Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Paracetamol

  • Dosages

    150 mg80 mg500 mg1000 mg300 mg250 mg

  • Formes galéniques

    suppositoirepoudre effervescent(e) pour solution buvablecomprimé effervescent(e) sécablecomprimé effervescent(e)comprimé

  • Classe Thérapeutique

    N02BE - ANILIDES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser efferalganmed ?

  • Traitement symptomatique

  • Chez le nourrisson a partir de 8 kg

  • Chez le nourrisson jusqu'a 12 kg

  • Chez l'enfant jusqu'a 12 kg

  • Traitement symptomatique

  • Dans les formes legeres

  • Dans les formes moderees

  • Chez le nourrisson a partir de 8 kg

  • Chez le nourrisson jusqu'a 12 kg

  • Chez l'enfant jusqu'a 12 kg

  • Traitement symptomatique

  • Associer a prise en charge medicale

  • Chez l'adulte

  • Chez l'enfant a partir de 50 kg

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de efferalganmed ?

  • Adulte

  • Enfant

    • Enfant de moins de 13 kg
    • Enfant de moins de 15 kg
    • Enfant de moins de 27 kg
    • Enfant de moins de 50 kg
    • Enfant de moins de 6 ans
    • Enfant de plus de 12 kg
    • Enfant de plus de 16 kg
    • Enfant de plus de 24 kg
    • Enfant de plus de 30 kg
    • Enfant de plus de 50 kg
  • Hepatite

    • Hepatite aigue
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite aspartam (intolerance)
    • Hypersensibilite paracetamol
    • Hypersensibilite phenylalanine
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Nourrisson

    • Nourrisson de moins de 13 kg
    • Nourrisson de moins de 15 kg
    • Nourrisson de moins de 4 kg
    • Nourrisson de moins de 5 kg
    • Nourrisson de moins de 8 kg
    • Nourrisson de plus de 12 kg
    • Nourrisson de plus de 16 kg
    • Nourrisson de plus de 6 kg
  • Nouveau-ne

    • Nouveau-ne de moins de 4 kg
  • Phenylcetonurie

  • Rectite / rectorragie

    • Lesion anorectale antecedent personnel
    • Rectite/rectorragie antecedent personnel
  • Sujet age

  • Anomalie metabolisme galactose

  • Deficit en lactase

  • Diarrhee

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Hypersensibilite sorbitol (intolerance)
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Ingestion d'alcool
  • Intolerance genetique au fructose

  • Regime sans galactose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite fructose (intolerance)
    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Hypersensibilite sorbitol (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Alcoolisme chronique

  • Allaitement

  • Amaigrissement

  • Anorexie

  • Autre traitement en cours

    • Trt par antipyretique
  • Cachexie

  • Deficit gluc 6 phosphate deshydrogenase

  • Denutrition

  • Deshydratation

  • Enfant

    • Enfant de moins de 50 kg
    • Enfant de plus de 26 kg
    • Enfant de plus de 6 ans
  • Epilepsie

    • Epilepsie antecedent personnel
  • Examen laboratoire interference

    • Dosage sanguin acide urique
    • Dosage sanguin glycemie
  • Hepatite

    • Hepatite chronique
  • Hypovolemie

  • Infection vih

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
    • Insuffisance hepatique moderee maladie
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale severe
  • Jeune strict

  • Malnutrition

    • Malnutrition chronique
  • Mucoviscidose

  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Patient de faible poids

    • Patient de moins de 50 kg
  • Quel que soit le terrain

  • Regime hyposode strict

  • Sevrage alcoolique syndrome

    • Sevrage alcoolique
  • Sujet age

    • Sujet age de plus de 75 ans
    • Sujet polypathologique
  • Syndrome de gilbert

  • Allaitement

  • Anorexie

  • Autre traitement en cours

    • Trt par antipyretique
    • Trt par paracetamol
  • Cachexie

  • Deficit gluc 6 phosphate deshydrogenase

  • Enfant

  • Epilepsie

    • Epilepsie antecedent personnel
  • Examen laboratoire interference

    • Dosage sanguin acide urique
    • Dosage sanguin glycemie
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Quel que soit le terrain

  • Regime hyposode strict

  • Syndrome de gilbert

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de efferalganmed ?

MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • acouphene bourdonnement doreille
  • agitation
  • agranulocytose
  • alat modification
  • albuminurie
  • amnesie
  • anaphylaxie
  • anemie hemolytique
  • anurie
  • anxiete
  • asat modification
  • ataxie
  • atteinte hepatique
  • atteinte renale
  • bouffee vasomotrice
  • bronchospasme asthme
  • cauchemar
  • cephalee
  • choc anaphylactique
  • cirrhose
  • coagulation trouble
  • confusion mentale
  • constipation
  • convulsion
  • cytolyse hepatique
  • deces mortalite
  • delire
  • dependance
  • depression
  • diarrhee
  • douleur oppression thoracique
  • dysarthrie parole difficulte
  • dyscrasie sanguine
  • dyspnee
  • dysurie
  • eczema
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • erytheme pigmente fixe
  • euphorie
  • exantheme
  • fibrose hepatique
  • fievre
  • frisson
  • hallucination
  • hematurie
  • hemorragie digestive
  • hepatite
  • humeur trouble
  • hypersudation
  • hypertension arterielle
  • hypotension arterielle
  • ictere
  • insuffisance hepatique
  • kounis syndrome
  • lesion hepatique
  • leucopenie
  • lyell syndrome
  • malaise lipothymie
  • mydriase
  • myosis
  • necrose hepatique
  • nephrite interstitielle
  • nephrotoxicite
  • nervosite
  • neutropenie
  • oedeme
  • oedeme de quincke angioedeme
  • pancytopenie
  • prurit
  • purpura
  • pustulose
  • reaction allergique
  • retention durine
  • sommeil trouble
  • somnolence diurne
  • stevens johnson syndrome
  • syncope
  • tachycardie
  • taux prothrombine modification
  • thrombocytopenie
  • toxidermie bulleuse pemphigus
  • tremblement
  • urines modification
  • urticaire
  • vertige etourdissement
  • vision alteration
MODERE(S)
  • acidose metabolique
  • anorexie
  • arythmie
  • bilirubine modification
  • coma
  • douleur abdominale
  • encephalopathie hepatique
  • hyperamylasemie
  • hyperglycemie
  • hypoglycemie
  • insuffisance renale aigue
  • lactico deshydrogenase modification
  • nausee vomissement
  • necrose tubulaire renale
  • paleur
  • pancreatite aigue
MINEUR(S)
  • anorectite
  • irritation anale
  • ulceration anorectale
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    EFFERALGANMED 150 mg, suppositoire

    plaquette(s) thermoformée(s) PVC polyéthylène de 10 suppositoire(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 2,31
  • Illustration de la forme galénique

    EFFERALGANMED 150 mg, poudre effervescente pour solution buvable en sachet

    12 sachet(s) papier aluminium polyéthylène de 606 mg

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 2,25
  • Illustration de la forme galénique

    EFFERALGANMED 80 mg, poudre effervescente pour solution buvable en sachet

    12 sachet(s) papier aluminium polyéthylène de 0,52 g

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 2,18
  • Illustration de la forme galénique

    EFFERALGANMED 80 mg, suppositoire

    plaquette(s) thermoformée(s) PVC polyéthylène de 10 suppositoire(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 2,22
  • Illustration de la forme galénique

    EFFERALGANMED 500 mg, comprimé effervescent sécable

    film(s) thermosoudé(s) aluminium polyéthylène de 16 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 2,18
  • Illustration de la forme galénique

    EFFERALGANMED 500 mg, comprimé

    plaquette(s) thermoformée(s) PVC-aluminium de 16 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 2,18
  • Illustration de la forme galénique

    EFFERALGANMED 1000 mg, comprimé effervescent

    tube(s) polypropylène de 8 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 2,18
  • Illustration de la forme galénique

    EFFERALGANMED 300 mg, suppositoire

    plaquette(s) thermoformée(s) PVC polyéthylène de 10 suppositoire(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 2,36
  • Illustration de la forme galénique

    EFFERALGANMED 250 mg, poudre effervescente pour solution buvable en sachet

    12 sachet(s) papier aluminium polyéthylène

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 2,33
Illustration posology

Quelle est la posologie de efferalganmed ?

  • Posologie

Chez l'enfant, il est impératif de respecter les posologies définies en fonction du poids de l'enfant, et donc de choisir une présentation adaptée. Les âges approximatifs en fonction du poids sont donnés à titre d'information.

La dose quotidienne de paracétamol recommandée dépend du poids de l'enfant : elle est d'environ 60 mg/kg/jour, à répartir en 4 administrations, soit environ 15 mg/kg toutes les 6 heures.

Risque de toxicité locale, l'administration d'un suppositoire n'est pas conseillée au delà de 4 fois par jour et la durée de traitement par voie rectale doit être la plus courte possible.

En cas de diarrhée, l'administration de suppositoire n'est pas recommandée.

Cette présentation est adaptée aux nourrissons pesant 8 à 12 kg (environ 6 à 24 mois). La posologie est de 150 mg (1 suppositoire), à renouveler si besoin au bout de 6 heures, sans dépasser 600 mg par jour (4 suppositoires).

  • Doses maximales recommandées (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi")

· chez l'enfant de moins de 40 kg, la dose totale de paracétamol ne doit pas dépasser 80 mg/kg/jour

  • Fréquence d'administration

Les prises systématiques permettent d'éviter les oscillations de douleur ou de fièvre. Chez l'enfant, elles doivent être régulièrement espacées, y compris la nuit, de préférence de 6 heures, et d'au moins 4 heures.

  • Précautions d'emploi (Cf. Notice)

Si la douleur persiste plus de 5 jours ou la fièvre plus de 3 jours ou en cas d'efficacité insuffisante ou de survenue de autre signe, ne pas continuer le traitement sans l'avis de votre médecin.

  • Posologie

Chez l'enfant, il est impératif de respecter les posologies définies en fonction du poids de l'enfant et donc de choisir une présentation adaptée.

Risque de toxicité locale : l'administration d'un suppositoire n'est pas conseillée au-delà de 4 fois par jour et le traitement par voie rectale doit être le plus court possible. En cas de diarrhée, l'administration du suppositoire n'est pas recommandée.

  • Fréquence d'administration

Les prises systématiques permettent d'éviter les oscillations de douleur ou de fièvre :

  • chez l'enfant, elles doivent être régulièrement espacées, y compris la nuit, de préférence de 6 heures et d'au moins 4 heures.
  • chez l'adulte, à titre d'information, elles doivent être espacées d'au moins 4 heures.
  • Insuffisance hépatique

Chez les patients atteints de maladie hépatique chronique active ou compensée, en particulier ceux présentant une insuffisance hépatocellulaire, un alcoolisme chronique, une malnutrition chronique (réserves basses en glutathion hépatique), un syndrome de Gilbert (jaunisse familiale non hémolytique) et une déshydratation, la dose de paracétamol ne doit pas dépasser 60 mg/kg/jour.

  • Autres situations cliniques

La dose journalière efficace la plus faible doit être envisagée, sans excéder 60 mg/kg/jour (sans dépasser 3 g/j), dans les situations suivantes :

  • Déshydratation,
  • insuffisance hépatocellulaire légère à modérée,
  • adultes de moins de 50 kg,
  • alcoolisme chronique,
  • réserves basses en glutathion telles que par exemple malnutrition chronique, jeûne, amaigrissement récent, sujet âgé de plus de 75 ans ou de plus de 65 ans et polypathologique, hépatite virale chronique et VIH, mucoviscidose, cholémie familiale (maladie de Gilbert).
  • Précautions d'emploi (Cf. Notice)

Si la douleur persiste plus de 5 jours ou la fièvre plus de 3 jours ou en cas d'efficacité insuffisante ou de survenue de autre signe, ne pas continuer le traitement sans l'avis de votre médecin.

  • Posologie

Chez l'enfant, il est impératif de respecter les posologies définies en fonction du poids de l'enfant et donc de choisir une présentation adaptée.

  • Insuffisance rénale

En cas d'insuffisance rénale et sauf avis médical, il est recommandé de réduire la dose et d'augmenter l'intervalle minimum entre 2 prises comme ci-dessous :

  • Clairance de la créatinine : > ou = 50 mL/min
  • Intervalle d'administration : 4 heures

  • Clairance de la créatinine : 10-50 mL/min

  • Intervalle d'administration : 6 heures

  • Clairance de la créatinine : <10 mL/min

  • Intervalle d'administration : 8 heures

La dose totale de paracétamol ne doit pas excéder 60 mg/kg/jour.

  • Précautions d'emploi (cf. Notice)

Si la douleur persiste plus de 5 jours ou la fièvre plus de 3 jours, ou en cas d'efficacité insuffisante ou de survenue de tout autre signe, ne pas continuer le traitement sans l'avis de votre médecin.

  • Posologie

Chez l'enfant, il est impératif de respecter les posologies définies en fonction du poids de l'enfant et donc de choisir une présentation adaptée. Les âges approximatifs en fonction du poids sont donnés à titre d'information.

La dose quotidienne de paracétamol recommandée dépend du poids de l'enfant. Elle est d'environ 60 mg/kg/jour, à répartir en 4 ou 6 prises, soit environ 15 mg/kg toutes les 6 heures ou 10 mg/kg toutes les 4 heures.

Pour les enfants ayant un poids de 8 à 12 kg (environ 6 à 24 mois), la posologie est de 150 mg (1 sachet) par prise, à renouveler si besoin au bout de 6 heures, sans dépasser 600 mg par jour (4 sachets).

Pour les enfants, la dose totale en paracétamol ne doit pas excéder 80 mg/kg/j (cf. "Surdosage").

  • Fréquence d'administration

Les prises sytématiques permettent d'éviter les oscillations de douleur ou de fièvre. Chez l'enfant, elles doivent être régulièrement espacées, y compris la nuit, de préférence de 6 heures, et d'au moins 4 heures.

  • Précautions d'emploi (cf. Notice)

Si la douleur persiste plus de 5 jours ou la fièvre plus de 3 jours, ou en cas d'efficacité insuffisante ou de survenue de tout autre signe, ne pas continuer le traitement sans l'avis de votre médecin.

  • Posologie

Chez l'enfant, il est impératif de respecter les posologies définies en fonction du poids de l'enfant et donc de choisir une présentation adaptée. Les âges approximatifs en fonction du poids sont donnés à titre d'information.

La dose quotidienne de paracétamol recommandée dépend du poids de l'enfant. Elle est d'environ 60 mg/kg/jour, à répartir en 4 ou 6 prises, soit environ 15 mg/kg toutes les 6 heures ou 10 mg/kg toutes les 4 heures.

Pour les enfants ayant un poids de 13 à 15 kg (environ 6 à 24 mois), la posologie est de 150 mg (1 sachet) par prise, à renouveler si besoin au bout de 4 heures, sans dépasser 900 mg par jour (6 sachets).

Pour les enfants, la dose totale en paracétamol ne doit pas excéder 80 mg/kg/j (cf. "Surdosage").

  • Fréquence d'administration

Les prises sytématiques permettent d'éviter les oscillations de douleur ou de fièvre. Chez l'enfant, elles doivent être régulièrement espacées, y compris la nuit, de préférence de 6 heures, et d'au moins 4 heures.

  • Précautions d'emploi (cf. Notice)

Si la douleur persiste plus de 5 jours ou la fièvre plus de 3 jours, ou en cas d'efficacité insuffisante ou de survenue de tout autre signe, ne pas continuer le traitement sans l'avis de votre médecin.

  • Posologie

Chez l'enfant, il est impératif de respecter les posologies définies en fonction du poids de l'enfant et donc de choisir une présentation adaptée. Les âges approximatifs en fonction du poids sont donnés à titre d'information.

La dose quotidienne de paracétamol recommandée dépend du poids de l'enfant. Elle est d'environ 60 mg/kg/jour, à répartir en 4 ou 6 prises, soit environ 15 mg/kg toutes les 6 heures ou 10 mg/kg toutes les 4 heures.

Pour les enfants ayant un poids de 16 à 24 kg (environ 4 à 9 ans), la posologie est de 300 mg (2 sachets) par prise, à renouveler si besoin au bout de 6 heures, sans dépasser 1200 mg par jour (8 sachets).

Pour les enfants, la dose totale en paracétamol ne doit pas excéder 80 mg/kg/j (cf. "Surdosage").

  • Fréquence d'administration

Les prises sytématiques permettent d'éviter les oscillations de douleur ou de fièvre. Chez l'enfant, elles doivent être régulièrement espacées, y compris la nuit, de préférence de 6 heures, et d'au moins 4 heures.

  • Précautions d'emploi (cf. Notice)

Si la douleur persiste plus de 5 jours ou la fièvre plus de 3 jours, ou en cas d'efficacité insuffisante ou de survenue de tout autre signe, ne pas continuer le traitement sans l'avis de votre médecin.

  • Posologie

Chez l'enfant, il est impératif de respecter les posologies définies en fonction du poids de l'enfant et donc de choisir une présentation adaptée. Les âges approximatifs en fonction du poids sont donnés à titre d'information.

La dose quotidienne de paracétamol recommandée dépend du poids de l'enfant. Elle est d'environ 60 mg/kg/jour, à répartir en 4 ou 6 prises, soit environ 15 mg/kg toutes les 6 heures ou 10 mg/kg toutes les 4 heures.

Pour les enfants ayant un poids de 25 à 30 kg (environ 8 à 11 ans), la posologie est de 300 mg (2 sachets) par prise, à renouveler si besoin au bout de 4 heures, sans dépasser 1800 mg par jour (12 sachets).

Pour les enfants, la dose totale en paracétamol ne doit pas excéder 80 mg/kg/j (cf. "Surdosage").

  • Fréquence d'administration

Les prises sytématiques permettent d'éviter les oscillations de douleur ou de fièvre. Chez l'enfant, elles doivent être régulièrement espacées, y compris la nuit, de préférence de 6 heures, et d'au moins 4 heures.

  • Précautions d'emploi (cf. Notice)

Si la douleur persiste plus de 5 jours ou la fièvre plus de 3 jours, ou en cas d'efficacité insuffisante ou de survenue de tout autre signe, ne pas continuer le traitement sans l'avis de votre médecin.

  • Posologie

Chez l'enfant, il est impératif de respecter les posologies définies en fonction du poids de l'enfant et donc de choisir une présentation adaptée.

  • Insuffisance rénale

En cas d'insuffisance rénale et sauf avis médical, il est recommandé de réduire la dose et d'augmenter l'intervalle minimum entre 2 prises comme ci-dessous :

  • Clairance de la créatinine : > ou = 50 mL/min
  • Intervalle d'administration : 4 heures

  • Clairance de la créatinine : 10-50 mL/min

  • Intervalle d'administration : 6 heures

  • Clairance de la créatinine : <10 mL/min

  • Intervalle d'administration : 8 heures

La dose totale de paracétamol ne doit pas excéder 60 mg/kg/jour.

  • Précautions d'emploi (cf. Notice)

Si la douleur persiste plus de 5 jours ou la fièvre plus de 3 jours, ou en cas d'efficacité insuffisante ou de survenue de tout autre signe, ne pas continuer le traitement sans l'avis de votre médecin.

  • Posologie
  • Insuffisance hépatique Chez les patients atteints de maladie hépatique chronique active ou compensée, en particulier ceux présentant une insuffisance hépatocellulaire, un alcoolisme chronique, une malnutrition chronique (réserves basses en glutathion hépatique), un syndrome de Gilbert (jaunisse familiale non hémolytique) et une déshydratation, la dose de paracétamol ne doit pas dépasser 60 mg/kg/jour.

  • Situations cliniques particulières La dose journalière efficace la plus faible possible doit être envisagée, sans excéder 60 mg/kg/jour dans les conditions suivantes : · insuffisance hépatocellulaire légère à modérée, · syndrome de Gilbert (jaunisse familiale non hémolytique), · alcoolisme chronique, · malnutrition chronique, · déshydratation.

  • Fréquence d'administration

Les prises systématiques permettent d'éviter les oscillations de douleur ou de fièvre : chez l'enfant, elles doivent être régulièrement espacées, y compris la nuit, de préférence de 6 heures, et d'au moins 4 heures.

  • Précautions d'emploi (cf. Notice)

Si la douleur persiste plus de 5 jours ou la fièvre plus de 3 jours, ou en cas d'efficacité insuffisante ou de survenue de tout autre signe, ne pas continuer le traitement sans l'avis de votre médecin.