Alyostal venin de guepe vespula (venin de guêpe)

Médicaments à base de venin de guêpe :

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Venin De Guepe

  • Dosages

    550 microgrammes110 microgrammes

  • Formes galéniques

    poudre et solvant pour solution injectable

  • Classe Thérapeutique

    V01AA - EXTRAITS D'ALLERGENES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser alyostal venin de guepe vespula ?

  • Usage diagnostic et/ou exploration

  • Chez le nourrisson a partir de 24 mois

  • Chez l'enfant

  • Chez l'adulte

  • Chez le nourrisson a partir de 24 mois

  • Chez l'enfant

  • Chez l'adulte

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de alyostal venin de guepe vespula ?

  • Asthme

    • Asthme non controle
    • Asthme severe
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
  • Maladie autoimmune

    • Maladie autoimmune maladie
  • Mode d'administration particulier

    • Voie intraveineuse
  • Nourrisson

    • Nourrisson de moins de 24 mois
  • Nouveau-ne

  • Reaction inhabituelle piqure hymenoptere

  • Grossesse

  • Affection maligne

  • Asthme

    • Asthme controle
  • Atteinte cardiovasculaire

  • Atteinte respiratoire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par antidepresseur tricyclique
    • Trt par betabloquant
    • Trt par imao
    • Trt par inhibiteur enzyme conversion
  • Deficit immunitaire

    • Deficit immunitaire acquis (vih)
  • Exposition a une temperature extreme

  • Maladie autoimmune

    • Maladie autoimmune en remission
  • Mastocytose cutanee

  • Pathologie coronarienne

  • Quel que soit le terrain

  • Tumeur

    • Tumeur maligne
  • Affection maligne

  • Asthme

    • Asthme controle
  • Atteinte cardiovasculaire

  • Atteinte respiratoire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par antidepresseur tricyclique
    • Trt par betabloquant
    • Trt par imao
    • Trt par inhibiteur enzyme conversion
  • Deficit immunitaire

    • Deficit immunitaire acquis (vih)
  • Exposition a une temperature extreme

  • Maladie autoimmune

    • Maladie autoimmune en remission
  • Mastocytose cutanee

  • Pathologie coronarienne

  • Quel que soit le terrain

  • Tumeur

    • Tumeur maligne
Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de alyostal venin de guepe vespula ?

MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • asthenie
  • bronchospasme asthme
  • choc anaphylactique
  • collapsus cardiovasculaire
  • conjonctivite
  • dyspnee
  • erytheme
  • fievre
  • malaise lipothymie
  • oedeme larynge aigu
  • prurit
  • reaction allergique
  • rhinite
  • toux
  • urticaire
MODERE(S)
  • douleur locale au point dinjection
  • eruption maculo papuleuse
  • induration
  • oedeme cutane
  • reaction locale au point dinjection
MINEUR(S)
  • douleur abdominale
  • dyspepsie
  • nausee vomissement
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    ALYOSTAL VENIN DE GUEPE VESPULA 550 microgrammes, poudre et solvant pour solution injectable

    1 flacon(s) en verre - 1 flacon(s) en verre de 6 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    ALYOSTAL VENIN DE GUEPE VESPULA 110 microgrammes, poudre et solvant pour solution injectable

    1 flacon(s) en verre - 1 flacon(s) en verre de 1,1 ml

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 18,62
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de alyostal venin de guepe vespula ?

    L'utilisation de ce médicament doit être supervisée par un médecin expérimenté en allergologie et dans l'immunothérapie allergénique.

    • Posologie et mode d'administration
    • Utilisation pour le test diagnostique

    . Prick-test : la concentration usuelle utilisée est de 100 microg/ml.

    . Test par intradermoréaction : le test sera réalisé en injectant 0,05 ml d'une solution de venin diluée à 0,001 microg/ml par voie intradermique. En cas de réponse négative, répéter l'injection en utilisant une concentration 10 fois plus élevée et ceci jusqu'à obtention d'une réaction cutanée positive, sans dépasser une concentration maximale de 1 microg/ml. Dans certains cas, notamment pour des patients particulièrement sensibilisés au venin de guêpe, il est prudent de démarrer les tests à la concentration de 0,0001 microg/ml.

    Le patient sera gardé sous surveillance médicale pendant au moins 30 minutes après un test diagnostique.

    Les recommandations internationales préconisent de réaliser le test diagnostique au moins 2 semaines après la réaction à une piqûre afin d'éviter la possibilité d'un faux-négatif durant la période réfractaire. Néanmoins, la période réfractaire peut être plus longue. Par conséquent, si le test est négatif à la suite d'une réaction systémique consécutive à une piqûre de guêpe, il est préférable de répéter le test après 1 à 2 mois.

    • Population pédiatrique

    Les schémas de traitement préconisés sont identiques chez les adultes, adolescents et enfants de plus de 2 ans.

    Peu de données sont disponibles chez les enfants de moins de 5 ans.

    Le rapport bénéfice/risque devra être soigneusement évalué avant d'initier une immunothérapie au venin de guêpe chez un enfant de 2 à 5 ans.

    L'immunothérapie allergénique est contre-indiquée chez les enfants de moins de 2 ans (Cf.rubrique "Contre-indications").

    L'utilisation de ce médicament doit être supervisée par un médecin expérimenté en allergologie et dans l'immunothérapie allergénique sous surveillance stricte en milieu hospitalier.

    • Posologie et mode d'administration

    Utilisation pour l'immunothérapie allergénique

    Voie sous cutanée stricte.

    Ne PAS injecter par voie intraveineuse.

    Le produit sera injecté lentement par voie sous-cutanée sur la face externe du bras ou dans la région deltoïdienne, en prenant soin de ne pas faire une injection intra-veineuse (procéder à cet effet à une légère aspiration préalable qui peut être renouvelée tous les 0,5 ml au cours de l'injection lente).

    Avant chaque injection, vérifier soigneusement la nature de l'allergène utilisé, le dosage, le volume et la date de l'injection précédente (intervalle entre chaque injection).

    Le patient doit être gardé sous surveillance médicale pendant au minimum 30 minutes après chaque injection.

    Avertir le patient qu'il doit éviter les efforts physiques, les bains chauds, les repas copieux ou la prise d'alcool le jour de l'injection.

    La conduite de l'immunothérapie allergénique doit être régulièrement inscrite sur le carnet de suivi que doit conserver le patient.

    Schémas posologiques :

    L'immunothérapie allergénique par ce médicament comprend une phase d'initiation (augmentation progressive de doses) suivie d'une phase d'entretien.

    a. Phase d'initiation du traitement

    Le protocole pour atteindre la dose d'entretien sera adapté par un médecin expérimenté en allergologie, en fonction de l'état clinique et de la tolérance du patient. La progression des doses, le volume du produit injecté ainsi que la fréquence des injections sont fonction de la réactivité propre de chaque individu en tenant compte du fait que le risque de survenue d'effets indésirables systémiques est moins important avec une lente progression de doses.

    Quel que soit le protocole d'ascension de dose utilisé, l'initiation du traitement doit être réalisée sous surveillance stricte en milieu hospitalier.

    Les délais pour atteindre la dose d'entretien sont fonction de la méthode utilisée :

    • en quelques heures (Ultrarush) ou quelques jours (Rush),

    • en quelques semaines: schéma dit "cluster" ou méthode conventionnelle.

    Les schémas de progression de doses suivants sont issus de la littérature et ne sont proposés qu'à titre indicatif :

    PROTOCOLES

    • Jour : J 1 . Heure : 0 . ULTRA-RUSH : 0.1 . RUSH : - . CLUSTER : - . CONVENTIONNEL : -

    • Jour : J 1 . Heure : 0.5 . ULTRA-RUSH : 1 . RUSH : 0.01 . CLUSTER : - . CONVENTIONNEL : -

    • Jour : J 1 . Heure : 1 . ULTRA-RUSH : 10 . RUSH : 0.01 . CLUSTER : 0.001 . CONVENTIONNEL : 0.01

    • Jour : J 1 . Heure : 1.5 . ULTRA-RUSH : 20 . RUSH : 1 . CLUSTER : 0.01 . CONVENTIONNEL : 0.1

    • Jour : J 1 . Heure : 2.5 . ULTRA-RUSH : 30 . RUSH : 2 . CLUSTER : 1 . CONVENTIONNEL : -

    • Jour : J 1 . Heure : 3.5 . ULTRA-RUSH : 40 . RUSH : - . CLUSTER : - . CONVENTIONNEL : -

    • Jour : J 2 . Heure : 0 . ULTRA-RUSH : - . RUSH : 4 . CLUSTER : - . CONVENTIONNEL : -

    • Jour : J 2 . Heure : 1 . ULTRA-RUSH : - . RUSH : 8 . CLUSTER : - . CONVENTIONNEL : -

    • Jour : J 2 . Heure : 2 . ULTRA-RUSH : - . RUSH : 10 . CLUSTER : - . CONVENTIONNEL : -

    • Jour : J 2 . Heure : 3 . ULTRA-RUSH : - . RUSH : 20 . CLUSTER : - . CONVENTIONNEL : -

    • Jour : J 3 . Heure : 0 . ULTRA-RUSH : - . RUSH : 40 . CLUSTER : - . CONVENTIONNEL : -

    • Jour : J 3 . Heure : 1 . ULTRA-RUSH : - . RUSH : 60 . CLUSTER : - . CONVENTIONNEL : -

    • Jour : J 3 . Heure : 2 . ULTRA-RUSH : - . RUSH : 80 . CLUSTER : - . CONVENTIONNEL : -

    • Jour : J 4 . Heure : 0 . ULTRA-RUSH : - . RUSH : 100 . CLUSTER : - . CONVENTIONNEL : -

    • Jour : J 4 . Heure : 0 . ULTRA-RUSH : - . RUSH : 100 . CLUSTER : - . CONVENTIONNEL : -

    • Jour : J 8 . Heure : 0 . ULTRA-RUSH : - . RUSH : 100 . CLUSTER : 1 . CONVENTIONNEL : -

    • Jour : J 8 . Heure : 1 . ULTRA-RUSH : - . RUSH : - . CLUSTER : 5 . CONVENTIONNEL : 1

    • Jour : J 8 . Heure : 2 . ULTRA-RUSH : - . RUSH : - . CLUSTER : 10 . CONVENTIONNEL : 2

    • Jour : J 15 . Heure : 0 . ULTRA-RUSH : 50 . RUSH : 100 . CLUSTER : 20 . CONVENTIONNEL : 4

    • Jour : J 15 . Heure : 1 . ULTRA-RUSH : 50 . RUSH : 100 . CLUSTER : 30 . CONVENTIONNEL : 8

    • Jour : J 22 . Heure : 0 . ULTRA-RUSH : - . RUSH : - . CLUSTER : 50 . CONVENTIONNEL : 10

    • Jour : J 22 . Heure : 1 . ULTRA-RUSH : - . RUSH : - . CLUSTER : 50 . CONVENTIONNEL : 20

    • Jour : J 29 . Heure : - . ULTRA-RUSH : - . RUSH : 100 . CLUSTER : 100 . CONVENTIONNEL : 40

    • Jour : J 36 . Heure : - . ULTRA-RUSH : - . RUSH : - . CLUSTER : 100 . CONVENTIONNEL : 60

    • Jour : J 43 ou J 45 . Heure : - . ULTRA-RUSH : 100 . RUSH : 100 . CLUSTER : - . CONVENTIONNEL : 80

    • Jour : J 50 . Heure : - . ULTRA-RUSH : - . RUSH : - . CLUSTER : - . CONVENTIONNEL : 100

    • Jour : J 57 . Heure : - . ULTRA-RUSH : - . RUSH : - . CLUSTER : - . CONVENTIONNEL : 100

    • Jour : J 64 . Heure : - . ULTRA-RUSH : - . RUSH : - . CLUSTER : 100 . CONVENTIONNEL : -

    • Jour : J 71 ou J 75 . Heure : - . ULTRA-RUSH : 100 . RUSH : 100 . CLUSTER : - . CONVENTIONNEL : 100

    • Jour : J 85 . Heure : - . ULTRA-RUSH : - . RUSH : - . CLUSTER : - . CONVENTIONNEL : 100

    • Jour : J 92 . Heure : - . ULTRA-RUSH : - . RUSH : - . CLUSTER : 100 . CONVENTIONNEL : -

    • Jour : J 99 ou J 105 . Heure : - . ULTRA-RUSH : 100 . RUSH : 100 . CLUSTER : - . CONVENTIONNEL : -

    • Jour : J 106 . Heure : - . ULTRA-RUSH : - . RUSH : - . CLUSTER : - . CONVENTIONNEL : 100

    b. Phase de traitement d'entretien :

    La dose d'entretien préconisée est de 100 microg d'extrait de venin. Elle peut être augmentée à 200 microg pour des patients insuffisamment protégés par 100 microg. Elle peut être inférieure en fonction de la tolérance du patient.

    La dose d'entretien est injectée toutes les 4 semaines au cours de la première année et toutes les 4 à 6 semaines les années suivantes.

    L'immunothérapie allergénique peut être poursuivie pendant 3 à 5 ans, ou plus longtemps dans certains cas.

    Interruption de traitement ou dépassement des délais recommandés entre 2 injections (sans lien avec la survenue d'effets secondaires) :

    L'immunothérapie allergénique nécessite le strict respect du protocole.

    En cas d'interruption du traitement, il n'est pas défini de protocole précis pour la reprise du traitement.

    Le médecin prescripteur adaptera les modalités de reprise du traitement en fonction de chaque cas clinique et de la durée écoulée depuis la dernière injection. Une phase de reprise progressive peut être nécessaire pour revenir à la dose d'entretien.

    Une surveillance stricte en milieu hospitalier est requise lors de la reprise du traitement.

    Diminution de la dose préconisée en cas d'effet indésirable local : diamètre maximum de la papule

    • Enfants / Adolescents : < 5 cm
    • Adultes : < 8 cm . Diminution de la dose recommandée : Continuer le traitement normalement selon le protocole

    • Enfants / Adolescents : 5 - 7 cm

    • Adultes : 8 - 12 cm . Diminution de la dose recommandée : Répéter la dernière dose injectée

    • Enfants / Adolescents : 7 - 12 cm

    • Adultes : 12 - 20 cm . Diminution de la dose recommandée : Réduire la dose à la dose précédant celle-ci

    • Enfants / Adolescents : 12 - 17 cm

    • Adultes : > 20 cm . Diminution de la dose recommandée :Réduire la dose à la 2ème dose précédant celle-ci

    • Enfants / Adolescents : > 17 cm

    • Adultes : - . Diminution de la dose recommandée : Réduire la dose à la 3ème dose précédant celle-ci

    Ces réactions locales au point d'injection sont fréquentes mais elles ne sont pas prédictives d'une réaction générale. Un traitement anti-histaminique pris quelques heures avant l'injection peut aider à réduire leur apparition.

    Il est recommandé de remonter les doses ensuite et de se rapprocher de la dose thérapeutique.

    • Population pédiatrique

    Les schémas de traitement préconisés sont identiques chez les adultes, adolescents et enfants de plus de 2 ans.

    Peu de données sont disponibles chez les enfants de moins de 5 ans.

    Le rapport bénéfice/risque devra être soigneusement évalué avant d'initier une immunothérapie au venin de guêpe chez un enfant de 2 à 5 ans.

    L'immunothérapie allergénique est contre-indiquée chez les enfants de moins de 2 ans (Cf.rubrique "Contre-indications").