Combivir (zidovudine / lamivudine)

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Lamivudine, Zidovudine

  • Dosages

    150 mg/300 mg

  • Formes galéniques

    comprimé pelliculé sécable

  • Classe Thérapeutique

    J05AR - ANTIVIRAUX POUR LE TRAITEMENT DES INFECTIONS VIH EN ASSOCIATION

Illustration indications

Indications - Quand utiliser combivir ?

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant

  • Traitement preventif

  • Debuter precocement le traitement

  • Associer a d'autres therapeutiques

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de combivir ?

  • Anemie

    • Anemie severe
  • Autre traitement en cours

    • Trt par emtricitabine
    • Trt par lamivudine
  • Enfant

    • Enfant de moins de 14 kg
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite lamivudine
    • Hypersensibilite zidovudine
  • Neutropenie

    • Neutropenie severe
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Pancreatite

  • Porphyrie cutanee

  • Porphyrie hepatique

    • Porphyrie hepatique maladie
  • Trouble hematologique

    • Trouble hematologique en cours
  • Allaitement

  • Autre traitement en cours

    • Trt par cladribine
    • Trt par stavudine
    • Trt par zalcitabine
  • Acidose

    • Acidose lactique
    • Acidose metabolique
  • Alcoolisme chronique

  • Anemie

    • Anemie moderee
  • Atteinte hepatique

  • Autre traitement en cours

    • Trt par corticoide
    • Trt par med contenant de l'alcool
    • Trt par medicament hepatotoxique
    • Trt par stavudine
  • Cirrhose

  • Deficit immunitaire

    • Deficit immunitaire severe
  • Dyslipidemie / anomalie metab lipide

  • Femme

  • Hepatite

    • Hepatite b chronique active
    • Hepatite c chronique
    • Hepatite chronique
  • Hepatomegalie

    • Hepatomegalie evolutive
    • Hepatomegalie non evolutive
  • Hyperlipidemie

  • Infection virale

    • Hepatite b chronique active
    • Hepatite c chronique
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
    • Insuffisance hepatique moderee maladie
    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Insuffisance medullaire

    • Insuffisance medullaire en cours
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale moderee
    • Insuffisance renale severe
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Ingestion d'alcool
  • Leucopenie

  • Neutropenie

  • Obesite

    • Indice de masse corporelle eleve (> 30)
  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

  • Acidose

    • Acidose lactique
    • Acidose metabolique
  • Alcoolisme chronique

  • Anemie

    • Anemie moderee
  • Atteinte hepatique

  • Autre traitement en cours

    • Trt par corticoide
    • Trt par med contenant de l'alcool
    • Trt par medicament hepatotoxique
    • Trt par stavudine
  • Cirrhose

  • Deficit immunitaire

    • Deficit immunitaire severe
  • Dyslipidemie / anomalie metab lipide

  • Femme

  • Hepatite

    • Hepatite b chronique active
    • Hepatite c chronique
    • Hepatite chronique
  • Hepatomegalie

    • Hepatomegalie evolutive
    • Hepatomegalie non evolutive
  • Hyperlipidemie

  • Infection virale

    • Hepatite b chronique active
    • Hepatite c chronique
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
    • Insuffisance hepatique moderee maladie
    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Insuffisance medullaire

    • Insuffisance medullaire en cours
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale moderee
    • Insuffisance renale severe
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Ingestion d'alcool
  • Leucopenie

  • Neutropenie

  • Obesite

    • Indice de masse corporelle eleve (> 30)
  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de combivir ?

SEVERE(S)
  • acidose lactique
  • acidose metabolique
  • amaigrissement
  • appetit perte
  • cytopathie mitochondriale
  • deces mortalite
  • hyperamylasemie
  • hyperlactatemie
  • hyperlipasemie
  • ictere
  • lipoatrophie lipodystrophie
  • oedeme de quincke angioedeme
  • pancreatite aigue
  • steatorrhee
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • acces maniaque
  • alat modification
  • anemie
  • anxiete
  • aplasie medullaire
  • asat modification
  • atrophie cutaneo muqueuse
  • atteinte hepatique
  • augmentation du volume mammaire
  • bilan thyroidien perturbation
  • bilirubine modification
  • cardiomyopathie
  • cephalee
  • concentration baisse
  • confusion mentale
  • convulsion
  • demineralisation osseuse
  • depression
  • diabete
  • dyspnee
  • enzyme musculaire modification
  • erythroblastopenie
  • fracture osseuse
  • gamma gt modification
  • hemoglobine modification
  • hepatite
  • hepatomegalie
  • hypercholesterolemie
  • hyperglycemie
  • hyperlipidemie
  • hyperphosphoremie hyperphosphatemie
  • hyperthyroidie
  • hypertriglyceridemie
  • hypocalcemie
  • hypoglycemie
  • hyponatremie
  • hypophosphoremie hypophosphatemie
  • hypoplasie medullaire
  • infection a herpes virus
  • insomnie
  • insulino resistance
  • lactico deshydrogenase modification
  • leucopenie
  • maladie autoimmune
  • myalgie
  • myopathie
  • neuropathie peripherique
  • neutropenie
  • osteonecrose
  • pancytopenie
  • paresthesie
  • phosphatase alcaline modification
  • pneumonie
  • prise ponderale
  • rapport hdl ldl modification
  • reaction inflammatoire
  • somnolence diurne
  • steatose
  • thrombocytopenie
  • trouble hematologique
  • vertige etourdissement
  • zona
MODERE(S)
  • alopecie
  • arthralgie
  • asthenie
  • augmentation du risque infectieux
  • coloration tegument
  • congestion nasale
  • crampe musculaire
  • creatine kinase modification
  • depigmentation
  • douleur
  • douleur locale au point dinjection
  • douleur oppression thoracique
  • eruption cutanee
  • fievre
  • frisson
  • gorge irritation
  • gynecomastie
  • hypersudation
  • infection des voies respiratoires
  • irritation nasale
  • malaise lipothymie
  • pollakiurie
  • prurit
  • rhabdomyolyse
  • rhinite
  • sans info sur effets surdosage
  • secheresse nasale
  • syndrome grippal
  • toux
  • urticaire
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • anorexie
  • diarrhee
  • douleur abdominale
  • dysgueusie
  • dyspepsie
  • flatulence meteorisme
  • hyperpigmentation
  • nausee vomissement
  • ulcere oesophagien
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    COMBIVIR 150 mg/300 mg, comprimé pelliculé

    6 plaquette(s) thermoformée(s) PVC de 10 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 132,99
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de combivir ?

    La prescription initiale doit être faite par un médecin expérimenté dans la prise en charge de l'infection par le VIH.

    • Adultes et adolescents pesant au moins 30 kg

    La posologie recommandée de ce médicament est d'un comprimé deux fois par jour.

    Au cas où une interruption de traitement de l'une des substances actives de ce médicament, ou une réduction de la posologie, s'avèrerait nécessaire, la lamivudine et la zidovudine sont disponibles séparément sous forme de comprimés/gélules et de solution buvable.

    • Insuffisance hépatique

    Chez le patient cirrhotique, des données limitées suggèrent qu'une accumulation de zidovudine peut apparaître chez les patients insuffisants hépatiques en raison d'une diminution de la glucuroconjugaison. Chez les patients avec insuffisance hépatique modérée à sévère, les données montrent que les paramètres pharmacocinétiques de la lamivudine ne sont pas significativement altérés en cas d'atteinte hépatique. Cependant, en cas d'insuffisance hépatique sévère, il est recommandé d'administrer séparément la lamivudine et la zidovudine, en raison d'un éventuel ajustement posologique de la zidovudine, en se référant au Résumé des Caractéristiques du Produit de chacun de ces médicaments.

    • Ajustement posologique recommandé chez les patients présentant une mauvaise tolérance hématologique

    Un ajustement posologique de la zidovudine peut se révéler nécessaire chez les patients ayant un taux d'hémoglobine < 9 grammes/dl (5,59 mmol/litre) ou un taux de neutrophiles < 1,0 x 10puissance9/litre (Cf. rubriques "Contre-indications" et "Mises en garde et précautions d'emploi"). Dans ce cas, une diminution de la posologie de la zidovudine est nécessaire et l'administration séparée de la lamivudine et de la zidovudine est recommandée, en se référant au résumé des caractéristiques de chaque spécialité pharmaceutique.

    • Sujet âgé

    Aucune donnée spécifique n'est disponible. Cependant, chez le sujet âgé, une attention particulière devra être portée sur une éventuelle altération de la fonction rénale et des modifications des paramètres hématologiques, liées à l'âge.

    La prescription initiale doit être faite par un médecin expérimenté dans la prise en charge de l'infection par le VIH.

    • Enfants pesant entre 21 kg et 30 kg

    La posologie recommandée de ce médicament par voie orale est d'un demi-comprimé le matin et d'un comprimé entier le soir.

    Le schéma posologique chez les enfants pesant entre 14 et 30 kg est principalement basé sur une modélisation pharmacocinétique et s'appuie sur les données issues des études cliniques réalisées avec la lamivudine et la zidovudine séparément. Une surexposition pharmacocinétique à la zidovudine peut survenir ; une surveillance attentive de la sécurité d'emploi est par conséquent justifiée chez ces patients. En cas de survenue d'une intolérance gastro-intestinale chez les patients pesant entre 21 et 30 kg, un autre schéma posologique consistant en un demi-comprimé trois fois par jour, peut être administré pour tenter d'améliorer la tolérance.

    Au cas où une interruption de traitement de l'une des substances actives de ce médicament, ou une réduction de la posologie, s'avèrerait nécessaire, la lamivudine et la zidovudine sont disponibles séparément sous forme de comprimés/gélules et de solution buvable.

    • Insuffisance hépatique

    Chez le patient cirrhotique, des données limitées suggèrent qu'une accumulation de zidovudine peut apparaître chez les patients insuffisants hépatiques en raison d'une diminution de la glucuroconjugaison. Chez les patients avec insuffisance hépatique modérée à sévère, les données montrent que les paramètres pharmacocinétiques de la lamivudine ne sont pas significativement altérés en cas d'atteinte hépatique. Cependant, en cas d'insuffisance hépatique sévère, il est recommandé d'administrer séparément la lamivudine et la zidovudine, en raison d'un éventuel ajustement posologique de la zidovudine, en se référant au Résumé des Caractéristiques du Produit de chacun de ces médicaments.

    • Ajustement posologique recommandé chez les patients présentant une mauvaise tolérance hématologique

    Un ajustement posologique de la zidovudine peut se révéler nécessaire chez les patients ayant un taux d'hémoglobine < 9 grammes/dl (5,59 mmol/litre) ou un taux de neutrophiles < 1,0 x 10puissance9/litre (Cf. rubriques "Contre-indications" et "Mises en garde et précautions d'emploi"). Dans ce cas, une diminution de la posologie de la zidovudine est nécessaire et l'administration séparée de la lamivudine et de la zidovudine est recommandée, en se référant au résumé des caractéristiques de chaque spécialité pharmaceutique.

    La prescription initiale doit être faite par un médecin expérimenté dans la prise en charge de l'infection par le VIH.

    • Enfants pesant entre 14 kg et 21 kg

    La posologie recommandée de ce médicament par voie orale est d'un demi-comprimé deux fois par jour.

    Le schéma posologique chez les enfants pesant entre 14 et 30 kg est principalement basé sur une modélisation pharmacocinétique et s'appuie sur les données issues des études cliniques réalisées avec la lamivudine et la zidovudine séparément. Une surexposition pharmacocinétique à la zidovudine peut survenir ; une surveillance attentive de la sécurité d'emploi est par conséquent justifiée chez ces patients.

    Les comprimés de ce médicament ne doivent pas être utilisés chez les enfants pesant moins de 14 kg, les doses ne pouvant être correctement ajustées au poids de l'enfant. Chez ces patients, la lamivudine et la zidovudine devront être administrées séparément, conformément aux posologies recommandées pour ces médicaments. Pour ces patients, ainsi que pour les patients dans l'incapacité d'avaler des comprimés, la lamivudine et la zidovudine sont disponibles sous forme de solution buvable.

    Au cas où une interruption de traitement de l'une des substances actives de ce médicament, ou une réduction de la posologie, s'avèrerait nécessaire, la lamivudine et la zidovudine sont disponibles séparément sous forme de comprimés/gélules et de solution buvable.

    • Insuffisance hépatique

    Chez le patient cirrhotique, des données limitées suggèrent qu'une accumulation de zidovudine peut apparaître chez les patients insuffisants hépatiques en raison d'une diminution de la glucuroconjugaison. Chez les patients avec insuffisance hépatique modérée à sévère, les données montrent que les paramètres pharmacocinétiques de la lamivudine ne sont pas significativement altérés en cas d'atteinte hépatique. Cependant, en cas d'insuffisance hépatique sévère, il est recommandé d'administrer séparément la lamivudine et la zidovudine, en raison d'un éventuel ajustement posologique de la zidovudine, en se référant au Résumé des Caractéristiques du Produit de chacun de ces médicaments.

    • Ajustement posologique recommandé chez les patients présentant une mauvaise tolérance hématologique

    Un ajustement posologique de la zidovudine peut se révéler nécessaire chez les patients ayant un taux d'hémoglobine < 9 grammes/dl (5,59 mmol/litre) ou un taux de neutrophiles < 1,0 x 10puissance9/litre (Cf. rubriques "Contre-indications" et "Mises en garde et précautions d'emploi"). Dans ce cas, une diminution de la posologie de la zidovudine est nécessaire et l'administration séparée de la lamivudine et de la zidovudine est recommandée, en se référant au résumé des caractéristiques de chaque spécialité pharmaceutique.

    La prescription initiale doit être faite par un médecin expérimenté dans la prise en charge de l'infection par le VIH.

    Au cas où une interruption de traitement de l'une des substances actives de ce médicament, ou une réduction de la posologie, s'avèrerait nécessaire, la lamivudine et la zidovudine sont disponibles séparément sous forme de comprimés/gélules et de solution buvable.

    • Insuffisance rénale

    En cas d'insuffisance rénale, les concentrations de lamivudine et de zidovudine sont augmentées en raison d'une diminution de leur clairance. Aussi, comme leur posologie doit être adaptée, il est recommandé d'administrer séparément la lamivudine et la zidovudine chez les patients dont la clairance de la créatinine est inférieure ou égale à 50 ml/min, en se référant au Résumé des Caractéristiques du Produit de chacun de ces médicaments.

    • Ajustement posologique recommandé chez les patients présentant une mauvaise tolérance hématologique

    Un ajustement posologique de la zidovudine peut se révéler nécessaire chez les patients ayant un taux d'hémoglobine < 9 grammes/dl (5,59 mmol/litre) ou un taux de neutrophiles < 1,0 x 10puissance9/litre (Cf. rubriques "Contre-indications" et "Mises en garde et précautions d'emploi"). Dans ce cas, une diminution de la posologie de la zidovudine est nécessaire et l'administration séparée de la lamivudine et de la zidovudine est recommandée, en se référant au résumé des caractéristiques de chaque spécialité pharmaceutique.