Broncalene (pholcodine / chlorphénamine)

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Pholcodine, Chlorphenamine

  • Dosages

    N/A

  • Formes galéniques

    sirop

  • Classe Thérapeutique

    R05DA - ALCALOIDES DE L'OPIUM ET DERIVES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser broncalene ?

  • Traitement symptomatique

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de broncalene ?

  • Adenome prostatique

  • Asthme

    • Toux asthmatique
  • Enfant

  • Glaucome a angle ferme

    • Glaucome maladie
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite aceprometazine
    • Hypersensibilite alimemazine
    • Hypersensibilite antihistaminiques
    • Hypersensibilite azelastine
    • Hypersensibilite bilastine
    • Hypersensibilite brompheniramine
    • Hypersensibilite buclizine
    • Hypersensibilite carbinoxamine
    • Hypersensibilite cetirizine
    • Hypersensibilite chlorphenamine
    • Hypersensibilite chlorpromazine
    • Hypersensibilite cimetidine
    • Hypersensibilite clozapine
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite cyamemazine
    • Hypersensibilite cyproheptadine
    • Hypersensibilite desloratadine
    • Hypersensibilite dimenhydrinate
    • Hypersensibilite diphenhydramine
    • Hypersensibilite dosulepine
    • Hypersensibilite doxylamine
    • Hypersensibilite ebastine
    • Hypersensibilite emedastine
    • Hypersensibilite epinastine
    • Hypersensibilite famotidine
    • Hypersensibilite fenspiride
    • Hypersensibilite fexofenadine
    • Hypersensibilite flunarizine
    • Hypersensibilite fluphenazine
    • Hypersensibilite hydroxyzine
    • Hypersensibilite isothipendyl
    • Hypersensibilite ketotifene
    • Hypersensibilite levocabastine
    • Hypersensibilite levocetirizine
    • Hypersensibilite levomepromazine
    • Hypersensibilite loratadine
    • Hypersensibilite meclozine
    • Hypersensibilite mequitazine
    • Hypersensibilite mirtazapine
    • Hypersensibilite mizolastine
    • Hypersensibilite niaprazine
    • Hypersensibilite nizatidine
    • Hypersensibilite olanzapine
    • Hypersensibilite oxatomide
    • Hypersensibilite oxetorone
    • Hypersensibilite oxomemazine
    • Hypersensibilite parahydroxybenzoates
    • Hypersensibilite periciazine
    • Hypersensibilite perphenazine
    • Hypersensibilite pheniramine
    • Hypersensibilite phenyltoloxamine
    • Hypersensibilite pholcodine
    • Hypersensibilite pimexitene
    • Hypersensibilite pipotiazine
    • Hypersensibilite pizotifene
    • Hypersensibilite promethazine
    • Hypersensibilite quetiapine
    • Hypersensibilite ranitidine
    • Hypersensibilite roxatidine
    • Hypersensibilite rupatadine
    • Hypersensibilite triprolidine
  • Hypertrophie prostatique

  • Insuffisance respiratoire

  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Retention urinaire

  • Trouble uretroprostatique

  • Deficit en sucrase-isomaltase

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite saccharose (intolerance)
    • Hypersensibilite sorbitol (intolerance)
  • Intolerance genetique au fructose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite saccharose (intolerance)
    • Hypersensibilite sorbitol (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Diabete autre

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Exposition a une temperature extreme

  • Insuffisance hepatique

  • Quel que soit le terrain

  • Regime cetogene

  • Regime hypocalorique

  • Regime hypoglucidique

  • Sportif / dopage

  • Sujet age

  • Diabete autre

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Exposition a une temperature extreme

  • Insuffisance hepatique

  • Quel que soit le terrain

  • Regime cetogene

  • Regime hypocalorique

  • Regime hypoglucidique

  • Sportif / dopage

  • Sujet age

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de broncalene ?

SEVERE(S)
  • apnee
  • arret cardiaque
  • arret respiratoire
  • ataxie
  • athetose mvt anormal grande amplit
  • bradypnee
  • collapsus cardiovasculaire
  • coma
  • conscience trouble
  • cyanose
  • delire
  • depression respiratoire
  • flush
  • hypertension arterielle
  • hypertonie musculaire
  • insuffisance renale aigue
  • myosis
  • nystagmus
  • oedeme aigu du poumon
  • oedeme pulmonaire
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • agranulocytose
  • anemie
  • anemie hemolytique
  • anticorps apparition
  • dermatite
  • douleur oppression thoracique
  • eczema
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • erytheme pigmente fixe
  • exantheme
  • hemolyse
  • infection a herpes virus
  • leucopenie
  • lyell syndrome
  • maladie autoimmune
  • neutropenie
  • oedeme
  • oedeme cutane
  • oedeme de quincke angioedeme
  • oedeme facial
  • purpura
  • pustulose
  • pustulose exanthematique aigue generalisee peag
  • reaction allergique
  • rhinite
  • stevens johnson syndrome
  • syndrome de sevrage
  • toxidermie bulleuse pemphigus
MODERE(S)
  • oedeme pharynge
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • accommodation trouble
  • acouphene bourdonnement doreille
  • agitation
  • agressivite
  • alat modification
  • amnesie
  • anaphylaxie
  • anorexie
  • anxiete
  • appetit augmentation
  • arthralgie
  • arythmie
  • asat modification
  • asthenie
  • atteinte hepatique
  • bilirubine modification
  • bronchospasme asthme
  • cauchemar
  • cephalee
  • choc anaphylactique
  • concentration alteration
  • concentration baisse
  • confusion mentale
  • constipation
  • convulsion
  • coordination trouble
  • crampe musculaire
  • creatine kinase modification
  • crise oculogyre
  • dependance
  • depression
  • desorientation spatio temporelle
  • diarrhee
  • diplopie
  • dorsalgie
  • douleur abdominale
  • douleur pharyngolaryngee
  • dysesthesie
  • dysgueusie
  • dyskinesie
  • dyspepsie
  • dyspnee
  • dystonie
  • dysurie
  • electrocardiogramme modification
  • enuresie
  • epistaxis
  • equilibre trouble
  • fievre
  • gamma gt modification
  • gastralgie
  • gastrite
  • glaucome
  • hallucination
  • hepatite
  • hypercreatininemie
  • hypertriglyceridemie
  • hyperviscosite secretions bronchiques
  • hypotension arterielle
  • hypotension arterielle orthostatique
  • immunoglobuline modification
  • infection des voies respiratoires
  • insomnie
  • irritabilite
  • irritation cutanee
  • irritation muqueuse
  • jambes sans repos syndrome
  • lactation reduction
  • lactico deshydrogenase modification
  • malaise lipothymie
  • memoire trouble
  • mouvement anormal
  • myalgie
  • mydriase
  • nausee vomissement
  • nervosite
  • palpitations
  • paresthesie
  • pharyngite
  • phosphatase alcaline modification
  • photosensibilisation medicamenteuse
  • prise ponderale
  • prurit
  • retention durine
  • rhabdomyolyse
  • secheresse buccale
  • secheresse nasale
  • somnolence diurne
  • sueurs nocturnes
  • syncope
  • syndrome extrapyramidal
  • syndrome grippal
  • syndrome parkinsonien
  • tachycardie
  • tachysystolie ventriculaire
  • tendance tentative suicidaire
  • thrombocytopenie
  • torsade de pointe
  • toux
  • tremblement
  • trouble cognitif
  • trouble psychocomportemental
  • urticaire
  • vertige etourdissement
  • vigilance trouble
  • vision floue
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    BRONCALENE ADULTES, sirop

    1 flacon(s) en verre de 150 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de broncalene ?

    Le traitement symptomatique doit être court (quelques jours) et limité aux horaires où survient la toux. En l'avbsence d'autre prise médicamenteuse apportant de la codéine ou tout autre antitussif central, la dose quotidienne de pholcodine à ne pas dépasser est de 90mg chez l'adulte. La posologie usuelle est de 1 cuillère à soupe, à renouveler après un délai de 4 heures si besoin. Chez le sujet âgé et/ ou en cas d'insuffisance rénale ou hépatique, la posologie doit être diminuée de moitié et peut être éventuellement augmentée en fonction de la tolérance et des besoins.

    Le traitement symptomatique doit être court (quelques jours) et limité aux horaires où survient la toux. En l'absence d'autre prise médicamenteuse apportant de la codéine ou tout autre antitussif central, la dose quotidienne de pholcodine à ne pas dépasser est de 1mg/kg chez l'enfant. La posologie usuelle chez l'enfant de 14 à 18 kg (soit environ de 3 à 5 ans) est de 1 cuillère mesure, à renouveler après un délai de 6 heures si besoin, sans dépasser 3 cuillères-mesure par jour.

    Le traitement symptomatique doit être court (quelques jours) et limité aux horaires où survient la toux. En l'absence d'autre prise médicamenteuse apportant de la codéine ou tout autre antitussif central, la dose quotidienne de pholcodine à ne pas dépasser est de 1mg/kg chez l'enfant. La posologie usuelle chez l'enfant de 18 à 24 kg (soit environ de 6 à 7 ans) est de 1 cuillère mesure, à renouveler après un délai de 4 heures si besoin, sans dépasser 4 cuillères-mesure par jour.

    Le traitement symptomatique doit être court (quelques jours) et limité aux horaires où survient la toux. En l'absence d'autre prise médicamenteuse apportant de la codéine ou tout autre antitussif central, la dose quotidienne de pholcodine à ne pas dépasser est de 1mg/kg chez l'enfant. La posologie usuelle chez l'enfant de 24 à 30 kg (soit environ de 8 à 10 ans) est de 1 cuillère à soupe (soit 3 cuillères-mesure par prise), à renouveler après un délai de 6 heures si besoin, sans dépasser 3 cuillères à soupe par jour.

    Le traitement symptomatique doit être court (quelques jours) et limité aux horaires où survient la toux. En l'absence d'autre prise médicamenteuse apportant de la codéine ou tout autre antitussif central, la dose quotidienne de pholcodine à ne pas dépasser est de 1mg/kg chez l'enfant. La posologie usuelle chez l'enfant de 30 à 50 kg (soit environ de 11 à 15 ans) est de 3 cuillères-mesure par prise (soit 1 cuillère à soupe), à renouveler après un délai de 4 heures si besoin, sans dépasser 4 cuillères à soupe par jour.