Desloratadine (desloratadine)

Médicaments à base de desloratadine :

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser desloratadine ?

  • Traitement symptomatique

  • Chez le nourrisson a partir de 12 mois

  • Chez l'enfant

  • Chez l'adulte

  • Traitement symptomatique

  • Chez le nourrisson a partir de 12 mois

  • Chez l'enfant

  • Chez l'adulte

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de desloratadine ?

  • Anomalie metabolisme galactose

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
  • Deficit en lactase

  • Enfant

    • Enfant de moins de 12 ans
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite aceprometazine
    • Hypersensibilite alfentanil
    • Hypersensibilite alimemazine
    • Hypersensibilite aminoglutethimide
    • Hypersensibilite antihistaminiques
    • Hypersensibilite azelastine
    • Hypersensibilite bilastine
    • Hypersensibilite biperidene
    • Hypersensibilite brompheniramine
    • Hypersensibilite buclizine
    • Hypersensibilite bupivacaine
    • Hypersensibilite carbinoxamine
    • Hypersensibilite carpipramine
    • Hypersensibilite cetirizine
    • Hypersensibilite chlorphenamine
    • Hypersensibilite chlorpromazine
    • Hypersensibilite cimetidine
    • Hypersensibilite clopamide
    • Hypersensibilite clozapine
    • Hypersensibilite crizotinib
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite cyamemazine
    • Hypersensibilite cyproheptadine
    • Hypersensibilite desloratadine
    • Hypersensibilite dihexyverine
    • Hypersensibilite dimenhydrinate
    • Hypersensibilite diphemanil
    • Hypersensibilite diphenhydramine
    • Hypersensibilite diphenoxylate
    • Hypersensibilite dipyridamole
    • Hypersensibilite domperidone
    • Hypersensibilite donepezil
    • Hypersensibilite dosulepine
    • Hypersensibilite doxylamine
    • Hypersensibilite ebastine
    • Hypersensibilite emedastine
    • Hypersensibilite encainide
    • Hypersensibilite epinastine
    • Hypersensibilite famotidine
    • Hypersensibilite fenspiride
    • Hypersensibilite fentanyl
    • Hypersensibilite fexofenadine
    • Hypersensibilite flavoxate
    • Hypersensibilite flecainide
    • Hypersensibilite flunarizine
    • Hypersensibilite fluphenazine
    • Hypersensibilite haloperidol
    • Hypersensibilite hydroxyzine
    • Hypersensibilite ifenprodil
    • Hypersensibilite irinotecan
    • Hypersensibilite isothipendyl
    • Hypersensibilite ketotifene
    • Hypersensibilite lenalidomide
    • Hypersensibilite levobupivacaine
    • Hypersensibilite levocabastine
    • Hypersensibilite levocetirizine
    • Hypersensibilite levomepromazine
    • Hypersensibilite loperamide
    • Hypersensibilite loratadine
    • Hypersensibilite meclozine
    • Hypersensibilite mepivacaine
    • Hypersensibilite mequitazine
    • Hypersensibilite methylphenidate
    • Hypersensibilite metopimazine
    • Hypersensibilite miglitol
    • Hypersensibilite minoxidil
    • Hypersensibilite mirtazapine
    • Hypersensibilite mizolastine
    • Hypersensibilite naratriptan
    • Hypersensibilite niaprazine
    • Hypersensibilite nizatidine
    • Hypersensibilite olanzapine
    • Hypersensibilite oxatomide
    • Hypersensibilite oxetorone
    • Hypersensibilite oxomemazine
    • Hypersensibilite paliperidone
    • Hypersensibilite pancuronium
    • Hypersensibilite paroxetine
    • Hypersensibilite penfluridol
    • Hypersensibilite periciazine
    • Hypersensibilite perphenazine
    • Hypersensibilite pethidine
    • Hypersensibilite pheniramine
    • Hypersensibilite phenyltoloxamine
    • Hypersensibilite pimexitene
    • Hypersensibilite pimozide
    • Hypersensibilite pipamperone
    • Hypersensibilite piperidine derives
    • Hypersensibilite pipotiazine
    • Hypersensibilite pizotifene
    • Hypersensibilite pomalidomide
    • Hypersensibilite promethazine
    • Hypersensibilite propyleneglycol derives
    • Hypersensibilite prucalopride
    • Hypersensibilite quetiapine
    • Hypersensibilite raloxifene
    • Hypersensibilite ranitidine
    • Hypersensibilite remifentanil
    • Hypersensibilite risperidone
    • Hypersensibilite roxatidine
    • Hypersensibilite rupatadine
    • Hypersensibilite sufentanil
    • Hypersensibilite thalidomide
    • Hypersensibilite tirofiban
    • Hypersensibilite trihexyphenidyle
    • Hypersensibilite triprolidine
    • Hypersensibilite vandetanib
    • Hypersensibilite vecuronium
  • Nourrisson

    • Nourrisson de moins de 12 mois
  • Nouveau-ne

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Anomalie metabolisme galactose

  • Deficit en lactase

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Hypersensibilite maltitol (intolerance)
    • Hypersensibilite sorbitol (intolerance)
  • Intolerance genetique au fructose

  • Regime sans galactose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Hypersensibilite maltitol (intolerance)
    • Hypersensibilite sorbitol (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Convulsions

  • Diabete autre

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Exposition a une temperature extreme

  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale severe
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Ingestion d'alcool
  • Patient metaboliseur lent

  • Quel que soit le terrain

  • Regime cetogene

  • Regime hypocalorique

  • Regime hypoglucidique

  • Convulsions

  • Diabete autre

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Exposition a une temperature extreme

  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale severe
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Ingestion d'alcool
  • Patient metaboliseur lent

  • Quel que soit le terrain

  • Regime cetogene

  • Regime hypocalorique

  • Regime hypoglucidique

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de desloratadine ?

SEVERE(S)
  • sans info sur effets surdosage
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • agranulocytose
  • anaphylaxie
  • anemie
  • anemie hemolytique
  • anticorps apparition
  • bronchospasme asthme
  • choc anaphylactique
  • cholestase
  • dermatite
  • douleur oppression thoracique
  • eczema
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • erytheme pigmente fixe
  • exantheme
  • hemolyse
  • ictere
  • infection a herpes virus
  • leucopenie
  • lyell syndrome necrolyse epidermique toxique net
  • maladie autoimmune
  • necrose hepatique
  • neutropenie
  • oedeme
  • oedeme cutane
  • oedeme de quincke angioedeme
  • oedeme facial
  • prurit
  • purpura
  • pustulose
  • pustulose exanthematique aigue generalisee peag
  • reaction allergique
  • rhinite
  • stevens johnson syndrome
  • syndrome de sevrage
  • toxidermie bulleuse pemphigus
  • urticaire
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • accommodation trouble
  • acouphene bourdonnement doreille
  • agitation
  • agressivite
  • alat modification
  • amnesie
  • anorexie
  • anxiete
  • appetit augmentation
  • arthralgie
  • arythmie
  • asat modification
  • asthenie
  • atteinte hepatique
  • bilirubine modification
  • cauchemar
  • cephalee
  • concentration alteration
  • concentration baisse
  • confusion mentale
  • constipation
  • convulsion
  • coordination trouble
  • crampe musculaire
  • creatine kinase modification
  • crise oculogyre
  • dependance
  • depression
  • desorientation spatio temporelle
  • diarrhee
  • diplopie
  • dorsalgie
  • douleur abdominale
  • douleur pharyngolaryngee
  • dysesthesie
  • dysgueusie
  • dyskinesie
  • dyspepsie
  • dyspnee
  • dystonie
  • dysurie
  • electrocardiogramme modification
  • enuresie
  • epistaxis
  • equilibre trouble
  • fievre
  • gamma gt modification
  • gastralgie
  • gastrite
  • glaucome
  • hallucination
  • hepatite
  • hypercreatininemie
  • hypertriglyceridemie
  • hyperviscosite secretions bronchiques
  • hypotension arterielle
  • hypotension arterielle orthostatique
  • immunoglobuline modification
  • infection des voies respiratoires
  • insomnie
  • irritabilite
  • jambes sans repos syndrome
  • lactation reduction
  • lactico deshydrogenase modification
  • malaise lipothymie
  • memoire trouble
  • mouvement anormal
  • myalgie
  • mydriase
  • nausee vomissement
  • nervosite
  • palpitations
  • paresthesie
  • pharyngite
  • phosphatase alcaline modification
  • photosensibilisation medicamenteuse
  • prise ponderale
  • retention durine
  • rhabdomyolyse
  • secheresse buccale
  • secheresse nasale
  • somnolence diurne
  • sueurs nocturnes
  • syncope
  • syndrome extrapyramidal
  • syndrome grippal
  • syndrome parkinsonien
  • tachycardie
  • tachysystolie ventriculaire
  • tendance tentative suicidaire
  • thrombocytopenie
  • torsade de pointe
  • toux
  • tremblement
  • trouble cognitif
  • trouble psychocomportemental
  • vertige etourdissement
  • vigilance trouble
  • vision floue
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    DESLORATADINE BIOGARAN 0,5 mg/mL, solution buvable

    1 flacon(s) en verre brun avec fermeture de sécurité enfant de 150 ml avec seringue(s) pour administration orale

    • REMBOURSABLE : 30%
    • PRIX : 3,29
  • Illustration de la forme galénique

    DESLORATADINE ARROW LAB 5 mg, comprimé pelliculé

    plaquette(s) PVC polyéthylène PVDC aluminium de 15 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 30%
    • PRIX : 2,93
  • Illustration de la forme galénique

    DESLORATADINE ARROW 0,5 mg/ml, solution buvable

    1 flacon(s) en verre brun avec fermeture de sécurité enfant de 150 ml avec seringue(s) pour administration orale

    • REMBOURSABLE : 30%
    • PRIX : 3,29
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de desloratadine ?

    Le prescripteur devra garder en mémoire le fait que chez l'enfant de moins de 2 ans, la majorité des cas de rhinites est d'origine infectieuse (cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi") et qu'il n'y a pas de données validant l'efficacité de ce médicament en traitement de la rhinite infectieuse.

    Chez les enfants de 1 à 5 ans, la posologie est de 2,5 ml (1,25 mg) de solution buvable une fois par jour.

    La sécurité et l'efficacité de cette solution buvable n'ont pas été établies chez les enfants âgés de moins d'un an. Aucune donnée n'est disponible.

    Chez les enfants de 1 à 11 ans, l'expérience de l'utilisation de la desloratadine dans les études cliniques d'efficacité est limitée (voir rubriques "effets indésirables" et 'propriétés pharmacodynamiques").

    Les modalités de traitement de la rhinite allergique intermittente (présence de symptômes sur une période de moins de 4 jours par semaine ou sur une période inférieure à 4 semaines) doivent tenir compte de l'évolution des symptômes, le traitement pouvant être interrompu après disparition des symptômes, et rétabli à leur réapparition.

    Pour la rhinite allergique persistante (présence de symptômes sur une période de 4 jours ou plus par semaine et pendant plus de 4 semaines), un traitement continu peut être proposé aux patients pendant les périodes d'exposition allergénique.

    Chez les enfants de 6 à 11 ans, la posologie est de 5 ml (2,5 mg) de solution buvable une fois par jour.

    Chez les enfants de 1 à 11 ans, l'expérience de l'utilisation de la desloratadine dans les études cliniques d'efficacité est limitée (voir rubriques "effets indésirables" et 'propriétés pharmacodynamiques").

    Les modalités de traitement de la rhinite allergique intermittente (présence de symptômes sur une période de moins de 4 jours par semaine ou sur une période inférieure à 4 semaines) doivent tenir compte de l'évolution des symptômes, le traitement pouvant être interrompu après disparition des symptômes, et rétabli à leur réapparition.

    Pour la rhinite allergique persistante (présence de symptômes sur une période de 4 jours ou plus par semaine et pendant plus de 4 semaines), un traitement continu peut être proposé aux patients pendant les périodes d'exposition allergénique.

    Chez les adultes et les adolescents (12 ans et plus), la posologie est de 10 ml (5 mg) de solution buvable une fois par jour.

    Chez les adolescents de 12 à 17 ans l'expérience de l'utilisation de la desloratadine dans les études cliniques d'efficacité est limitée (Cf. rubriques "Effets indésisrables" et "Propriétés pharmacodynamiques").

    Les modalités de traitement de la rhinite allergique intermittente (présence de symptômes sur une période de moins de 4 jours par semaine ou sur une période inférieure à 4 semaines) doivent tenir compte de l'évolution des symptômes, le traitement pouvant être interrompu après disparition des symptômes, et rétabli à leur réapparition.

    Pour la rhinite allergique persistante (présence de symptômes sur une période de 4 jours ou plus par semaine et pendant plus de 4 semaines), un traitement continu peut être proposé aux patients pendant les périodes d'exposition allergénique.