Darunavir (darunavir)

Médicaments à base de darunavir :

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser darunavir ?

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • En cas de resistance a un autre trt

  • En cas d'echec a une autre therapeutique

  • Chez l'adulte a partir de 18 ans

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de darunavir ?

  • Atteinte cutanee

    • Atteinte cutanee severe
  • Atteinte hepatique

    • Atteinte hepatique severe
  • Autre traitement en cours

    • Trt par alcaloide ergot de seigle vasoconstricteur
    • Trt par alfuzosine
    • Trt par amiodarone
    • Trt par astemizole
    • Trt par avanafil
    • Trt par bepridil
    • Trt par carbamazepine
    • Trt par cisapride
    • Trt par colchicine
    • Trt par dabigatran
    • Trt par dapoxetine
    • Trt par dihydroergotamine
    • Trt par domperidone
    • Trt par dronedarone
    • Trt par elbasvir
    • Trt par ergonovine
    • Trt par ergotamine
    • Trt par grazoprevir
    • Trt par inducteur puissant du cyp3a4
    • Trt par ivabradine
    • Trt par lomitapide
    • Trt par lopinavir
    • Trt par lovastatine
    • Trt par lurasidone
    • Trt par methylergometrine
    • Trt par methylergonovine
    • Trt par methysergide
    • Trt par midazolam
    • Trt par millepertuis
    • Trt par naloxegol
    • Trt par phenobarbital
    • Trt par phenytoine
    • Trt par pimozide
    • Trt par quetiapine
    • Trt par quinidine
    • Trt par ranolazine
    • Trt par rifampicine
    • Trt par sertindole
    • Trt par sildenafil
    • Trt par simvastatine
    • Trt par terfenadine
    • Trt par ticagrelor
    • Trt par triazolam
  • Enfant

    • Enfant de moins de 15 kg
    • Enfant de moins de 3 ans
    • Enfant de moins de 40 kg
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite acetazolamide
    • Hypersensibilite altizide
    • Hypersensibilite amsacrine
    • Hypersensibilite bendroflumethiazide
    • Hypersensibilite bosentan
    • Hypersensibilite brinzolamide
    • Hypersensibilite bumetanide
    • Hypersensibilite carbutamide
    • Hypersensibilite chlortalidone
    • Hypersensibilite clopamide
    • Hypersensibilite cloprothiazole
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite cyclothiazide
    • Hypersensibilite dapsone
    • Hypersensibilite darunavir
    • Hypersensibilite dofetilide
    • Hypersensibilite dorzolamide
    • Hypersensibilite furosemide
    • Hypersensibilite glibenclamide
    • Hypersensibilite glibornuride
    • Hypersensibilite gliclazide
    • Hypersensibilite glimepiride
    • Hypersensibilite glipizide
    • Hypersensibilite hydrochlorothiazide
    • Hypersensibilite hydroflumethiazide
    • Hypersensibilite ibutilide fumarate
    • Hypersensibilite indapamide
    • Hypersensibilite jaune orange s
    • Hypersensibilite mafenide
    • Hypersensibilite methyclothiazide
    • Hypersensibilite naratriptan
    • Hypersensibilite para aminobenzoique ac
    • Hypersensibilite piretanide
    • Hypersensibilite polythiazide
    • Hypersensibilite probenecide
    • Hypersensibilite propyleneglycol derives
    • Hypersensibilite quinagolide
    • Hypersensibilite rouge cochenille
    • Hypersensibilite sitaxentan
    • Hypersensibilite sotalol
    • Hypersensibilite sulfacetamide
    • Hypersensibilite sulfadiazine
    • Hypersensibilite sulfadoxine
    • Hypersensibilite sulfafurazole
    • Hypersensibilite sulfaguanidine
    • Hypersensibilite sulfamethizol
    • Hypersensibilite sulfamethoxazole
    • Hypersensibilite sulfametrole
    • Hypersensibilite sulfamides
    • Hypersensibilite sulfamoxole
    • Hypersensibilite sulfasalazine
    • Hypersensibilite sulfasuccinamide
    • Hypersensibilite sulfonamide
    • Hypersensibilite sulfonyluree
    • Hypersensibilite sulpiride
    • Hypersensibilite sultiame
    • Hypersensibilite sumatriptan
    • Hypersensibilite tamsulosine
    • Hypersensibilite thiazidiques
    • Hypersensibilite tipranavir
    • Hypersensibilite tolbutamide
    • Hypersensibilite torasemide
    • Hypersensibilite veralipride
    • Hypersensibilite xipamide
    • Hypersensibilite zonisamide
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Apport de millepertuis
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Anomalie metabolisme galactose

  • Autre traitement en cours

    • Trt par atorvastatine
    • Trt par atovaquone
    • Trt par boceprevir
    • Trt par ciclosporine
    • Trt par colchicine
    • Trt par contraceptif oral
    • Trt par cyproterone
    • Trt par estroprogestatif contraceptif
    • Trt par etravirine
    • Trt par everolimus
    • Trt par immunosuppresseur
    • Trt par lamotrigine
    • Trt par progestatif contraceptif
    • Trt par sirolimus
    • Trt par tacrolimus
    • Trt par telaprevir
    • Trt par temsirolimus
    • Trt par ulipristal
    • Trt par voriconazole
  • Deficit en lactase

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
  • Regime sans galactose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Alcoolisme chronique

  • Atteinte hepatique

    • Atteinte hepatique legere
    • Atteinte hepatique moderee
  • Autre traitement en cours

    • Trt par corticoide
    • Trt par efavirenz
    • Trt par med contenant de l'alcool
  • Deficit immunitaire

    • Deficit immunitaire severe
  • Diabete autre

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Dyslipidemie / anomalie metab lipide

  • Grossesse

  • Hemophilie

    • Hemophilie a
    • Hemophilie b
  • Hepatite

    • Hepatite b chronique active
    • Hepatite c chronique
    • Hepatite chronique active
  • Hyperglycemie

  • Hyperlipidemie

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
    • Insuffisance hepatique moderee maladie
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Ingestion d'alcool
  • Obesite

    • Indice de masse corporelle eleve (> 30)
  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

    • Sujet age de plus de 65 ans
  • Terrain allergique

    • Hypersensibilite sulfamides
  • Alcoolisme chronique

  • Atteinte hepatique

    • Atteinte hepatique legere
    • Atteinte hepatique moderee
  • Autre traitement en cours

    • Trt par corticoide
    • Trt par efavirenz
    • Trt par med contenant de l'alcool
  • Deficit immunitaire

    • Deficit immunitaire severe
  • Diabete autre

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Dyslipidemie / anomalie metab lipide

  • Grossesse

  • Hemophilie

    • Hemophilie a
    • Hemophilie b
  • Hepatite

    • Hepatite b chronique active
    • Hepatite c chronique
    • Hepatite chronique active
  • Hyperglycemie

  • Hyperlipidemie

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
    • Insuffisance hepatique moderee maladie
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Ingestion d'alcool
  • Obesite

    • Indice de masse corporelle eleve (> 30)
  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

    • Sujet age de plus de 65 ans
  • Terrain allergique

    • Hypersensibilite sulfamides
Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de darunavir ?

SEVERE(S)
  • sans info sur effets surdosage
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • acidose lactique
  • acidose metabolique
  • amaigrissement
  • anemie
  • anemie hemolytique
  • angor
  • anurie
  • appetit augmentation
  • appetit perte
  • arthralgie
  • arthrite
  • arthropathie
  • atrophie cutaneo muqueuse
  • augmentation du volume mammaire
  • avitaminose
  • bilan thyroidien perturbation
  • bradycardie
  • cetose
  • crampe musculaire
  • creatine kinase modification
  • demineralisation osseuse
  • deshydratation
  • diabete
  • diminution de tolerance au glucose
  • dorsalgie
  • douleur
  • douleur des extremites
  • douleur osseuse
  • dysurie
  • electrocardiogramme modification
  • enzyme musculaire modification
  • eosinophilie
  • erection trouble
  • faiblesse musculaire
  • flush
  • fracture osseuse
  • goutte
  • gynecomastie
  • hemarthrose
  • hematome
  • hemoglobine modification
  • hemolyse
  • hemorragie cerebrale
  • hepatite
  • hypercholesterolemie
  • hypercreatininemie
  • hyperglycemie
  • hyperkaliemie
  • hyperlactatemie
  • hyperlipidemie
  • hypernatremie
  • hyperphosphoremie hyperphosphatemie
  • hypertension arterielle
  • hyperthyroidie
  • hypertriglyceridemie
  • hyperuremie hyperazotemie
  • hyperuricemie
  • hypocalcemie
  • hypocholesterolemie
  • hypoglobulinemie
  • hypoglycemie
  • hypokaliemie
  • hyponatremie
  • hypophosphoremie hypophosphatemie
  • hypothyroidie
  • infarctus du myocarde
  • infection a herpes virus
  • insuffisance renale aigue
  • insuffisance renale chronique
  • insulino resistance
  • ischemie
  • leucemie aigue
  • leucopenie
  • lipoatrophie lipodystrophie
  • lipoproteines modification
  • lithiase renale
  • lymphadenopathie
  • lymphopenie
  • macrocytose
  • maladie autoimmune
  • myalgie
  • myoclonie
  • myopathie
  • neutropenie
  • nycturie
  • oedeme
  • oedeme peripherique
  • oligurie
  • osteonecrose
  • osteoporose
  • palpitations
  • pneumonie
  • pollakiurie
  • polyarthrite
  • polydipsie
  • polymyosite
  • polynucleose neutrophile
  • polyurie
  • prise ponderale
  • proteinurie
  • raideur articulaire
  • raideur musculaire
  • reaction inflammatoire
  • rhabdomyolyse
  • saignement hemorragie
  • splenomegalie
  • tachycardie
  • temps cephaline activee modification
  • temps prothrombine modification
  • thrombocytopenie
  • urobilinogene augmentation
  • zona
MODERE(S)
  • alat modification
  • asat modification
  • atteinte hepatique
  • bilirubine modification
  • cytolyse hepatique
  • douleur oppression thoracique
  • dyspnee
  • epistaxis
  • frisson
  • gamma gt modification
  • hepatomegalie
  • hyperamylasemie
  • hyperlipasemie
  • infection des voies respiratoires
  • lactico deshydrogenase modification
  • pancreatite aigue
  • phosphatase alcaline modification
  • rhinorrhee
  • steatose
  • toux
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • acne
  • agitation
  • agueusie
  • alopecie
  • amnesie
  • anaphylaxie
  • anomalie labiale
  • anorexie
  • anxiete
  • asthenie
  • ataxie
  • cauchemar
  • cephalee
  • cheilite
  • colite
  • coloration tegument
  • concentration alteration
  • concentration baisse
  • confusion mentale
  • conjonctive hyperhemie
  • conjonctivite
  • constipation
  • convulsion
  • coordination trouble
  • depigmentation
  • depression
  • dermatite
  • desorientation spatio temporelle
  • diarrhee
  • distension abdominale
  • douleur abdominale
  • dress syndrome
  • duodenite
  • dysesthesie
  • dysgueusie
  • dyskinesie
  • dyspepsie
  • dysphagie deglutition difficulte
  • eczema
  • encephalopathie
  • enterite
  • eructation
  • eruption cutanee
  • eruption maculo papuleuse
  • erytheme
  • erytheme maculaire
  • erytheme polymorphe
  • erythrodermie dermatite exfoliative
  • exantheme
  • fievre
  • flatulence meteorisme
  • fragilite emotionnelle
  • gastrite
  • gorge irritation
  • hematemese
  • hemorragie digestive
  • humeur trouble
  • hyperpigmentation
  • hypersudation
  • hypertonie musculaire
  • hypoesthesie
  • incontinence fecale
  • insomnie
  • irritabilite
  • langue alteration
  • lethargie
  • libido trouble
  • lyell syndrome necrolyse epidermique toxique net
  • malaise lipothymie
  • melanonychie
  • memoire trouble
  • nausee vomissement
  • nervosite
  • neuropathie peripherique
  • nevrite
  • occlusion intestinale
  • oedeme de quincke angioedeme
  • oedeme facial
  • oesophagite
  • ongles alteration
  • paralysie faciale
  • paresthesie
  • prurit
  • pustulose
  • pustulose exanthematique aigue generalisee peag
  • reaction allergique
  • rectorragie
  • reflux gastro oesophagien
  • regurgitation
  • saignement gastrointestinal
  • seborrhee
  • secheresse buccale
  • secheresse cutanee
  • secheresse labiale gercure
  • secheresse oculaire
  • selles coloration trouble
  • selles molles
  • sialadenite
  • sommeil trouble
  • somnolence diurne
  • stevens johnson syndrome
  • stomatite
  • sueurs nocturnes
  • syncope
  • tendance tentative suicidaire
  • toxidermie bulleuse pemphigus
  • tremblement
  • trouble onirique
  • ulceration buccale
  • ulceration duodenale
  • ulceration gastrique
  • ulceration pharyngee
  • ulcere cutane
  • ulcere oesophagien
  • urticaire
  • vascularite
  • verrue
  • vertige etourdissement
  • vision alteration
  • vision floue
  • xerosis
MINEUR(S)
  • bouffee vasomotrice
  • sensation ebrieuse
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    DARUNAVIR REDDY PHARMA 600 mg, comprimé pelliculé

    1 flacon polyéthylène haute densité (PEHD) avec fermeture de sécurité enfant de 60 comprimés

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 279,04
  • Illustration de la forme galénique

    DARUNAVIR EG 800 mg, comprimé pelliculé

    flacon(s) polyéthylène haute densité (PEHD) avec fermeture de sécurité enfant de 30 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 174,98
  • Illustration de la forme galénique

    DARUNAVIR ZENTIVA 400 mg, comprimé pelliculé

    1 flacon(s) polyéthylène haute densité (PEHD) avec fermeture de sécurité enfant de 60 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 100%
    • PRIX : 174,98
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de darunavir ?

    Le traitement doit être initié par un médecin expérimenté dans la prise en charge de l'infection par le VIH. Les patients doivent être informés qu'après initiation du traitement par ce médicament, ils ne doivent pas modifier la posologie, la forme pharmaceutique ou interrompre le traitement sans l'avis de leur médecin.

    Ce médicament doit toujours être administré par voie orale avec une faible dose de ritonavir en tant que potentialisateur (booster) pharmacocinétique et en association avec d'autres médicaments antirétroviraux. Le Résumé des Caractéristiques du Produit du ritonavir doit donc être consulté avant l'instauration d'un traitement par ce médicament.

    • Patients adultes pré-traités par des ARV

    La posologie recommandée est de 600 mg deux fois par jour, co-administrée avec 100 mg de ritonavir deux fois par jour, à prendre au cours d'un repas. Les comprimés de darunavir 75 mg, 150 mg, 300 mg, et 600 mg peuvent être utilisés pour obtenir la posologie de 600 mg deux fois par jour.

    L'utilisation des comprimés 75 mg et 150 mg pour obtenir la dose recommandée est adaptée lorsqu'il y a un risque d'hypersensibilité aux colorants contenus dans les comprimés 300 mg ou 600 mg ou en cas de difficulté à avaler ces comprimés.

    • Patients adultes naïfs d'ARV

    Pour la posologie recommandée chez les patients naïfs d'ARV voir le Résumé des Caractéristiques du Produit des dosages 400 mg et 800 mg comprimés.

    L'utilisation exclusive des comprimés à 75 mg et à 150 mg ou de la suspension buvable à 100 mg/ml pour obtenir la dose recommandée de darunavir peut être adaptée en cas de risque d'hypersensibilité à certains colorants.

    • Populations particulières
    • Personnes âgées L'information disponible est limitée dans cette population, par conséquent ce médicament doit être utilisé avec précaution dans cette tranche d'âge (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance hépatique Le darunavir est métabolisé par voie hépatique. Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère (Child-Pugh classe A) ou modérée (Child-Pugh classe B), cependant ce médicament doit être utilisé avec prudence chez ces patients. Aucune donnée pharmacocinétique n'est disponible chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère. Une insuffisance hépatique sévère pourrait entraîner une augmentation de l'exposition au darunavir et une aggravation de son profil de tolérance. C'est pourquoi ce médicament ne doit pas être utilisé chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère (Child Pugh classe C) (Cf. rubriques "Contre-indications", "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance rénale Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance rénale (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Grossesse et période post-partum Aucune adaptation posologique de darunavir/ritonavir n'est nécessaire pendant la grossesse et la période post-partum. Le darunavir/ritonavir ne doit être utilisé pendant la grossesse que si le bénéfice attendu justifie le risque potentiel (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi", "Grossesse et allaitement" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    Le traitement doit être initié par un médecin expérimenté dans la prise en charge de l'infection par le VIH. Les patients doivent être informés qu'après initiation du traitement par ce médicament, ils ne doivent pas modifier la posologie, la forme pharmaceutique ou interrompre le traitement sans l'avis de leur médecin.

    Ce médicament doit toujours être administré par voie orale avec une faible dose de ritonavir en tant que potentialisateur (booster) pharmacocinétique et en association avec d'autres médicaments antirétroviraux. Le Résumé des Caractéristiques du Produit du ritonavir doit donc être consulté avant l'instauration d'un traitement par ce médicament.

    • Population pédiatrique naïve d'ARV (âgée de 3 à 17 ans et pesant au moins 15 kg)

    Les données ci-dessous indiquent la dose de darunavir et de ritonavir à utiliser chez les enfants et adolescents en fonction du poids.

    Dose recommandée de darunavir comprimés et de ritonavir (a) chez les enfants et adolescents naïfs de traitement (âgés de 3 à 17 ans).

    Poids (kg) : > ou = 15 kg à < 30 kg Dose (une fois par jour au cours d'un repas) : 600 mg darunavir/100 mg ritonavir une fois par jour

    (a) ritonavir solution buvable : 80 mg/ml

    L'utilisation exclusive des comprimés à 75 mg et à 150 mg ou de la suspension buvable à 100 mg/ml pour obtenir la dose recommandée de darunavir peut être adaptée en cas de risque d'hypersensibilité à certains colorants.

    • Populations particulières
    • Insuffisance hépatique Le darunavir est métabolisé par voie hépatique. Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère (Child-Pugh classe A) ou modérée (Child-Pugh classe B), cependant ce médicament doit être utilisé avec prudence chez ces patients. Aucune donnée pharmacocinétique n'est disponible chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère. Une insuffisance hépatique sévère pourrait entraîner une augmentation de l'exposition au darunavir et une aggravation de son profil de tolérance. C'est pourquoi ce médicament ne doit pas être utilisé chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère (Child Pugh classe C) (Cf. rubriques "Contre-indications", "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance rénale Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance rénale (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Population pédiatrique Le darunavir/ritonavir ne doit pas être utilisé chez les enfants de poids inférieur à 15 kg, dans la mesure où la posologie à utiliser chez cette population n'a pas été établie chez un nombre suffisant de patients (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). Le darunavir/ritonavir ne doit pas être utilisé chez les enfants âgés de moins de 3 ans en raison de problèmes de sécurité (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Sécurité préclinique").

    Les données ci-dessus indiquent la posologie du darunavir et du ritonavir en fonction du poids.

    Le traitement doit être initié par un médecin expérimenté dans la prise en charge de l'infection par le VIH. Les patients doivent être informés qu'après initiation du traitement par ce médicament, ils ne doivent pas modifier la posologie, la forme pharmaceutique ou interrompre le traitement sans l'avis de leur médecin.

    Ce médicament doit toujours être administré par voie orale avec une faible dose de ritonavir en tant que potentialisateur (booster) pharmacocinétique et en association avec d'autres médicaments antirétroviraux. Le Résumé des Caractéristiques du Produit du ritonavir doit donc être consulté avant l'instauration d'un traitement par ce médicament.

    • Population pédiatrique naïve d'ARV (âgée de 3 à 17 ans et pesant au moins 15 kg)

    Les données ci-dessous indiquent la dose de darunavir et de ritonavir à utiliser chez les enfants et adolescents en fonction du poids.

    Dose recommandée de darunavir comprimés et de ritonavir (a) chez les enfants et adolescents naïfs de traitement (âgés de 3 à 17 ans).

    Poids (kg) : > ou = 30 kg à < 40 kg Dose (une fois par jour au cours d'un repas) : 675 mg darunavir /100 mg ritonavir une fois par jour

    (a) ritonavir solution buvable : 80 mg/ml

    L'utilisation exclusive des comprimés à 75 mg et à 150 mg ou de la suspension buvable à 100 mg/ml pour obtenir la dose recommandée de darunavir peut être adaptée en cas de risque d'hypersensibilité à certains colorants.

    • Populations particulières
    • Insuffisance hépatique Le darunavir est métabolisé par voie hépatique. Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère (Child-Pugh classe A) ou modérée (Child-Pugh classe B), cependant ce médicament doit être utilisé avec prudence chez ces patients. Aucune donnée pharmacocinétique n'est disponible chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère. Une insuffisance hépatique sévère pourrait entraîner une augmentation de l'exposition au darunavir et une aggravation de son profil de tolérance. C'est pourquoi ce médicament ne doit pas être utilisé chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère (Child Pugh classe C) (Cf. rubriques "Contre-indications", "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance rénale Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance rénale (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Population pédiatrique Le darunavir/ritonavir ne doit pas être utilisé chez les enfants de poids inférieur à 15 kg, dans la mesure où la posologie à utiliser chez cette population n'a pas été établie chez un nombre suffisant de patients (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). Le darunavir/ritonavir ne doit pas être utilisé chez les enfants âgés de moins de 3 ans en raison de problèmes de sécurité (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Sécurité préclinique").

    Les données ci-dessus indiquent la posologie du darunavir et du ritonavir en fonction du poids.

    Le traitement doit être initié par un médecin expérimenté dans la prise en charge de l'infection par le VIH. Les patients doivent être informés qu'après initiation du traitement par ce médicament, ils ne doivent pas modifier la posologie, la forme pharmaceutique ou interrompre le traitement sans l'avis de leur médecin.

    Ce médicament doit toujours être administré par voie orale avec une faible dose de ritonavir en tant que potentialisateur (booster) pharmacocinétique et en association avec d'autres médicaments antirétroviraux. Le Résumé des Caractéristiques du Produit du ritonavir doit donc être consulté avant l'instauration d'un traitement par ce médicament.

    • Population pédiatrique naïve d'ARV (âgée de 3 à 17 ans et pesant au moins 15 kg)

    Les données ci-dessous indiquent la dose de darunavir et de ritonavir à utiliser chez les enfants et adolescents en fonction du poids.

    Dose recommandée de darunavir comprimés et de ritonavir (a) chez les enfants et adolescents naïfs de traitement (âgés de 3 à 17 ans).

    Poids (kg) : > ou = 40 kg Dose (une fois par jour au cours d'un repas) : 800 mg darunavir/100 mg ritonavir une fois par jour

    (a) ritonavir solution buvable : 80 mg/ml

    L'utilisation exclusive des comprimés à 75 mg et à 150 mg ou de la suspension buvable à 100 mg/ml pour obtenir la dose recommandée de darunavir peut être adaptée en cas de risque d'hypersensibilité à certains colorants.

    • Populations particulières
    • Insuffisance hépatique Le darunavir est métabolisé par voie hépatique. Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère (Child-Pugh classe A) ou modérée (Child-Pugh classe B), cependant ce médicament doit être utilisé avec prudence chez ces patients. Aucune donnée pharmacocinétique n'est disponible chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère. Une insuffisance hépatique sévère pourrait entraîner une augmentation de l'exposition au darunavir et une aggravation de son profil de tolérance. C'est pourquoi ce médicament ne doit pas être utilisé chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère (Child Pugh classe C) (Cf. rubriques "Contre-indications", "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance rénale Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance rénale (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Population pédiatrique Le darunavir/ritonavir ne doit pas être utilisé chez les enfants de poids inférieur à 15 kg, dans la mesure où la posologie à utiliser chez cette population n'a pas été établie chez un nombre suffisant de patients (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). Le darunavir/ritonavir ne doit pas être utilisé chez les enfants âgés de moins de 3 ans en raison de problèmes de sécurité (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Sécurité préclinique").

    Les données ci-dessus indiquent la posologie du darunavir et du ritonavir en fonction du poids.

    Le traitement doit être initié par un médecin expérimenté dans la prise en charge de l'infection par le VIH. Les patients doivent être informés qu'après initiation du traitement par ce médicament, ils ne doivent pas modifier la posologie, la forme pharmaceutique ou interrompre le traitement sans l'avis de leur médecin.

    Ce médicament doit toujours être administré par voie orale avec une faible dose de ritonavir en tant que potentialisateur (booster) pharmacocinétique et en association avec d'autres médicaments antirétroviraux. Le Résumé des Caractéristiques du Produit du ritonavir doit donc être consulté avant l'instauration d'un traitement par ce médicament.

    • Population pédiatrique pré-traitée par des ARV (âgée de 3 à 17 ans et pesant au moins 15 kg)

    Il est généralement recommandé de prendre du darunavir deux fois par jour avec du ritonavir au cours d'un repas.

    Une posologie en une prise par jour de darunavir, administré avec du ritonavir au cours d'un repas, peut être utilisée chez les patients préalablement exposés à des médicaments antirétroviraux mais sans aucune mutation associée à une résistance au darunavir (V11I, V32I, L33F, I47V, I50V, I54M, I54L, T74P, L76V, I84V et L89V) et ayant un taux d'ARN du VIH-1 plasmatique < 100000 copies/ml et un taux de CD4+ > ou = 100 x 10puissance6 cellules/litre.

    Les données ci-dessous indiquent la dose de darunavir et de ritonavir à utiliser chez les enfants et adolescents en fonction du poids. La dose recommandée de darunavir associé au ritonavir à faible dose ne doit pas dépasser la dose recommandée chez l'adulte (600/100 mg deux fois par jour ou 800/100 mg une fois par jour).

    Dose recommandée de darunavir comprimés et de ritonavir (a) chez les enfants et adolescents pré-traités (âgés de 3 à 17 ans)

    Poids (kg) : > ou = 15 kg - < 30 kg Dose (une fois par jour au cours d'un repas) : 600 mg darunavir/100 mg ritonavir une fois par jour Dose (deux fois par jour au cours d'un repas) : 375 mg darunavir/50 mg ritonavir deux fois par jour

    (a) associé au ritonavir en solution buvable : 80 mg/ml

    Chez les enfants et adolescents pré-traités par des ARV, il est recommandé de réaliser un test génotypique du VIH. Cependant, lorsque le test génotypique du VIH n'est pas réalisable, il est recommandé d'utiliser une posologie de darunavir/ritonavir en une prise par jour chez les enfants et adolescents naïfs d'inhibiteurs de la protéase du VIH et en deux prises par jour chez les patients prétraités par des inhibiteurs de la protéase du VIH.

    L'utilisation exclusive des comprimés à 75 mg et à 150 mg ou de la suspension buvable à 100 mg/ml pour obtenir la dose recommandée de darunavir peut être adaptée en cas de risque d'hypersensibilité à certains colorants.

    • Populations particulières
    • Insuffisance hépatique Le darunavir est métabolisé par voie hépatique. Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère (Child-Pugh classe A) ou modérée (Child-Pugh classe B), cependant ce médicament doit être utilisé avec prudence chez ces patients. Aucune donnée pharmacocinétique n'est disponible chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère. Une insuffisance hépatique sévère pourrait entraîner une augmentation de l'exposition au darunavir et une aggravation de son profil de tolérance. C'est pourquoi ce médicament ne doit pas être utilisé chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère (Child Pugh classe C) (Cf. rubriques "Contre-indications", "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance rénale Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance rénale (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Population pédiatrique Le darunavir/ritonavir ne doit pas être utilisé chez les enfants de poids inférieur à 15 kg, dans la mesure où la posologie à utiliser chez cette population n'a pas été établie chez un nombre suffisant de patients (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques). Le darunavir/ritonavir ne doit pas être utilisé chez les enfants âgés de moins de 3 ans en raison de problèmes de sécurité (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Sécurité préclinique").

    Les données ci-dessus indiquent la posologie du darunavir et du ritonavir en fonction du poids.

    Le traitement doit être initié par un médecin expérimenté dans la prise en charge de l'infection par le VIH. Les patients doivent être informés qu'après initiation du traitement par ce médicament, ils ne doivent pas modifier la posologie, la forme pharmaceutique ou interrompre le traitement sans l'avis de leur médecin.

    Ce médicament doit toujours être administré par voie orale avec une faible dose de ritonavir en tant que potentialisateur (booster) pharmacocinétique et en association avec d'autres médicaments antirétroviraux. Le Résumé des Caractéristiques du Produit du ritonavir doit donc être consulté avant l'instauration d'un traitement par ce médicament.

    • Population pédiatrique pré-traitée par des ARV (âgée de 3 à 17 ans et pesant au moins 15 kg)

    Il est généralement recommandé de prendre du darunavir deux fois par jour avec du ritonavir au cours d'un repas.

    Une posologie en une prise par jour de darunavir, administré avec du ritonavir au cours d'un repas, peut être utilisée chez les patients préalablement exposés à des médicaments antirétroviraux mais sans aucune mutation associée à une résistance au darunavir (V11I, V32I, L33F, I47V, I50V, I54M, I54L, T74P, L76V, I84V et L89V) et ayant un taux d'ARN du VIH-1 plasmatique < 100000 copies/ml et un taux de CD4+ > ou = 100 x 10puissance6 cellules/litre.

    Les données ci-dessous indiquent la dose de darunavir et de ritonavir à utiliser chez les enfants et adolescents en fonction du poids. La dose recommandée de darunavir associé au ritonavir à faible dose ne doit pas dépasser la dose recommandée chez l'adulte (600/100 mg deux fois par jour ou 800/100 mg une fois par jour).

    Dose recommandée de darunavir comprimés et de ritonavir (a) chez les enfants et adolescents pré-traités (âgés de 3 à 17 ans)

    Poids (kg) : > ou = 30 kg < 40 kg Dose (une fois par jour au cours d'un repas) : 675 mg darunavir/100 mg ritonavir une fois par jour Dose (deux fois par jour au cours d'un repas) : 450 mg darunavir/60 mg ritonavir deux fois par jour

    (a) associé au ritonavir en solution buvable : 80 mg/ml

    Chez les enfants et adolescents pré-traités par des ARV, il est recommandé de réaliser un test génotypique du VIH. Cependant, lorsque le test génotypique du VIH n'est pas réalisable, il est recommandé d'utiliser une posologie de darunavir/ritonavir en une prise par jour chez les enfants et adolescents naïfs d'inhibiteurs de la protéase du VIH et en deux prises par jour chez les patients prétraités par des inhibiteurs de la protéase du VIH.

    L'utilisation exclusive des comprimés à 75 mg et à 150 mg ou de la suspension buvable à 100 mg/ml pour obtenir la dose recommandée de darunavir peut être adaptée en cas de risque d'hypersensibilité à certains colorants.

    • Populations particulières
    • Insuffisance hépatique Le darunavir est métabolisé par voie hépatique. Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère (Child-Pugh classe A) ou modérée (Child-Pugh classe B), cependant ce médicament doit être utilisé avec prudence chez ces patients. Aucune donnée pharmacocinétique n'est disponible chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère. Une insuffisance hépatique sévère pourrait entraîner une augmentation de l'exposition au darunavir et une aggravation de son profil de tolérance. C'est pourquoi ce médicament ne doit pas être utilisé chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère (Child Pugh classe C) (Cf. rubriques "Contre-indications", "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance rénale Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance rénale (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Population pédiatrique Le darunavir/ritonavir ne doit pas être utilisé chez les enfants de poids inférieur à 15 kg, dans la mesure où la posologie à utiliser chez cette population n'a pas été établie chez un nombre suffisant de patients (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques). Le darunavir/ritonavir ne doit pas être utilisé chez les enfants âgés de moins de 3 ans en raison de problèmes de sécurité (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Sécurité préclinique").

    Les données ci-dessus indiquent la posologie du darunavir et du ritonavir en fonction du poids.

    Le traitement doit être initié par un médecin expérimenté dans la prise en charge de l'infection par le VIH. Les patients doivent être informés qu'après initiation du traitement par ce médicament, ils ne doivent pas modifier la posologie, la forme pharmaceutique ou interrompre le traitement sans l'avis de leur médecin.

    Ce médicament doit toujours être administré par voie orale avec une faible dose de ritonavir en tant que potentialisateur (booster) pharmacocinétique et en association avec d'autres médicaments antirétroviraux. Le Résumé des Caractéristiques du Produit du ritonavir doit donc être consulté avant l'instauration d'un traitement par ce médicament.

    • Population pédiatrique pré-traitée par des ARV (âgée de 3 à 17 ans et pesant au moins 15 kg)

    Il est généralement recommandé de prendre du darunavir deux fois par jour avec du ritonavir au cours d'un repas.

    Une posologie en une prise par jour de darunavir, administré avec du ritonavir au cours d'un repas, peut être utilisée chez les patients préalablement exposés à des médicaments antirétroviraux mais sans aucune mutation associée à une résistance au darunavir (V11I, V32I, L33F, I47V, I50V, I54M, I54L, T74P, L76V, I84V et L89V) et ayant un taux d'ARN du VIH-1 plasmatique < 100000 copies/ml et un taux de CD4+ > ou = 100 x 10puissance6 cellules/litre.

    Les données ci-dessous indiquent la dose de darunavir et de ritonavir à utiliser chez les enfants et adolescents en fonction du poids. La dose recommandée de darunavir associé au ritonavir à faible dose ne doit pas dépasser la dose recommandée chez l'adulte (600/100 mg deux fois par jour ou 800/100 mg une fois par jour).

    Dose recommandée de darunavir comprimés et de ritonavir (a) chez les enfants et adolescents pré-traités (âgés de 3 à 17 ans)

    Poids (kg) : > ou = 40 kg Dose (une fois par jour au cours d'un repas) : 800 mg darunavir/100 mg ritonavir une fois par jour Dose (deux fois par jour au cours d'un repas) : 600 mg darunavir/100 mg ritonavir deux fois par jour

    (a) associé au ritonavir en solution buvable : 80 mg/ml

    Chez les enfants et adolescents pré-traités par des ARV, il est recommandé de réaliser un test génotypique du VIH. Cependant, lorsque le test génotypique du VIH n'est pas réalisable, il est recommandé d'utiliser une posologie de darunavir/ritonavir en une prise par jour chez les enfants et adolescents naïfs d'inhibiteurs de la protéase du VIH et en deux prises par jour chez les patients prétraités par des inhibiteurs de la protéase du VIH.

    L'utilisation exclusive des comprimés à 75 mg et à 150 mg ou de la suspension buvable à 100 mg/ml pour obtenir la dose recommandée de darunavir peut être adaptée en cas de risque d'hypersensibilité à certains colorants.

    • Populations particulières
    • Insuffisance hépatique Le darunavir est métabolisé par voie hépatique. Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère (Child-Pugh classe A) ou modérée (Child-Pugh classe B), cependant ce médicament doit être utilisé avec prudence chez ces patients. Aucune donnée pharmacocinétique n'est disponible chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère. Une insuffisance hépatique sévère pourrait entraîner une augmentation de l'exposition au darunavir et une aggravation de son profil de tolérance. C'est pourquoi ce médicament ne doit pas être utilisé chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère (Child Pugh classe C) (Cf. rubriques "Contre-indications", "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Insuffisance rénale Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance rénale (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Propriétés pharmacocinétiques").

    • Population pédiatrique Le darunavir/ritonavir ne doit pas être utilisé chez les enfants de poids inférieur à 15 kg, dans la mesure où la posologie à utiliser chez cette population n'a pas été établie chez un nombre suffisant de patients (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques). Le darunavir/ritonavir ne doit pas être utilisé chez les enfants âgés de moins de 3 ans en raison de problèmes de sécurité (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Sécurité préclinique").

    Les données ci-dessus indiquent la posologie du darunavir et du ritonavir en fonction du poids.