Fomepizole (fomépizole)

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Fomepizole

  • Dosages

    5 mg/

  • Formes galéniques

    solution à diluer pour perfusion

  • Classe Thérapeutique

    V03AB - ANTIDOTES

Illustration indications

Indications - Quand utiliser fomepizole ?

  • Dans les formes aigues

  • Dans les formes aigues

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de fomepizole ?

  • Allaitement

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite benzydamine
    • Hypersensibilite celecoxib
    • Hypersensibilite cortivazol
    • Hypersensibilite croisee
    • Hypersensibilite eltrombopag
    • Hypersensibilite fomepizole
    • Hypersensibilite metamizole
    • Hypersensibilite phenazone
    • Hypersensibilite phenylbutazone
    • Hypersensibilite pyrazoles
  • Mode d'administration particulier

    • Administration en bolus iv
    • Insuffisance hepatique

    • Quel que soit le terrain

    • Insuffisance hepatique

    • Quel que soit le terrain

    Illustration side-effect

    Quels sont les effets indésirables de fomepizole ?

    MODERE(S)
    • alat modification
    • asat modification
    • cephalee
    • douleur locale au point dinjection
    • eosinophilie
    • langage trouble
    • nausee vomissement
    • nystagmus
    • sensation ebrieuse
    • veinite
    • vertige etourdissement
    • vision alteration
    MINEUR(S)
    • eruption cutanee
    • prurit
    Illustration general

    Liste des présentations disponibles

    • Illustration de la forme galénique

      FOMEPIZOLE AP-HP 5 mg/mL, solution à diluer pour perfusion

      5 ampoule(s) en verre de 20 ml

      • REMBOURSABLE :
      • PRIX :
      Illustration posology

      Quelle est la posologie de fomepizole ?

      Le traitement doit être débuté devant toute suspicion d'intoxication par l'éthylène glycol, le plus précocément possible après la prise du toxique, même en l'absence de signes de toxicité. Un dosage sanguin d'éthylène glycol doit être effectué lors de l'admission ; l'attente du résultat ne doit pas pour autant retarder la mise en route du traitement. Lorsque les dosages d'éthylène glycol sont disponibles, il convient de les réaliser toutes les 12 à 24 heures.

      Le sulfate de fomépizole est dilué dans 250 ml d'une solution de chlorure de sodium isotonique 0,9 % ou d'une solution de glucose à 5 %. L'administration est réalisée par voie intraveineuse lente en 45 minutes, selon le schéma posologique suivant.

      • Intoxication aiguë par l'éthylène glycol :
      • patient intoxiqué par l'éthylène glycol ayant une fonction rénale normale : injection de dose de charge de 15 mg/kg puis dose(s) d'entretien toutes les 12 heures en fonction des résultats des dosages d'éthylène glycol plasmatique, selon le schéma suivant :

      Ethylène glycol plasmatique : 6 grammes/litre (96 mmol/litre) Fomépizole dose de charge : 15 mg/kg Fomépizole 2ème dose : 10 mg/kg Fomépizole 3ème dose : 10 mg/kg Fomépizole 4ème dose : 10 mg/kg Fomépizole 5ème dose : 7,5 mg/kg Fomépizole 6ème dose : 5 mg/kg

      Ethylène glycol plasmatique : 3 grammes/litre (48 mmol/litre) Fomépizole dose de charge : 15 mg/kg Fomépizole 2ème dose : 10 mg/kg Fomépizole 3ème dose : 10 mg/kg Fomépizole 4ème dose : 10 mg/kg Fomépizole 5ème dose : 7,5 mg/kg

      Ethylène glycol plasmatique : 1,5 grammes/litre (24 mmol/litre) Fomépizole dose de charge : 15 mg/kg Fomépizole 2ème dose : 10 mg/kg Fomépizole 3ème dose : 10 mg/kg Fomépizole 4ème dose : 7,5 mg/kg

      Ethylène glycol plasmatique : 0,75 gramme/litre (12 mmol/litre) Fomépizole dose de charge : 15 mg/kg Fomépizole 2ème dose : 10 mg/kg Fomépizole 3ème dose : 7,5 mg/kg

      Ethylène glycol plasmatique : 0,35 gramme/litre (5,6 mmol/litre) Fomépizole dose de charge : 15 mg/kg Fomépizole 2ème dose : 7,5 mg/kg

      Ethylène glycol plasmatique : 0,1 à 0,3 gramme/litre (1,6 à 5,5 mmol/litre) Fomépizole dose de charge : 15 mg/kg

      Lorsque le sulfate de fomépizole est employé, l'éthylène glycol est éliminé uniquement par voie urinaire et induit une polyurie osmotique. Une hydratation suffisante (orale, accessoirement veineuse) est nécessaire pour prévenir le risque de déshydratation et d'hypernatrémie et favoriser une clairance urinaire élevée de l'éthylène glycol (30 à 35 ml/min).

      Un bilan biologique doit être réalisé en début de traitement : ionogramme veineux pour calculer le trou anionique, créatininémie et gaz du sang (acidose). Ce bilan doit être renouvelé au cours du traitement, toutes les 8 à 12 heures afin de suivre l'évolution du trou anionique et de la créatininémie. L'efficacité du traitement est jugée sur la normalisation de ces paramètres ainsi que sur l'amélioration des symptômes cliniques (absence d'aggravation neurologique et maintien de la diurèse).

      Le traitement doit être débuté devant toute suspicion d'intoxication par l'éthylène glycol le plus précocément possible après la prise du toxique, même en l'absence de signes de toxicité.

      Un dosage sanguin d'éthylène glycol doit être effectué lors de l'admission ; l'attente du résultat ne doit pas pour autant retarder la mise en route du traitement.

      Lorsque les dosages d'éthylène glycol sont disponibles, il convient de les réaliser toutes les 12 à 24 heures.

      Le sulfate de fomépizole est dilué dans 250 ml d'une solution de chlorure de sodium isotonique 0,9 % ou d'une solution de glucose à 5 %. L'administration est réalisée par voie intraveineuse lente en 45 minutes, selon le schéma posologique suivant.

      • Intoxication aiguë par l'éthylène glycol :
      • patient intoxiqué par l'éthylène glycol ayant une insuffisance rénale oligo-anurique : la poursuite du traitement est à réaliser dans un centre spécialisé. L'hémodialyse est nécessaire s'il existe une acidose et une insuffisance rénale aiguë. Le sulfate de fomépizole est alors administré sous forme d'une dose de charge de 15 mg/kg puis d'une perfusion continue de 1 mg/kg/heure pendant toute la durée de l'hémodialyse.

      L'hémodialyse et l'administration du sulfate de fomépizole sont interrompues lorsqu'il n'existe plus d'acidose métabolique et que la concentration plasmatique d'éthylène glycol est inférieure à 0,1 gramme/litre (1,6 mmol/litre).

      Un bilan biologique doit être réalisé en début de traitement : ionogramme veineux pour calculer le trou anionique, créatininémie et gaz du sang (acidose). Ce bilan doit être renouvelé au cours du traitement, toutes les 8 à 12 heures afin de suivre l'évolution du trou anionique et de la créatininémie. L'efficacité du traitement est jugée sur la normalisation de ces paramètres ainsi que sur l'amélioration des symptômes cliniques (absence d'aggravation neurologique et maintien de la diurèse).

      Le traitement doit être débuté devant toute suspicion d'intoxication par le méthanol le plus précocément possible après la prise du toxique, même en l'absence de signes de toxicité. Un dosage sanguin de méthanol doit être effectué lors de l'admission ; l'attente du résultat ne doit pas pour autant retarder la mise en route du traitement. Lorsque les dosages de méthanol sont disponibles, il convient de les réaliser toutes les 12 à 24 heures.

      Le sulfate de fomépizole est dilué dans 250 ml d'une solution de chlorure de sodium isotonique 0,9 % ou d'une solution de glucose à 5 %. L'administration est réalisée par voie intraveineuse lente en 45 minutes, selon le schéma posologique suivant.

      • Intoxication aiguë par le méthanol :

      Injection d'une dose de charge de 15 mg/kg, puis dose(s) d'entretien de 10 mg/kg toutes les 12 heures jusqu'à ce que la concentration plasmatique de méthanol devienne indétectable.

      Une hémodialyse en association avec le fomépizole sera indiquée devant l'un des critères suivants :

      • présence de troubles visuels,
      • présence d'un coma pouvant être attribué au méthanol,
      • un pH artériel à l'admission inférieur à 7,10,
      • une diminution du pH artériel de plus de 0,05 unité ou une baisse des bicarbonates sériques de plus de 5 mmol/litre malgré un apport de bicarbonates,
      • un pH artériel qui ne peut pas être maintenu supérieur ou égal à 7,30,
      • une méthanolémie supérieure à 0,5 gramme/litre,
      • une diminution de la méthanolémie à une vitesse inférieure à 0,1 gramme/litre par 24 heures.

      Le sulfate de fomépizole est alors administré sous forme d'une dose de charge de 15 mg/kg puis d'une perfusion continue de 1 mg/kg/heure pendant toute la durée de l'hémodialyse.

      Un bilan biologique doit être réalisé en début de traitement : ionogramme veineux pour calculer le trou anionique et gaz du sang (acidose). Ce bilan doit être renouvelé au cours du traitement, toutes les 8 à 12 heures afin de suivre l'évolution du trou anionique et de l'équilibre acido-basique. L'efficacité du traitement est jugée sur la normalisation de ces paramètres, ainsi que sur l'amélioration des symptômes cliniques (absence d'aggravation neurologique et des troubles visuels).