivi de la concentration plasmatique d'oxipurinol, la posologie doit être adaptée de façon à maintenir les concentrations plasmatiques d'oxipurinol en dessous de 100 µmol/litre (15,2 microgrammes/ml).

          • Recommandations posologiques en cas d'hémodialyse : L'allopurinol et ses métabolites sont éliminés lors d'une hémodialyse. Si la fréquence de dialyse est de deux à trois séances par semaine, il convient d'utiliser un schéma posologique alternatif en administrant 300 à 400 mg d'allopurinol immédiatement après chaque dialyse, sans autre administration entre les séances.

          • Insuffisance hépatique : La posologie devra être réduite chez l'insuffisant hépatique. Il est recommandé de contrôler périodiquement la fonction hépatique, en particulier au début du traitement.

          Conseil pour la surveillance : La posologie doit être adaptée en fonction de l'uricémie et l'uraturie qui doivent être contrôlées régulièrement.