Bondronat (acide ibandronique)

Médicaments à base de acide ibandronique :

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Acide Ibandronique

  • Dosages

    6 mg2 mg

  • Formes galéniques

    solution à diluer pour perfusion

  • Classe Thérapeutique

    M05BA - DIPHOSPHONATES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser bondronat ?

  • En cas de tumeur

  • Dans les formes metastatiques

  • Dans les formes non metastatiques

  • Traitement preventif

  • En cas de cancer du sein

  • En cas de metastase osseuse

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de bondronat ?

  • Adulte jeune (15-17 ans)

    • Adulte de moins de 18 ans
  • Enfant

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite alendronate/alendronique acide
    • Hypersensibilite bisphophonates
    • Hypersensibilite clodronate
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite diphosphonates
    • Hypersensibilite etidronate
    • Hypersensibilite ibandronique acide
    • Hypersensibilite pamidronique acide
    • Hypersensibilite risedronate monosodique
    • Hypersensibilite tiludronate
  • Hypocalcemie

  • Mode d'administration particulier

    • Voie intra arterielle
    • Voie peri veineuse
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

    • Autre traitement en cours

      • Trt par chimiotherapie
      • Trt par corticoide
    • Choc anaphylactique

    • Fracture pathologique

    • Hypocalcemie

    • Infection

      • Infection bucco-dentaire
      • Infection chronique
      • Infection conduit auditif externe
      • Infection locale
    • Insuffisance cardiaque

    • Insuffisance hepatique

      • Insuffisance hepatique severe maladie
    • Insuffisance renale chronique

    • Intervention chirurgicale

      • Extraction dentaire
    • Lesion buccale

    • Osteomyelite

    • Osteoporose

      • Traitement prolonge
    • Quel que soit le terrain

    • Radiotherapie

    • Traumatisme

      • Traumatisme antecedent
      • Traumatisme mineur
      • Traumatisme recent
    • Tumeur

      • Tumeur maligne
    • Type particulier de traitement

      • Traitement prolonge
    • Autre traitement en cours

      • Trt par chimiotherapie
      • Trt par corticoide
    • Choc anaphylactique

    • Fracture pathologique

    • Hypocalcemie

    • Infection

      • Infection bucco-dentaire
      • Infection chronique
      • Infection conduit auditif externe
      • Infection locale
    • Insuffisance cardiaque

    • Insuffisance hepatique

      • Insuffisance hepatique severe maladie
    • Insuffisance renale chronique

    • Intervention chirurgicale

      • Extraction dentaire
    • Lesion buccale

    • Osteomyelite

    • Osteoporose

      • Traitement prolonge
    • Quel que soit le terrain

    • Radiotherapie

    • Traumatisme

      • Traumatisme antecedent
      • Traumatisme mineur
      • Traumatisme recent
    • Tumeur

      • Tumeur maligne
    • Type particulier de traitement

      • Traitement prolonge
    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de bondronat ?

    SEVERE(S)
    • aucun effet indesirable rapporte
    • ecchymoses
    • neoplasme
    • sans info sur effets surdosage
    • trouble cutaneo muqueux
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • anaphylaxie
    • arthralgie
    • arthrite
    • arthropathie
    • atteinte renale
    • bronchoconstriction
    • bronchospasme asthme
    • choc anaphylactique
    • crampe musculaire
    • demineralisation osseuse
    • dorsalgie
    • douleur cervicale
    • douleur des extremites
    • douleur osseuse
    • dyspnee
    • epanchement articulaire
    • eruption cutanee
    • erytheme
    • erytheme maculaire
    • erythrodermie dermatite exfoliative
    • fracture osseuse
    • glomerulonephrite
    • hematurie
    • hypercreatininemie
    • hypersudation
    • hypertonie musculaire
    • hyperuremie hyperazotemie
    • insuffisance renale aigue
    • insuffisance renale chronique
    • kyste ovarien
    • kyste renal
    • lyell syndrome
    • myalgie
    • myasthenie
    • necrose cutanee
    • nephrite interstitielle
    • nycturie
    • oedeme facial
    • osteomalacie
    • osteonecrose
    • photosensibilisation medicamenteuse
    • pollakiurie
    • prurit
    • raideur articulaire
    • reaction allergique
    • retention durine
    • stevens johnson syndrome
    • syndrome nephrotique
    • toxidermie bulleuse pemphigus
    • urticaire
    • vascularite
    MODERE(S)
    • accident vasculaire cerebral
    • alat modification
    • alopecie
    • amaigrissement
    • amnesie
    • anomalie parathyroidienne
    • anxiete
    • asat modification
    • asthenie
    • atteinte cardiovasculaire
    • atteinte hepatique
    • audition alteration
    • bloc auriculo ventriculaire
    • bloc sino auriculaire
    • bouffee vasomotrice
    • candidose
    • cataracte
    • cephalee
    • conduction trouble
    • cystite
    • depression
    • deshydratation
    • douleur
    • douleur locale au point dinjection
    • douleur oppression thoracique
    • douleur pelvienne
    • fievre
    • frisson
    • gamma gt modification
    • gorge irritation
    • humeur trouble
    • hyperesthesie
    • hyperkaliemie
    • hypernatremie
    • hypertension arterielle
    • hypoacousie surdite
    • hypocalcemie
    • hypoesthesie
    • hypokaliemie
    • hypomagnesemie
    • hypophosphoremie hypophosphatemie
    • hypotension arterielle
    • hypothermie
    • induration
    • inflammation locale au point dinjection
    • irritation cutanee
    • ischemie myocardique
    • lactico deshydrogenase modification
    • lithiase biliaire
    • malaise lipothymie
    • nevralgie
    • oedeme cutane
    • oedeme de quincke angioedeme
    • oedeme peripherique
    • oedeme pulmonaire
    • palpitations
    • paresthesie
    • parosmie
    • pharyngite
    • phosphatase alcaline modification
    • polyarthrite
    • polydipsie
    • proteine c reactive augmentation
    • raideur musculaire
    • reaction locale au point dinjection
    • sclerite episclerite
    • sifflement pulmonaire
    • sommeil trouble
    • syndrome grippal
    • thrombophlebite
    • tumefaction peripherique
    • uveite
    • vaginite
    • varices
    • vertige etourdissement
    MINEUR(S) OU MODERE(S)
    • anomalie labiale
    • anorexie
    • appetit perte
    • candidose gastro intestinale
    • cheilite
    • colite
    • constipation
    • dents alteration
    • diarrhee
    • distension abdominale
    • douleur abdominale
    • douleur dentaire
    • douleur oesophagienne
    • duodenite
    • dysgueusie
    • dyspepsie
    • dysphagie deglutition difficulte
    • epigastralgie
    • eructation
    • flatulence meteorisme
    • gastralgie
    • gastrite
    • gingivite
    • glossite
    • hematemese
    • hemorragie digestive
    • hemorroides
    • hernie abdominale
    • incontinence fecale
    • langue hypertrophie
    • maladie inflammatoire intestinale
    • melena
    • nausee vomissement
    • oesophagite
    • perforation digestive
    • prise ponderale
    • pyrosis
    • reflux gastro oesophagien
    • regurgitation
    • saignement gastrointestinal
    • saignement hemorragie
    • secheresse buccale
    • stenose oesophagienne
    • stomatite
    • ulceration buccale
    • ulceration duodenale
    • ulceration gastrique
    • ulceration pharyngee
    • ulcere oesophagien
    MINEUR(S)
    • agranulocytose
    • anemie
    • coagulation trouble
    • leucopenie
    • lymphopenie
    • neutropenie
    • pancytopenie
    • thrombocytopenie
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      BONDRONAT 6 mg, solution à diluer pour perfusion

      1 flacon(s) en verre de 6 ml

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 278,53
    • Illustration de la forme galénique

      BONDRONAT 2 mg, solution à diluer pour perfusion

      1 flacon(s) en verre de 2 ml

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de bondronat ?

      Le traitement par l'acide ibandronique doit être initié seulement par des médecins ayant l'expérience de la prise en charge des cancers.

      • Traitement de l'hypercalcémie induite par des tumeurs

      Avant le traitement par l'acide ibandronique, le patient doit être convenablement hydraté au besoin avec du chlorure de sodium à 9 mg/ml (0,9 %). La sévérité de l'hypercalcémie et le type de tumeur doivent être pris en compte. En général, les patients présentant des métastases osseuses ostéolytiques nécessitent des doses inférieures à celles des patients présentant une hypercalcémie d'origine humorale. Chez la plupart des patients ayant une hypercalcémie sévère (calcémie corrigée en fonction de l'albumine (*) > ou = 3 mmol/l ou > ou = 12 mg/dl), la posologie est de 4 mg en dose unique. Chez les patients ayant une hypercalcémie modérée (calcémie corrigée en fonction de l'albumine < 3 mmol/l ou < 12 mg/dl), la posologie efficace est de 2 mg. La posologie la plus élevée utilisée au cours des essais cliniques était de 6 mg, mais cette posologie n'apporte pas de bénéfice supplémentaire en termes d'efficacité.

      (*) Remarque : la calcémie en fonction de l'albumine est calculée comme suit :

      Calcémie corrigée en fonction de l'albumine (mmol/l) = calcémie (mmol/l) - 0,02 x albumine (g/l) + 0,8 ou Calcémie corrigée en fonction de l'albumine (mg/dl) = calcémie (mg/dl) + 0,8 x 4 - albumine (g/dl)

      Pour convertir la calcémie corrigée en fonction de l'albumine de mmol/l en mg/dl, multiplier par 4.

      Dans la plupart des cas, une calcémie élevée peut être ramenée à la normale en l'espace de 7 jours. Le délai médian de rechute (retour de la calcémie corrigée en fonction de l'albumine à une valeur supérieure à 3 mmol/l) était de 18 à 19 jours aux doses de 2 et 4 mg. Le délai médian de rechute était de 26 jours pour une dose de 6 mg.

      Un nombre limité de patients (50 patients) a reçu une seconde perfusion pour hypercalcémie. En cas d'hypercalcémie récidivante ou d'efficacité insuffisante, il est possible de renouveler le traitement.

      Ce médicament en solution à diluer pour perfusion doit être administré en perfusion intraveineuese sur 2 heures.

      • Insuffisants hépatiques Aucune modification de la posologie n'est nécessaire (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

      • Insuffisants rénaux Aucune adaptation de la posologie n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance rénale légère (50 < ou = CLcr < 80 mL/min).

      • Personnes âgées Aucune modification de la posologie n'est nécessaire.

      • Population pédiatrique La tolérance et l'efficacité de ce médicament chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible.

      Le traitement par l'acide ibandronique doit être initié seulement par des médecins ayant l'expérience de la prise en charge des cancers.

      • Prévention des complications osseuses chez les patients atteints de cancer du sein et de métastases osseuses

      La dose recommandée pour la prévention des complications osseuses chez les patients atteints de cancer du sein et de métastases osseuses est de 6 mg par voie IV administré toutes les 3-4 semaines. La dose doit être perfusée pendant au moins 15 minutes. Pour la perfusion, le contenu de(s) flacon(s) doit être ajouté uniquement à 100 ml de solution isotonique de chlorure de sodium ou 100 ml de solution de glucose à 5 %.

      Une durée de perfusion plus courte (c'est-à-dire 15 minutes) doit être pratiquée uniquement chez les patients présentant une fonction rénale normale ou une insuffisance rénale légère. Il n'y a pas de donnée disponible décrivant l'utilisation d'une durée de perfusion plus courte chez les patients ayant une clairance de la créatinine inférieure à 50 ml/min. Les prescripteurs doivent se référer au paragraphe Insuffisants rénaux (Cf. rubrique "Posologie et mode d'administration") pour connaître les recommandations sur la posologie et l'administration de ce médicament chez ces patients.

      • Insuffisants hépatiques Aucune modification de la posologie n'est nécessaire (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

      • Insuffisants rénaux Chez les patients présentant une insuffisance rénale modérée (< ou = 30 Clcr < 50 ml/min), et atteints d'un cancer du sein et de métastases osseuses, traités pour la prévention des complications osseuses, les recommandations de posologie décrites ci-dessous doivent être suivies (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques") :

      Clcr (ml/min) : > ou = 30 Clcr < 50 Poso/Temps de perf (1) : 4 mg / 1 heure
      Vol de perf (2) : 500 ml

      (1) Administration toutes les 3-4 semaines (2) Solution de chlorure de sodium à 0,9 % ou solution de glucose à 5 %

      Une durée de perfusion de 15 minutes n'a pas été étudiée chez les patients atteints d'un cancer avec une clairance de la créatinine < 50 ml/min.

      • Personnes âgées Aucune modification de la posologie n'est nécessaire.

      • Population pédiatrique La tolérance et l'efficacité de ce médicament chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible.

      Le traitement par l'acide ibandronique doit être initié seulement par des médecins ayant l'expérience de la prise en charge des cancers.

      • Prévention des complications osseuses chez les patients atteints de cancer du sein et de métastases osseuses

      La dose recommandée pour la prévention des complications osseuses chez les patients atteints de cancer du sein et de métastases osseuses est de 6 mg par voie IV administré toutes les 3-4 semaines. La dose doit être perfusée pendant au moins 15 minutes. Pour la perfusion, le contenu de(s) flacon(s) doit être ajouté uniquement à 100 ml de solution isotonique de chlorure de sodium ou 100 ml de solution de glucose à 5 %.

      Une durée de perfusion plus courte (c'est-à-dire 15 minutes) doit être pratiquée uniquement chez les patients présentant une fonction rénale normale ou une insuffisance rénale légère. Il n'y a pas de donnée disponible décrivant l'utilisation d'une durée de perfusion plus courte chez les patients ayant une clairance de la créatinine inférieure à 50 ml/min. Les prescripteurs doivent se référer au paragraphe Insuffisants rénaux (Cf. rubrique "Posologie et mode d'administration") pour connaître les recommandations sur la posologie et l'administration de ce médicament chez ces patients.

      • Insuffisants hépatiques Aucune modification de la posologie n'est nécessaire (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

      • Insuffisants rénaux Chez les patients présentant une insuffisance rénale sévère (Clcr < 30 ml/min), et atteints d'un cancer du sein et de métastases osseuses, traités pour la prévention des complications osseuses, les recommandations de posologie décrites ci-dessous doivent être suivies (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques") :

      Clcr (ml/min) : < 30 Poso/Temps de perf (1) : 2 mg / 1 heure Vol de perf (2) : 500 ml

      (1) Administration toutes les 3-4 semaines (2) Solution de chlorure de sodium à 0,9 % ou solution de glucose à 5 %

      Une durée de perfusion de 15 minutes n'a pas été étudiée chez les patients atteints d'un cancer avec une clairance de la créatinine < 50 ml/min.

      • Personnes âgées Aucune modification de la posologie n'est nécessaire.

      • Population pédiatrique La tolérance et l'efficacité de ce médicament chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible.

      Le traitement par l'acide ibandronique doit être initié seulement par des médecins ayant l'expérience de la prise en charge des cancers.

      • Prévention des complications osseuses chez les patients atteints de cancer du sein et de métastases osseuses

      La dose recommandée pour la prévention des complications osseuses chez les patients atteints de cancer du sein et de métastases osseuses est de 6 mg par voie IV administré toutes les 3-4 semaines. La dose doit être perfusée pendant au moins 15 minutes. Pour la perfusion, le contenu de(s) flacon(s) doit être ajouté uniquement à 100 ml de solution isotonique de chlorure de sodium ou 100 ml de solution de glucose à 5 %.

      Une durée de perfusion plus courte (c'est-à-dire 15 minutes) doit être pratiquée uniquement chez les patients présentant une fonction rénale normale ou une insuffisance rénale légère. Il n'y a pas de donnée disponible décrivant l'utilisation d'une durée de perfusion plus courte chez les patients ayant une clairance de la créatinine inférieure à 50 ml/min. Les prescripteurs doivent se référer au paragraphe Insuffisants rénaux (Cf. rubrique "Posologie et mode d'administration") pour connaître les recommandations sur la posologie et l'administration de ce médicament chez ces patients.

      • Insuffisants hépatiques Aucune modification de la posologie n'est nécessaire (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

      • Insuffisants rénaux Aucune adaptation de la posologie n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance rénale légère (50 < ou = Clcr < 80 ml/min).

      ou = 50 Clcr (ml/min) < 80
      Poso/Temps de perf (1) : 6 mg / 15 minutes
      Vol de perf (2) : 100 ml

      (1) Administration toutes les 3-4 semaines (2) Solution de chlorure de sodium à 0,9 % ou solution de glucose à 5 %

      Une durée de perfusion de 15 minutes n'a pas été étudiée chez les patients atteints d'un cancer avec une clairance de la créatinine < 50 ml/min.

      • Personnes âgées Aucune modification de la posologie n'est nécessaire.

      • Population pédiatrique La tolérance et l'efficacité de ce médicament chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible.