Ethyol (amifostine)

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Amifostine

  • Dosages

    50 mg/ml

  • Formes galéniques

    poudre pour solution pour perfusion

  • Classe Thérapeutique

    V03AF - MEDICAMENTS DETOXIFIANTS DANS UN TRAITEMENT CYTOSTATIQUE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser ethyol ?

  • Traitement preventif

  • En cas de cancer ovarien

  • Dans les formes avancees

  • Dans les formes stade iii - figo

  • Dans les formes stade iv - figo

  • Traitement preventif

  • En cas de tumeur solide

  • Dans les formes avancees

  • Traitement preventif

  • Associer a une radiotherapie fractionnee

  • Dans les formes aigues

  • Dans les formes tardives

  • En cas de cancer orl

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de ethyol ?

  • Allaitement

  • Deshydratation

  • Enfant

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite amifostine
    • Hypersensibilite aminothiols
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite cysteamine
  • Hypotension arterielle

  • Hypovolemie

  • Insuffisance hepatique

  • Insuffisance renale chronique

  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Sujet age

  • Accident vasculaire cerebral

    • Accident vascul cerebral atcd personnel
  • Arythmie cardiaque

  • Atteinte cardiovasculaire

  • Atteinte cutanee

  • Autre traitement en cours

    • Trt par antihypertenseur
    • Trt par hypocalcemiant
    • Trt par med provoquant convulsions
    • Trt par medicament nephrotoxique
  • Cardiopathie ischemique

  • Femme en age de procreer

    • En l'absence de contraception efficace
  • Grossesse

  • Hypocalcemie

  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque congestive
  • Ischemie cerebrale

  • Maladie cerebrovasculaire

  • Nausees vomissements

  • Personnel soignant

  • Quel que soit le terrain

  • Syndrome nephrotique

  • Type particulier de traitement

    • Traitement repete
  • Accident vasculaire cerebral

    • Accident vascul cerebral atcd personnel
  • Arythmie cardiaque

  • Atteinte cardiovasculaire

  • Atteinte cutanee

  • Autre traitement en cours

    • Trt par antihypertenseur
    • Trt par hypocalcemiant
    • Trt par med provoquant convulsions
    • Trt par medicament nephrotoxique
  • Cardiopathie ischemique

  • Femme en age de procreer

    • En l'absence de contraception efficace
  • Grossesse

  • Hypocalcemie

  • Insuffisance cardiaque

    • Insuff cardiaque congestive
  • Ischemie cerebrale

  • Maladie cerebrovasculaire

  • Nausees vomissements

  • Personnel soignant

  • Quel que soit le terrain

  • Syndrome nephrotique

  • Type particulier de traitement

    • Traitement repete
Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de ethyol ?

SEVERE(S)
  • insuffisance renale chronique
  • oligospermie
  • sterilite secondaire
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • anaphylaxie
  • apnee
  • arret respiratoire
  • dermatite
  • dress syndrome
  • dyspnee
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • erytheme polymorphe
  • erythrodermie dermatite exfoliative
  • fievre
  • frisson
  • hypertonie musculaire
  • hypoxie
  • malaise lipothymie
  • necrose cutanee
  • oedeme larynge aigu
  • prurit
  • raideur musculaire
  • reaction allergique
  • stevens johnson syndrome
  • toxidermie bulleuse pemphigus
  • tremblement
  • urticaire
MINEUR(S) OU MODERE(S)
  • arret cardiaque
  • arythmie
  • bouffee vasomotrice
  • bradycardie
  • conscience trouble
  • convulsion
  • diarrhee
  • diplopie
  • douleur oppression thoracique
  • eternuements
  • fibrillation auriculaire
  • hoquet
  • hypertension arterielle
  • hypocalcemie
  • hypoparathyroidie
  • hypotension arterielle
  • infarctus du myocarde
  • ischemie myocardique
  • nausee vomissement
  • somnolence diurne
  • syncope
  • tachycardie
  • tachysystolie ventriculaire
  • vertige etourdissement
  • vision floue
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    ETHYOL 50 mg/ml, poudre pour solution pour perfusion

    3 flacon(s) en verre de 500 mg

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
    Illustration posology

    Quelle est la posologie de ethyol ?

    • Chimiothérapie

    Chez les patientes atteintes de carcinome ovarien avancé recevant un traitement associant cisplatine et cyclophosphamide, la dose initiale recommandée de ce médicament est de 910 mg/m2 administrée une fois par jour sous forme d'une seule perfusion IV de 15 minutes débutant dans les 30 minutes qui précèdent la chimiothérapie à base de produits administrés en perfusion courte.

    Il est nécessaire de surveiller la tension artérielle pendant la perfusion de ce médicament.

    La perfusion de ce médicament doit être interrompue si la tension artérielle systolique décroît de façon significative par rapport à sa valeur initiale, selon les recommandations suivantes :

    Recommandations en vue de l'interruption de la perfusion de ce médicament en cas de baisse de la tension artérielle systolique

    • Tension artérielle initiale (mm de Hg) : < 100 mm de Hg . Baisse de la tension systolique pendant la perfusion de ce médicament (mm de Hg) : 20 mm de Hg

    • Tension artérielle initiale (mm de Hg) : 100-119 mm de Hg . Baisse de la tension systolique pendant la perfusion de ce médicament (mm de Hg) : 25 mm de Hg

    • Tension artérielle initiale (mm de Hg) : 120-139 mm de Hg . Baisse de la tension systolique pendant la perfusion de ce médicament (mm de Hg) : 30 mm de Hg

    • Tension artérielle initiale (mm de Hg) : 140-179 mm de Hg . Baisse de la tension systolique pendant la perfusion de ce médicament (mm de Hg) : 40 mm de Hg

    • Tension artérielle initiale (mm de Hg) : > ou = 180 mm de Hg . Baisse de la tension systolique pendant la perfusion de ce médicament (mm de Hg) : 50 mm de Hg

    Si la tension artérielle redevient normale dans les 5 minutes et si le malade est asymptomatique, on peut recommencer la perfusion afin que la totalité de la dose prescrite de ce médicament soit administrée. Si on ne peut pas administrer la dose totale de ce médicament, il y aura lieu, lors des chimiothérapies ultérieures, de réduire la dose de ce médicament d'environ 20 %. Par exemple, la dose de 910 mg/m2 doit être réduite à 740 mg/m2.

    • Populations particulières
    • Population pédiatrique La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible. En conséquence, l'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée dans la population pédiatrique.

    • Patients âgés La nécessité d'ajuster les doses chez les patients âgés n'a pas été étudiée, en conséquence, l'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée chez ces patients.

    • Insuffisance rénale et hépatique Aucune donnée n'est disponible ; l'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée.

    • Chimiothérapie

    Lorsque ce médicament est administré dans le but de réduire la néphrotoxicité associée au cisplatine, la dose initiale recommandée de ce médicament est alors fonction de la dose de cisplatine et de son schéma d'administration. Pour des doses de cisplatine de 100-120 mg/m2, la dose initiale recommandée de ce médicament est de 910 mg/m2 administrée en perfusion d'un maximum 15 minutes débutant dans les 30 minutes qui précèdent la chimiothérapie. Si la dose de cisplatine est inférieure à 100 mg/m2, mais supérieure ou égale à 60 mg/m2, la dose initiale recommandée de ce médicament est de 740 mg/m2 administrée en perfusion intraveineuse d'un maximum 15 minutes débutant dans les 30 minutes qui précédent la chimiothérapie. Une perfusion de 15 minutes pour des doses de 740-910 mg/m2 est semble-t-il mieux tolérée qu'une perfusion de plus longue durée. Des temps de perfusion plus courts n'ont pas été évalués de manière systématique avec les traitements de chimiothérapie.

    Il est nécessaire de surveiller la tension artérielle pendant la perfusion de ce médicament.

    La perfusion de ce médicament doit être interrompue si la tension artérielle systolique décroît de façon significative par rapport à sa valeur initiale, selon les recommandations suivantes :

    Recommandations en vue de l'interruption de la perfusion de ce médicament en cas de baisse de la tension artérielle systolique

    • Tension artérielle initiale (mm de Hg) : < 100 mm de Hg . Baisse de la tension systolique pendant la perfusion de ce médicament (mm de Hg) : 20 mm de Hg

    • Tension artérielle initiale (mm de Hg) : 100-119 mm de Hg . Baisse de la tension systolique pendant la perfusion de ce médicament (mm de Hg) : 25 mm de Hg

    • Tension artérielle initiale (mm de Hg) : 120-139 mm de Hg . Baisse de la tension systolique pendant la perfusion de ce médicament (mm de Hg) : 30 mm de Hg

    • Tension artérielle initiale (mm de Hg) : 140-179 mm de Hg . Baisse de la tension systolique pendant la perfusion de ce médicament (mm de Hg) : 40 mm de Hg

    • Tension artérielle initiale (mm de Hg) : > ou = 180 mm de Hg . Baisse de la tension systolique pendant la perfusion de ce médicament (mm de Hg) : 50 mm de Hg

    Si la tension artérielle redevient normale dans les 5 minutes et si le malade est asymptomatique, on peut recommencer la perfusion afin que la totalité de la dose prescrite de ce médicament soit administrée. Si on ne peut pas administrer la dose totale de ce médicament, il y a lieu, lors des chimiothérapies ultérieures, de réduire la dose de ce médicament d'environ 20 %. Par exemple, la dose de 910 mg/m2 doit être réduite à 740 mg/m2.

    • Populations particulières
    • Population pédiatrique

    La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible. En conséquence, l'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée dans la population pédiatrique.

    • Patients âgés La nécessité d'ajuster les doses chez les patients âgés n'a pas été étudiée, en conséquence, l'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée chez ces patients.

    • Insuffisance rénale et hépatique Aucune donnée n'est disponible ; l'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée.

    • Radiothérapie

    Lorsque ce médicament est destiné à la prévention des toxicités associées à la radiothérapie, la dose quotidienne recommandée de ce médicament est de 200 mg/m2 administrée en perfusion IV de 3 minutes débutant dans les 15 à 30 minutes avant la séance de radiothérapie standard fractionnée.

    Il est nécessaire de surveiller la tension artérielle avant et après la perfusion (Cf. rubrique "Mises en garde et précautions d'emploi").

    • Populations particulières
    • Population pédiatrique La sécurité et l'efficacité de ce médicament chez les enfants n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible. En conséquence, l'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée dans la population pédiatrique.

    • Patients âgés La nécessité d'ajuster les doses chez les patients âgés n'a pas été étudiée, en conséquence, l'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée chez ces patients.

    • Insuffisance rénale et hépatique Aucune donnée n'est disponible ; l'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée.