Engerix b (antigène de surface de l'hépatite b recombinant)

Médicaments à base de antigène de surface de l'hépatite b recombinant :

Illustration general

Informations générales

Illustration indications

Indications - Quand utiliser engerix b ?

  • Traitement preventif

  • Chez l'adulte a partir de 16 ans

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de engerix b ?

  • Alteration de l'etat general

    • Alteration de l'etat general severe
  • Enfant

    • Enfant de moins de 11 ans
  • Fievre

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite ag hbs recombinant
  • Infection

    • Infection severe aigue
  • Mode d'administration particulier

    • Voie intra arterielle
    • Voie intradermique
    • Voie intravasculaire
    • Voie intraveineuse
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

    • Atteinte hepatique

      • Atteinte hepatique chronique
    • Deficit immunitaire

    • Dialyse

    • Exposition a une temperature extreme

    • Hemophilie

    • Hepatite

      • Hepatite c aigue
      • Hepatite c chronique
    • Homme

    • Infection vih

    • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance renale chronique

    • Maladie chronique evolutive

    • Maladie hemorragique

    • Obesite

    • Premature

    • Quel que soit le terrain

    • Sujet age

    • Syndrome hemorragique

    • Tabagisme

    • Terrain hemorragique

    • Thrombopenie

    • Trouble de l'hemostase

    • Trouble de la coagulation

    • Atteinte hepatique

      • Atteinte hepatique chronique
    • Deficit immunitaire

    • Dialyse

    • Exposition a une temperature extreme

    • Hemophilie

    • Hepatite

      • Hepatite c aigue
      • Hepatite c chronique
    • Homme

    • Infection vih

    • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance renale chronique

    • Maladie chronique evolutive

    • Maladie hemorragique

    • Obesite

    • Premature

    • Quel que soit le terrain

    • Sujet age

    • Syndrome hemorragique

    • Tabagisme

    • Terrain hemorragique

    • Thrombopenie

    • Trouble de l'hemostase

    • Trouble de la coagulation

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de engerix b ?

    SEVERE(S)
    • apnee
    • sans info sur effets surdosage
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • alat modification
    • alopecie
    • anaphylaxie
    • anemie
    • aplasie medullaire
    • arteriopathie
    • arthrite
    • asat modification
    • atteinte hepatique
    • audition alteration
    • bilirubine modification
    • bouffee vasomotrice
    • bronchospasme asthme
    • choc anaphylactique
    • convulsion
    • cytolyse hepatique
    • demyelinisation
    • diabete
    • dorsalgie
    • douleur des extremites
    • dyspnee
    • eczema
    • encephalite
    • encephalopathie
    • eruption cutanee
    • eruption maculo papuleuse
    • erytheme noueux
    • erytheme polymorphe
    • faiblesse musculaire
    • gamma gt modification
    • glomerulonephrite
    • hepatite
    • hypotension arterielle
    • lactico deshydrogenase modification
    • lichen
    • lymphadenopathie
    • maladie autoimmune
    • maladie serique
    • meningite
    • myelite aigue transverse
    • neuromyelite
    • neuropathie peripherique
    • nevrite
    • nevrite optique
    • oedeme de quincke angioedeme
    • paralysie
    • paralysie faciale
    • petechies
    • phosphatase alcaline modification
    • polyarthrite
    • polyradiculonevrite
    • polyradiculonevrite guillain barre
    • prurit
    • purpura
    • reaction allergique
    • sclerose en plaque
    • syndrome nephrotique
    • tendinopathie
    • thrombocytopenie
    • thyroidite
    • urticaire
    • uveite
    • vascularite
    MODERE(S)
    • appetit augmentation
    • appetit perte
    • arthralgie
    • asthenie
    • cephalee
    • diarrhee
    • douleur abdominale
    • fievre
    • frisson
    • hypoesthesie
    • infection des voies respiratoires
    • irritabilite
    • malaise lipothymie
    • myalgie
    • nausee vomissement
    • nervosite
    • paresthesie
    • polydipsie
    • somnolence diurne
    • syncope
    • syndrome grippal
    • vertige etourdissement
    MINEUR(S)
    • anomalie labiale
    • brulure locale
    • depigmentation
    • dermatite
    • douleur
    • douleur locale au point dinjection
    • ecchymoses
    • erytheme
    • granulome
    • hematome
    • hyperesthesie
    • hyperpigmentation
    • induration
    • inflammation locale au point dinjection
    • oedeme
    • oedeme cutane
    • raideur articulaire
    • raideur musculaire
    • reaction locale au point dinjection
    • saignement local au point dinjection
    • tumefaction peripherique
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      ENGERIX B 20 microgrammes/1 ml, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin de l'hépatite B (ADNr), (adsorbé) (VHB)

      1 seringue(s) backstop préremplie(s) en verre de 1 ml

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 16,24
    • Illustration de la forme galénique

      ENGERIX B 10 microgrammes/0,5 ml, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin de l'hépatite B (ADNr), (adsorbé) (VHB)

      1 seringue(s) backstop préremplie(s) en verre de 0,5 ml

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 9,60
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de engerix b ?

      • Dosage

      Le vaccin dosé à 20 microgrammes/1 ml est destiné aux sujets âgés de 16 ans et plus.

      Le vaccin dosé à 10 microgrammes/0,5 ml est destiné aux sujets jusqu'à l'âge de 15 ans inclus.

      Cependant, chez les sujets âgés de 11 à 15 ans inclus, le vaccin dosé à 20 microgrammes/1 ml peut être aussi utilisé, avec un schéma 2 doses, dans les cas où il n'existe qu'un faible risque d'infection par le virus de l'hépatite B durant la période de vaccination et si l'observance au schéma complet de vaccination peut être assuré (voir ci-dessous et rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

      • Schéma de primovaccination

      · Sujets âgés de 16 ans et plus

      Deux schémas de primovaccination peuvent être proposés :

      Un schéma, avec injection à 0, 1, et 6 mois qui confère une protection optimale au 7ème mois et produit une concentration en anticorps élevée.

      Un schéma accéléré, avec injection à 0, 1 et 2 mois, qui confère une protection plus rapide, et doit permettre une meilleure compliance du sujet. Avec ce schéma, une quatrième dose doit être administrée au 12ème mois pour assurer une protection à long terme puisque la concentration en anticorps après la 3ème dose est plus faible que celle obtenue avec le schéma 0, 1 et 6 mois.

      · Exposition avérée ou supposée au virus de l'hépatite B

      Dans des circonstances où l'exposition au virus de l'hépatite B est récente (par exemple : piqûre avec une aiguille contaminée), la première dose de ce vaccin peut être administrée simultanément avec des immunoglobulines anti-hépatite B qui doivent cependant être administrées en un site d'injection séparé (Cf. rubrique "Interactions"). Le schéma de primo vaccination 0, 1, 2 et 12 mois doit être préféré.

      Ces schémas d'immunisation peuvent être adaptés pour tenir compte des recommandations de politique nationale.

      • Dode de rappel

      Les données actuelles ne justifient pas la nécessité d'une dose de rappel chez les sujets sains ayant reçu un schéma complet de primovaccination (Lancet 2000, 355 : 561). Cependant chez des sujets immunodéprimés comme les patients insuffisants rénaux, les patients hémodialysés, les patients VIH positifs, des rappels devront être administrés pour maintenir une concentration d'anticorps anti-HBs supérieure ou égale au niveau protecteur admis de 10 UI/litre. Pour ces sujets immunodéprimés, il est recommandé de contrôler le statut post-vaccinal tous les 6-12 mois.

      Les recommandations nationales sur la vaccination de rappel doivent être prises en considération.

      • Interchangeabilité des vaccins contre l'hépatite B

      Voir rubrique "Interactions".

      • Dosage

      Le vaccin dosé à 20 microgrammes/1 ml est destiné aux sujets âgés de 16 ans et plus.

      Le vaccin dosé à 10 microgrammes/0,5 ml est destiné aux sujets jusqu'à l'âge de 15 ans inclus.

      Cependant, chez les sujets âgés de 11 à 15 ans inclus, le vaccin dosé à 20 microgrammes/1 ml peut être aussi utilisé, avec un schéma 2 doses, dans les cas où il n'existe qu'un faible risque d'infection par le virus de l'hépatite B durant la période de vaccination et si l'observance au schéma complet de vaccination peut être assuré (voir ci-dessous et rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

      • Schéma de primovaccination

      · Sujets âgés de 18 ans et plus

      Dans des circonstances exceptionnelles, lorsqu'une immunité encore plus rapide est nécessaire, comme par exemple pour un voyageur se rendant dans des zones de haute endémicité, et qui commence un schéma de vaccination contre l'hépatite B dans le mois précédent le départ, un schéma de 3 injections intramusculaires pratiquées à 0, 7 et 21 jours peut être proposé. Lorsque ce schéma est appliqué, une dose de rappel est recommandée 12 mois après la première injection.

      Ces schémas d'immunisation peuvent être adaptés pour tenir compte des recommandations de politique nationale.

      • Dose de rappel

      Les données actuelles ne justifient pas la nécessité d'une dose de rappel chez les sujets sains ayant reçu un schéma complet de primovaccination (Lancet 2000, 355 : 561). Cependant chez des sujets immunodéprimés comme les patients insuffisants rénaux, les patients hémodialysés, les patients VIH positifs, des rappels devront être administrés pour maintenir une concentration d'anticorps anti-HBs supérieure ou égale au niveau protecteur admis de 10 UI/litre. Pour ces sujets immunodéprimés, il est recommandé de contrôler le statut post-vaccinal tous les 6-12 mois.

      Les recommandations nationales sur la vaccination de rappel doivent être prises en considération.

      • Interchangeabilité des vaccins contre l'hépatite B

      Voir rubrique "Interactions".

      • Dosage

      Le vaccin dosé à 20 microgrammes/1 ml est destiné aux sujets âgés de 16 ans et plus.

      Le vaccin dosé à 10 microgrammes/0,5 ml est destiné aux sujets jusqu'à l'âge de 15 ans inclus.

      Cependant, chez les sujets âgés de 11 à 15 ans inclus, le vaccin dosé à 20 microgrammes/1 ml peut être aussi utilisé, avec un schéma 2 doses, dans les cas où il n'existe qu'un faible risque d'infection par le virus de l'hépatite B durant la période de vaccination et si l'observance au schéma complet de vaccination peut être assuré (voir ci-dessous et rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

      • Schéma de primovaccination

      · Sujets âgés de 11 à 15 ans inclus

      Chez les sujets âgés de 11 à 15 ans inclus, le vaccin dosé à 20 microgrammes/1 ml peut être administré selon un schéma 0, 6 mois. Cependant, dans ce cas, la protection contre l'hépatite B peut n'être obtenue qu'après la deuxième dose (Cf. rubrique "Propriétés pharmacodynamiques"). Ainsi, ce schéma doit être utilisé seulement lorsque le risque d'infection par le virus de l'hépatite B durant la période de vaccination est faible et lorsque le respect du schéma à 2 injections peut être assuré. Si ces deux conditions ne peuvent pas être assurées (par exemple patients hémodialysés, voyageurs en régions endémiques et personnes en contact étroit avec des sujets infectés), le schéma à 3 doses ou le schéma accéléré avec le vaccin dosé à 10 microgrammes/0,5 ml doit être utilisé.

      Ces schémas d'immunisation peuvent être adaptés pour tenir compte des recommandations de politique nationale.

      • Dose de rappel

      Les données actuelles ne justifient pas la nécessité d'une dose de rappel chez les sujets sains ayant reçu un schéma complet de primovaccination (Lancet 2000, 355 : 561). Cependant chez des sujets immunodéprimés comme les patients insuffisants rénaux, les patients hémodialysés, les patients VIH positifs, des rappels devront être administrés pour maintenir une concentration d'anticorps anti-HBs supérieure ou égale au niveau protecteur admis de 10 UI/litre. Pour ces sujets immunodéprimés, il est recommandé de contrôler le statut post-vaccinal tous les 6-12 mois.

      Les recommandations nationales sur la vaccination de rappel doivent être prises en considération.

      • Interchangeabilité des vaccins contre l'hépatite B

      Voir rubrique "Interactions".

      • Dosage

      Le vaccin dosé à 20 microgrammes/1 ml est destiné aux sujets âgés de 16 ans et plus.

      Le vaccin dosé à 10 microgrammes/0,5 ml est destiné aux sujets jusqu'à l'âge de 15 ans inclus.

      Cependant, chez les sujets âgés de 11 à 15 ans inclus, le vaccin dosé à 20 microgrammes/1 ml peut être aussi utilisé, avec un schéma 2 doses, dans les cas où il n'existe qu'un faible risque d'infection par le virus de l'hépatite B durant la période de vaccination et si l'observance au schéma complet de vaccination peut être assuré (voir ci-dessous et rubrique "Propriétés pharmacodynamiques").

      • Schéma de primovaccination

      · Patients insuffisants rénaux incluant les patients hémodialysés de 16 ans et plus

      Le schéma de primovaccination pour les patients qui souffrent d'une insuffisance rénale incluant les patients hémodialysés, est de quatre doubles doses (2 x 20 microgrammes) à 0, 1, 2 et 6 mois après la 1ère dose. Le schéma d'immunisation doit être adapté pour assurer une concentration d'anticorps anti-HBs supérieure ou égale au niveau protecteur admis de 10 UI/litre.

      Ces schémas d'immunisation peuvent être adaptés pour tenir compte des recommandations de politique nationale.

      • Dose de rappel

      Les données actuelles ne justifient pas la nécessité d'une dose de rappel chez les sujets sains ayant reçu un schéma complet de primovaccination (Lancet 2000, 355 : 561). Cependant chez des sujets immunodéprimés comme les patients insuffisants rénaux, les patients hémodialysés, les patients VIH positifs, des rappels devront être administrés pour maintenir une concentration d'anticorps anti-HBs supérieure ou égale au niveau protecteur admis de 10 UI/litre. Pour ces sujets immunodéprimés, il est recommandé de contrôler le statut post-vaccinal tous les 6-12 mois.

      Les recommandations nationales sur la vaccination de rappel doivent être prises en considération.

      • Interchangeabilité des vaccins contre l'hépatite B

      Voir rubrique "Interactions".