Ca-dtpa (diéthylènetriaminepentaacétate de calcium trisodique)

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser ca-dtpa ?

  • Traitement par voie locale

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de ca-dtpa ?

  • Allaitement

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite calcium pentetate
    • Asthme

    • Enfant

    • Grossesse

    • Hemochromatose

    • Nourrisson

    • Nouveau-ne

    • Quel que soit le terrain

    • Type particulier de traitement

      • Traitement prolonge
    • Asthme

    • Enfant

    • Grossesse

    • Hemochromatose

    • Nourrisson

    • Nouveau-ne

    • Quel que soit le terrain

    • Type particulier de traitement

      • Traitement prolonge
    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de ca-dtpa ?

    SEVERE(S)
    • aucun effet indesirable rapporte
    MINEUR(S)
    • asthenie
    • cephalee
    • crampe musculaire
    • diarrhee
    • fievre
    • hematurie
    • nausee vomissement
    • oedeme de quincke angioedeme
    • prurit
    • reaction allergique
    • reaction locale au point dinjection
    • respiration trouble
    • toux
    • urticaire
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      Ca-DTPA 250 mg/mL, solution injectable

      10 ampoule(s) en verre de 4 ml

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de ca-dtpa ?

      Le traitement agit par chélation et est d'autant plus efficace qu'il est administré précocement. Le traitement doit être débuté dès que possible après toute contamination, même si elle n'est que suspectée. Cependant, même si le traitement ne peut être initié dès la contamination, il doit être effectué dès que possible ; les résultats des examens de radiotoxicologie urinaire guident ensuite la poursuite du traitement.

      • Posologie
      • Voie intraveineuse :

      . la posologie recommandée chez l'adulte et chez l'adolescent est de 0,5 g par jour, (soit 1/2 ampoule), sans dépasser 1 g par jour.

      Le traitement agit par chélation et est d'autant plus efficace qu'il est administré précocement. Le traitement doit être débuté dès que possible après toute contamination, même si elle n'est que suspectée. Cependant, même si le traitement ne peut être initié dès la contamination, il doit être effectué dès que possible ; les résultats des examens de radiotoxicologie urinaire guident ensuite la poursuite du traitement.

      • Posologie
      • Voie intraveineuse :

      . chez les enfants de moins de 12 ans, la posologie est déterminée en fonction de la masse corporelle (14 mg/Kg) sans dépasser 0,5 g par jour.

      Le traitement agit par chélation et est d'autant plus efficace qu'il est administré précocement. Le traitement doit être débuté dès que possible après toute contamination, même si elle n'est que suspectée. Cependant, même si le traitement ne peut être initié dès la contamination, il doit être effectué dès que possible ; les résultats des examens de radiotoxicologie urinaire guident ensuite la poursuite du traitement.

      • Posologie
      • Voie intraveineuse :

      . en cas de nécessité de traitement prolongé, le schéma suivant peut être proposé :

      .. 1 injection par jour pendant 3 à 5 jours .. 2 à 3 injections par semaine pendant 3 semaines .. 1 injection par semaine pendant 3 mois .. à poursuivre au-delà de 3 mois, en fonction des résultats de la mesure de l'excrétion urinaire. La posologie peut alors être réduite à 0,25 g par jour.

      Le traitement agit par chélation et est d'autant plus efficace qu'il est administré précocement. Le traitement doit être débuté dès que possible après toute contamination, même si elle n'est que suspectée. Cependant, même si le traitement ne peut être initié dès la contamination, il doit être effectué dès que possible ; les résultats des examens de radiotoxicologie urinaire guident ensuite la poursuite du traitement.

      • Posologie
      • Voie cutanée :

      En traitement local, cette voie peut être utilisée en complément de la voie IV :

      . une à plusieurs ampoules versées directement sur la peau saine, en associant les autres méthodes de décontamination

      . une à plusieurs ampoules sur les plaies contaminées.

      Le traitement agit par chélation et est d'autant plus efficace qu'il est administré précocement. Le traitement doit être débuté dès que possible après toute contamination, même si elle n'est que suspectée. Cependant, même si le traitement ne peut être initié dès la contamination, il doit être effectué dès que possible ; les résultats des examens de radiotoxicologie urinaire guident ensuite la poursuite du traitement.

      • Posologie
      • Voie inhalée

      . En traitement des contaminations internes par inhalation dans les 24h suivant l'exposition cette voie peut être utilisée en complément de la voie IV : 1 g en prise unique en nébulisation (1 ampoule de 4 mL).

      • Population pédiatrique

      La sécurité et l'efficacité de la voie inhalée par administration par nébulisation n'ont pas été établies dans la population pédiatrique.