Fraxiparine axa/ (nadroparine)

Médicaments à base de nadroparine :

Découvrez Posos 🎉

L’outil d’aide à la prescription simple et personnalisé qui vous aide à prendre la meilleure décision.

  • Identifier une posologie complexe
  • Limiter la iatrogénie
  • Vérifier les contre-indications
  • Trouver un équivalent thérapeutique
Illustration general

Informations générales

  • Principes actifs

    Nadroparine

  • Dosages

    9 500 U.I. 1 ml7 600 U.I. 0,8 ml3 800 U.I. 0,4 ml2 850 U.I. 0,3 ml5 700 U.I. 0,6 ml1 900 U.I. 0,2 ml

  • Formes galéniques

    solution injectable

  • Classe Thérapeutique

    B01AB - GROUPE DE L'HEPARINE

Illustration indications

Indications - Quand utiliser fraxiparine axa/ ?

  • Traitement preventif

  • En cas de chirurgie a risque modere

  • En cas de chirurgie a risque eleve

  • Traitement preventif

  • Au cours de l'hemodialyse

  • Traitement curatif

  • Dans les formes constituees

  • Associer a l'aspirine

  • Associer a l'aspirine

  • En cas d'infarctus sans onde q

  • Dans la phase aigue

Illustration consindications

Quelles sont les contre-indications de fraxiparine axa/ ?

  • Anesthesie

    • Anesthesie peridurale
    • Rachianesthesie
  • Hemorragie cerebrale

  • Hypersensibilite

    • Hypersensibilite a l'un des excipients
    • Hypersensibilite latex
    • Hypersensibilite nadroparine
  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale severe
  • Mode d'administration particulier

    • Voie intramusculaire
  • Syndrome hemorragique

  • Terrain hemorragique

  • Thrombopenie

    • Thrombopenie antecedent personnel
    • Thrombopenie induite heparine type ii
    • Trt par hbpm
    • Trt par heparine
  • Trouble de l'hemostase

  • Accident vasculaire cerebral

    • Accident vascul cerebral en cours
    • Accident vascul cerebral ischemique
  • Autre traitement en cours

    • Sujet age de plus de 65 ans
    • Trt par ains
    • Trt par aspirine
    • Trt par dextran
  • Endocardite

    • Endocardite infectieuse aigue
  • Hemorragie cerebrale

  • Insuffisance renale chronique

    • Insuffisance renale legere
    • Insuffisance renale moderee
    • Insuffisance renale severe
  • Sujet age

    • Sujet age de plus de 65 ans
    • Trt par ains
    • Trt par aspirine
    • Trt par dextran
  • Acidose

    • Acidose metabolique
  • Anesthesie

    • Anesthesie locoregionale
    • Anesthesie peridurale
    • Rachianesthesie
  • Autre traitement en cours

    • Trt par ains
    • Trt par hyperkaliemiant
    • Trt par inhibiteur enzyme conversion
  • Cachexie

  • Chorioretinopathie

  • Diabete autre

  • Diabete type i

  • Diabete type ii

  • Embolie pulmonaire

  • Exposition a une temperature extreme

  • Hyperkaliemie

  • Infarctus du myocarde

  • Insuffisance hepatique

  • Insuffisance renale chronique

  • Intervention chirurgicale

    • Intervention chirurgicale cerebrale
    • Intervention chirurgicale rachidienne
    • Periode post-operatoire
  • Neurochirurgie

    • Periode post-operatoire
  • Obesite

  • Pathologie oculaire vasculaire

  • Patient de faible poids

    • Patient de moins de 40 kg
  • Ponction

    • Ponction lombaire
  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

  • Terrain allergique

    • Hypersensibilite latex
  • Thrombophlebite

  • Type particulier de traitement

    • Traitement prolonge
  • Ulcere gastroduodenal

    • Ulcere gastroduodenal atcd personnel
  • Autre traitement en cours

    • Trt par med augmentant risque hemorragiq
    • Trt par med modifiant hemostase
  • Diabete autre

  • Embolie pulmonaire

  • Enfant

  • Exposition a une temperature extreme

  • Infarctus du myocarde

  • Insuffisance renale chronique

  • Nourrisson

  • Nouveau-ne

  • Patient de faible poids

    • Patient de moins de 40 kg
  • Quel que soit le terrain

  • Sujet age

  • Thrombophlebite

  • Type particulier de traitement

    • Traitement prolonge
Illustration side-effect

Quels sont les effets indésirables de fraxiparine axa/ ?

SEVERE(S)
  • acidose metabolique
  • hyperkaliemie
  • hypoaldosteronisme secondaire
  • priapisme
  • thrombocytopenie
  • thrombophlebite
  • thrombose arterielle
  • thrombose veineuse
MODERE(S) OU SEVERE(S)
  • alopecie
  • anaphylaxie
  • bronchospasme asthme
  • calcification
  • choc anaphylactique
  • conjonctivite
  • cyanose
  • douleur locale au point dinjection
  • douleur oppression thoracique
  • dyspnee
  • eosinophilie
  • eruption cutanee
  • erytheme
  • fievre
  • fracture osseuse
  • frisson
  • hematome
  • hemorragie cerebrale
  • hemorragie retroperitoneale
  • induration
  • necrose cutanee
  • oedeme
  • oedeme de quincke angioedeme
  • osteoporose
  • paralysie
  • prurit
  • purpura
  • reaction allergique
  • reaction inflammatoire
  • reaction locale au point dinjection
  • rhinite
  • saignement hemorragie
  • tachypnee
  • temps cephaline activee modification
  • toxidermie bulleuse pemphigus
  • urticaire
  • vascularite
MODERE(S)
  • alat modification
  • anemie
  • asat modification
  • atteinte hepatique
  • cephalee
  • cholestase
  • gamma gt modification
  • hemarthrose
  • hematemese
  • ischemie
  • thrombocytose
Illustration general

Liste des présentations disponibles

  • Illustration de la forme galénique

    FRAXIPARINE 9 500 U.I. Axa/1 ml, solution injectable (S.C.) en seringue pré-remplie

    2 seringue(s) préremplie(s) en verre de 1 ml avec système de sécurité : manchon plastique transparent

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 14,11
  • Illustration de la forme galénique

    FRAXIPARINE 7 600 U.I. Axa/0,8 ml, solution injectable (S.C.) en seringue pré-remplie

    2 seringue(s) préremplie(s) en verre de 0,8 ml avec système de sécurité : manchon plastique transparent

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 14,11
  • Illustration de la forme galénique

    FRAXIPARINE 3 800 U.I. Axa/0,4 ml, solution injectable (S.C.) en seringue pré-remplie

    10 seringue(s) préremplie(s) en verre de 0,4 ml avec système de sécurité : manchon plastique transparent

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 41,86
  • Illustration de la forme galénique

    FRAXIPARINE 2 850 U.I. Axa/0,3 ml, solution injectable (S.C) en seringue pré-remplie

    2 seringue(s) préremplie(s) en verre de 0,3 ml

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 7,24
  • Illustration de la forme galénique

    FRAXIPARINE 5 700 U.I. Axa/0,6 ml, solution injectable (S.C.) en seringue pré-remplie

    2 seringue(s) préremplie(s) en verre de 0,6 ml avec système de sécurité : manchon plastique transparent

    • REMBOURSABLE : 65%
    • PRIX : 13,38
  • Illustration de la forme galénique

    FRAXIPARINE 1 900 U.I. Axa/0,2 ml, solution injectable (S.C.) en seringue pré-remplie

    10 seringue(s) préremplie(s) en verre avec système de sécurité de 0,2 ml : manchon plastique transparent

    • REMBOURSABLE :
    • PRIX :
Illustration posology

Quelle est la posologie de fraxiparine axa/ ?

Cette présentation est adaptée à l'adulte.

  • Recommandation générale

La surveillance régulière de la numération plaquettaire est impérative pendant toute la durée du traitement en raison du risque de thrombopénie induite par l'héparine (TIH) (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi").

  • Traitement prophylactique de la maladie thrombo-embolique veineuse en chirurgie

Ces recommandations s'appliquent en règle générale aux interventions chirurgicales effectuées sous anesthésie générale. Pour les techniques de rachianesthésie et d'anesthésie péridurale, l'intérêt de l'injection préopératoire doit être évalué en raison du risque théorique accru d'hématome intra-rachidien (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi").

  • Fréquence d'administration 1 injection par jour.

  • Dose administrée Elle doit être fonction du niveau de risque individuel, lié au patient et au type de chirurgie.

. Situation à risque thrombogène modéré Dans le cas d'une chirurgie à risque thrombogène modéré et lorsque les patients ne présentent pas de risque thrombo-embolique élevé, la prévention efficace de la maladie thrombo-embolique est obtenue par une injection quotidienne d'une dose de 2850 UI anti-Xa (0,3 ml). Le schéma thérapeutique étudié comporte une première injection effectuée 2 heures avant l'intervention.

  • Durée du traitement Le traitement par HBPM, accompagné des techniques habituelles de contention élastique des membres inférieurs, doit être maintenu jusqu'à déambulation active et complète du patient : . en chirurgie générale, la durée du traitement par HBPM doit être inférieure à 10 jours, en dehors d'un risque thromboembolique veineux particulier lié au patient (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi" - "précautions d'emploi, surveillance plaquettaire"), . si le risque thromboembolique veineux persiste au delà de la période de traitement recommandée, il est nécessaire d'envisager la poursuite de la prophylaxie, notamment par les anticoagulants oraux. Toutefois, le bénéfice clinique d'un traitement à long terme par héparine de bas poids moléculaire ou par anti-vitamine K n'est pas évalué à l'heure actuelle.
  • Populations particulières
  • Insuffisance rénale . Traitement prophylactique de la maladie thromboembolique Une réduction de dose n'est pas nécessaire chez les patients avec une insuffisance rénale légère (clairance de la créatinine > ou = 50 ml/mn).

Une insuffisance rénale modérée ou sévère entraine une augmentation de l'exposition à la nadroparine. Ces patients ont un risque majoré d'évènements thromboemboliques et de saignements. Si le prescripteur estime qu'une réduction de dose est appropriée, en considérant les facteurs de risque individuels de saignements et d'évènements thromboemboliques chez les patients ayant une insuffisance rénale modérée (clairance de la créatinine > ou = 30 ml/min et < 50 ml/min), la dose doit être réduite de 25 à 33% (Cf. rubriques "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi" et "Posologie et mode d'administration").

La dose doit être réduite de 25 à 33% chez les patients ayant une insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min) (Cf. rubriques "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi" et "Posologie et mode d'administration").

  • lnsuffisance hépatique Aucune étude clinique n'a été conduite chez les patients ayant une insuffisance hépatique.

Cette présentation est adaptée à l'adulte.

  • Recommandation générale

La surveillance régulière de la numération plaquettaire est impérative pendant toute la durée du traitement en raison du risque de thrombopénie induite par l'héparine (TIH) (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi").

  • Traitement prophylactique de la maladie thrombo-embolique veineuse en chirurgie

Ces recommandations s'appliquent en règle générale aux interventions chirurgicales effectuées sous anesthésie générale. Pour les techniques de rachianesthésie et d'anesthésie péridurale, l'intérêt de l'injection préopératoire doit être évalué en raison du risque théorique accru d'hématome intra-rachidien (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi").

  • Fréquence d'administration : 1 injection par jour.

  • Dose administrée Elle doit être fonction du niveau de risque individuel, lié au patient et au type de chirurgie.

  • Situation à risque thrombogène élevé :

-> chirurgie de la hanche et du genou : La posologie de la nadroparine est adaptée au poids du patient, à raison d'une injection quotidienne de : . 38 UI anti-Xa/kg en pré-opératoire, soit 12 heures avant l'intervention, en post-opératoire, dès la 12ème heure après la fin de l'intervention, puis quotidiennement jusqu'au 3ème jour post-opératoire inclus. . 57 UI anti-Xa/kg à partir du 4ème jour post-opératoire.

A titre indicatif, les posologies à administrer en fonction du poids des patients sont les suivantes :

  • Poids corporel (kg) : < 51 . Volume de ce médicament par injection et par jour en préopératoire et jusqu'au 3ème jour : 0,2 ml . Volume de ce médicament par injection et par jour à partir du 4ème jour : 0,3 ml

  • Poids corporel (P) en kg : 51-70 . Volume de ce médicament par injection et par jour en préopératoire et jusqu'au 3ème jour : 0,3 ml . Volume de ce médicament par injection et par jour à partir du 4ème jour : 0,4 ml

  • Poids corporel (P) en kg : > 70 . Volume de ce médicament par injection et par jour en préopératoire et jusqu'au 3ème jour : 0,4 ml . Volume de ce médicament par injection et par jour à partir du 4ème jour : 0,6 ml

  • Durée du traitement Le traitement par HBPM, accompagné des techniques habituelles de contention élastique des membres inférieurs, doit être maintenu jusqu'à déambulation active et complète du patient : . en chirurgie générale, la durée du traitement par HBPM doit être inférieure à 10 jours, en dehors d'un risque thromboembolique veineux particulier lié au patient (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi", surveillance plaquettaire), . si le risque thromboembolique veineux persiste au delà de la période de traitement recommandée, il est nécessaire d'envisager la poursuite de la prophylaxie, notamment par les anticoagulants oraux. Toutefois, le bénéfice clinique d'un traitement à long terme par héparine de bas poids moléculaire ou par anti-vitamine K n'est pas évalué à l'heure actuelle.

  • Populations particulières
  • Insuffisance rénale . Traitement prophylactique de la maladie thromboembolique Une réduction de dose n'est pas nécessaire chez les patients avec une insuffisance rénale légère (clairance de la créatinine > ou = 50 ml/mn).

Une insuffisance rénale modérée ou sévère entraine une augmentation de l'exposition à la nadroparine. Ces patients ont un risque majoré d'évènements thromboemboliques et de saignements. Si le prescripteur estime qu'une réduction de dose est appropriée, en considérant les facteurs de risque individuels de saignements et d'évènements thromboemboliques chez les patients ayant une insuffisance rénale modérée (clairance de la créatinine > ou = 30 ml/min et < 50 ml/min), la dose doit être réduite de 25 à 33% (Cf. rubriques "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi" et "Posologie et mode d'administration").

La dose doit être réduite de 25 à 33% chez les patients ayant une insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 30 ml/min) (Cf. rubriques "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi" et "Posologie et mode d'administration").

  • lnsuffisance hépatique Aucune étude clinique n'a été conduite chez les patients ayant une insuffisance hépatique.

Cette présentation est adaptée à l'adulte.

  • Recommandation générale

La surveillance régulière de la numération plaquettaire est impérative pendant toute la durée du traitement en raison du risque de thrombopénie induite par l'héparine (TIH) (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi").

  • Prévention de la coagulation du circuit de circulation extracorporelle/hémodialyse

Injection par voie intravasculaire (dans la ligne artérielle du circuit de la dialyse).

Chez les patients bénéficiant de séances d'hémodialyse itératives, la prévention de la coagulation dans le circuit d'épuration extra-rénale est obtenue en injectant une dose initiale de 65 UI/kg dans la ligne artérielle du circuit de dialyse, en début de séance. Cette dose, administrée en bolus intravasculaire unique, n'est adaptée que pour les séances de dialyse de 4 heures ou moins. Elle est susceptible d'être modifiée ultérieurement, en raison, de l'importante variabilité intra et interindividuelle.

A titre indicatif, les posologies à administrer en fonction du poids des patients sont les suivantes :

  • Poids corporel : < 51 kg . Volume de ce médicament par séance : 0,3 ml

  • Poids corporel : 51-70 kg . Volume de ce médicament par séance : 0,4 ml

  • Poids corporel : > 70 kg . Volume de ce médicament par séance : 0,6 ml

La dose sera, si nécessaire, ajustée au cas particulier de chaque patient et aux conditions techniques de dialyse. Chez le sujet à risque hémorragique, les séances de dialyse pourront être effectuées en utilisant une dose réduite de moitié.

Cette présentation est adaptée à l'adulte.

  • Recommandation générale

La surveillance régulière de la numération plaquettaire est impérative pendant toute la durée du traitement en raison du risque de thrombopénie induite par l'héparine (TIH) (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi").

  • Traitement curatif des thromboses veineuses profondes (TVP)

Toute suspicion de thrombose veineuse profonde doit être confirmée rapidement par des examens adaptés.

  • Fréquence d'administration 2 injections par jour espacées de 12 heures.

  • Dose administrée La dose par injection est de 85 UI anti-Xa/kg. La posologie des HBPM n'a pas été évaluée en fonction du poids corporel chez les patients d'un poids supérieur à 100 kg ou inférieur à 40 kg. Il peut apparaître une moindre efficacité des HBPM pour les patients de poids supérieurs à 100 kg, ou un risque hémorragique accru pour les patients de poids inférieur à 40 kg. Une surveillance clinique particulière s'impose. A titre indicatif, les posologies à administrer en fonction du poids des patients sont de 0,1 ml/10 kg toutes les 12 heures, comme indiqué dans les données ci-dessous :

  • Poids corporel : 40-49 kg . Volume de ce médicament par injection : 0,4 ml

  • Poids corporel : 50-59 kg . Volume de ce médicament par injection : 0,5 ml

  • Poids corporel : 60-69 kg . Volume de ce médicament par injection : 0,6 ml

  • Poids corporel : 70-79 kg . Volume de ce médicament par injection : 0,7 ml

  • Poids corporel : 80-89 kg . Volume de ce médicament par injection : 0,8 ml

  • Poids corporel : 90-99 kg . Volume de ce médicament par injection : 0,9 ml

  • Poids corporel : > ou = 100 kg . Volume de ce médicament par injection : 1,0 ml

Ajuster le volume à administrer en amenant le piston à la graduation désirée en tenant la seringue verticalement.

  • Durée de traitement des TVP : le traitement par HBPM doit être relayé rapidement par les anticoagulants oraux, sauf contre-indication. La durée du traitement par HBPM ne doit pas excéder 10 jours, délai d'équilibration par les AVK inclus, sauf en cas de difficultés d'équilibration (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi" précautions d'emploi : surveillance plaquettaire). Le traitement anticoagulant oral doit donc être débuté le plus tôt possible.

Cette présentation est adaptée à l'adulte.

  • Recommandation générale

La surveillance régulière de la numération plaquettaire est impérative pendant toute la durée du traitement en raison du risque de thrombopénie induite par l'héparine (TIH) (Cf. rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi").

  • Traitement curatif de l'angor instable/IDM sans onde Q

La nadroparine est administrée en 2 injections sous-cutanées par jour (espacées de 12 heures), de 86 UI anti-Xa/kg chacune, en association avec l'aspirine (posologies recommandées : 75 à 325 mg par voie orale, après une dose de charge minimale de 160 mg). La dose initiale doit être administrée sous la forme d'un bolus IV et d'une injection SC de 86 UI anti-Xa/kg.

La durée recommandée de traitement est de 6 jours environ jusqu'à stabilisation clinique, avec une posologie ajustée au poids corporel comme indiqué ci-dessous :

  • Poids corporel (kg) : < 50 . Volume de ce médicament par injection, bolus IV initial : 0,4 ml . Volume de ce médicament par injection, injections SC (toutes les 12 heures) : 0,4 ml

  • Poids corporel (kg) : 50-59 . Volume de ce médicament par injection, bolus IV initial : 0,5 ml . Volume de ce médicament par injection, injections SC (toutes les 12 heures) : 0,5 ml

  • Poids corporel (kg) : 60-69 . Volume de ce médicament par injection, bolus IV initial : 0,6 ml . Volume de ce médicament par injection, injections SC (toutes les 12 heures) : 0,6 ml

  • Poids corporel (kg) : 70-79 . Volume de ce médicament par injection, bolus IV initial : 0,7 ml . Volume de ce médicament par injection, injections SC (toutes les 12 heures) : 0,7 ml

  • Poids corporel (kg) : 80-89 . Volume de ce médicament par injection, bolus IV initial : 0,8 ml . Volume de ce médicament par injection, injections SC (toutes les 12 heures) : 0,8 ml

  • Poids corporel (kg) : 90-99 . Volume de ce médicament par injection, bolus IV initial : 0,9 ml . Volume de ce médicament par injection, injections SC (toutes les 12 heures) : 0,9 ml

  • Poids corporel (kg) : > ou = 100 . Volume de ce médicament par injection, bolus IV initial : 1,0 ml . Volume de ce médicament par injection, injections SC (toutes les 12 heures) : 1,0 ml

Si un traitement thrombolytique s'avère nécessaire, en l'absence de données cliniques sur l'administration conjointe de nadroparine et de thrombolytique, il est recommandé d'interrompre le traitement par nadroparine et de prendre en charge ce patient de façon habituelle.

  • Populations particulières
  • Insuffisance rénale . Traitement curatif de la maladie thromboembolique, de l'angor instable, et de l'infarctus du myocarde sans onde Q Une réduction de dose n'est pas nécessaire chez les patients ayant une insuffisance rénale légère (clairance de la créatinine = 50 ml/min).

Une insuffisance rénale modérée ou sévère entraine une augmentation de l'exposition à la nadroparine. Ces patients ont un risque majoré d'évènements thromboemboliques et de saignements. Si le prescripteur estime qu'une réduction de dose est appropriée, en considérant les facteurs de risque individuels de saignements et d'évènements thromboemboliques chez les patients ayant une insuffisance rénale modérée (clairance de la créatinine = 30 ml/min et < 50 ml/min), la dose doit être réduite de 25 à 33% (Cf. rubriques "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi" et "Posologie et mode d'administration").

La nadroparine est contre-indiquée chez des patients ayant une insuffisance rénale sévère (Cf. rubriques "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi" et "Posologie et mode d'administration").

  • lnsuffisance hépatique Aucune étude clinique n'a été conduite chez les patients ayant une insuffisance hépatique