Feiba (facteur de coagulation ayant une activité court-circuitant l'inhibiteur du facteur viii)

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Facteur De Coagulation Ayant Une Activite Court Circuitant Linhibiteur Du Facteur Viii

  • Dosages

    N/A

  • Formes galéniques

    poudre et solvant pour solution injectable

  • Classe Thérapeutique

    B02BD - FACTEURS DE LA COAGULATION SANGUINE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser feiba ?

  • Traitement curatif

  • Traitement preventif

  • Traitement substitutif

  • Avec presence inhibiteur anti-fact viii

  • Traitement curatif

  • Traitement preventif

  • Traitement substitutif

  • En cas d'echec a une autre therapeutique

  • Avec presence inhibiteur anti-fact ix

  • Traitement curatif

  • Traitement preventif

  • Traitement substitutif

  • Avec presence inhibiteur anti-fact viii

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de feiba ?

  • Atteinte cardiovasculaire

  • Coagulation intravasculaire disseminee

  • Embolie pulmonaire

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite complexe prothrombique
    • Hypersensibilite facteur ii
    • Hypersensibilite facteur ix
    • Hypersensibilite facteur vii
    • Hypersensibilite facteur viii
    • Hypersensibilite facteur x
  • Insuffisance coronarienne

  • Insuffisance hepatique

  • Maladie thromboembolique

  • Pathologie coronarienne

  • Thrombose

    • Thrombose veineuse profonde
    • Atherosclerose

    • Bronchospasme

    • Choc anaphylactique

    • Douleur

      • Douleur thoracique
    • Examen laboratoire interference

      • Test de coombs
    • Hypotension arterielle

    • Quel que soit le terrain

    • Regime hyposode strict

    • Septicemie

    • Thrombopenie

    • Toux

    • Urticaire

    • Atherosclerose

    • Atteinte gastrointestinale

    • Autre traitement en cours

      • Trt par emicizumab
    • Bronchospasme

    • Choc anaphylactique

    • Douleur

      • Douleur thoracique
    • Fievre

    • Hypertension arterielle

    • Hypotension arterielle

    • Oedeme de quincke

    • Quel que soit le terrain

    • Regime hyposode strict

    • Septicemie

    • Thrombopenie

    • Toux

    • Urticaire

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de feiba ?

    SEVERE(S)
    • civd coag intravascul disseminee
    • hypertension arterielle
    • hypotension arterielle
    • infarctus du myocarde
    • tachycardie
    • thromboembolie
    • thrombophlebite
    • transmission agents infectieux
    MODERE(S) OU SEVERE(S)
    • accident vasculaire cerebral
    • agitation
    • anaphylaxie
    • bronchospasme asthme
    • cephalee
    • choc anaphylactique
    • diarrhee
    • douleur abdominale
    • douleur locale au point dinjection
    • douleur oppression thoracique
    • dysgueusie
    • dyspnee
    • embolie pulmonaire
    • eruption cutanee
    • fievre
    • frisson
    • hypoesthesie
    • lethargie
    • malaise lipothymie
    • nausee vomissement
    • oedeme de quincke angioedeme
    • paresthesie
    • prurit
    • reaction allergique
    • somnolence diurne
    • toux
    • urticaire
    • vertige etourdissement
    MODERE(S)
    • anticorps apparition
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      FEIBA 50 U/ml, poudre et solvant pour solution injectable

      1 flacon poudre en verre de 500 U - 1 flacon solvant en verre de 10 ml avec une aiguille de perfusion, un dispositif de transfert BAXJECT II Hi-Flow, une seringue à usage unique polypropylène, un nécessaire d'injection

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de feiba ?

      • Posologie

      Le traitement substitutif d'un hémophile avec inhibiteur doit être pris en charge et/ou surveillé par un médecin ayant l'expérience du traitement de l'hémophilie.

      • Posologie

      Une dose unique de 100 U/kg de poids corporel et une dose quotidienne de 200 U/kg de poids corporel ne devrait pas être dépassée à moins que la sévérité des saignements nécessite et justifie l'utilisation de doses plus élevées.

      • Posologie chez l'enfant :

      L'expérience chez les enfants de moins de 6 ans est limitée. Le schéma posologique utilisé chez l'enfant pourrait être le même que chez l'adulte.

      . Traitement des épisodes hémorragiques

      La posologie est indépendante du titre de l'anticorps du patient.

      La posologie recommandée sera de 50 à 100 U/kg de poids corporel en fonction du type et de la sévérité des saignements sans dépasser 200 U/kg par jour. L'intervalle entre les injections sera de 12 heures à moins que la situation clinique ne requière des intervalles plus courts.

      La durée du traitement et la fréquence des injections doivent être guidées par le tableau clinique. Le traitement sera maintenu jusqu'à l'arrêt du saignement et/ou l'apparition de signes cliniques évidents d'amélioration tels qu'une réduction de la douleur, une diminution de l'oedème, ou une augmentation de la mobilité articulaire.

      Dans le cas des hémorragies graves :

      Le traitement nécessite une surveillance clinique et biologique attentive du patient avec en particulier, pour les hémorragies non extériorisées, un contrôle régulier de la NFS.

      . Prévention des épisodes hémorragiques

      La posologie recommandée est de 50 à 100 U/kg de poids corporel 3 fois par semaine en fonction du phénotype hémorragique et de la réponse individuelle du patient.

      La durée du traitement et la fréquence des injections doivent être adaptées au tableau clinique hémorragique.

      La dose par injection ne devra pas dépasser 100 U/kg de poids corporel.

      Les données disponibles suggèrent que la posologie de ce médicament pour la prophylaxie des épisodes hémorragiques chez le patient hémophile A avec inhibiteur fort répondeur, en induction de tolérance immune est semblable à celle du patient hémophile A, avec inhibiteur, fort répondeur sans induction de tolérance immune.

      . Couverture des situations chirurgicales

      La première administration sera faite juste avant l'intervention puis, en fonction du type de chirurgie ou du geste invasif, ce médicament pourra être administré toutes les 8 à 12 heures en fonction du type de chirurgie et de l'évolution clinique.

      La dose initiale recommandée est de 80 U/kg de poids corporel sans dépasser 100 U/kg de poids corporel par injection.

      Les doses suivantes seront adaptées à la situation chirurgicale et seront comprises entre 50 et 100 U/kg de poids corporel. La posologie journalière ne devra pas dépasser 200 U/kg de poids corporel.

      En cas de chirurgie majeure, les patients peuvent être traités pendant plusieurs semaines avec augmentation de l'intervalle entre les injections.

      L'expérience avec ce médicament chez les patients présentant une hémophilie acquise par auto-anticorps anti-facteur VIII est limitée aux interventions chirurgicales mineures.

      . Surveillance du traitement

      En raison de la complexité du mécanisme d'action, il n'existe pas de test biologique permettant d'évaluer directement l'activité de la substance active.

      Généralement les résultats des tests de coagulation (temps de céphaline activée et temps de Quick) montrent uniquement un léger raccourcissement et ne sont pas corrélés avec les résultats cliniques, et par conséquent, ne peuvent être utilisés que de façon limitée pour la surveillance du traitement.

      Toutefois, le raccourcissement du temps de Quick est un bon indicateur de l'effet biologique sur la coagulation.

      Pour un temps de Quick basal normal, celui obtenu après injection ne doit pas être inférieur à 8 secondes (cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi").

      En cas de réponse inadéquate au traitement avec le produit, il est recommandé qu'une numération plaquettaire soit prélevée parce que l'on considère qu'un taux suffisant de plaquettes fonctionnellement intactes est nécessaire pour l'efficacité du produit.