Cancidas (caspofungine)

Médicaments à base de caspofungine :

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Caspofungine

  • Dosages

    50 mg70 mg

  • Formes galéniques

    poudre pour solution à diluer pour perfusion

  • Classe Thérapeutique

    J02AX - AUTRES ANTIMYCOSIQUES A USAGE SYSTEMIQUE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser cancidas ?

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson a partir de 12 mois

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson a partir de 12 mois

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson a partir de 12 mois

  • En cas d'intolerance a un autre trt

  • En cas de resistance a un autre trt

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson a partir de 12 mois

  • En cas d'intolerance a un autre trt

  • En cas de resistance a un autre trt

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson a partir de 12 mois

  • En cas d'intolerance a un autre trt

  • En cas de resistance a un autre trt

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson a partir de 12 mois

  • Traitement empirique

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Chez le nourrisson a partir de 12 mois

  • En cas de fievre

  • En cas de neutropenie

  • En cas de resistance a un autre trt

  • En cas de contre-indication a autre trt

  • En cas d'intolerance a un autre trt

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de cancidas ?

  • Allaitement

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite anidulafungine
    • Hypersensibilite caspofungine
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite echinocandines
    • Hypersensibilite micafungine
  • Deficit en sucrase-isomaltase

  • Grossesse

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite saccharose (intolerance)
  • Intolerance genetique au fructose

  • Atteinte hepatique

  • Autre traitement en cours

    • Trt par ciclosporine
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique moderee maladie
    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Nourrisson

    • Nourrisson de moins de 12 mois
  • Nouveau-ne

  • Quel que soit le terrain

  • Atteinte hepatique

  • Autre traitement en cours

    • Trt par ciclosporine
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique moderee maladie
    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Nourrisson

    • Nourrisson de moins de 12 mois
  • Nouveau-ne

  • Quel que soit le terrain

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de cancidas ?

SEVERE(S)
  • sans info sur effets surdosage
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • acidobasique perturbation
  • acidose metabolique
  • alat modification
  • anaphylaxie
  • anemie
  • anorexie
  • anurie
  • anxiete
  • arthralgie
  • arythmie
  • asat modification
  • ascite
  • asthenie
  • atrophie cutaneo muqueuse
  • atteinte hepatique
  • augmentation du risque infectieux
  • bicarbonate diminution
  • bilirubine modification
  • bouffee vasomotrice
  • bronchospasme asthme
  • brulure locale
  • cephalee
  • cholestase
  • coagulation trouble
  • confusion mentale
  • congestion nasale
  • conjonctive pigmentation
  • constipation
  • cylindrurie
  • cytolyse hepatique
  • depression respiratoire
  • desorientation spatio temporelle
  • diarrhee
  • dorsalgie
  • douleur
  • douleur abdominale
  • douleur des extremites
  • douleur locale au point dinjection
  • douleur oppression thoracique
  • douleur osseuse
  • douleur pharyngolaryngee
  • dysgueusie
  • dyspepsie
  • dysphagie deglutition difficulte
  • dyspnee
  • eczema
  • eosinophilie
  • epigastralgie
  • eruption cutanee
  • eruption maculo papuleuse
  • erytheme
  • erytheme polymorphe
  • faiblesse musculaire
  • fibrillation auriculaire
  • fievre
  • flatulence meteorisme
  • frisson
  • gamma gt modification
  • gastralgie
  • gastrite
  • hematocrite modification
  • hematurie
  • hemoglobine modification
  • hepatomegalie
  • hydroelectrolytique trouble
  • hypercalcemie
  • hyperchloremie
  • hypercreatininemie
  • hyperglycemie
  • hyperkaliemie
  • hyperleucocytose
  • hypernatremie
  • hyperphosphoremie hyperphosphatemie
  • hypersudation
  • hypertension arterielle
  • hyperuricemie
  • hypervolemie
  • hypoalbuminemie
  • hypocalcemie
  • hypochloremie
  • hypoesthesie
  • hypokaliemie
  • hypomagnesemie
  • hyponatremie
  • hypophosphoremie hypophosphatemie
  • hypoprothrombinemie
  • hypoprotidemie
  • hypotension arterielle
  • hypouricemie
  • hypoxemie
  • hypoxie
  • ictere
  • induration
  • infiltrat pulmonaire
  • inflammation locale au point dinjection
  • insomnie
  • insuffisance cardiaque
  • insuffisance cardiaque congestive
  • insuffisance hepatique
  • insuffisance renale aigue
  • insuffisance renale chronique
  • insuffisance respiratoire
  • irritation cutanee
  • lactico deshydrogenase modification
  • larmoiement
  • laryngite
  • leucocyturie
  • leucopenie
  • lyell syndrome
  • lymphocytose
  • lymphopenie
  • malaise lipothymie
  • manifestation cutanee
  • myalgie
  • nausee vomissement
  • necrose cutanee
  • neutropenie
  • oedeme
  • oedeme aigu du poumon
  • oedeme cutane
  • oedeme cutaneomuqueux
  • oedeme de quincke angioedeme
  • oedeme facial
  • oedeme palpebral
  • oedeme peripherique
  • oedeme pulmonaire
  • oligurie
  • palpitations
  • paresthesie
  • pharyngite
  • phosphatase alcaline modification
  • polynucleose neutrophile
  • proteinurie
  • prurit
  • reaction allergique
  • reaction locale au point dinjection
  • retention hydrique
  • secheresse buccale
  • sifflement pulmonaire
  • sommeil trouble
  • somnolence diurne
  • stevens johnson syndrome
  • surcharge circulatoire
  • tachycardie
  • tachypnee
  • taux prothrombine modification
  • temperature perception trouble
  • temps cephaline activee modification
  • temps prothrombine modification
  • temps quick modification
  • thrombocytopenie
  • thrombocytose
  • thrombophlebite
  • toux
  • tremblement
  • urticaire
  • vertige etourdissement
  • vision alteration
  • vision floue
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    CANCIDAS 50 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion

    1 flacon(s) en verre

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    CANCIDAS 70 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion

    1 flacon(s) en verre

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de cancidas ?

    La caspofungine doit être initiée par un médecin expérimenté dans la prise en charge des infections fongiques invasives.

    • Posologie
    • Adultes Une dose de charge unique de 70 mg doit être administrée le premier jour de traitement ; le traitement sera poursuivi à la dose de 50 mg par jour à partir du deuxième jour. Aucun ajustement posologique n'est nécessaire en fonction du sexe ou de la race (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").
    • Durée de traitement

    La durée du traitement empirique sera fonction de la réponse clinique du patient. Le traitement sera poursuivi jusqu'à 72 heures après la résolution de la neutropénie (nombre de polynucléaires neutrophiles > ou = 500/mm3). En cas d'infection fongique, les patients doivent être traités pendant au moins 14 jours ; le traitement doit être poursuivi pendant au moins 7 jours après la résolution à la fois de la neutropénie et des symptômes cliniques.

    La durée du traitement de la candidose invasive sera fonction de la réponse clinique et microbiologique du patient. Lorsque les signes et les symptômes de la candidose invasive sont améliorés et les cultures sont devenues négatives, un passage à un traitement antifongique oral peut être envisagé. En général, le traitement antifongique doit être poursuivi pendant au moins 14 jours après la dernière culture positive.

    La durée du traitement de l'aspergillose invasive est déterminée pour chaque cas en fonction de la gravité de la pathologie sous-jacente du patient, de l'état de récupération de la dépression immunitaire et de la réponse clinique. En général, le traitement doit être poursuivi pendant au moins 7 jours après la résolution des symptômes.

    Les données de sécurité d'emploi sur des durées de traitement supérieures à 4 semaines sont limitées. Cependant, les données disponibles suggèrent que la caspofungine reste bien tolérée au cours de traitement plus long (jusqu'à 162 jours chez l'adulte).

    • Populations particulières
    • Sujets âgés Chez les patients âgés (65 ans ou plus), l'aire sous la courbe (ASC) augmente d'environ 30 %. Cependant, aucun ajustement posologique systématique n'est nécessaire. L'expérience de traitement est limitée dans cette tranche d'âge.

    • Insuffisance rénale Aucun ajustement posologique n'est nécessaire en cas d'insuffisance rénale (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance hépatique Chez l'adulte présentant une insuffisance hépatique légère (score de Child-Pugh de 5 à 6), aucun ajustement posologique n'est nécessaire.

    • Co-administration avec des inducteurs d'enzymes métaboliques

    Des données limitées suggèrent qu'une augmentation de la dose quotidienne de caspofungine à 70 mg après la dose de charge de 70 mg doit être envisagée chez l'adulte lorsque la caspofungine est co-administrée avec certains inducteurs d'enzymes métaboliques (Cf. rubrique "Interactions").

    La caspofungine doit être initiée par un médecin expérimenté dans la prise en charge des infections fongiques invasives.

    • Posologie
    • Adultes Une dose de charge unique de 70 mg doit être administrée le premier jour de traitement. Pour les patients pesant plus de 80 kg, après la dose de charge initiale de 70 mg, il est recommandé d'administrer la caspofungine à la dose de 70 mg par jour (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques"). Aucun ajustement posologique n'est nécessaire en fonction du sexe ou de la race (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").
    • Durée de traitement

    La durée du traitement empirique sera fonction de la réponse clinique du patient. Le traitement sera poursuivi jusqu'à 72 heures après la résolution de la neutropénie (nombre de polynucléaires neutrophiles > ou = 500/mm3). En cas d'infection fongique, les patients doivent être traités pendant au moins 14 jours ; le traitement doit être poursuivi pendant au moins 7 jours après la résolution à la fois de la neutropénie et des symptômes cliniques.

    La durée du traitement de la candidose invasive sera fonction de la réponse clinique et microbiologique du patient. Lorsque les signes et les symptômes de la candidose invasive sont améliorés et les cultures sont devenues négatives, un passage à un traitement antifongique oral peut être envisagé. En général, le traitement antifongique doit être poursuivi pendant au moins 14 jours après la dernière culture positive.

    La durée du traitement de l'aspergillose invasive est déterminée pour chaque cas en fonction de la gravité de la pathologie sous-jacente du patient, de l'état de récupération de la dépression immunitaire et de la réponse clinique. En général, le traitement doit être poursuivi pendant au moins 7 jours après la résolution des symptômes.

    Les données de sécurité d'emploi sur des durées de traitement supérieures à 4 semaines sont limitées. Cependant, les données disponibles suggèrent que la caspofungine reste bien tolérée au cours de traitement plus long (jusqu'à 162 jours chez l'adulte).

    • Populations particulières
    • Sujets âgés Chez les patients âgés (65 ans ou plus), l'aire sous la courbe (ASC) augmente d'environ 30 %. Cependant, aucun ajustement posologique systématique n'est nécessaire. L'expérience de traitement est limitée dans cette tranche d'âge.

    • Insuffisance rénale Aucun ajustement posologique n'est nécessaire en cas d'insuffisance rénale (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance hépatique Chez l'adulte présentant une insuffisance hépatique légère (score de Child-Pugh de 5 à 6), aucun ajustement posologique n'est nécessaire.

    • Co-administration avec des inducteurs d'enzymes métaboliques

    Des données limitées suggèrent qu'une augmentation de la dose quotidienne de caspofungine à 70 mg après la dose de charge de 70 mg doit être envisagée chez l'adulte lorsque la caspofungine est co-administrée avec certains inducteurs d'enzymes métaboliques (Cf. rubrique "Interactions").

    La caspofungine doit être initiée par un médecin expérimenté dans la prise en charge des infections fongiques invasives.

    • Durée de traitement

    La durée du traitement empirique sera fonction de la réponse clinique du patient. Le traitement sera poursuivi jusqu'à 72 heures après la résolution de la neutropénie (nombre de polynucléaires neutrophiles > ou = 500/mm3). En cas d'infection fongique, les patients doivent être traités pendant au moins 14 jours ; le traitement doit être poursuivi pendant au moins 7 jours après la résolution à la fois de la neutropénie et des symptômes cliniques.

    La durée du traitement de la candidose invasive sera fonction de la réponse clinique et microbiologique du patient. Lorsque les signes et les symptômes de la candidose invasive sont améliorés et les cultures sont devenues négatives, un passage à un traitement antifongique oral peut être envisagé. En général, le traitement antifongique doit être poursuivi pendant au moins 14 jours après la dernière culture positive.

    La durée du traitement de l'aspergillose invasive est déterminée pour chaque cas en fonction de la gravité de la pathologie sous-jacente du patient, de l'état de récupération de la dépression immunitaire et de la réponse clinique. En général, le traitement doit être poursuivi pendant au moins 7 jours après la résolution des symptômes.

    Les données de sécurité d'emploi sur des durées de traitement supérieures à 4 semaines sont limitées. Cependant, les données disponibles suggèrent que la caspofungine reste bien tolérée au cours de traitement plus long (jusqu'à 162 jours chez l'adulte).

    • Populations particulières
    • Sujets âgés Chez les patients âgés (65 ans ou plus), l'aire sous la courbe (ASC) augmente d'environ 30 %. Cependant, aucun ajustement posologique systématique n'est nécessaire. L'expérience de traitement est limitée dans cette tranche d'âge.

    • Insuffisance hépatique Chez l'adulte présentant une insuffisance hépatique légère (score de Child-Pugh de 5 à 6), aucun ajustement posologique n'est nécessaire. Chez l'adulte présentant une insuffisance hépatique modérée (score de Child-Pugh de 7 à 9), il est recommandé, sur la base des données pharmacocinétiques, d'administrer 35 mg par jour de caspofungine. Une dose de charge de 70 mg doit être administrée le premier jour. On ne dispose d'aucune expérience clinique chez l'adulte présentant une insuffisance hépatique grave (score de Child-Pugh supérieur à 9) ainsi que chez l'enfant quel que soit le degré d'insuffisance hépatique (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Co-administration avec des inducteurs d'enzymes métaboliques

    Des données limitées suggèrent qu'une augmentation de la dose quotidienne de caspofungine à 70 mg après la dose de charge de 70 mg doit être envisagée chez l'adulte lorsque la caspofungine est co-administrée avec certains inducteurs d'enzymes métaboliques (Cf. rubrique "Interactions").

    La caspofungine doit être initiée par un médecin expérimenté dans la prise en charge des infections fongiques invasives.

    • Posologie
    • Population pédiatrique (12 mois à 17 ans) Chez les patients pédiatriques (de 12 mois à 17 ans), la posologie doit être établie en fonction de la surface corporelle du patient (voir Instructions pour utilisation chez les patients pédiatriques, formule de Mosteller (1)). Dans toutes les indications, une dose de charge unique de 70 mg/m2 (sans dépasser 70 mg par jour) devra être administrée le premier jour, suivie d'une dose quotidienne de 50 mg/m2 (sans dépasser 70 mg par jour). Si la dose quotidienne de 50 mg/m2 est bien tolérée mais n'apporte pas de réponse clinique suffisante, la dose quotidienne pourra être augmentée à 70 mg/m2 (sans dépasser 70 mg par jour).

    L'efficacité et la sécurité d'emploi de la caspofungine n'ont pas été suffisamment étudiées dans les essais cliniques réalisés chez les nouveau-nés et les nourrissons de moins de 12 mois. La prudence est requise lors du traitement des patients de cette tranche d'âge. Des données limitées suggèrent que l'on peut envisager chez le nouveau-né et le nourrisson (de moins de 3 mois) des doses de caspofungine de 25 mg/m2 par jour et chez le nourrisson (de 3 à 11 mois) des doses de 50 mg/ m2 par jour (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    (1) Mosteller RD : Calcul simplifié de la surface corporelle. N Engl J Med 1987 Oct 22 ; 317 (17) : 1098 (Lettre).

    • Durée de traitement

    La durée du traitement empirique sera fonction de la réponse clinique du patient. Le traitement sera poursuivi jusqu'à 72 heures après la résolution de la neutropénie (nombre de polynucléaires neutrophiles > ou = 500/mm3). En cas d'infection fongique, les patients doivent être traités pendant au moins 14 jours ; le traitement doit être poursuivi pendant au moins 7 jours après la résolution à la fois de la neutropénie et des symptômes cliniques.

    La durée du traitement de la candidose invasive sera fonction de la réponse clinique et microbiologique du patient. Lorsque les signes et les symptômes de la candidose invasive sont améliorés et les cultures sont devenues négatives, un passage à un traitement antifongique oral peut être envisagé. En général, le traitement antifongique doit être poursuivi pendant au moins 14 jours après la dernière culture positive.

    La durée du traitement de l'aspergillose invasive est déterminée pour chaque cas en fonction de la gravité de la pathologie sous-jacente du patient, de l'état de récupération de la dépression immunitaire et de la réponse clinique. En général, le traitement doit être poursuivi pendant au moins 7 jours après la résolution des symptômes.

    Les données de sécurité d'emploi sur des durées de traitement supérieures à 4 semaines sont limitées. Cependant, les données disponibles suggèrent que la caspofungine reste bien tolérée au cours de traitement plus long (jusqu'à 87 jours chez les patients pédiatriques).

    • Populations particulières
    • Insuffisance rénale Aucun ajustement posologique n'est nécessaire en cas d'insuffisance rénale (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance hépatique Chez l'adulte présentant une insuffisance hépatique légère (score de Child-Pugh de 5 à 6), aucun ajustement posologique n'est nécessaire. Chez l'adulte présentant une insuffisance hépatique modérée (score de Child-Pugh de 7 à 9), il est recommandé, sur la base des données pharmacocinétiques, d'administrer 35 mg par jour de caspofungine. Une dose de charge de 70 mg doit être administrée le premier jour. On ne dispose d'aucune expérience clinique chez l'adulte présentant une insuffisance hépatique grave (score de Child-Pugh supérieur à 9) ainsi que chez l'enfant quel que soit le degré d'insuffisance hépatique (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Co-administration avec des inducteurs d'enzymes métaboliques

    Chez les patients pédiatriques (de 12 mois à 17 ans), lorsque la caspofungine est co-administrée avec ces mêmes inducteurs d'enzymes métaboliques (Cf. rubrique "Interactions"), une dose quotidienne de 70 mg/m2 (sans dépasser 70 mg par jour) devra être envisagée.