Estima (progestérone)

Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

  • Dosages

    200 mg100 mg

  • Formes galéniques

    capsule molle ou capsule molle vaginalecapsule molle orale ou vaginale

  • Classe Thérapeutique

    G03DA - DERIVES PREGNENE 4

Illustration indications

Indications - Quand utiliser estima ?

  • Traitement substitutif

  • Traitement par voie generale

  • Traitement par voie locale

  • Traitement substitutif

  • Traitement par voie generale

  • Traitement par voie locale

  • Traitement substitutif

  • Traitement par voie generale

  • Traitement par voie locale

  • En cas de trouble de l'ovulation

  • Traitement substitutif

  • Traitement par voie generale

  • Traitement par voie locale

  • Traitement substitutif

  • Traitement par voie generale

  • Traitement par voie locale

  • Traitement substitutif

  • Traitement par voie generale

  • Traitement par voie locale

  • Associer a un estrogene

  • Traitement substitutif

  • Traitement par voie locale

  • Chez la femme ovarioprive

  • Traitement substitutif

  • Traitement par voie locale

  • En cas de fecondation in vitro

  • Traitement substitutif

  • Traitement par voie locale

  • Traitement preventif

  • Traitement substitutif

  • Traitement par voie locale

  • Traitement substitutif

  • Traitement par voie locale

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de estima ?

  • Atteinte hepatique

    • Atteinte hepatique severe
  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite arachide
    • Hypersensibilite progesterone
    • Hypersensibilite soja/lecithine de soja
  • Insuffisance hepatique

    • Insuffisance hepatique severe maladie
  • Porphyrie cutanee

  • Porphyrie hepatique

    • Porphyrie hepatique maladie
    • Autre traitement en cours

      • Trt par estrogene
    • Autre traitement en cours

      • Trt par estrogene
    • Grossesse

      • Grossesse deuxieme trimestre
      • Grossesse premier trimestre
      • Grossesse troisieme trimestre
    • Quel que soit le terrain

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de estima ?

    SEVERE(S)
    • anaphylaxie
    • bronchospasme asthme
    • choc anaphylactique
    • dyspnee
    • oedeme de quincke angioedeme
    • oedeme facial
    • oedeme pharynge
    • sans objet
    • septicemie
    • tendance tentative suicidaire
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • alat modification
    • anemie hemolytique
    • asat modification
    • atteinte hepatique
    • bilirubine modification
    • cholestase
    • cytolyse hepatique
    • gamma gt modification
    • hepatite
    • ictere
    • lactico deshydrogenase modification
    • meningiome
    • phosphatase alcaline modification
    • tumeur hepatique
    MODERE(S)
    • acne
    • alopecie
    • amaigrissement
    • amenorrhee
    • anomalie appareil genital
    • anorexie
    • anorgasmie orgasme trouble
    • anxiete
    • appetit augmentation
    • appetit perte
    • asthenie
    • atrophie vulve vagin
    • augmentation du volume mammaire
    • canal carpien syndrome
    • cancer col uterus
    • cancer de lendometre
    • cancer de lovaire
    • cancer du sein
    • candidose vaginale
    • cephalee
    • chloasma
    • concentration alteration
    • concentration baisse
    • confusion mentale
    • constipation
    • crampe musculaire
    • cycle menstruel irregulier
    • demence
    • depression
    • dermatite
    • diarrhee
    • distension abdominale
    • douleur abdominale
    • douleur mammaire
    • douleur pelvienne
    • dysmenorrhee
    • dyspepsie
    • eczema
    • embolie pulmonaire
    • endometre hyperplasie
    • equilibre trouble
    • eruption cutanee
    • erytheme
    • erytheme noueux
    • erytheme polymorphe
    • fievre
    • flatulence meteorisme
    • fragilite emotionnelle
    • galactorrhee
    • grossesse extra uterine
    • gynecomastie
    • hemorragie uro genitale
    • hirsutisme
    • humeur trouble
    • hyperglycemie
    • hyperpigmentation
    • hypersecretion vaginale
    • hypertension arterielle
    • hypertrichose
    • hypomenorrhee
    • impuissance
    • infarctus du myocarde
    • infection fongique mycose
    • insomnie
    • insuffisance cardiaque
    • irritabilite
    • jambes lourdes
    • kyste ovarien
    • leucorrhee
    • libido trouble
    • lipoatrophie lipodystrophie
    • mastodynie
    • metrorragie
    • nausee vomissement
    • nervosite
    • oedeme
    • oedeme cyclique
    • oedeme des membres inferieurs
    • oedeme peripherique
    • oligomenorrhee
    • palpitations
    • pilosite modification
    • pollakiurie
    • prise ponderale
    • prurit
    • prurit vulvaire
    • purpura
    • reaction allergique
    • retention hydrique
    • rupture uterine
    • saignement hemorragie
    • saignement vaginal
    • seborrhee
    • secheresse buccale
    • secheresse vaginale
    • sommeil trouble
    • somnolence diurne
    • spotting petit saignement
    • syndrome premenstruel
    • tachycardie
    • tension mammaire
    • thromboembolie
    • thrombophlebite
    • thrombose veineuse
    • tremblement
    • trouble sexuel
    • trouble vulvo vaginal
    • tumeur benigne du sein
    • urticaire
    • vaginite
    • vertige etourdissement
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      ESTIMA 200 mg, capsule molle ou capsule molle vaginale

      plaquette(s) thermoformée(s) PVC PVDC aluminium de 15 capsule(s)

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 4,94
    • Illustration de la forme galénique

      ESTIMA 100 mg, capsule molle orale ou vaginale

      plaquette(s) thermoformée(s) PVC PVDC aluminium de 30 capsule(s)

      • REMBOURSABLE : 65%
      • PRIX : 5,01
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de estima ?

      Dans toutes les indications thérapeutiques, il est important de respecter strictement les posologies préconisées.

      Quelles que soient l'indication et la voie d'utilisation (orale ou vaginale), la posologie ne devra pas dépasser 200 mg par prise.

      Voie orale :

      Dans les insuffisances en progestérone, la posologie moyenne est de 200 à 300 mg de progestérone micronisée par jour.

      Dans les insuffisances lutéales (syndrome prémenstruel, mastopathies bénignes, irrégularités menstruelles, préménopause) le schéma thérapeutique habituel est de 200 à 300 mg par jour :

      • soit 200 mg en une prise le soir au coucher,
      • soit 300 mg en 2 prises, 10 jours par cycle, habituellement du 17ème au 26ème jour inclus.

      Pour ces indications, on utilisera la voie vaginale, aux mêmes posologies que la voie orale, en cas d'effets secondaires dus à la progestérone (somnolence après absorption orale).

      Dans toutes les indications thérapeutiques, il est important de respecter strictement les posologies préconisées.

      Quelles que soient l'indication et la voie d'utilisation (orale ou vaginale), la posologie ne devra pas dépasser 200 mg par prise.

      Voie orale :

      Dans les insuffisances en progestérone, la posologie moyenne est de 200 à 300 mg de progestérone micronisée par jour.

      Dans le traitement substitutif de la ménopause, l'estrogénothérapie isolée est déconseillée (risque d'hyperplasie de l'endomètre) : on adjoindra de la progestérone à raison de 200 mg par jour :

      • en 2 prises de 100 mg chacune,
      • ou en une seule prise de 200 mg le soir au coucher, soit 12 à 14 jours par mois, soit les 2 dernières semaines de chaque séquence thérapeutique. Ce traitement sera suivi d'une interruption de tout traitement substitutif pendant une semaine environ, au cours de laquelle il est habituel d'observer une hémorragie de privation.

      Pour cette indication, on utilisera la voie vaginale, aux mêmes posologies que la voie orale, en cas d'effets secondaires dus à la progestérone (somnolence après absorption orale).

      Dans toutes les indications thérapeutiques, il est important de respecter strictement les posologies préconisées.

      Quelles que soient l'indication et la voie d'utilisation (orale ou vaginale), la posologie ne devra pas dépasser 200 mg par prise.

      Voie vaginale :

      Supplémentation de la phase lutéale au cours des cycles de FIV : La posologie recommandée est de 400 à 600 mg par jour, en 2 prises à 3 prises/jour, à partir du jour de l'injection d'HCG jusqu'à la 12ème semaine de grossesse.

      Dans toutes les indications thérapeutiques, il est important de respecter strictement les posologies préconisées.

      Quelles que soient l'indication et la voie d'utilisation (orale ou vaginale), la posologie ne devra pas dépasser 200 mg par prise.

      Voie vaginale :

      Supplémentation de la phase lutéale au cours des cycles spontanés ou induits, en cas d'hypofertilité ou de stérilité primaire ou secondaire, notamment par dysovulation : La posologie conseillée est de 200 à 300 mg par jour, en 2 prises, à partir du 17ème jour du cycle pendant 10 jours. Le traitement sera repris rapidement en cas d'absence de retour des règles et de diagnostic de grossesse, jusqu'à la 12ème semaine de grossesse.

      Dans toutes les indications thérapeutiques, il est important de respecter strictement les posologies préconisées.

      Quelles que soient l'indication et la voie d'utilisation (orale ou vaginale), la posologie ne devra pas dépasser 200 mg par prise.

      Voie vaginale :

      Menace d'avortement précoce ou dans la prévention d'avortement à répétition par insuffisance lutéale : la posologie recommandée est de 200 à 400 mg par jour en 2 prises, jusqu'à la 12ème semaine de grossesse.

      Dans toutes les indications thérapeutiques, il est important de respecter strictement les posologies préconisées.

      Quelles que soient l'indication et la voie d'utilisation (orale ou vaginale), la posologie ne doit pas dépasser 200 mg par prise.

      Voie vaginale :

      Substitution en progestérone au cours des déficits complets des femmes ovarioprives (dons d'ovocytes). Le schéma thérapeutique (en complément d'un traitement estrogénique approprié) est le suivant :

      • 100 mg de progestérone micronisée/jour les 13ème et 14ème jour du cycle de transfert puis,
      • 200 mg de progestérone micronisée par jour du 15ème au 25ème jour du cycle, répartis en une ou deux prises par jour puis,
      • à partir du 26ème jour du cycle et en cas de grossesse débutante, cette dose peut atteindre au maximum 600 mg/jour répartie en trois prises. Cette posologie doit être poursuivie jusqu'au 60ème jour, et au plus tard jusqu'à la 12ème semaine de grossesse.