Eplerenone (éplérénone)

Médicaments à base de éplérénone :

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Eplerenone

  • Dosages

    50 mg25 mg

  • Formes galéniques

    comprimé pelliculé

  • Classe Thérapeutique

    C03DA - ANTAGONISTES DE L'ALDOSTERONE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser eplerenone ?

  • Traitement complementaire

  • Associer a d'autres therapeutiques

  • Associer a beta-bloquant

  • Avec dysfonction ventriculaire gauche

  • Avec fevg < ou = 40 %

  • En cas d'insuffisance cardiaque

  • En cas antecedent infarctus du myocarde

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de eplerenone ?

  • Autre traitement en cours

    • Trt par amiloride
    • Trt par antagoniste angiotensine ii
    • Trt par clarithromycine
    • Trt par diuretique hyperkaliemiant
    • Trt par inhibiteur enzyme conversion
    • Trt par inhibiteur puissant du cyp3a4
    • Trt par itraconazole
    • Trt par ketoconazole
    • Trt par nefazodone
    • Trt par nelfinavir
    • Trt par potassium canreonate
    • Trt par ritonavir
    • Trt par sels de potassium
    • Trt par spironolactone
    • Trt par telithromycine
    • Trt par triamterene
  • Enfant

  • Hyperkaliemie

    • Hyperkaliemie superieure a 5 mmol/l
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite eplerenone
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale severe
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Apport de potassium
  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Anomalie metabolisme galactose

  • Autre traitement en cours

    • Trt par ciclosporine
    • Trt par lithium
    • Trt par tacrolimus
  • Deficit en lactase

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
  • Interaction d'origine alimentaire

    • Apport de millepertuis
  • Regime sans galactose

  • Syndrome de malabsorption / intolerance digestive

    • Hypersensibilite galactose (intolerance)
    • Hypersensibilite glucose (intolerance)
    • Hypersensibilite lactose (intolerance)
    • Syndrome malabsorption glucose/galactose
  • Diabete autre

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Exposition a une temperature extreme

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
    • Insuffisance hepatique moderee maladie
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale legere
    • Insuffisance renale moderee
  • Proteinurie / albuminurie

  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

  • Diabete autre

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Exposition a une temperature extreme

  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique legere maladie
    • Insuffisance hepatique moderee maladie
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale legere
    • Insuffisance renale moderee
  • Proteinurie / albuminurie

  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de eplerenone ?

SEVERE(S)
  • cholecystite
  • fibrillation auriculaire
  • infarctus du myocarde
  • insuffisance cardiaque
  • tachycardie
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • accident vasculaire cerebral
  • bilan thyroidien perturbation
  • deshydratation
  • hypercholesterolemie
  • hyperglycemie
  • hyperkaliemie
  • hypertriglyceridemie
  • hyponatremie
  • hypotension arterielle
  • hypotension arterielle orthostatique
  • recepteur egf diminution
  • thrombose arterielle
MODERE(S)
  • atteinte renale
  • hypercreatininemie
  • hyperuremie hyperazotemie
  • insuffisance renale chronique
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • arthralgie
  • augmentation du risque infectieux
  • constipation
  • crampe musculaire
  • diarrhee
  • dorsalgie
  • eruption cutanee
  • flatulence meteorisme
  • gynecomastie
  • hypersudation
  • myalgie
  • myoclonie
  • nausee vomissement
  • oedeme de quincke angioedeme
  • pharyngite
  • prurit
  • pyelonephrite
  • toux
MINEUR(S)
  • asthenie
  • cephalee
  • eosinophilie
  • hypoesthesie
  • insomnie
  • malaise lipothymie
  • syncope
  • vertige etourdissement
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    EPLERENONE ACCORD 50 mg, comprimé pelliculé

    30 plaquette(s) PVC aluminium de 1 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 15,68
  • Illustration de la forme galénique

    EPLERENONE ACCORD 25 mg, comprimé pelliculé

    30 plaquette(s) PVC aluminium de 1 comprimé(s)

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 15,68
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de eplerenone ?

    Pour un ajustement individuel de la posologie, il est possible d'utiliser des dosages à 25 mg et 50 mg. La posologie maximale est de 50 mg par jour.

    • Pour les patients présentant une insuffisance cardiaque après un infarctus du myocarde La posologie d'entretien d'éplérénone recommandée est de 50 mg en une prise par jour. Le traitement doit être débuté à la dose de 25 mg une fois par jour, avec une augmentation de posologie jusqu'à la dose cible quotidienne de 50 mg une fois par jour, de préférence en quatre semaines, en tenant compte des taux sériques de potassium (voir ci-dessous). Le traitement par l'éplérénone doit normalement être débuté entre 3 et 14 jours après l'infarctus du myocarde sévère.

    • Pour les patients atteints d'insuffisance cardiaque chronique au stade II selon la classification NYHA Pour les patients présentant une insuffisance cardiaque chronique de classe II NYHA, le traitement doit être initié à une dose de 25 mg une fois par jour et pourra être augmenté jusqu'à la dose de 50 mg/jour, de préférence dans les 4 semaines, après avoir vérifié la kaliémie (voir ci-dessous et rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    Un traitement par éplérénone ne doit pas être débuté chez des patients présentant une kaliémie > 5,0 mmol/litre (Cf. rubrique "Contre-indications").

    La kaliémie doit être mesurée avant l'initiation du traitement par éplérénone, pendant la première semaine, puis un mois après le début du traitement ou l'ajustement de posologie. Par la suite, la kaliémie devra être évaluée périodiquement comme nécessaire.

    Après le début du traitement, la posologie doit être ajustée en fonction de la kaliémie comme indiqué ci-dessous.

    Ajustements posologiques après le début du traitement

    Kaliémie (mmol/litre) : < 5,0 Action : augmentation Ajustement de posologie : 25 mg tous les 2 jours à 25 mg une fois par jour 25 mg une fois par jour à 50 mg une fois par jour

    Kaliémie (mmol/litre) : 5,0 - 5,4 Action : maintien Ajustement de posologie : pas d'ajustement de posologie

    Kaliémie (mmol/litre) : 5,5 - 5,9 Action : diminution Ajustement de posologie : 50 mg une fois par jour à 25 mg une fois par jour 25 mg une fois par jour à 25 mg tous les deux jours 25 mg tous les deux jours à interruption du traitement

    Kaliémie (mmol/litre) : > ou = 6,0 Action : interruption Ajustement de posologie : sans objet

    Après une interruption du traitement par éplérénone en raison d'une kaliémie > ou = 6,0 mmol/litre, le traitement pourra être repris à la posologie de 25 mg tous les deux jours dès que la kaliémie sera redescendue en dessous de 5,0 mmol/litre.

    • Population pédiatrique

    La sécurité et l'efficacité de l'éplérénone chez les enfants et les adolescents n'ont pas été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites aux rubriques "Propriétés pharmacodynamiques" et "Propriétés pharmacocinétiques".

    • Personnes âgées

    Aucun ajustement initial de posologie n'est nécessaire chez les personnes âgées. En raison de la diminution de la fonction rénale liée à l'âge, le risque d'hyperkaliémie est augmenté dans cette population. Ce risque peut être également plus élevé quand il existe également une co-morbidité associée à une exposition systémique plus importante, en particulier dans l'insuffisance hépatique légère à modérée. Un contrôle régulier de la kaliémie est recommandé (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Insuffisance rénale

    Aucun ajustement initial de posologie n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance rénale légère. Un contrôle régulier de la kaliémie est recommandé (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi") avec un ajustement des doses selon les données ci-dessus.

    Chez les patients présentant une insuffisance rénale modérée (ClCr 30-60 ml/min) le traitement doit être initié à 25 mg tous les deux jours avec ajustement de la dose en fonction de la kaliémie (voir ci-dessus). Une surveillance régulière de la kaliémie est recommandée (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    Il n'y a pas de données chez les patients ayant une ClCr < 50 ml/min présentant une insuffisance cardiaque après un infarctus du myocarde. L'utilisation de l'éplérénone chez ces patients doit être effectuée avec prudence.

    Les doses supérieures à 25 mg par jour n'ont pas été étudiées chez les patients ayant une ClCr < 50 ml/min.

    L'utilisation chez les patients atteints d'insuffisance rénale sévère (ClCr < 30 ml/min) est contre-indiquée (Cf. rubrique "Contre-indications").

    L'éplérénone n'est pas dialysable.

    • Insuffisance hépatique

    Aucun ajustement initial de posologie n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère à modérée. Cependant, en raison d'une exposition systémique plus importante à l'éplérénone chez ces patients, un contrôle fréquent et régulier de la kaliémie est recommandé, en particulier chez les sujets âgés (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Traitement concomitant

    En cas de traitement concomitant avec des inhibiteurs légers à modérés du CYP3A4, par exemple l'amiodarone, le diltiazem et le vérapamil, une posologie initiale de 25 mg une fois par jour doit être utilisée. La posologie ne doit pas dépasser 25 mg une fois par jour (Cf. rubrique "Interactions").