Divarius (paroxétine)

Médicaments à base de paroxétine :

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Paroxetine

  • Dosages

    20 mg

  • Formes galéniques

    comprimé pelliculé sécable

  • Classe Thérapeutique

    N06AB - INHIBITEURS SELECTIFS DE LA RECAPTURE DE LA SEROTONINE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser divarius ?

      • Avec agoraphobie

      • Sans agoraphobie

            Illustration consindications

            Quelles sont les contre-indications de divarius ?

            • Acces maniaque

              • Acces maniaque en cours
            • Autre traitement en cours

              • Trt par bleu de methylene
              • Trt par imao
              • Trt par imao irreversible (non selectif)
              • Trt par imao reversible (selectif)
              • Trt par linezolide
              • Trt par moclobemide
              • Trt par oxitriptan
              • Trt par pimozide
              • Trt par thioridazine
              • Trt par tryptophane
            • Convulsions

              • Convulsions maladie
            • Hypersensibilite

              • Hypersensibilite a l'un des excipients
              • Hypersensibilite alfentanil
              • Hypersensibilite aminoglutethimide
              • Hypersensibilite biperidene
              • Hypersensibilite bupivacaine
              • Hypersensibilite carpipramine
              • Hypersensibilite clopamide
              • Hypersensibilite crizotinib
              • Hypersensibilite croisee
              • Hypersensibilite cyproheptadine
              • Hypersensibilite desloratadine
              • Hypersensibilite dihexyverine
              • Hypersensibilite diphemanil
              • Hypersensibilite diphenoxylate
              • Hypersensibilite dipyridamole
              • Hypersensibilite domperidone
              • Hypersensibilite donepezil
              • Hypersensibilite ebastine
              • Hypersensibilite encainide
              • Hypersensibilite fentanyl
              • Hypersensibilite fexofenadine
              • Hypersensibilite flavoxate
              • Hypersensibilite flecainide
              • Hypersensibilite haloperidol
              • Hypersensibilite ifenprodil
              • Hypersensibilite irinotecan
              • Hypersensibilite ketotifene
              • Hypersensibilite lenalidomide
              • Hypersensibilite levobupivacaine
              • Hypersensibilite levocabastine
              • Hypersensibilite loperamide
              • Hypersensibilite loratadine
              • Hypersensibilite mepivacaine
              • Hypersensibilite methylphenidate
              • Hypersensibilite metopimazine
              • Hypersensibilite miglitol
              • Hypersensibilite minoxidil
              • Hypersensibilite naratriptan
              • Hypersensibilite paliperidone
              • Hypersensibilite pancuronium
              • Hypersensibilite paroxetine
              • Hypersensibilite penfluridol
              • Hypersensibilite periciazine
              • Hypersensibilite pethidine
              • Hypersensibilite pimozide
              • Hypersensibilite pipamperone
              • Hypersensibilite piperidine derives
              • Hypersensibilite pipotiazine
              • Hypersensibilite pizotifene
              • Hypersensibilite pomalidomide
              • Hypersensibilite prucalopride
              • Hypersensibilite raloxifene
              • Hypersensibilite remifentanil
              • Hypersensibilite risperidone
              • Hypersensibilite roxatidine
              • Hypersensibilite sufentanil
              • Hypersensibilite thalidomide
              • Hypersensibilite tirofiban
              • Hypersensibilite trihexyphenidyle
              • Hypersensibilite vandetanib
              • Hypersensibilite vecuronium
            • Syndrome malin des neuroleptiques

            • Traitement anterieur

              • Trt par bleu de methylene
              • Trt par imao
              • Trt par imao irreversible (non selectif)
              • Trt par imao reversible (selectif)
              • Trt par linezolide
              • Trt par moclobemide
            • Adulte jeune (15-17 ans)

              • Adulte de moins de 18 ans
            • Anomalie metabolisme galactose

            • Autre traitement en cours

              • Trt par linezolide
            • Deficit en lactase

            • Enfant

            • Hypersensibilite

              • Hypersensibilite galactose (intolerance)
              • Hypersensibilite glucose (intolerance)
              • Hypersensibilite lactose (intolerance)
            • Interaction d'origine alimentaire

              • Ingestion d'alcool
            • Nourrisson

            • Nouveau-ne

            • Regime sans galactose

            • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

              • Hypersensibilite galactose (intolerance)
              • Hypersensibilite glucose (intolerance)
              • Hypersensibilite lactose (intolerance)
              • Syndrome malabsorption glucose/galactose
            • Acces maniaque

              • Acces maniaque antecedent personnel
            • Agitation

            • Atteinte cardiovasculaire

            • Autre traitement en cours

              • Trt par ains
              • Trt par antiagregant plaquettaire
              • Trt par anticoagulant oral
              • Trt par antidepresseur tricyclique
              • Trt par antidiabetique
              • Trt par antipsychotique
              • Trt par aspirine
              • Trt par clozapine
              • Trt par hyponatremiant
              • Trt par inhibiteur selectif cox-2
              • Trt par insuline
              • Trt par med abaissant seuil epileptogene
              • Trt par med augmentant risque hemorragiq
              • Trt par phenothiazine
              • Trt par pravastatine
              • Trt par tamoxifene
            • Cirrhose

            • Coma

            • Confusion mentale

            • Convulsions

              • Convulsions antecedent personnel
            • Depression

              • Depression severe
            • Diabete autre

            • Diabete type i

            • Diabete type ii

            • Dysautonomie

            • Epilepsie

            • Exposition a une temperature extreme

            • Fievre

            • Glaucome

              • Glaucome antecedent personnel
            • Glaucome a angle ferme

            • Hemophilie

            • Hyponatremie

            • Insuffisance hepatique

            • Insuffisance renale chronique

              • Insuffisance renale severe
            • Maladie hemorragique

            • Quel que soit le terrain

            • Sismotherapie/electroconvulsivotherapie

            • Sujet age

            • Syndrome hemorragique

            • Tendance suicidaire / suicide

            • Terrain hemorragique

            • Traitement anterieur

              • Trt par imao
            • Trouble bipolaire / maniaco-depression

            • Trouble comportemental

            • Trouble de l'hemostase

              • Trouble de l'hemostase antecedent perso
            • Trouble de l'humeur

            • Trouble de la coagulation

            • Trouble psychique

            • Acces maniaque

              • Acces maniaque antecedent personnel
            • Agitation

            • Atteinte cardiovasculaire

            • Autre traitement en cours

              • Trt par ains
              • Trt par antiagregant plaquettaire
              • Trt par anticoagulant oral
              • Trt par antidepresseur tricyclique
              • Trt par antidiabetique
              • Trt par antipsychotique
              • Trt par aspirine
              • Trt par clozapine
              • Trt par hyponatremiant
              • Trt par inhibiteur selectif cox-2
              • Trt par insuline
              • Trt par med abaissant seuil epileptogene
              • Trt par med augmentant risque hemorragiq
              • Trt par phenothiazine
              • Trt par pravastatine
              • Trt par tamoxifene
            • Cirrhose

            • Coma

            • Confusion mentale

            • Convulsions

              • Convulsions antecedent personnel
            • Depression

              • Depression severe
            • Diabete autre

            • Diabete type i

            • Diabete type ii

            • Dysautonomie

            • Epilepsie

            • Exposition a une temperature extreme

            • Fievre

            • Glaucome

              • Glaucome antecedent personnel
            • Glaucome a angle ferme

            • Hemophilie

            • Hyponatremie

            • Insuffisance hepatique

            • Insuffisance renale chronique

              • Insuffisance renale severe
            • Maladie hemorragique

            • Quel que soit le terrain

            • Sismotherapie/electroconvulsivotherapie

            • Sujet age

            • Syndrome hemorragique

            • Tendance suicidaire / suicide

            • Terrain hemorragique

            • Traitement anterieur

              • Trt par imao
            • Trouble bipolaire / maniaco-depression

            • Trouble comportemental

            • Trouble de l'hemostase

              • Trouble de l'hemostase antecedent perso
            • Trouble de l'humeur

            • Trouble de la coagulation

            • Trouble psychique

            Illustration side-effect

            Quels sont les effets indésirables de divarius ?

            MODERE(S) OU SEVERE(S)
            • acces maniaque
            • accommodation trouble
            • acouphene bourdonnement doreille
            • agitation
            • agressivite
            • akathisie
            • alimentation trouble
            • alopecie
            • amenorrhee
            • amnesie
            • anaphylaxie
            • anorgasmie orgasme trouble
            • anxiete
            • arthralgie
            • asthenie
            • ataxie
            • baillements
            • bradycardie
            • bruxisme grincement des dents
            • cauchemar
            • cephalee
            • choc anaphylactique
            • coma
            • concentration alteration
            • concentration baisse
            • confusion mentale
            • convulsion
            • crampe musculaire
            • cycle menstruel irregulier
            • delire
            • depression
            • diarrhee
            • douleur abdominale
            • dyskinesie
            • dysurie
            • ecchymoses
            • electrocardiogramme modification
            • eosinophilie
            • epistaxis
            • eruption cutanee
            • eruption maculo papuleuse
            • erytheme maculaire
            • erytheme polymorphe
            • euphorie
            • fievre
            • fracture osseuse
            • fragilite emotionnelle
            • frigidite
            • frisson
            • galactorrhee
            • glaucome
            • gynecomastie
            • hallucination
            • hematome
            • hemorragie cerebrale
            • hemorragie digestive
            • hemorragie uro genitale
            • hormone antidiuretique modification
            • humeur trouble
            • hyperactivite
            • hypercreatininemie
            • hyperkinesie
            • hyperprolactinemie
            • hyperreflexie
            • hypersudation
            • hypertension arterielle
            • hypertension hypertonie oculaire
            • hypertonie musculaire
            • hyponatremie
            • hypotension arterielle
            • hypotension arterielle orthostatique
            • hypotonie musculaire
            • impuissance
            • incontinence urinaire
            • insomnie
            • irritabilite
            • levee de linhibition psychomotrice
            • libido trouble
            • lyell syndrome
            • maladie serique
            • malaise lipothymie
            • memoire trouble
            • menorragie
            • metrorragie
            • miction trouble
            • mouvement anormal
            • myalgie
            • mydriase
            • myoclonie
            • nausee vomissement
            • nervosite
            • oedeme cutane
            • oedeme de quincke angioedeme
            • oedeme peripherique
            • palpitations
            • panique
            • paresthesie
            • personnalite trouble
            • petechies
            • photosensibilisation medicamenteuse
            • pleurs inhabituels
            • pollakiurie
            • priapisme
            • prise ponderale
            • prurit
            • psoriasis
            • psychose
            • purpura
            • raideur musculaire
            • reaction allergique
            • retention durine
            • saignement gastrointestinal
            • saignement hemorragie
            • sensation ebrieuse
            • sommeil trouble
            • somnambulisme
            • somnolence diurne
            • stevens johnson syndrome
            • syncope
            • syndrome de sevrage
            • syndrome extrapyramidal
            • syndrome serotoninergique
            • tachycardie
            • tendance tentative suicidaire
            • thrombocytopenie
            • toxidermie bulleuse pemphigus
            • tremblement
            • trouble onirique
            • trouble sexuel
            • urticaire
            • vascularite
            • vasodilatation peripherique
            • vertige etourdissement
            • vision alteration
            • vision floue
            MODERE(S)
            • alat modification
            • amaigrissement
            • anorexie
            • appetit perte
            • asat modification
            • atteinte hepatique
            • atteinte pulmonaire
            • bilirubine modification
            • cholestase
            • cirrhose
            • constipation
            • cytolyse hepatique
            • dyspepsie
            • dysphagie deglutition difficulte
            • dyspnee
            • gamma gt modification
            • glossite
            • hepatite
            • hypercholesterolemie
            • hyperglycemie
            • hypoglycemie
            • ictere
            • insuffisance hepatique
            • lactico deshydrogenase modification
            • oesophagite
            • parotidite
            • phosphatase alcaline modification
            • pneumopathie
            • secheresse buccale
            • stomatite
            • toux
            Illustration general

            Liste des présentations disponibles

            • Illustration de la forme galénique

              DIVARIUS 20 mg, comprimé pelliculé sécable

              plaquette(s) thermoformée(s) PVC polyéthylène PVDC aluminium de 14 comprimé(s)

              • REMBOURSABLE : 65%
              • PRIX : 3,53
              Illustration posology

              Quelle est la posologie de divarius ?

              • Episode dépressif majeur

              La posologie recommandée est de 20 mg par jour.

              En général, l'amélioration du patient débute après une semaine de traitement mais peut ne devenir manifeste qu'à partir de la deuxième semaine.

              Comme avec tous les médicaments antidépresseurs, la posologie doit être revue et ajustée si nécessaire au cours des 3 à 4 semaines suivant le début du traitement et par la suite si cela est cliniquement justifié.

              Chez certains patients présentant une réponse insuffisante sous 20 mg, la posologie peut être augmentée graduellement par paliers de 10 mg en fonction de la réponse thérapeutique, jusqu'à un maximum de 50 mg par jour.

              Les patients souffrant de dépression doivent être traités pendant une période suffisante d'au moins 6 mois afin d'assurer la disparition des symptômes.

              • Informations générales
              • Symptômes de sevrage observés lors de l'arrêt de la paroxétine

              Un arrêt brutal du traitement doit être évité (cf. rubriques "Mises en garde et Précautions d'emploi" et "Effets indésirables").

              Le schéma utilisé au cours des essais cliniques comportait une interruption progressive de traitement avec diminution de la dose journalière par palier de 10 mg par semaine.

              La survenue de symptômes gênants lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement pourra nécessiter la reprise de la dose précédemment prescrite. Le médecin pourra ensuite poursuivre la diminution de la dose à un rythme plus progressif.

              • Populations particulières
              • Enfants et adolescents (7-17 ans)

              La paroxétine est déconseillée chez l'enfant et l'adolescent, des études cliniques contrôlées ayant montré que la paroxétine était associée à un risque accru de comportement suicidaire et d'hostilité. De plus, l'efficacité de la paroxétine n'a pas été suffisamment démontrée dans ces essais (cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables").

              • Enfants âgés de moins de 7 ans

              L'utilisation de la paroxétine n'a pas été étudiée chez l'enfant de moins de 7 ans. La paroxétine est déconseillée tant que son efficacité et sa sécurité d'emploi n'ont pas été démontrées dans cette tranche d'âge.

              • Insuffisance hépatique ou rénale

              Une augmentation des concentrations plasmatiques de la paroxétine est observée chez l'insuffisant rénal sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min) ainsi que chez l'insuffisant hépatique. La posologie recommandée la plus faible ne devrait donc pas être dépassée chez ces patients.

              • Troubles obsessionnels compulsifs

              La posologie recommandée est de 40 mg par jour. Le traitement sera débuté à la dose de 20 mg par jour, qui pourra être augmentée progressivement par paliers de 10 mg jusqu'à la dose recommandée.

              En cas de réponse insuffisante après plusieurs semaines de traitement à la dose recommandée, certains patients peuvent tirer bénéfice d'une augmentation progressive de dose, jusqu'à un maximum de 60 mg par jour.

              Les patients souffrant de troubles obsessionnels compulsifs doivent être traités pendant une période suffisante afin d'assurer la disparition des symptômes. Cette période peut durer plusieurs mois voire même plus longtemps (cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

              • Informations générales
              • Symptômes de sevrage observés lors de l'arrêt de la paroxétine

              Un arrêt brutal du traitement doit être évité (cf. rubriques "Mises en garde et Précautions d'emploi" et "Effets indésirables").

              Le schéma utilisé au cours des essais cliniques comportait une interruption progressive de traitement avec diminution de la dose journalière par palier de 10 mg par semaine.

              La survenue de symptômes gênants lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement pourra nécessiter la reprise de la dose précédemment prescrite. Le médecin pourra ensuite poursuivre la diminution de la dose à un rythme plus progressif.

              • Populations particulières
              • Enfants et adolescents (7-17 ans)

              La paroxétine est déconseillée chez l'enfant et l'adolescent, des études cliniques contrôlées ayant montré que la paroxétine était associée à un risque accru de comportement suicidaire et d'hostilité. De plus, l'efficacité de la paroxétine n'a pas été suffisamment démontrée dans ces essais (cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables").

              • Enfants âgés de moins de 7 ans

              L'utilisation de la paroxétine n'a pas été étudiée chez l'enfant de moins de 7 ans. La paroxétine est déconseillée tant que son efficacité et sa sécurité d'emploi n'ont pas été démontrées dans cette tranche d'âge.

              • Insuffisance hépatique ou rénale

              Une augmentation des concentrations plasmatiques de la paroxétine est observée chez l'insuffisant rénal sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min) ainsi que chez l'insuffisant hépatique. La posologie recommandée la plus faible ne devrait donc pas être dépassée chez ces patients.

              • Trouble panique

              La posologie recommandée est de 40 mg par jour. Le traitement sera débuté à la dose de 10 mg par jour, qui pourra être augmentée progressivement par paliers de 10 mg en fonction de la réponse thérapeutique jusqu'à la dose recommandée.

              Une faible dose initiale est recommandée afin de minimiser l'aggravation potentielle des symptômes du trouble panique, pouvant survenir en début de traitement. En cas de réponse insuffisante après plusieurs semaines de traitement à la dose recommandée, certains patients peuvent tirer bénéfice d'une augmentation progressive de dose, jusqu'à un maximum de 60 mg par jour.

              Les patients atteints de trouble panique doivent être traités pendant une période suffisante afin d'assurer la disparition des symptômes. Cette période peut durer plusieurs mois voire même plus longtemps (cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

              • Informations générales
              • Symptômes de sevrage observés lors de l'arrêt de la paroxétine

              Un arrêt brutal du traitement doit être évité (Cf. rubriques "Mises en garde et Précautions d'emploi" et "Effets indésirables").

              Le schéma utilisé au cours des essais cliniques comportait une interruption progressive de traitement avec diminution de la dose journalière par palier de 10 mg par semaine.

              La survenue de symptômes gênants lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement pourra nécessiter la reprise de la dose précédemment prescrite. Le médecin pourra ensuite poursuivre la diminution de la dose à un rythme plus progressif.

              • Populations particulières
              • Enfants et adolescents (7-17 ans)

              La paroxétine est déconseillée chez l'enfant et l'adolescent, des études cliniques contrôlées ayant montré que la paroxétine était associée à un risque accru de comportement suicidaire et d'hostilité. De plus, l'efficacité de la paroxétine n'a pas été suffisamment démontrée dans ces essais (cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables").

              • Enfants âgés de moins de 7 ans

              L'utilisation de la paroxétine n'a pas été étudiée chez l'enfant de moins de 7 ans. La paroxétine est déconseillée tant que son efficacité et sa sécurité d'emploi n'ont pas été démontrées dans cette tranche d'âge.

              • Insuffisance hépatique ou rénale

              Une augmentation des concentrations plasmatiques de la paroxétine est observée chez l'insuffisant rénal sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min) ainsi que chez l'insuffisant hépatique. La posologie recommandée la plus faible ne devrait donc pas être dépassée chez ces patients.

              • Trouble anxiété sociale/phobie sociale - Trouble anxiété généralisée - Etat de stress post-traumatique

              La posologie recommandée est de 20 mg par jour. En cas de réponse insuffisante après plusieurs semaines de traitement à la dose recommandée, certains patients peuvent tirer bénéfice d'une augmentation progressive de dose par paliers de 10 mg, jusqu'à un maximum de 50 mg par jour.

              L'utilisation à long terme doit être régulièrement évaluée (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

              • Informations générales
              • Symptômes de sevrage observés lors de l'arrêt de la paroxétine

              Un arrêt brutal du traitement doit être évité (Cf. rubriques "Mises en garde et Précautions d'emploi" et "Effets indésirables").

              Le schéma utilisé au cours des essais cliniques comportait une interruption progressive de traitement avec diminution de la dose journalière par palier de 10 mg par semaine.

              La survenue de symptômes gênants lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement pourra nécessiter la reprise de la dose précédemment prescrite. Le médecin pourra ensuite poursuivre la diminution de la dose à un rythme plus progressif.

              • Populations particulières
              • Enfants et adolescents (7-17 ans)

              La paroxétine est déconseillée chez l'enfant et l'adolescent, des études cliniques contrôlées ayant montré que la paroxétine était associée à un risque accru de comportement suicidaire et d'hostilité. De plus, l'efficacité de la paroxétine n'a pas été suffisamment démontrée dans ces essais (cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi" et "Effets indésirables").

              • Enfants âgés de moins de 7 ans

              L'utilisation de la paroxétine n'a pas été étudiée chez l'enfant de moins de 7 ans. La paroxétine est déconseillée tant que son efficacité et sa sécurité d'emploi n'ont pas été démontrées dans cette tranche d'âge.

              • Insuffisance hépatique ou rénale

              Une augmentation des concentrations plasmatiques de la paroxétine est observée chez l'insuffisant rénal sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min) ainsi que chez l'insuffisant hépatique. La posologie recommandée la plus faible ne devrait donc pas être dépassée chez ces patients.

              • Populations particulières
              • Insuffisance hépatique ou rénale

              Une augmentation des concentrations plasmatiques de la paroxétine est observée chez l'insuffisant rénal sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min) ainsi que chez l'insuffisant hépatique. La posologie recommandée la plus faible ne devrait donc pas être dépassée chez ces patients.

              • Informations générales
              • Symptômes de sevrage observés lors de l'arrêt de la paroxétine

              Un arrêt brutal du traitement doit être évité (Cf. rubriques "Mises en garde et Précautions d'emploi" et "Effets indésirables").

              Le schéma utilisé au cours des essais cliniques comportait une interruption progressive de traitement avec diminution de la dose journalière par palier de 10 mg par semaine.

              La survenue de symptômes gênants lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement pourra nécessiter la reprise de la dose précédemment prescrite. Le médecin pourra ensuite poursuivre la diminution de la dose à un rythme plus progressif.

              • Populations particulières
              • Sujets âgés

              Une augmentation des concentrations plasmatiques est observée chez les sujets âgés mais elles demeurent cependant dans les limites de celles observées chez les patients plus jeunes. La posologie initiale est la même que chez l'adulte. Une augmentation de dose pourra être utile chez certains patients, mais la dose maximale ne devra pas excéder 40 mg par jour.

              • Informations générales
              • Symptômes de sevrage observés lors de l'arrêt de la paroxétine

              Un arrêt brutal du traitement doit être évité (cf. rubriques "Mises en garde et Précautions d'emploi" et "Effets indésirables").

              Le schéma utilisé au cours des essais cliniques comportait une interruption progressive de traitement avec diminution de la dose journalière par palier de 10 mg par semaine.

              La survenue de symptômes gênants lors de la diminution de la dose ou à l'arrêt du traitement pourra nécessiter la reprise de la dose précédemment prescrite. Le médecin pourra ensuite poursuivre la diminution de la dose à un rythme plus progressif.