Esmocard (esmolol)

Médicaments à base de esmolol :

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    2500 mg100 mg/10 ml

  • Formes galéniques

    poudre pour solution à diluer pour solution pour perfusionsolution injectable

  • Classe Thérapeutique

Illustration indications

Indications - Quand utiliser esmocard ?

  • Administrer en per operatoire

  • Administrer en post operatoire

  • Chez l'adulte a partir de 18 ans

  • Administrer en per operatoire

  • Administrer en post operatoire

  • Chez l'adulte a partir de 18 ans

  • Administrer en per operatoire

  • et

  • Administrer en post operatoire

  • Chez l'adulte a partir de 18 ans

  • Chez l'adulte a partir de 18 ans

  • Chez l'adulte a partir de 18 ans

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de esmocard ?

  • Acidose

    • Acidose metabolique
  • Adulte jeune (15-17 ans)

    • Adulte de moins de 18 ans
  • Allaitement

  • Asthme crise

  • Autre traitement en cours

    • Trt par verapamil
  • Bloc auriculo-ventriculaire haut degre

    • Bav haut degre non appareille
  • Bloc sino-auriculaire

  • Bradycardie sinusale

    • Bradycardie < 50 battements par min
  • Bronchospasme

  • Choc cardiogenique

  • Collapsus cardiovasculaire

  • Dysfonctionnement sinusal

  • Enfant

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite acebutolol
    • Hypersensibilite alprenolol
    • Hypersensibilite atenolol
    • Hypersensibilite befunolol
    • Hypersensibilite beta bloquants
    • Hypersensibilite betaxolol
    • Hypersensibilite bisoprolol
    • Hypersensibilite carteolol
    • Hypersensibilite carvedilol
    • Hypersensibilite celiprolol
    • Hypersensibilite cicloprolol
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite epanolol
    • Hypersensibilite esmolol
    • Hypersensibilite labetalol
    • Hypersensibilite levobunolol
    • Hypersensibilite metipranolol
    • Hypersensibilite metoprolol
    • Hypersensibilite nadolol
    • Hypersensibilite nadoxolol
    • Hypersensibilite nebivolol
    • Hypersensibilite oxprenolol
    • Hypersensibilite penbutolol
    • Hypersensibilite pindolol
    • Hypersensibilite propranolol
    • Hypersensibilite sotalol
    • Hypersensibilite tertatolol
    • Hypersensibilite timolol
  • Hypertension arterielle pulmonaire

  • Hypotension arterielle

    • Hypotension arterielle severe
  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque decompensee
  • Myasthenie

  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Pheochromocytome

    • Pheochromocytome non traite
  • Traitement anterieur

    • Trt par verapamil
  • Trouble de la conduction

    • Trouble conduction auriculoventriculaire
  • Type particulier de traitement

    • Traitement prolonge
  • Wolf parkinson white syndrome

  • Angor de prinzmetal

  • Femme en age de procreer

    • En l'absence de contraception efficace
  • Grossesse

  • Arteriopathie

    • Arteriopathie peripherique
  • Atteinte respiratoire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par agoniste beta adrenergique
    • Trt par alfabloquant
    • Trt par antidiabetique
    • Trt par clonidine et apparentes
    • Trt par digoxine
    • Trt par guanfacine
    • Trt par insuline
    • Trt par medicament bradycardisant
    • Trt par medicament hypotenseur
    • Trt par mivacurium
    • Trt par moxonidine
    • Trt par suxamethonium
  • Bradycardie

    • Bradycardie antecedent personnel
  • Diabete autre

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Dialyse

  • Dyspnee

  • Exposition a une temperature extreme

  • Hyperthyroidie

  • Hypoglycemie

  • Hypovolemie

  • Insuffisance renale chronique

  • Maladie vasculaire ischemique

    • Claudication intermittente atcd perso
    • Claudication intermittente maladie
  • Maladie vasculaire obliterante

    • Claudication intermittente atcd perso
    • Claudication intermittente maladie
  • Mode d'administration particulier

    • Administration par pompe de perfusion
  • Psoriasis

  • Raynaud syndrome

  • Regime hyposode strict

  • Terrain allergique

  • Trouble arteriel peripherique

  • Trouble circulatoire

    • Claudication intermittente atcd perso
    • Claudication intermittente maladie
    • Trouble circulatoire peripherique
  • Arythmie supra ventriculaire

  • Asthme

  • Atteinte cardiovasculaire

  • Atteinte respiratoire

  • Autre traitement en cours

    • Trt par agoniste beta adrenergique
    • Trt par alfabloquant
    • Trt par betamimetique
    • Trt par clonidine et apparentes
    • Trt par digoxine
    • Trt par guanfacine
    • Trt par medicament bradycardisant
    • Trt par medicament hypotenseur
    • Trt par mivacurium
    • Trt par moxonidine
    • Trt par suxamethonium
  • Bloc auriculo-ventriculaire faible degre

  • Bradycardie

    • Bradycardie < 50-55 battements par min
    • Bradycardie antecedent personnel
  • Bronchopneumopathie chronique obstruct

  • Dyspnee

  • Exposition a une temperature extreme

  • Hypotension arterielle

  • Hypothermie

  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque congestive
  • Mode d'administration particulier

    • Administration par pompe de perfusion
  • Patient a risque/fragilise

  • Pheochromocytome

    • Pheochromocytome traite
  • Quel que soit le terrain

  • Regime hyposode strict

  • Sujet age

Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de esmocard ?

SEVERE(S)
  • acidose metabolique
  • acidose respiratoire
  • arret cardiaque
  • arret respiratoire
  • arythmie
  • bloc auriculo ventriculaire
  • bloc sino auriculaire
  • bradycardie
  • bronchiolite
  • bronchite
  • bronchospasme asthme
  • choc cardiogenique
  • collapsus cardiovasculaire
  • coma
  • conduction trouble
  • congestion nasale
  • conscience trouble
  • crampe musculaire
  • depression respiratoire
  • dyspnee
  • electrocardiogramme modification
  • extrasystole
  • fibrillation ventriculaire
  • hyperglycemie
  • hyperkaliemie
  • hypertension arterielle
  • hypocalcemie
  • hypoglycemie
  • hypokaliemie
  • hypothermie
  • hypoxemie
  • hypoxie
  • infection des voies respiratoires
  • insuffisance cardiaque
  • insuffisance cardiaque congestive
  • insuffisance renale aigue
  • insuffisance respiratoire
  • mediastinite
  • myasthenie
  • mydriase
  • oedeme pulmonaire
  • pneumonie
  • pneumopathie interstitielle diffuse
  • rales bronchiques
  • rhabdomyolyse
  • rhinite
  • sifflement pulmonaire
  • tachycardie
  • torsade de pointe
  • toux
  • tremblement
  • vasodilatation peripherique
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • accident vasculaire cerebral
  • acuite visuelle modification
  • agranulocytose
  • alat modification
  • anemie
  • angor
  • anorexie
  • anticorps apparition
  • arthralgie
  • arthropathie
  • asat modification
  • atteinte hepatique
  • bilirubine modification
  • brulure locale
  • cardiomyopathie
  • cholestase
  • chondrite
  • claudication intermittente
  • conjonctive ulcere
  • conjonctivite
  • cornee erosion amincissement cornee
  • creatine kinase modification
  • cyanose
  • cytolyse hepatique
  • deces mortalite
  • depression myocardique
  • diabete
  • douleur des extremites
  • douleur locale au point dinjection
  • douleur oculaire
  • douleur oppression thoracique
  • douleur osseuse
  • douleur scapulaire
  • ecchymoses
  • eosinophilie
  • faiblesse musculaire
  • fibrillation auriculaire
  • fibrose dermique
  • fibrose retroperitoneale
  • gamma gt modification
  • gangrene
  • gene oculaire
  • glycosurie
  • goutte
  • hematocrite modification
  • hemoglobine modification
  • hepatite
  • hyperammoniemie
  • hypercholesterolemie
  • hyperlipidemie
  • hypertension pulmonaire
  • hypertriglyceridemie
  • hyperuricemie
  • hypervolemie
  • hypotension arterielle
  • hypotension arterielle orthostatique
  • ictere
  • induration
  • infarctus du myocarde
  • inflammation de la muqueuse
  • inflammation locale au point dinjection
  • insuffisance hepatique
  • irritation oculaire
  • ischemie
  • keratite
  • keratopathie
  • lactico deshydrogenase modification
  • larmoiement
  • leucopenie
  • lipoproteines modification
  • muqueuse ulcere
  • myalgie
  • myopathie
  • neutropenie
  • oedeme des membres inferieurs
  • oedeme peripherique
  • oreille trouble
  • otite
  • otorrhee
  • paleur
  • paleur des extremites
  • palpitations
  • peritonite
  • phosphatase alcaline modification
  • pleuresie
  • prise ponderale
  • raynaud syndrome
  • reaction locale au point dinjection
  • refroidissement des extremites
  • retention hydrique
  • secheresse oculaire
  • spasme coronaire
  • syndrome de sevrage
  • syndrome lupique
  • thrombocytopenie
  • thrombopathie
  • thrombophlebite
  • trouble cutaneo muqueux
  • trouble vasculaire peripherique
  • ulcere nasal
  • vasoconstriction cutanee
  • vasoconstriction peripherique
  • vision alteration
  • xerosis
MODERE(S)
  • alopecie
  • vision floue
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • asthenie
  • bouffee vasomotrice
  • depigmentation
  • dermatite
  • douleur
  • dysgueusie
  • eczema
  • erection trouble
  • eruption cutanee
  • eruption maculo papuleuse
  • erytheme
  • erytheme polymorphe
  • exantheme
  • fievre
  • flush
  • frisson
  • hypersudation
  • impuissance
  • la peyronie maladie
  • lethargie
  • libido trouble
  • lichen
  • lyell syndrome necrolyse epidermique toxique net
  • manifestation cutanee
  • necrose cutanee
  • oedeme
  • oedeme de quincke angioedeme
  • phlyctene vesicule
  • photosensibilisation medicamenteuse
  • prurit
  • psoriasis
  • purpura
  • reaction allergique
  • stevens johnson syndrome
  • trouble sexuel
  • urticaire
  • vertige etourdissement
MINEUR(S)
  • acouphene bourdonnement doreille
  • agitation
  • amnesie
  • anxiete
  • appetit perte
  • cauchemar
  • cephalee
  • concentration alteration
  • concentration baisse
  • confusion mentale
  • constipation
  • convulsion
  • depression
  • diarrhee
  • douleur abdominale
  • dysarthrie parole difficulte
  • dyspepsie
  • flatulence meteorisme
  • gastralgie
  • haleine modification halitose
  • hallucination
  • humeur trouble
  • hypoacousie surdite
  • insomnie
  • irritabilite
  • malaise lipothymie
  • memoire trouble
  • nausee vomissement
  • nervosite
  • paresthesie
  • personnalite trouble
  • psychose
  • secheresse buccale
  • sialorrhee
  • sommeil trouble
  • somnolence diurne
  • syncope
  • trouble cognitif
  • vigilance trouble
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    ESMOCARD 2500 mg, poudre pour solution à diluer pour solution pour perfusion

    1 flacon(s) en verre de 2500 mg

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
  • Illustration de la forme galénique

    ESMOCARD 100 mg/10 ml, solution injectable

    5 flacon(s) en verre de 10 ml

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de esmocard ?

    Ce médicament NE DOIT PAS ETRE ADMINISTRE SANS RECONSTITUTION/DILUTION.

    La solution reconstituée/diluée pour perfusion doit être utilisée immédiatement après ouverture (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi", "Reconstitution/administration", et "Conservation").

    L'administration de ce médicament reconstituée/diluée de manière incorrecte peut entraîner la mort (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Posologie
    • Tachyarythmie supraventriculaire La posologie de ce médicament doit être adaptée à chaque patient. Chaque palier est constitué d'une dose de charge suivie d'une dose d'entretien. La dose d'entretien efficace de ce médicament est comprise entre 50 et 200 microgrammes/kg/minute, bien que des doses jusqu'à 300 microgrammes/kg/minute aient été utilisées. Chez quelques patients la dose de 25 microgrammes/kg/minute s'est avérée efficace.

    -> Schéma posologique pour l'initiation et l'entretien du traitement

    • Dose de charge de 500 microgrammes/kg/min pendant 1 minute, puis 50 microgrammes/kg/min pendant 4 minutes
    • Réponse adéquate : Dose d'entretien de 50 microgrammes/kg/min
    • Réponse insuffisante au bout de 5 minutes : Nouvelle dose de charge de 500 microgrammes/kg/min pendant 1 minute
    • Augmentation de la dose d'entretien à 100 microgrammes/kg/min pendant 4 minutes
    • Réponse adéquate : Dose d'entretien de 100 microgrammes/kg/min
    • Réponse insuffisante au bout de 5 minutes : Nouvelle dose de charge de 500 microgrammes/kg/min pendant 1 minute
    • Augmentation de la dose d'entretien à 150 microgrammes/kg/min pendant 4 minutes
    • Réponse adéquate : Dose d'entretien de 150 microgrammes/kg/min
    • Réponse insuffisante : Nouvelle dose de charge de 500 microgrammes/kg/min pendant 1 minute
    • Augmentation de la dose d'entretien à 200 microgrammes/kg/min et maintenir

    Lorsque l'on s'approche de la fréquence cardiaque souhaitée ou du seuil de tolérance (ex. : pression artérielle diminuée), NE PAS ADMINISTRER la dose de charge suivante et diminuer la dose incrémentielle d'entretien de 50 microgrammes/kg/min à 25 microgrammes/kg/min voire moins. Si nécessaire, augmenter la durée de chaque palier de titration en passant de 5 à 10 minutes.

    NB : Aucun bénéfice supplémentaire n'a été observé pour des doses d'entretien dépassant 200 microgrammes/kg/min. De plus, la tolérance des doses supérieures à 300 microgrammes/kg/min n'a fait l'objet d'aucune étude.

    En cas de survenue d'un effet indésirable, la posologie de ce médicament peut être réduite ou son administration interrompue. Les effets pharmacologiques indésirables devraient disparaître dans un délai de 30 minutes.

    En cas de réaction locale au niveau du site de perfusion, il convient d'utiliser un autre site de perfusion et de veiller à éviter l'extravasation.

    L'administration de ce médicament sur une période supérieure à 24 heures n'a pas fait l'objet d'une évaluation approfondie. Les durées de perfusion supérieures à 24 heures doivent être utilisées avec précaution.

    On ignore si l'arrêt brusque de l'esmolol entraîne des symptômes de sevrage tels que ceux qui peuvent être observés lors de l'arrêt brusque d'un traitement chronique par les bêta-bloquants chez des patients coronariens. Il convient de faire preuve de prudence en cas d'arrêt brusque de l'administration de ce médicament mg chez des patients coronariens.

    • Remplacement de ce médicament par d'autres médicaments

    Dès que la fréquence cardiaque souhaitée et qu'un état clinique stable sont atteints chez le patient, le relais par d'autres médicaments (ex : anti-arythmiques ou inhibiteurs calciques) peut être envisagé.

    • Réduction de la posologie

    Lorsque ce médicament doit être remplacé par d'autres médicaments, le médecin devra attentivement se référer aux instructions sur l'étiquetage du produit choisi et réduire la posologie d'esmolol comme suit : 1) Dans la première heure suivant l'administration de la première dose de l'autre médicament, réduire de moitié (50 %) le débit de perfusion d'esmolol. 2) Après l'administration de la deuxième dose de l'autre médicament, surveiller la réponse obtenue chez le patient. Si la fréquence cardiaque est maintenue constante pendant la première heure, arrêter la perfusion d'esmolol.

    Information de posologie complémentaire : Lorsque l'on s'approche de la fréquence cardiaque souhaitée ou du seuil de tolérance (ex. : pression artérielle diminuée), NE PAS ADMINISTRER la dose de charge suivante et diminuer la dose incrémentielle d'entretien à 12,5 - 25 microgrammes/kg/min. Si nécessaire, augmenter la durée de chaque palier de titration en passant de 5 à 10 minutes.

    Le traitement par ce médicament doit être interrompu lorsque la fréquence cardiaque ou la pression artérielle approchent rapidement ou dépassent une limite de sécurité, puis repris sans dose de charge à une dose inférieure dès que la fréquence cardiaque ou la pression artérielle sont revenues à un niveau acceptable.

    • Populations particulières
    • Sujets âgés Les sujets âgés doivent être traités avec prudence, en commençant par une dose plus faible. Aucune étude n'a été réalisée spécifiquement chez le sujet âgé. Néanmoins, l'analyse des données recueillies chez 252 patients de plus de 65 ans n'a pas mis en évidence de modification des effets pharmacodynamiques en comparaison avec des patients de moins de 65 ans.

    • Patients souffrant d'insuffisance rénale Chez les insuffisants rénaux, il conviendra de faire preuve de prudence lors de l'administration de ce médicament par perfusion, en raison de l'élimination rénale du métabolite acide inchangé de ce médicament. L'élimination du métabolite acide est considérablement réduite chez les patients atteints de maladie rénale au stade terminal, la demi-vie d'élimination étant décuplée par rapport à la normale et les concentrations plasmatiques étant considérablement augmentées.

    • Patients souffrant d'insuffisance hépatique En cas d'insuffisance hépatique, aucune précaution particulière n'est nécessaire en raison du rôle majeur joué par les estérases érythrocytaires dans le métabolisme de ce médicament.

    • Population pédiatrique (âgée de moins de 18 ans) La sécurité et l'efficacité de ce médicament n'ont pas été établies chez les enfants de moins de 18 ans. En conséquence, ce médicament n'est pas indiqué pour l'utilisation dans la population pédiatrique (Cf. rubrique "Indications"). Les données actuellement disponibles sont décrites à la rubrique "Propriétés pharmacodynamiques" et "Propriétés pharmacocinétiques" mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

    Ce médicament NE DOIT PAS ETRE ADMINISTRE SANS RECONSTITUTION/DILUTION.

    La solution reconstituée/diluée pour perfusion doit être utilisée immédiatement après ouverture (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi", "Reconstitution/administration", et "Conservation").

    L'administration de ce médicament reconstituée/diluée de manière incorrecte peut entraîner la mort (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Posologie
    • Tachycardie et hypertension en période péri-opératoire Pour les tachycardies et l'hypertension artérielle en période péri-opératoire, les schémas posologiques peuvent varier comme suit :

    a) Pour un traitement per-opératoire, pendant l'anesthésie, quand un contrôle immédiat est nécessaire : . injection IV d'une dose de charge sous forme d'un bolus de 80 mg en 15 à 30 secondes, suivie d'une perfusion de 150 microgrammes/kg/min, qui peut être augmentée jusqu'à 300 microgrammes/kg/mn.

    b) Lors du réveil anesthésique . perfusion d'une dose de 500 microgrammes/kg/min pendant 4 minutes suivie d'une perfusion à la dose de 300 microgrammes/kg/mn.

    c) En période post-opératoire, quand une augmentation progressive de la posologie est possible . injection I.V. d'une dose de charge de 500 microgrammes/kg/min en 1 minute au début de chaque palier afin d'obtenir une action rapide, puis utiliser une dose d'entretien progressive de 50, 100, 150, 200, 250 et 300 microgrammes/kg/min pendant 4 minutes jusqu'à obtention de l'effet thérapeutique recherché.

    • Remplacement de ce médicament par d'autres médicaments

    Dès que la fréquence cardiaque souhaitée et qu'un état clinique stable sont atteints chez le patient, le relais par d'autres médicaments (ex : anti-arythmiques ou inhibiteurs calciques) peut être envisagé.

    • Réduction de la posologie

    Lorsque ce médicament doit être remplacé par d'autres médicaments, le médecin devra attentivement se référer aux instructions sur l'étiquetage du produit choisi et réduire la posologie d'esmolol comme suit : 1) Dans la première heure suivant l'administration de la première dose de l'autre médicament, réduire de moitié (50 %) le débit de perfusion d'esmolol. 2) Après l'administration de la deuxième dose de l'autre médicament, surveiller la réponse obtenue chez le patient. Si la fréquence cardiaque est maintenue constante pendant la première heure, arrêter la perfusion d'esmolol.

    Information de posologie complémentaire : Lorsque l'on s'approche de la fréquence cardiaque souhaitée ou du seuil de tolérance (ex. : pression artérielle diminuée), NE PAS ADMINISTRER la dose de charge suivante et diminuer la dose incrémentielle d'entretien à 12,5 - 25 microgrammes/kg/min. Si nécessaire, augmenter la durée de chaque palier de titration en passant de 5 à 10 minutes.

    Le traitement par ce médicament doit être interrompu lorsque la fréquence cardiaque ou la pression artérielle approchent rapidement ou dépassent une limite de sécurité, puis repris sans dose de charge à une dose inférieure dès que la fréquence cardiaque ou la pression artérielle sont revenues à un niveau acceptable.

    • Populations particulières
    • Sujets âgés Les sujets âgés doivent être traités avec prudence, en commençant par une dose plus faible. Aucune étude n'a été réalisée spécifiquement chez le sujet âgé. Néanmoins, l'analyse des données recueillies chez 252 patients de plus de 65 ans n'a pas mis en évidence de modification des effets pharmacodynamiques en comparaison avec des patients de moins de 65 ans.

    • Patients souffrant d'insuffisance rénale Chez les insuffisants rénaux, il conviendra de faire preuve de prudence lors de l'administration de ce médicament par perfusion, en raison de l'élimination rénale du métabolite acide inchangé de ce médicament. L'élimination du métabolite acide est considérablement réduite chez les patients atteints de maladie rénale au stade terminal, la demi-vie d'élimination étant décuplée par rapport à la normale et les concentrations plasmatiques étant considérablement augmentées.

    • Patients souffrant d'insuffisance hépatique En cas d'insuffisance hépatique, aucune précaution particulière n'est nécessaire en raison du rôle majeur joué par les estérases érythrocytaires dans le métabolisme de ce médicament.

    • Population pédiatrique (âgée de moins de 18 ans) La sécurité et l'efficacité de ce médicament n'ont pas été établies chez les enfants de moins de 18 ans. En conséquence, ce médicament n'est pas indiqué pour l'utilisation dans la population pédiatrique (Cf. rubrique "Indications"). Les données actuellement disponibles sont décrites à la rubrique "Propriétés pharmacodynamiques" et "Propriétés pharmacocinétiques" mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

    Ce médicament NE DOIT PAS ETRE ADMINISTRE SANS RECONSTITUTION/DILUTION.

    La solution reconstituée/diluée pour perfusion doit être utilisée immédiatement après ouverture (Cf. rubriques "Mises en garde et précautions d'emploi", "Reconstitution/administration", et "Conservation").

    L'administration de ce médicament reconstituée/diluée de manière incorrecte peut entraîner la mort (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Populations particulières
    • Sujets âgés Les sujets âgés doivent être traités avec prudence, en commençant par une dose plus faible. Aucune étude n'a été réalisée spécifiquement chez le sujet âgé. Néanmoins, l'analyse des données recueillies chez 252 patients de plus de 65 ans n'a pas mis en évidence de modification des effets pharmacodynamiques en comparaison avec des patients de moins de 65 ans.