Asmanex (mométasone)

Médicaments à base de mométasone :

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser asmanex ?

  • Traitement continu

  • Dans les formes persistantes

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de asmanex ?

  • Enfant

    • Enfant de moins de 12 ans
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite mometasone
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Allaitement

  • Grossesse

  • Adulte jeune (15-17 ans)

  • Asthme crise

  • Bronchospasme

  • Enfant

    • Enfant de plus de 12 ans
  • Exposition agents infectieux

    • Exposition au virus de la rougeole
    • Exposition au virus de la varicelle
  • Infection

  • Infection bacterienne

  • Infection fongique

  • Infection oculaire

  • Infection virale

  • Intervention chirurgicale

  • Quel que soit le terrain

  • Rougeole

  • Stress

  • Terrain allergique

  • Traitement anterieur

    • Trt par corticoide
  • Traumatisme

  • Tuberculose

    • Tuberculose active
    • Tuberculose latente
  • Type particulier de traitement

    • Traitement prolonge
    • Trt par corticoide a forte dose
  • Varicelle

  • Adulte jeune (15-17 ans)

  • Asthme crise

  • Bronchospasme

  • Enfant

    • Enfant de plus de 12 ans
  • Exposition agents infectieux

    • Exposition au virus de la rougeole
    • Exposition au virus de la varicelle
  • Infection

  • Infection bacterienne

  • Infection fongique

  • Infection oculaire

  • Infection virale

  • Intervention chirurgicale

  • Quel que soit le terrain

  • Rougeole

  • Stress

  • Terrain allergique

  • Traitement anterieur

    • Trt par corticoide
  • Traumatisme

  • Tuberculose

    • Tuberculose active
    • Tuberculose latente
  • Type particulier de traitement

    • Traitement prolonge
    • Trt par corticoide a forte dose
  • Varicelle

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de asmanex ?

SEVERE(S)
  • corticosurrenale trouble
  • cortisol trouble
  • insuffisance surrenalienne
  • palpitations
  • prise ponderale
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • aggravation dune infection oculaire
  • anaphylaxie
  • arret cardiaque
  • arthrite
  • arythmie
  • augmentation du risque infectieux
  • bronchite
  • bronchospasme asthme
  • candidose
  • candidose gastro intestinale
  • candidose vaginale
  • choc anaphylactique
  • collapsus cardiovasculaire
  • douleur abdominale
  • dyspepsie
  • dyspnee
  • eczema
  • effet immunosuppresseur
  • eruption cutanee
  • fievre
  • gorge irritation
  • hypertension arterielle
  • hypotension arterielle
  • infection a herpes virus
  • infection cutanee
  • infection des voies respiratoires
  • infection fongique mycose
  • infection urinaire
  • infection virale
  • irritation cutanee
  • irritation muqueuse
  • irritation nasale
  • laryngite
  • nausee vomissement
  • oedeme de quincke angioedeme
  • peritonite
  • pharyngite
  • pneumonie
  • proteine c reactive augmentation
  • prurit
  • reaction allergique
  • rhinite
  • secheresse buccale
  • sinusite
  • syndrome grippal
  • thrombocytose
  • timbre de la voix modification
  • toux
  • tuberculose secondaire
  • urticaire
  • zona
MODERE(S)
  • arthralgie
  • atrophie musculaire
  • cataracte
  • crampe musculaire
  • demineralisation osseuse
  • douleur auriculaire otalgie
  • douleur des extremites
  • douleur oppression thoracique
  • effet systemique possible
  • faiblesse musculaire
  • fracture osseuse
  • glaucome
  • hypercalciurie
  • hypertension hypertonie oculaire
  • myalgie
  • myasthenie
  • myopathie
  • osteomalacie
  • osteonecrose
  • osteopenie
  • osteoporose
  • retard staturo ponderal
  • retinopathie
  • rupture tendineuse
  • tendinopathie
  • vision alteration
  • vision floue
MINEUR(S)
  • acces maniaque
  • agitation
  • agressivite
  • amnesie
  • anxiete
  • asthenie
  • bouffee vasomotrice
  • cephalee
  • confusion mentale
  • convulsion
  • depression
  • dorsalgie
  • dysgueusie
  • euphorie
  • extrasystole
  • flush
  • hallucination
  • humeur trouble
  • hyperacousie
  • hyperactivite
  • hypertension intracranienne
  • insomnie
  • irritabilite
  • levee de linhibition psychomotrice
  • malaise lipothymie
  • nervosite
  • nevrite
  • oedeme papillaire
  • paresthesie
  • psychose
  • sommeil trouble
  • syncope
  • tremblement
  • trouble onirique
  • trouble psychocomportemental
  • vertige etourdissement
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    ASMANEX TWISTHALER 400 microgrammes/dose, poudre pour inhalation

    1 inhalateur(s) multidose(s) de 30 dose(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 13,36
  • Illustration de la forme galénique

    ASMANEX TWISTHALER 200 microgrammes/dose, poudre pour inhalation

    1 inhalateur(s) multidose(s) de 30 dose(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 7,22
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de asmanex ?

    Voie inhalée exclusivement.

    Réservé à l'adulte et à l'adolescent à partir de 12 ans.

    La posologie sera adaptée en fonction de la sévérité de l'asthme (voir ci-dessous).

    • Asthme persistant léger à modéré

    La posologie initiale recommandée pour la plupart des patients est de 400 microgrammes une fois par jour. Des données suggèrent un meilleur contrôle de l'asthme lorsque la dose journalière est administrée le soir. Certains patients seront mieux contrôlés par l'administration de 400 microgrammes en deux prises par jour (200 microgrammes matin et soir).

    La posologie de ce médicament est individuelle et la dose minimale efficace devra toujours être recherchée. La posologie de 200 microgrammes une fois par jour administrée le soir peut être une dose d'entretien suffisante pour certains patients.

    • Critères
    • Asthme persistant léger

    Symptômes plus de 1 fois par semaine mais moins de 1 fois par jour; survenue de crises pouvant affecter l'activité et le sommeil; symptômes d'asthme nocturne plus de 2 fois par mois; DEP ou VEMS > 80 % des valeurs prédites, variabilité du DEP entre 20-30 %.

    • Asthme persistant modéré

    Symptômes quotidiens; crises retentissant sur l'activité et le sommeil; symptômes d'asthme nocturne plus de 1 fois par semaine; utilisation quotidienne d'un bêta-2-mimétique d'action brève; DEP ou VEMS > 60 % et < 80 % des valeurs prédites, variabilité du DEP > 30 %.

    • Asthme persistant sévère

    Symptômes permanents; crises fréquentes; symptômes d'asthme nocturne fréquents; activités physiques limitées par les symptômes d'asthme; DEP ou VEMS < ou = 60 % des valeurs prédites, variabilité > 30 %.

    • Populations particulières
    • Enfants de moins de 12 ans

    Il n'existe pas de donnée clinique suffisante dans cette tranche d'âge.

    • Patients de plus de 65 ans

    Aucune adaptation de posologie n'est à prévoir.

    Voie inhalée exclusivement.

    Réservé à l'adulte et à l'adolescent à partir de 12 ans.

    La posologie sera adaptée en fonction de la sévérité de l'asthme (voir ci-dessous).

    • Asthme persistant sévère

    La posologie initiale recommandée est de 400 microgrammes deux fois par jour et correspond à la dose maximale recommandée. Lorsque les symptômes sont contrôlés, il conviendra de rechercher la dose minimale efficace.

    Chez les patients présentant un asthme sévère et recevant une corticothérapie orale, ce médicament sera initié en association au traitement corticoïde en cours. Après une semaine environ, la diminution progressive de la corticothérapie orale pourra être envisagée en réduisant la dose quotidienne ou en ne l'administrant qu'un jour sur deux. En fonction de la réponse du patient, cette dose sera maintenue une à deux semaines avant d'envisager le palier suivant. Dans la majorité des cas, chaque réduction de dose ne doit pas dépasser 2,5 mg de prednisone par jour ou son équivalent. Toute tentative de sevrage de la corticothérapie orale ne devra être envisagée que très progressivement. Durant la période de réduction de la corticothérapie orale, il convient de rester vigilant sur le risque de déstabilisation de l'asthme (avec éventuellement des mesures objectives des fonctions ventilatoires), ou d'insuffisance surrénale (Cf. rubrique "Mises en gardes et précautions d'emploi").

    Il conviendra d'informer le patient que ce médicament n'est pas destiné à être utilisé "à la demande" pour le traitement des symptômes aigus mais qu'il doit être administré en continu pour assurer le maintien du bénéfice thérapeutique lorsque les symptômes ont régressé.

    • Critères
    • Asthme persistant léger

    Symptômes plus de 1 fois par semaine mais moins de 1 fois par jour; survenue de crises pouvant affecter l'activité et le sommeil; symptômes d'asthme nocturne plus de 2 fois par mois; DEP ou VEMS > 80 % des valeurs prédites, variabilité du DEP entre 20-30 %.

    • Asthme persistant modéré

    Symptômes quotidiens; crises retentissant sur l'activité et le sommeil; symptômes d'asthme nocturne plus de 1 fois par semaine; utilisation quotidienne d'un bêta-2-mimétique d'action brève; DEP ou VEMS > 60 % et < 80 % des valeurs prédites, variabilité du DEP > 30 %.

    • Asthme persistant sévère

    Symptômes permanents; crises fréquentes; symptômes d'asthme nocturne fréquents; activités physiques limitées par les symptômes d'asthme; DEP ou VEMS < ou = 60 % des valeurs prédites, variabilité > 30 %.

    • Populations particulières
    • Enfants de moins de 12 ans

    Il n'existe pas de donnée clinique suffisante dans cette tranche d'âge.

    • Patients de plus de 65 ans

    Aucune adaptation de posologie n'est à prévoir.