Ansatipine (rifabutine)

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    150 mg

  • Formes galéniques

    gélule

  • Classe Thérapeutique

    J04AB - ANTIBIOTIQUES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser ansatipine ?

  • Traitement preventif

  • Chez le patient infecte par le vih/sida

  • En cas de resistance a un autre trt

  • Dans les formes multiresistantes

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de ansatipine ?

  • Autre traitement en cours

    • Trt par dasabuvir
    • Trt par doravirine
    • Trt par elbasvir
    • Trt par glecaprevir
    • Trt par grazoprevir
    • Trt par isavuconazole
    • Trt par ledipasvir
    • Trt par lurasidone
    • Trt par midostaurine
    • Trt par ombitasvir
    • Trt par paritaprevir
    • Trt par pibrentasvir
    • Trt par rilpivirine
    • Trt par saquinavir
    • Trt par velpatasvir
  • Enfant

    • Enfant de moins de 6 ans
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite alfentanil
    • Hypersensibilite aminoglutethimide
    • Hypersensibilite biperidene
    • Hypersensibilite bupivacaine
    • Hypersensibilite carpipramine
    • Hypersensibilite clopamide
    • Hypersensibilite crizotinib
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite cyproheptadine
    • Hypersensibilite desloratadine
    • Hypersensibilite dihexyverine
    • Hypersensibilite diphemanil
    • Hypersensibilite diphenoxylate
    • Hypersensibilite dipyridamole
    • Hypersensibilite domperidone
    • Hypersensibilite donepezil
    • Hypersensibilite ebastine
    • Hypersensibilite encainide
    • Hypersensibilite fentanyl
    • Hypersensibilite fexofenadine
    • Hypersensibilite flavoxate
    • Hypersensibilite flecainide
    • Hypersensibilite haloperidol
    • Hypersensibilite ifenprodil
    • Hypersensibilite irinotecan
    • Hypersensibilite ketotifene
    • Hypersensibilite lenalidomide
    • Hypersensibilite levobupivacaine
    • Hypersensibilite levocabastine
    • Hypersensibilite loperamide
    • Hypersensibilite loratadine
    • Hypersensibilite mepivacaine
    • Hypersensibilite methylphenidate
    • Hypersensibilite metopimazine
    • Hypersensibilite miglitol
    • Hypersensibilite minoxidil
    • Hypersensibilite naratriptan
    • Hypersensibilite paliperidone
    • Hypersensibilite pancuronium
    • Hypersensibilite paroxetine
    • Hypersensibilite penfluridol
    • Hypersensibilite periciazine
    • Hypersensibilite pethidine
    • Hypersensibilite pimozide
    • Hypersensibilite pipamperone
    • Hypersensibilite piperidine derives
    • Hypersensibilite pipotiazine
    • Hypersensibilite pizotifene
    • Hypersensibilite pomalidomide
    • Hypersensibilite prucalopride
    • Hypersensibilite raloxifene
    • Hypersensibilite remifentanil
    • Hypersensibilite rifabutine
    • Hypersensibilite rifampicine
    • Hypersensibilite rifamycine
    • Hypersensibilite rifamycines
    • Hypersensibilite rifaximine
    • Hypersensibilite risperidone
    • Hypersensibilite roxatidine
    • Hypersensibilite sufentanil
    • Hypersensibilite thalidomide
    • Hypersensibilite tirofiban
    • Hypersensibilite trihexyphenidyle
    • Hypersensibilite vandetanib
    • Hypersensibilite vecuronium
  • Insuffisance renale chronique

  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Porphyrie cutanee

  • Porphyrie hepatique

    • Porphyrie hepatique maladie
  • Autre traitement en cours

    • Trt par apremilast
    • Trt par bedaquiline
    • Trt par bictegravir
    • Trt par contraceptif oral
    • Trt par cyclophosphamide
    • Trt par cyproterone
    • Trt par docetaxel
    • Trt par dolutegravir
    • Trt par estroprogestatif contraceptif
    • Trt par etoposide
    • Trt par irinotecan
    • Trt par itraconazole
    • Trt par ivacaftor
    • Trt par macitentan
    • Trt par mianserine
    • Trt par naloxegol
    • Trt par olaparib
    • Trt par oxycodone
    • Trt par paclitaxel
    • Trt par posaconazole
    • Trt par progestatif contraceptif
    • Trt par regorafenib
    • Trt par rolapitant
    • Trt par sertraline
    • Trt par simeprevir
    • Trt par sofosbuvir
    • Trt par tenofovir alafenamide
    • Trt par vemurafenib
    • Trt par vinblastine
    • Trt par vinca-alcaloide cytotoxique
    • Trt par vincristine
    • Trt par vindesine
    • Trt par vinflunine
    • Trt par vinorelbine
    • Trt par vismodegib
    • Trt par voriconazole
  • Enfant

    • Enfant de plus de 6 ans
  • Autre traitement en cours

    • Trt par clarithromycine
    • Trt par fluconazole
    • Trt par indinavir
    • Trt par macrolide
    • Trt par nelfinavir
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Quel que soit le terrain

  • Uveite

  • Autre traitement en cours

    • Trt par clarithromycine
    • Trt par fluconazole
    • Trt par indinavir
    • Trt par macrolide
    • Trt par nelfinavir
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Quel que soit le terrain

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de ansatipine ?

SEVERE(S)
  • sans info sur effets surdosage
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • uveite
MODERE(S)
  • alat modification
  • asat modification
  • atteinte hepatique
  • bilirubine modification
  • eruption cutanee
  • fievre
  • gamma gt modification
  • ictere
  • lactico deshydrogenase modification
  • phosphatase alcaline modification
  • prurit
  • reaction allergique
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • anemie
  • arthralgie
  • dysgueusie
  • myalgie
  • nausee vomissement
  • neutropenie
  • thrombocytopenie
MINEUR(S)
  • coloration tegument
  • coloration urine
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    ANSATIPINE 150 mg, gélule

    plaquette(s) thermoformée(s) PVC-aluminium de 30 gélule(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 98,06
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de ansatipine ?

    Administration par voie orale en prise unique.

    • Adultes

    Les doses recommandées chez l'adulte sont :

    • Traitement préventif

    1) Traitement préventif des infections à mycobactéries dues à M. avium complex chez les sujets infectés par le virus VIH : 2 gélules à 150 mg, soit 300 mg de rifabutine par jour en une prise.

    Ce traitement doit être continu. Mais, en cas de survenue d'une mycobactériose un traitement curatif est nécessaire.

    La posologie de la rifabutine doit être réduite à 150 mg/jour, lorsqu'elle est donnée en prophylaxie, et en association avec l'indinavir.

    La posologie de la rifabutine doit être réduite à 150 mg/jour, lorsqu'elle est donnée en prophylaxie, et en association avec le nelfinavir.

    • Sujets âgés

    Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez le sujet âgé.

    • Enfants

    L'utilisation de la rifabutine chez l'enfant n'est pas recommandée étant donné l'absence d'études réalisées chez l'enfant.

    • Insuffisance hépatique (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi")

    Une insuffisance hépatique modérée ne justifie pas une réduction de la dose administrée. Par contre, une diminution de la dose de rifabutine devra être réalisée en cas d'insuffisance hépatique sévère.

    Administration par voie orale en prise unique.

    • Adultes

    Les doses recommandées chez l'adulte sont :

    • Traitement curatif

    Dans tous les cas, ce médicament est prescrit dans le cadre d'une polychimiothérapie antimycobactérienne.

    2) Traitement curatif des infections à mycobactéries dues à M. avium complex chez les sujets infectés par le virus VIH : 4 gélules, soit 600 mg de rifabutine par jour pour les sujets pesant plus de 50 kg au moins pendant 6 mois après négativation des dernières cultures.

    En cas d'association avec la clarithromycine, se reporter à la rubrique "Mise en garde et précautions d'emploi".

    • Sujets âgés

    Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez le sujet âgé.

    • Enfants

    L'utilisation de la rifabutine chez l'enfant n'est pas recommandée étant donné l'absence d'études réalisées chez l'enfant.

    • Insuffisance hépatique (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi")

    Une insuffisance hépatique modérée ne justifie pas une réduction de la dose administrée. Par contre, une diminution de la dose de rifabutine devra être réalisée en cas d'insuffisance hépatique sévère.

    Administration par voie orale en prise unique.

    • Adultes

    Les doses recommandées chez l'adulte sont :

    • Traitement curatif

    Dans tous les cas, ce médicament est prescrit dans le cadre d'une polychimiothérapie antimycobactérienne.

    2) Traitement curatif des infections à mycobactéries dues à M. avium complex chez les sujets infectés par le virus VIH : 3 gélules, soit 450 mg de rifabutine par jour pour les sujets pesant de moins de 50 kg au moins pendant 6 mois après négativation des dernières cultures.

    En cas d'association avec la clarithromycine, se reporter à la rubrique "Mise en garde et précautions d'emploi".

    • Sujets âgés

    Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez le sujet âgé.

    • Enfants

    L'utilisation de la rifabutine chez l'enfant n'est pas recommandée étant donné l'absence d'études réalisées chez l'enfant.

    • Insuffisance hépatique (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi")

    Une insuffisance hépatique modérée ne justifie pas une réduction de la dose administrée. Par contre, une diminution de la dose de rifabutine devra être réalisée en cas d'insuffisance hépatique sévère.

    Administration par voie orale en prise unique.

    • Adultes

    Les doses recommandées chez l'adulte sont :

    • Traitement curatif

    Dans tous les cas, ce médicament est prescrit dans le cadre d'une polychimiothérapie antimycobactérienne.

    3) Traitement de la tuberculose multi-résistante

    La posologie optimale n'est pas définitivement établie. Elle semble être au moins de 450 mg/24 heures et probablement de 600 mg/24 heures.

    • Sujets âgés

    Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez le sujet âgé.

    • Enfants

    L'utilisation de la rifabutine chez l'enfant n'est pas recommandée étant donné l'absence d'études réalisées chez l'enfant.

    • Insuffisance hépatique (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi")

    Une insuffisance hépatique modérée ne justifie pas une réduction de la dose administrée. Par contre, une diminution de la dose de rifabutine devra être réalisée en cas d'insuffisance hépatique sévère.

    Administration par voie orale en prise unique.

    • Sujets âgés

    Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez le sujet âgé.

    • Enfants

    L'utilisation de la rifabutine chez l'enfant n'est pas recommandée étant donné l'absence d'études réalisées chez l'enfant.

    • Insuffisance hépatique (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi")

    Une insuffisance hépatique modérée ne justifie pas une réduction de la dose administrée. Par contre, une diminution de la dose de rifabutine devra être réalisée en cas d'insuffisance hépatique sévère.