Crysvita (burosumab)

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Burosumab

  • Dosages

    30 mg20 mg10 mg

  • Formes galéniques

    solution injectable

  • Classe Thérapeutique

    M05BX - AUTRES MEDICAMENTS AGISSANT SUR LA MINERALISATION

Illustration indications

Indications - Quand utiliser crysvita ?

  • Traitement symptomatique

  • Avec signes radiographiques d'atteinte osseuse

  • Chez le nourrisson a partir de 12 mois

  • Chez l'enfant

  • Chez l'adolescent

  • Chez l'enfant en periode de croissance

  • Chez l'adolescent en periode de croissance

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de crysvita ?

  • Autre traitement en cours

    • Apport de phosphates
    • Trt par analogue vitamine d
    • Voie orale
  • Hyperphosphatemie/hyperphosphoremie

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite burosumab
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale au stade terminal
    • Insuffisance renale severe
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite sorbitol (intolerance)
  • Intolerance genetique au fructose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite sorbitol (intolerance)
  • Dysfonctionnement parathyroidien

  • Hyperphosphatemie/hyperphosphoremie

  • Nephrocalcinose

    • Apport de phosphates
    • Apport de vitamine d
    • Voie orale
  • Quel que soit le terrain

  • Dysfonctionnement parathyroidien

  • Hyperphosphatemie/hyperphosphoremie

  • Nephrocalcinose

    • Apport de phosphates
    • Apport de vitamine d
    • Voie orale
  • Quel que soit le terrain

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de crysvita ?

SEVERE(S)
  • aucun effet indesirable rapporte
  • douleur des extremites
  • eruption cutanee
  • prurit
  • reaction locale au point dinjection
  • urticaire
  • vertige etourdissement
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • augmentation du risque infectieux
  • bronchite
  • candidose
  • candidose gastro intestinale
  • candidose vaginale
  • catheter infection
  • cellulite
  • cephalee
  • conjonctivite
  • cystite
  • douleur dentaire
  • enterite
  • fasciite
  • fievre
  • furonculose
  • gastrite
  • hepatite
  • infection a herpes virus
  • infection bacterienne
  • infection cutanee
  • infection dentaire
  • infection des voies respiratoires
  • infection fongique mycose
  • infection oculaire
  • infection parasitaire parasitose
  • infection pulmonaire
  • infection urinaire
  • infection virale
  • laryngite
  • leucoencephalopathie
  • meningite
  • meningite aseptique
  • meningite infectieuse
  • myalgie
  • ongles alteration
  • orgelet
  • otite
  • pharyngite
  • pneumonie
  • pneumopathie interstitielle diffuse
  • pustulose
  • rhinite
  • sepsis choc septique
  • septicemie
  • sinusite
  • stomatite
  • syndrome grippal
  • tuberculose secondaire
  • zona
MINEUR(S)
  • anticorps apparition
  • bouffee vasomotrice
  • diarrhee
  • flush
  • frisson
  • nausee vomissement
  • reaction allergique
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    CRYSVITA 30 mg, solution injectable

    1 flacon en verre de 1 mL

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    CRYSVITA 20 mg, solution injectable

    1 flacon en verre de 1 mL

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    CRYSVITA 10 mg, solution injectable

    1 flacon en verre de 1 mL

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de crysvita ?

    Le traitement doit être instauré par un médecin expérimenté dans la prise en charge des patients atteints de maladies osseuses métaboliques.

    • Posologie

    Le phosphate oral et les analogues de la vitamine D doivent être arrêtés une semaine avant le début du traitement. La phosphatémie à jeun doit être inférieure aux valeurs de référence pour l'âge lors de l'instauration du traitement (voir rubrique "Contre-indications").

    La dose initiale recommandée est de 0,4 mg/kg de poids corporel et la dose d'entretien habituelle est de 0,8 mg/kg de burosumab administrée toutes les deux semaines. La dose maximale est de 90 mg. Toutes les doses doivent être arrondies aux 10 mg les plus proches.

    Après le début du traitement par burosumab, la phosphatémie à jeun doit être mesurée toutes les deux semaines pendant le premier mois de traitement, toutes les 4 semaines pendant les deux mois suivants et comme approprié ensuite. La phosphatémie à jeun doit également être mesurée 4 semaines après un ajustement posologique. Si la phosphatémie à jeun est dans les valeurs de référence pour l'âge, la même dose doit être maintenue.

    Pour diminuer le risque de minéralisation ectopique, il est recommandé de cibler une phosphatémie à jeun à la limite inférieure de l'intervalle de référence pour l'âge (voir rubrique "Mises en gardes et précautions d'emploi").

    • Augmentation de la dose

    Si la phosphatémie à jeun est inférieure aux valeurs de référence pour l'âge, la dose peut être augmentée par paliers de 0,4 mg/kg jusqu'à une dose maximale de 2 mg/kg (dose maximale de 90 mg). La phosphatémie à jeun doit être mesurée 4 semaines après l'ajustement posologique. La dose de burosumab ne doit pas être ajustée à une fréquence inférieure à toutes les 4 semaines.

    • Diminution de la dose

    Si la phosphatémie à jeun est supérieure aux valeurs de référence pour l'âge, la dose suivante ne doit pas être administrée et la phosphatémie à jeun doit à nouveau être mesurée dans un délai de 4 semaines. Pour la reprise du traitement par burosumab, la dose doit être d'environ la moitié de la dose antérieure, le patient doit avoir une phosphatémie à jeun inférieure aux valeurs de référence pour l'âge.

    • Dose oubliée

    Si un patient n'a pas reçu une dose, le traitement par burosumab doit être repris dès que possible à la dose prescrite antérieurement.

    • Populations particulières
    • Insuffisance rénale

    Le burosumab n'a pas été étudié chez les patients atteints d'insuffisance rénale. Le burosumab ne doit pas être administré chez les patients présentant une insuffisance rénale sévère ou une insuffisance rénale terminale (voir rubrique "Contre-indications").

    • Population pédiatrique

    La sécurité et l'efficacité du burosumab chez les enfants âgés de moins d'un an n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible.