Colobreathe 1 (colistiméthate)

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Colistimethate

  • Dosages

    662 500 UI

  • Formes galéniques

    poudre pour inhalation en gélule

  • Classe Thérapeutique

    J01XB - POLYMYXINES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser colobreathe 1 ?

  • Dans les formes chroniques

  • En cas de mucoviscidose

  • Chez l'enfant a partir de 6 ans

  • Chez l'adulte

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de colobreathe 1 ?

  • Allaitement

  • Enfant

    • Enfant de moins de 6 ans
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite antecedent personnel
    • Hypersensibilite colistimethate sodique
    • Hypersensibilite colistine
    • Hypersensibilite polymyxine b
    • Hypersensibilite polymyxines
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Femme en age de procreer

    • En l'absence de contraception efficace
  • Grossesse

  • Myasthenie

  • Autre traitement en cours

    • Trt par aminoside voie parenterale
    • Trt par colistine
    • Trt par curare
    • Trt par medicament nephrotoxique
    • Trt par myorelaxant
  • Bronchospasme

  • Femme en age de procreer

    • En cas de contraception
  • Hemoptysie

  • Porphyrie cutanee

  • Porphyrie hepatique

  • Quel que soit le terrain

  • Autre traitement en cours

    • Trt par aminoside voie parenterale
    • Trt par colistine
    • Trt par curare
    • Trt par medicament nephrotoxique
    • Trt par myorelaxant
  • Bronchospasme

  • Femme en age de procreer

    • En cas de contraception
  • Hemoptysie

  • Porphyrie cutanee

  • Porphyrie hepatique

  • Quel que soit le terrain

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de colobreathe 1 ?

MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • acouphene bourdonnement doreille
  • anurie
  • apnee
  • arret respiratoire
  • asthenie
  • ataxie
  • atteinte renale
  • blocage neuromusculaire
  • cephalee
  • confusion mentale
  • convulsion
  • depression respiratoire
  • desorientation spatio temporelle
  • diarrhee
  • douleur buccale
  • douleur dentaire
  • douleur oppression thoracique
  • douleur pharyngolaryngee
  • dysarthrie parole difficulte
  • dysgueusie
  • dyspnee
  • electroencephalogramme modification
  • epistaxis
  • equilibre trouble
  • faiblesse musculaire
  • flatulence meteorisme
  • gorge irritation
  • hematurie
  • hemoptysie
  • hypercreatininemie
  • hypersecretion broncho pulmonaire
  • hypersecretion voie respiratoire sup
  • hyperuremie hyperazotemie
  • hypocalcemie
  • hypokaliemie
  • hyponatremie
  • infection des voies respiratoires
  • insuffisance renale aigue
  • insuffisance renale chronique
  • insuffisance respiratoire
  • malaise lipothymie
  • nausee vomissement
  • necrose tubulaire renale
  • neurotoxicite
  • oligurie
  • oreille trouble
  • paresthesie
  • pharyngite
  • polydipsie
  • proteinurie
  • psychose
  • sialorrhee
  • sifflement pulmonaire
  • somnolence diurne
  • timbre de la voix modification
  • toux
  • vertige etourdissement
  • vision alteration
  • vision floue
MODERE(S)
  • amaigrissement
  • anxiete
  • appetit perte
  • arthralgie
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • bronchospasme asthme
  • eczema
  • eruption cutanee
  • eruption maculo papuleuse
  • fievre
  • oedeme de quincke angioedeme
  • prurit
  • reaction allergique
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    COLOBREATHE 1 662 500 UI, poudre pour inhalation en gélule

    7 plaquette(s) thermoformée(s) polyamide aluminium PVC de 8 gélule(s) avec inhalateur(s) Turbospin

    • REMBOURSABLE : 30%
    • PRIX : 934,58
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de colobreathe 1 ?

    • Adultes et enfants âgés de 6 ans et plus

    Une gélule à inhaler deux fois par jour. L'intervalle entre les doses doit être le plus proche possible de 12 heures.

    L'efficacité de ce médicament a été démontrée par une étude clinique d'une durée de 24 semaines. Le traitement doit être poursuivi aussi longtemps que le médecin considère qu'il existe un bénéfice clinique pour le patient.

    • Insuffisants rénaux

    Aucun ajustement de la posologie n'est jugé nécessaire (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisants hépatiques

    Aucun ajustement de la posologie n'est jugé nécessaire (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Population pédiatrique

    La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants âgés de moins de 6 ans n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible.