Daklinza

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    60 mg30 mg

  • Formes galéniques

    comprimé pelliculé

  • Classe Thérapeutique

    J05AP - ANTIVIRAUX POUR LE TRAITEMENT DES INFECTIONS VHC

Illustration indications

Indications - Quand utiliser daklinza ?

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Dans les formes chroniques

  • Chez l'adulte a partir de 18 ans

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de daklinza ?

  • Adulte jeune (15-17 ans)

    • Adulte de moins de 18 ans
  • Allaitement

  • Autre traitement en cours

    • Trt par carbamazepine
    • Trt par dabrafenib
    • Trt par dexamethasone
    • Trt par efavirenz
    • Trt par enzalutamide
    • Trt par eslicarbazepine
    • Trt par fosphenytoine
    • Trt par inducteur enzymatique
    • Trt par inducteur p-glycoproteine
    • Trt par inducteur puissant du cyp3a4
    • Trt par millepertuis
    • Trt par nevirapine
    • Trt par oxcarbazepine
    • Trt par phenobarbital
    • Trt par phenytoine
    • Trt par primidone
    • Trt par rifabutine
    • Trt par rifampicine
    • Trt par rifapentine
  • Enfant

  • Femme en age de procreer

    • En l'absence de contraception efficace
  • Grossesse

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite daclatasvir
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Apport de millepertuis
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Type particulier de traitement

  • Anomalie metabolisme galactose

  • Autre traitement en cours

    • Trt par amiodarone
    • Trt par sofosbuvir
  • Deficit en lactase

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
  • Regime sans galactose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Atteinte hepatique

    • Atteinte hepatique decompensee
  • Cirrhose

  • Femme en age de procreer

    • En cas de contraception
  • Hepatite

    • Hepatite b chronique active
    • Hepatite b chronique latente
    • Hepatite virale b aigue
  • Quel que soit le terrain

  • Transplantation

    • Transplantation hepatique
  • Atteinte hepatique

    • Atteinte hepatique decompensee
  • Cirrhose

  • Femme en age de procreer

    • En cas de contraception
  • Hepatite

    • Hepatite b chronique active
    • Hepatite b chronique latente
    • Hepatite virale b aigue
  • Quel que soit le terrain

  • Transplantation

    • Transplantation hepatique
Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de daklinza ?

SEVERE(S)
  • arythmie
  • bradycardie
  • conduction trouble
  • sans info sur effets surdosage
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • alopecie
  • anemie
  • appetit perte
  • arthralgie
  • asthenie
  • bouffee vasomotrice
  • cephalee
  • congestion nasale
  • constipation
  • diarrhee
  • douleur abdominale
  • dyspepsie
  • dyspnee
  • eruption cutanee
  • fievre
  • flatulence meteorisme
  • humeur trouble
  • insomnie
  • irritabilite
  • leucopenie
  • lymphopenie
  • myalgie
  • nausee vomissement
  • neutropenie
  • prurit
  • reflux gastro oesophagien
  • secheresse buccale
  • secheresse cutanee
  • sommeil trouble
  • syndrome grippal
  • toux
  • vertige etourdissement
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    DAKLINZA 60 mg, comprimé pelliculé

    28 plaquette(s) thermoformée(s) PVC polychlortrifluoroéthylène aluminium de 1 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    DAKLINZA 30 mg, comprimé pelliculé

    28 plaquette(s) thermoformée(s) PVC polychlortrifluoroéthylène aluminium de 1 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de daklinza ?

    Le traitement par ce médicament doit être instauré et surveillé par un médecin expérimenté dans la prise en charge de l'hépatite C chronique.

    La dose recommandée de ce médicament est de 60 mg une fois par jour, par voie orale, à prendre avec ou sans nourriture.

    • Posologie

    Le daclatasvir doit être administré en association avec d'autres médicaments. Les Résumés des Caractéristiques du Produit des médicaments co-administrés doivent également être consultés avant l'instauration du traitement par daclatasvir.

    Les médicaments co-administrés et la durée du traitement recommandés sont indiqués ci-dessous (voir également rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacodynamiques").

    Médicaments co-administrés et durée de traitement recommandés pour le traitement combiné avec le daclatasvir

    . Génotype VHC et population de patients (*) : génotype 1 ou 4 sans cirrhose Traitement : daclatasvir + sofosbuvir Durée : 12 semaines Une prolongation de la durée de traitement jusqu'à 24 semaines est à envisager pour les patients ayant été traités par une anti-protéase NS3/4A (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacodynamiques")

    . Génotype VHC et population de patients (*) : génotype 1 ou 4 avec cirrhose compensée Traitement : daclatasvir + sofosbuvir Durée : 24 semaines Une durée du traitement plus courte de 12 semaines peut être envisagée chez les patients naifs de traitement, cirrhotiques et ayant des facteurs prédictifs de bonne réponse tels que : IL28B CC et/ou une charge virale basse à l'initiation du traitement. L'ajout de la ribavirine est à envisager chez les patients avec une maladie hépatique très avancée ou ayant des facteurs prédictifs de mauvaise réponse tels que l'échec à un précédent traitement.

    . Génotype VHC et population de patients (*) : génotype 3 sans cirrhose Traitement : daclatasvir + sofosbuvir Durée : 12 semaines

    . Génotype VHC et population de patients (*) : génotype 3 avec cirrhose Traitement : daclatasvir + sofosbuvir +/- ribavirine Durée : 24 semaines La ribavirine peut être ajoutée en fonction de l'évaluation clinique propre à chaque patient.

    . Génotype VHC et population de patients (*) : génotype 4 Traitement : daclatasvir + peg-interféron alfa + ribavirine Durée : 24 semaines de daclatasvir en association avec le peg-interféron alfa et la ribavirine pendant 24-48 semaines. Si le patient présente un taux d'ARN du VHC indétectable à la fois aux semaines 4 et 12 du traitement, les 3 médicaments du traitement doivent être poursuivis pendant une durée de traitement de 24 semaines. Si le patient a une charge virale indétectable mais que l'ARN-VHC est détectable aux semaines 4 ou 12 du traitement, le daclatasvir doit être arrêté à la semaine 24 et le peg-interféron alfa et la ribavirine doivent être poursuivis pour une durée totale de 48 semaines.

    (*) Inclut les patients co-infectés par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH). Pour les recommandations posologiques avec les antirétroviraux VIH, voir rubrique "Interactions".

    La dose de ribavirine, en cas d'association avec le daclatasvir, est calculée en fonction du poids (1000 ou 1200 mg respectivement chez les patients < 75 kg ou > ou = 75 kg).

    • Modification posologique, interruption de traitement et arrêt Il n'est pas recommandé de modifier la posologie de daclatasvir pour la prise en charge des effets indésirables. Si l'interruption des médicaments co-administrés est nécessaire en raison d'effets indésirables, le daclatasvir ne doit pas être utilisé en monothérapie. Il n'y a pas de règles d'arrêt de traitement basées sur la réponse virologique qui s'appliquent à l'association du daclatasvir avec le sofosbuvir.

    • Arrêt du traitement chez les patients ayant une réponse virologique insuffisante pendant le traitement par daclatasvir, peg-interféron alfa et ribavirine Il est peu probable que les patients présentant une réponse virologique insuffisante durant le traitement parviennent à une réponse virologique soutenue (RVS) ; ainsi, l'arrêt du traitement est recommandé chez ces patients. Les seuils des taux d'ARN du VHC qui conduisent à l'arrêt du traitement (c'est-à-dire les règles d'arrêt du traitement) sont présentés ci-dessous.

    Règles d'arrêt du traitement chez les patients recevant du daclatasvir en association au peg-interféron et à la ribavirine ayant une réponse virologique insuffisante sous traitement

    . Taux d'ARN du VHC : semaine 4 du traitement : >1000 UI/ml Action : arrêter le traitement par daclatasvir, peg-interféron alfa et ribavirine

    . Taux d'ARN du VHC : semaine 12 du traitement : >25 UI/ml Action : arrêter le traitement par daclatasvir, peg-interféron alfa et ribavirine

    . Taux d'ARN du VHC : semaine 24 du traitement : =25 UI/ml Action : arrêter le traitement par peg-interféron alfa et ribavirine (la semaine 24 correspond à la fin du traitement par daclatasvir)

    • Recommandations posologiques pour les médicaments concomitants . Inhibiteurs puissants de l'enzyme 3A4 du cytochrome P450 (CYP3A4) La dose de daclatasvir doit être réduite à 30 mg une fois par jour en cas de co-administration avec des inhibiteurs puissants du CYP3A4. . Inducteurs modérés du CYP3A4 La dose de daclatasvir, doit être augmentée à 90 mg une fois par jour en cas de co-administration avec des inducteurs modérés du CYP3A4. Voir rubrique "Interactions".

    • Oubli de doses Les patients doivent être informés que s'ils oublient une dose de daclatasvir, la dose oubliée doit être prise dès que possible dans les 20 heures suivant l'heure de prise habituelle. Cependant, si l'oubli est constaté plus de 20 heures après l'heure de prise habituelle, la dose doit être omise et la dose suivante sera prise à l'heure prévue.

    • Populations particulières
    • Sujets âgés Aucune adaptation posologique de daclatasvir n'est nécessaire chez les patients > ou = 65 ans (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance rénale Aucune adaptation posologique de daclatasvir n'est nécessaire chez les patients en insuffisance rénale quelqu'en soit le stade (Cf. rubrique "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance hépatique Aucune adaptation posologique de daclatasvir n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère (Child-Pugh A, score 5-6), modérée (Child-Pugh B, score 7-9) ou sévère (Child-Pugh C, score > ou = 10). Le daclatasvir n'a pas été étudié chez des patients atteints de cirrhose décompensée (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Population pédiatrique La sécurité et l'efficacité du daclatasvir chez les enfants et adolescents âgés de moins de 18 ans n'ont pas encore été établies. Aucune donnée n'est disponible.